AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ron ≈ wake up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 26 ans. Passé le quart de siècle, mais la trentaine reste encore lointaine!
☞ STATUT : Généralement, quand on est célibataire, ce n'est jamais simple, surtout quand on s'appelle Ronald Flanigen et qu'on s'amuse de plaire.
☞ PROFESSION : Etudiant pour l'instant puisque Ron a repris ses études après avoir plaqué l'armée.
☞ BAFOUILLES : 186 ☞ PSEUDO : B.H
☞ AVATAR : J.H
☞ CREDITS : ALLES (av.)

MessageSujet: ron ≈ wake up   Mer 30 Nov - 20:31


Ronald Flanigen
NOM + Flanigen  PRÉNOMS + Ronald "Ron", parfois Ronnie, mais c'est moche. ÂGE + 26 ans LIEU DE NAISSANCE + Dublin, en Irlande. NATIONALITÉS & ORIGINES + Ronald est irlandais et a des origines anglaises par sa mère. ORIENTATION SEXUELLE + Hétérosexuel, les femmes sont tellement parfaites.STATUT SOCIAL + S'il y avait une case "compliqué" sur sa carte d'identité, Ron l'aurait choisie. Car sa vie amoureuse, c'est un peu n'importe quoi en ce moment... puis il ne joue pas vraiment sur la stabilité actuellement et pense ne pas en avoir besoin. OCCUPATION + se destine à être océanographe, comme son père. Il a même carrément quitté l'armée pour se vouer à cette voie. En attendant, il a repris ses études en biologie marine.  SITUATION FINANCIÈRE + Il n'y a vraiment pas de quoi se plaindre. Ron vit en plein confort puisqu'il est retourné chez son père. Mais, sans ça, il vivait plutôt bien avant de quitter l'armée. AVATAR + Josh Hutcherson  CRÉDIT + Ilyria

A quelle team appartiens-tu ?

Pour remplir le test, il suffit de rajouter "checked" au code de la réponse de votre choix. Par exemple :  INPUT type="checkbox" name="choix1" value="1" checked

1. Quel est ton rapport à la bouffe ?





Tu n’y penses que quand elle est dans ton assiette. Mais une fois que c’est le cas, c’est limite si tu ne lui fais pas l’amour.
Avoir une bonne hygiène de vie est important pour toi, alors tu fais attention à ce que tu manges. Il t’arrive quand même de te faire plaisir.
La bouffe, c’est toute ta vie. Du moment que c’est bon, tu pourrais avaler n’importe quoi.
Il t’arrive parfois de sauter ou d’oublier un repas, ça ne change pas grand-chose à ta vie.
2. Tu es cloué(e) au lit à cause d'une grosse grippe.





A l’article de la mort, tu crois toujours que ta fin est proche. Alors tu te plains, t’en rajoutes toujours trois caisses sans avoir l’impression de rajouter. De toute façon, personne ne te comprends.
Même malade, on ne t’arrête pas. Ce n’est pas parce que tu es cloué(e) au lit que tu ne peux rien faire. Alors tu t’actives comme tu peux : mots-croisés, lecture, prise de notes…
Enroulé dans ta couette avec juste les yeux qui dépassent, tu profites du temps que tu as pour regarder les feuilletons débiles de l’après-midi.
Tu te laisses dorloter et profites de ces petits moments. Tu partages ta souffrance … et tes microbes avec ta moitié. De toute façon, à deux, tout est mieux.
3. Quel est ta grande qualité ?





Tu es fidèle aussi bien en amitié qu'en amour.
Tu as un look d’enfer.
Ton sens de la répartie est sans pareil.
Plus gentil(le) et drôle que toi, ça n’existe pas.
4. Quel est ton gros défaut ?





Tu as une peur maladive des enfants … enfin tous ceux qui ont moins de 18 ans.
Tu reprends toujours les gens sur leurs fautes de français.
Tu te mêles d’absolument tout, que ça te regarde ou pas.
Tu as tendance à changer brutalement de sujet de conversation quand tu ne te sens pas concerné(e) ou à ton avantage.
5.Ton humour est plutôt…





Cynique. Tes jeux de mots ont tendance à être tellement recherchés que tu es bien souvent le/la seul(e) à les comprendre.
Hystérique. Quand tu te laisses emporter, tu deviens vite incontrôlable, au point que plus personne ne voit où tu veux en venir.
Crétin. Au fond, tu n’as jamais décroché de l’humour pipi-caca, et les blagues débiles sur le sexe t’amusent toujours autant.
Enfantin. Tu es bon public, tu ris d’un rien avec tout le monde.
6. Au bar tu es plutôt…





Celui ou celle qui boit des trucs assez cher.
Celui ou celle qui boit sa pinte cul-sec pour gagner un concours.
Celui ou celle qui participe à toutes les conversations mais n’en lance jamais aucune.
Celui ou celle qui ne boit pas, eh oui il faut bien un Sam.
7. Quelles sont tes techniques de drague ?





Tu as toute une liste de techniques diverses et variées qui fonctionnent à tous les coups.
Tu subis toujours les plans foireux de ton copilote comme avec le fameux « salut, j’te présente mon/ma pote ? ».
Tu ne sais pas draguer, mais ce sont les gens qui viennent à toi, pas l’inverse.
Tu déballes tous tes atouts tout en abordant différents sujets. Il y en a forcément un qui va accrocher.
8. Quelle relation entretiens-tu avec ton apparence ?





Tu ne nies pas avoir quelques complexes, mais tu essaies de passer outre.
Tu sais exactement comment te mettre en valeur et tu es tellement obnubilé(e) par ton apparence c’en est devenue une obsession.
Tu sais ce que tu vaux et que tu sois sur ton 31 ou que tu sortes à l’arrache, tu te sens bien dans tes pompes.
Il y a des jours avec et puis des jours sans, c’est comme ça pour tout le monde, mais tu le vis bien. Tu es bien dans ta peau, c’est le principal.


Cloé aka Blueberry Hills
ÂGE + 21 ans PAYS/RÉGION + France/SudCOMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + par Marichou  (Sevan). TON PERSONNAGE EST UN INVENTÉ, UN SCÉNARIO OU UN PRÉ-LIEN ?  + scénario. C'est tellement lieux d'être attendu   . FRÉQUENCE DE CONNEXION + tout dépend des semaines mais à peu près 3/7jQUELQUE CHOSE A AJOUTER ?  + je suis déjà in love du fofo et de ses membres !  

Code:
<span class="pris">josh hutcherson</span> <span class ="bopseudo">» ron flanigen</span>



Dernière édition par Ron Flanigen le Ven 9 Déc - 19:02, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 26 ans. Passé le quart de siècle, mais la trentaine reste encore lointaine!
☞ STATUT : Généralement, quand on est célibataire, ce n'est jamais simple, surtout quand on s'appelle Ronald Flanigen et qu'on s'amuse de plaire.
☞ PROFESSION : Etudiant pour l'instant puisque Ron a repris ses études après avoir plaqué l'armée.
☞ BAFOUILLES : 186 ☞ PSEUDO : B.H
☞ AVATAR : J.H
☞ CREDITS : ALLES (av.)

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Mer 30 Nov - 20:31



Bedtime stories...
» Je me considère comme un crayon : je ne pourrais pas être votre couleur préférée, mais un jour, vous aurez besoin de moi pour compléter votre dessin.

Tes deux ans, tu ne t'en rappelles que très peu. Tout ce dont tu te souviens, c'est que, toi qui voyais tout le monde dans la rue promener leur chien, tu en avais eu un quelques mois après ton anniversaire. Tes parents l'avaient nommé Albus. Ce qu'il était laid ton chien! Il n'avait pas de poils, portait des couches et braillait toute la journée. Quand il avait appris à tenir sur ses quatre pattes, tu avais pris l'habitude de le promener dehors pour qu'il y fasse ses besoins et que ses couches ne partent plus à la poubelle. Au moins, sans le savoir, tu économisais de la matière. Hors d'haleine, tu te retrouvais souvent à lui courir après, hurlant de rire et t'époumonant « Plus vite! », tandis que ton chien ne s'exécutait pas, trop hors d'haleine. Et puis un jour, le premier jour de la fin de l'été où le temps s'était vraiment rafraîchi, tes parents t'avaient vu avec Albus en laisse. Tu te rappelais vaguement des quelques mots de tes parents. « Tu es trop jeune pour être dehors tout seul (...) comme ton frère » Son frère? Jusque là, Ron, tu étais resté persuadé que ton seul frère était Eddie. Alors donc tu avais regardé cette chose entre le chien et l'humain et avais dû accepter qu'il s'agissait de ton petit frère. Ce qui revenait au même, non?

≈ Tu as toujours eu ton petit caractère. Petit, tu entraînais Albus dans tes pires bêtises. Comme le jour où tu as cassé le vase de ton arrière grand mère parce que toi et ton frère, vous aviez trouvé utile d'apprendre à jouer au tennis dans la maison, ou quand tu avais cassé le pied de la table parce que vous vous entraîniez à faire des prises de judo juste pour vous faire mal. Et puis, tu étais assez particulier. Ne serait-ce qu'avec Eddie. Vous aviez toujours su, depuis ta naissance en tout cas en ce qui te concernait, que ton frère aîné était sourd. Tu avais développé avec lui un langage très particulier, presque codé, que vous étiez vous seuls à parler et comprendre. Même Albie en était exclu. Mais au delà de votre relation tellement particulière, tu étais toujours le premier à le taquiner. Ne serait-ce que lorsqu'il était question de "pamplemousse", le seul fruit qu'Eddie n'était pas capable de prononcer facilement. Bref, tu n'avais aucune honte à te servir de sa surdité pour l'embêter. Puis de toute façon, tu n'as jamais été un enfant qui possédait une grande empathie quand il s'agissait d'embêter ou de t'amuser.

≈ Tu n'as pas tardé à assimiler le langage des signes puisque c'est vers tes six ans que, progressivement, tu l'as appris. Mais, Eddie et toi avez toujours préféré discuter selon votre langage qui, d'ailleurs, au fil des années, ne s'est pas perdu puisque vous le gardez, aujourd'hui encore, ce moyen de communication ce langage qui n'appartient qu'à vous.
Apprendre le langage des signes a été pour toi très éprouvant, tu avais beaucoup à te remémorer, et tu ne comprenais pas vraiment toujours pourquoi tu devais l'apprendre. Tu te rappelles avoir regardé ton père avec un air de chien battu à de nombreuses reprises. « Mais pourquoi? » insistais-tu trop souvent. La plupart du temps, tu entendais ton père soupirer, résigné. C'était difficile de t'inculquer une telle valeur, tu la refusais trop fort. Toi, Eddie, tu le comprenais déjà, tu ne voyais pas pourquoi il fallait à tout prix que tu apprennes une autre langue pour le comprendre. « Parce qu'Eddie en a besoin. Il a besoin que nous parlions tous le même langage pour que tout le monde comprenne ». Cette explication ne t'a jamais suffit durant ton apprentissage. Tu apprenais bêtement à signer. En un sens, ça ne te dérangeait pas non plus, tu aimais ça, tu trouvais ça drôle d'apprendre à parler avec autre chose que sa langue, mais il t'a fallu bien plus longtemps pour comprendre qu'au delà de l'explication de ton père, il y avait aussi l'intention que toi et Eddie vous fassiez comprendre quand vous échangiez à travers votre langage inventé.

≈ Petit, tu étais un vrai casse-cou. En grandissant, ça n'a pas vraiment changé, mais tu as appris le bon sens et tu ne fonces plus les yeux fermés vers l'aventure quitte à te prendre des poteaux dans la gueule. Littéralement. Tu as marqué ton enfance par de nombreux plâtres. En fait on peut dire que l'économie médicale du pays compte à au moins un pour-cent complet de tes frasques. Tes parents t'ont beaucoup demandé de te calmer, mais tu n'as jamais su t'arrêter. À peine sorti d'un plâtre, tu recommençais. Heureusement, quand même, que vous étiez bien assurés ! Tu te rappelles d'une fois où tu avais réussi à avoir les deux bras cassés. La maîtresse ne t'avait fait aucun cadeau. Ta réputation à l'école te suivait de très près et personne n'avait jamais vraiment ignoré que tu étais de ceux qui fonçaient dans le vide les yeux fermés, et ta maîtresse n'échappait pas à la règle. En te voyant arriver avec les deux bras plâtrés, elle t'avait laissé t'installer sans un mot et t'avait forcer à écrire toute la journée. Sa seule réponse? Tu l'avais bien mérité, de toute façon. Quand tes parents l'ont appris, Lily est devenue rouge de colère et s'est ruée, dès le lendemain matin, dans ta classe pour régler son compte à ta maîtresse. Tu avais beau être casse-cou, tu n'avais pas à payer le prix de ton caractère, pas si tôt. Ce jour-là, on te changea de classe définitivement.

≈ Alors que tu n'avais que quinze ans, tu as essayé de t'incruster dans une manifestation assez mouvementée. Essayé, parce que ta tentative a très vite été écourtée par la police qui, voyant un mineur au milieu de la foule, t'a vite ramené "en sécurité" au poste de police où ta mère est venue te chercher, pas vraiment ravie. En fait, c'est sans doute le seul jour où tu as vu ta mère énervée et poussée à un tel bout par tes frasques.

≈ Tu as toujours été un garçon avec un caractère particulier. Dans ta famille, tu es celui qui est le plus grande gueule, avec ta mère. Ton caractère, c'est tout ou rien, tu n'es pas quelqu'un qui joue dans la demi mesure et tu ne vis qu'à travers des extrêmes assez impressionnants. On t'a déjà dit qu'être avec toi c'est être sur des montagnes russes. Enfin, c'est ce que t'a dit ton ex, que tu as plaquée le jour où tu es entré à l'armée. Un acte un brin impulsif, mais ça fait aussi partie de ton caractère. Tu as beau être réfléchi, ce sont souvent tes coups de têtes qui priment sur tes actes. Tu n'en restes pas moins un bon vivant, et tu as un très bon contact avec la gente féminine, tu le sais et t'en amuses, même si tu n'en joues pas. Tu es un homme respectueux des femmes et c'est une règle d'or, même si ça ne t'empêche pas d'avoir quelques conquêtes.

≈ C'est justement à tes dix huit ans que tu t'es engagé dans l'armée. Ce n'était pas la volonté de tes parents pour toi, ou une punition parce que tu étais mauvais à l'école. De toute façon, tu étais bon élève, mais tu rêvais complètement d'autre chose. Tu te voyais mal derrière un bureau à écouter un professeur méprisant. Quitte à être méprisé ou à vivre dans des conditions de stress difficiles pour certains, tu préférais être sur le terrain, bouger, agir, et surtout, surtout, tu voulais être un pilote, comme ton petit papa, et tu aspirais à réussir ce projet.
Un an après, vous appreniez, que ta mère était atteinte d'un cancer. Pendant quatre ans, tu as tout fait pour avoir des nouvelles régulièrement d'elle, tu as prié après une fantasmagorie à laquelle tu ne croyais pas particulièrement pour qu'elle guérisse, mais après quatre ans de lutte, Lily n'a pas tenu davantage et est partie. Tu n'as pas supporté la douleur et la tristesse que t'infligeait son décès, et tu as à nouveau tout plaqué pour rentrer chez toi. Tu avais vécu suffisamment longtemps loin de ta famille pour te rendre compte que tu aurais pu bien plus profité de ta mère avant son départ, que prier pour sa rémission n'avait pas suffit à te permettre de lui dire au revoir de son vivant. Alors tu es retourné vivre auprès de ton père et tes frères, puisqu'Eddie aussi est revenu vivre auprès de vous. Tu as repris tes études d'océanographie, tout en suivant encore les traces de ton père, mais toujours plus par ambition qu'autre chose. C'était là que tu étais bien.

≈ En trois ans, bon nombre de choses se sont déroulées. Malgré le temps écoulé, tu ne t'es pas vraiment remis de la mort de ta mère. Tous les mercredi et tous les samedis, tu te rends sur sa tombe, pour te recueillir, lui raconter ta vie, t'imaginer qu'elle est encore là, près de toi, et l'imaginer te réprimander pour tout ce que tu faisais de mal, l'imaginer rire et revoir son regard, qui souvent était complice avec tes frères et toi.
Tu as toutefois retrouvé tes marques. Et tu as d'ores et déjà recommencé tes entourloupes en tout genre, tes coups foireux, dans lesquels tu embarques encore et toujours Albus. Eddie, lui, vous regarde faire, avec son chien, Pamplemousse, l’œil malicieux, mais ne se mouille jamais beaucoup dans tes idées, après tout, ne sait-on jamais.
Ta dernière idée en date? Pas grand chose, tu as juste inscrit ton père sur un site de rencontres. Tu dois cette idée à un éclair de génie. Enfin, ce que tu estimes être un éclair de génie. Tu regardais la télévision, comme chaque jeudi après-midi et, comme chaque jeudi après-midi, il passait sur Freeform des débilités constantes comme films. Tu les regardais plus pour ne pas t'ennuyer qu'autre chose puisque c'était le seul après midi de la semaine en dehors du weekend où tu te tournais littéralement les pouces, et tu n'aimais clairement pas ça. Sauf que, cette fois-ci, tu avais été captivé par le film qui passait, qui racontait que les sites de rencontres, ce n'était pas que négatif et qu'on pouvait y trouver le bonheur. Une perspective qui t'avait d'abord bien fait rire, puis que tu avais très vite reconsidérée. Finalement, et si c'était ça, la clé du bonheur, pour ton père? Tu savais qu'il souffrait depuis la mort de Lily et tu ne supportais pas de le voir malheureux. Alors tu avais essayé auprès d'Eddie, qui ne t'avait pas répondu. Tu avais voulu savoir s'il te suivrait dans tout ça ou pas, et tu avais vite compris que ce n'était pas du tout un oui, mais pas complètement un non non plus. Tu te doutais bien qu'au final, il se contenterait de vous observer, si Albus te suivait, complice par son silence, mais tu savais déjà que, comme à son habitude, il ne se mouillerait pas davantage. Après tout, tu avais suffisamment d'idées farfelues qui pouvaient mal tourner pour le comprendre, bien que, autant l'avouer, tu étais assez déçu. Tu t'étais vite efforcé de rebondir en harcelant Albus. Lui, n'y coupa pas, tu mis le paquet pour le convaincre et il céda tellement rapidement que tu n'eus même pas le temps de finir de déballer tous tes arguments. Tu étais tellement heureux qu'il accepte que tu faillis prendre ton petit frère dans tes bras, mais tu te retins. Vous aviez du travail devant vous. Bien sûr, c'est toi qui as mené le projet à son terme, c'était ton idée. Albus avait pour mission de récolter le maximum d'informations sur les goûts de Sirius, même si vous les connaissiez bien, mais tu avais décrété qu'il valait mieux en noter le maximum pour avoir le meilleur résultat par la suite. Une fois votre méfait accompli, tout ce qui vous restait, c'était attendre.
En apprenant ce que vous aviez fait, Sirius avait haussé un sourcil, quasiment muet. Tu ne savais pas trop s'il était en colère ou s'il avait envie de vous rire au visage, mais il avait fini par s'habituer à la situation de toute façon, à se prêter au jeu, à un moment donné, puisque les résultats ayant matché, il a finalement rencontré Esther. Tu sais déjà qu'elle est jeune. Très jeune. Elle a deux ans de moins que toi, pour tout dire. Mais toi, tu t'en fiches, tu t'en fiches depuis le début. Tu es juste tellement content de voir que, depuis qu'il l'a rencontrée, il a à nouveau le sourire facile, comme avec ta maman. Désormais, Esther, comme tu ne la connais pas encore officiellement, tu as hâte de la rencontrer et de l'accueillir dans la famille, même si tu te doutes que sa différence d'âge avec ton père ne va pas faire que des heureux.



Dernière édition par Ron Flanigen le Sam 10 Déc - 0:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Mer 30 Nov - 20:38

Donnez-moi un C
Donnez-moi un L
Donnez-moi un O
Donnez-moi un É

Rassemblons toutes ces lettres et on y retrouvera CLOÉ
Bienvenue parmi nous ma belle
Heureuse que tu sois venue nous trouver et je n'ai pas eu à trop te convaincre
Bon courage pour ta fiche. Tu le sais déjà, mais c'est un excellent scénario que tu as choisis, tu ne vas pas t'ennuyer
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Mer 30 Nov - 20:52

J'adore le personnage de Ron, tu fais un excellent choix de scénario là De toute façon, cette famille, elle envoie du lourd et vend du rêve Bienvenue à la maison jeune homme Bon courage pour la rédaction de ta fichette En espérant que tu te plairas parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Mer 30 Nov - 21:46

JOSH !!!      

         

BIENVENUE PARMI NOUS BEAU GOSSE


J'attends tellement de voir cette famille au complet Et t'as pris Josh, je ne suis qu'amour Vraiment tu fais mouches avec ce choix de scénario, tu vas être accueilli comme un Dieu (le autres aussi hein, c'est pas pareil ) tu arrives avec déjà pas mal de lien bien en place c'est super Et je suis sure que ton titre ça n'as rien a voir, mais maintenant j'ai la chanson Wake up de Rage Against The Machine en tête et l'envie de scander ce fameux WAKE UP Bref, bienvenue parmi nous et bon courage pour la rédaction de ta fiche         N'hésites pas au moindre besoin, t'es à la maison !    


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Mer 30 Nov - 22:00



ce choix parfait que tu fais ! les flanigen envoient trop de lourd, c'est abusé ! puis josh quoi ! je l'ai joué une fois et c'était de la bombe, un de mes préférés à jouer. en tout cas, t'es bien entouré entre sirius, eddie et willy (ouais, je la mêle à ça la vieille Arrow) je viendrai te voir pour un lien, j'en ai un avec ed alors on pourra se trouver un petit truc pour l'instant, j'te souhaite bon courage avec ta fiche et bienvenue sur le forum
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Jeu 1 Déc - 10:14

J'ai zieuté le scénario et effectivement, il a l'air pas mal du tout ce petit perso et puis Josh quoi
Dans tous les cas, bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jasper Rhodes
L'incompris heureux
☞ ÂGE : j'ai trente-deux ans.
☞ STATUT : la vie est pleine de surprises... de mauvaises comme de bonnes. je suis passé de tonton célibataire à tuteur légal en couple rien qu'en une soirée...
☞ PROFESSION : luthier, et violoncelliste à mes heures perdues.
☞ HABITATION : raventhope (12).

☞ BAFOUILLES : 138 ☞ PSEUDO : edoxe (marine).
☞ AVATAR : joe dempsie.
☞ CREDITS : avengedinchains (avatar).
☞ MULTI-COMPTES : charles, la terreur des bacs à sable & bastian, le coeur plus gros qu'de raison.

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Jeu 1 Déc - 11:15



un flanigen de plus! excellent choix de scénario, puis josh est sacrément bonasse. BIENVENUE parmi nous, j'espère que tu t'y plairas. bon courage pour ta fiche, et si jamais tu as besoin de joindre sirius pour quoi que ce soit, hésite pas à me mpotter, je lui passerai le message.

_________________
it's bigger than you
Tu vas pas me perdre. Tu m’as appris à aimer la vie, et j’ai envie d’être heureux, de dormir dans un vrai lit, d’avoir des racines.  •• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t50-have-you-lost-your-mind-yes-jasper
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Jeu 1 Déc - 15:31




Comment cette famille promet !
J'avoue que j'ai hâte de voir ce que tu vas faire du petit Ron en tout cas, tu as fait un excellent choix de pré-lien vu cette famille
Bonne chance pour le reste de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jona Graham
L'ombre qui s'effrite.
☞ ÂGE : 37 ANS ;
☞ STATUT : DIVORCÉ ;
☞ PROFESSION : ANCIEN PSYCHOLOGUE, AUJOURD'HUI CHAUFFEUR DE TAXI ;
☞ HABITATION : UN PETIT APPARTEMENT A RAVENTHORPE ASSEZ RIDICULE ;

☞ BAFOUILLES : 149 ☞ PSEUDO : ELOW ;
☞ AVATAR : HUGH DANCY ;
☞ CREDITS : ELOW ;
☞ MULTI-COMPTES : AUCUN ;

MessageSujet: Re: ron ≈ wake up   Jeu 1 Déc - 19:09

Bienvenue ! :)

_________________


    — The fear of death follows from the fear of life. A man who lives fully is prepared to die at any time. ■

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t732-jona-i-ll-never-smile-again
 

ron ≈ wake up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Wake me up...
» SO WAKE ME UP WHEN IT'S ALL OVER.24/07 à 02h56
» Seo Jun Wan || I'm scared if I wake up, everything will disappear before my eyes
» Gee ♦ Hey Charly wake up !
» SUNDAY WAKEUP, GIVE ME A CIGARETTE✝LULU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: DO I KNOW YOU ? :: HAVE YOU MET TED ? :: THE PERFECT COCKTAIL-