AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 See you again, Jaleb ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Caleb Barnes
Le nounours frustré
☞ ÂGE : actuellement en pleine crise de la trentaine.
☞ STATUT : 404 error. il fut un temps où à ses yeux s'étaient "simple" à présent c'est juste le "bordel" il ne sait pas trop dans quelle case s'mettre, sûr il ne va pas s'marier, il a "enfin" pris son "destin" en main.
☞ PROFESSION : il vient de tout perdre, en un battement de cil sa vie vient de partir en live... à la recherche du bonheur, un peu comme tout l'monde.
☞ HABITATION : Vient récemment de quitter une maison tirée d'un magazine, pour s'établir dans un "appartement" à Thornill, où il tient le rôle d'animal de compagnie (entre autre) ... c'est mieux qu'à la rue non ?

☞ BAFOUILLES : 696 ☞ PSEUDO : TAZ.
☞ AVATAR : Iwan le magnifique
☞ CREDITS : (c) avengedinchains. & tumblr
☞ MULTI-COMPTES : Un démon (Benou, la moitié de Charles), la baroudeuse (Charlie, l'obsédée amoureuse) puis un vieux gâteux (Sirius, l'idéal de Willy)

MessageSujet: See you again, Jaleb ♥   Mer 5 Avr - 20:15

   
« See You Again »

Jaleb  


Je baille à nouveau, la sonnerie de mon téléphone me ramène à la réalité « Oublie pas Todd » je souris à ce petit message. Comme si je pouvais réellement oublier. Attrapant ma veste, mes clefs. Je souris comme un bêta. Un bêta heureux. J'envoie un message à Jules, pas sûr qu'il me cherche, mais ne sait-on jamais. J'ai pas envie qu'il me bombarde de sms, un peu comme la dernière fois. Tout s'est enchaîné rapidement et encore… je n'ai toujours pas eu le temps de soufflé depuis cette fameuse nuit. Je suis encore un brin paumé, mais.. différemment. J'ai l'impression qu'un nouveau monde s'offre à moi. Et j'ai eu le droit comme cadeau de la part de mon frère : une chemise rose et un nœud. On passera ses remarques sur le fait qu'il le savait depuis toujours. Nouveau. C'est mon mot d moment. Je me suis repris en main, je vis toujours chez mon frère, mais on va pas se le cacher, je passe plus de temps chez Jasper. Il a besoin de moi et je suis là. Je crois même que je peux dire que je serais toujours là. Je compte pas le lâcher aussi facilement et ce sentiment est réciproque. On a pas besoin de le dire, je le sens au fond de mes tripes, dans ses regards, gestes. Il est content que je sois là. Que je l'aide. Et d'après mon frère, je suis devenu une vraie petite femme d'intérieur. Ça aussi il se cache pas de me le rappeler, aussi souvent qu'il peut. Il l'a même sorti devant Jasper la dernière fois. D'ailleurs ces deux-là s'entendent bien et ça me fait bizarre. Tout comme de voir Jules avec un enfant, ça aussi c'est étrange. Il s'adapte plus vite à mon « nouveau » mode de vie que moi. Je marche encore sur des œufs, ce qui me rassure, c'est que dans le fond je ne suis pas le seul. Le bâtiment s'affiche devant et je souris. Encore et toujours. Je dois vraiment avoir l'air d'un abruti, un cinglé sorti de l'asile. Je me demande encore comment ils font pour me confier Todd et ne pas avoir peur de moi. J'ouvre la grille et la terreur me fonce dessus. Ce petit bonhomme qui n'a rien demandé et qui se retrouve du jour au lendemain… orphelin. Enfin il a Jasper et moi. Ça me fait tout drôle de me compter dans ce tableau, mais Jasper insiste. Je fais parti de sa vie à présent. Il se blottit contre mes jambes, heureux de me voir et ce sentiment est réciproque. « Allez viens bonhomme, j'ai une surprise qui t'attend. » Quand je dis que je marche sur des œufs ! Je ne sais pas ce que je lui réserve, bon si un goûter. Un super goûter comme je lui ai promis. Il me donne la main et on part en direction de l'appartement de Jasper. Je l'entends fredonner à mes côtés. Et pas n'importe quel chanson. L'une de mes compositions, décidément : on traîne trop ensemble. Cette situation est vraiment … nouvelle. Soit le mot du moment. Je l'accompagne dans son air, après tout, je connais les paroles. Le regard des passants ne me fait rien. On a l'air heureux et c'est tout ce qui m'importe. Le rendre heureux, parce qu'il a rien demandé. Il demande juste à rire. Et je veux pas que ce gamin passe par là où je suis passé. Je veux qu'il soit libre, heureux et bien dans ses baskets. Je crois qu'avec Jasper on se comprend là-dedans. Todd c'est notre rayon de soleil et notre tue l'amour à lui tout seul. Ce qui m'amuse de penser ça. Et pourtant c'est vrai, il sert d'excuse pour beaucoup de chose…

Je tape le code et rentre comme-ci je vivais ici. J'ai déjà des habitudes, ça m'effraie, mais me rassure à la fois. J'ai beau adopté cette nouveauté, j'en reste pas moi. Effrayé et mitigé sur tout ça. Incapable de prendre une décision claire et précise. Et puis je pense trop, les deux J n'arrêtent pas de me le dire. Oui je les appelle ainsi à présent. Sauf que je n'y peux rien, c'est plus fort que moi, j'ai besoin d'analyser. De méditer. De me taire et d'écouter. Bon ok, je parle un peu plus, moins que Jules, en même temps mon frère adore monopolise la conversation, mais je parle. Surtout avec ces deux-là, j'entends par là Todd et Jasper. Parce que avec eux c'est simple. Je parle parfois plus avec Todd qu'avec Jasper. Allez savoir pourquoi. Peut-être parce qu'à ses côté le gosse oublié resurgit et que ça me fait du bien. Je m'active à lui préparer son goûter pendant qu'il s'occupe de son côté. Ce gamin m’impressionne toujours. La sonnerie de mon téléphone me coupe dans mes préparations. Je mets en pause les pancakes. Numéro inconnu. Fronçant les sourcils, je prends le risque. Je sais d'avance que ce n'est pas ma famille. Ou elle. C'est une partie de ma vie que j'ai mis derrière moi. J'ai été assez con durant des années, s'en est fini de tout ça. La boule au ventre, je décroche, je n'ai jamais aimé les numéros inconnus.

«Euh .. oui .. merci .. bonne soirée à vous. » que je bredouille. Je n'arrive pas à y croire. Il faut que je m'assoie. Je n'arrive pas à y croire. J'ai enfin la réponse. Je pose mes fesses sur le canapé. Réveillant la faim du petit monstre, qui me secoue par l'épaule. Je l'avais oublié l'espace de cinq minutes. La réalité revient. Lui. Eux. Moi. Je me racle la gorge. Il me tire à nouveau vers la cuisine. J'ai compris. Je baisse les armes. Mettant ce doux rêve de côté.  Je ne sais pas comment je me vais me dépatouiller avec tout ça. D'un côté c'est grâce à lui tout ça. C'est lui qui m'a dit d'envoyé des démos. Qui m'a poussé à m'inscrire à ce petit concours qui m'offre une place dans une tournée. J'aurais jamais fait ça sans lui … et là. Là j'ai tout et je sais pas quoi faire. Je ne peux pas partir. Pas sans eux. C'est une évidence. Sauf que je peux pas lui imposer ça. De retour à mes pancakes, sous le regard de Todd. Si je manque à mes devoirs, je vais me faire sermonner. Je mets de côté la tournée. M'occupant de lui. Il faut bien, Jasper ne rentre pas tout de suite. J'ai le temps avant d'aborder cette « discussion » parce qu'il va falloir que je l'aborde. Tout était trop beau…

Aie. Je me prends les pieds dans un jouet et me retrouve le nez sur le plancher. Ça ne fait vraiment pas du bien. Todd sur mon dos. Je suis son poney, enfin c'est ce qu'il dit. On est au Farwest et donc je suis sa monture. Il paraît que je suis un meilleur poney que Jasper. J'ai rien demandé moi, mais bon si ça peut lui faire plaisir. J'entends la porte qui s'ouvre. Et c'est à quatre pattes, Todd sur le dos que j'avance vers lui. Son sourire se transforme en rire lorsqu'il nous voit. Ce que j'aime l'effet que ça me fait au fond de mon estomac. Son regard, son sourire. Todd parle, je l'écoute vaguement. Je me demande ce qu'il peut me trouver à l'heure actuelle. J'ai l'air fin en poney, oui parce qu'en plus j'ai une crinière sur la tête. Et Todd a bien sûr son chapeau de cowboy. Et moi j'avance à quatre pattes. Retour au salon. Oui je suis un poney obéissant. Enfin un poney qui va être bientôt libéré ! Ce qui est bien avec les gamins, c'est qu'ils se lassent vite. Enfin lui. Il préfère montrer à Jasper ses dessins. J'en profite pour enlever cet accoutrement. Je range au passage les joues étaler un peu partout.

_________________
 YOU HAD ME AT HELLO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t55-caleb-don-t-give-up-i-won-t-give-up
 

See you again, Jaleb ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-