AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✎ GROUPE CINQ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Sam 17 Déc - 6:28


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Nos regards se croisent. C’est furtif, une seconde, mais je sais qu’il m’a vu. Merde. Moi qui comptais le regarder de loin et rire de cette femme qui pense sûrement avoir de l’importance pour lui, il va falloir revoir mes intentions de mean bitch de la soirée. Heureusement, ils sont interrompus par un nouvel arrivant (BASTIAN) que j’ai envie d’applaudir. Je m’imagine payer une tournée et l’appeler mon héros, mais ça serait abusé, considérant que je ne suis pas assez saoule pour ça. Surtout pas pour le spectacle qui se trame devant moi à l’instant. Il passe sa main dans ses cheveux, son front contre le sien, ça me frappe, tellement que je déglutis un peu trop vite et manque d’air un instant. Ça me travaille et… Mon esprit s’enflamme puis je réalise que je ne sais plus rien de lui. Il est un total inconnu pour moi et contre toute attente, cette pensée me fait mal. Heureusement pour moi, mon nouvel ami (JULES) semble intrigué par le même trio, ce qui me rassure un peu. Il nous commande trois verres ? Je suis intriguée, mais je ne dis rien. « C’est quoi ton prénom, miss ? » Juste cette appellation me donne envie de rire. Je pose un doigt sur mes lèvres, faisant mine de réfléchir, mais je sais que si je lui donne mon second prénom, bout de quelques verres je ne me reconnaitrai plus. « Moi c’est Azur, mais tu peux m’appeler Ginette si l’envie t’en dis, j’en ai rien à faire. » J’hausse les épaules et me saisit de mon verre. On trinque, puis je le vois faire son petit manège de fausse toux puis reverser son verre sur le nouvel arrivant. Je ne peux m’empêcher de rire et de mettre une main devant ma bouche pour garder une certaine gêne, mais je sens qu’avec lui je ne m’ennuierai pas. « Désolée, à chaque fois que je bois du scotch, ça me donne une toux affreuse. » Je lâche un truc pas crédible pour deux sous, la main sur le cœur avec un air trop triste sur le visage. « T’en fais pas, on trouvera autre chose… ? » Je finis en posant ma main sur son épaule d’un air faussement concerné avant d’éclater de rire, espérant obtenir son prénom. On passe au whisky, ce qui me plait tout autant.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Mer 21 Déc - 20:34


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


En l'espace de quelques secondes tous mes repères se sont effacés. J'étais dans les bras d'Orion et en l'espace de quelques secondes je suis en train de croisée son regard. Sa remarque je l'écoute à peine. Je suis bien trop perturbée de le voir là. Sous mes yeux, me tenant toujours près d'Orion. J'ai l'impression que deux univers entre en coalisions. L'espace de quelques secondes, je me perds dans son regard. J'ai l'impression que ça dure une décennie, avant qu'Orion me ramène à lui. Et surtout qu'il s'éloigne. Je n'arrive pas à décrypter ce que j'ai lu dans son regard. Et puis il a dit quoi ? Ça m'apprendra à ne pas écouter ce qu'on me dit. J'attrape le verre d'Orion et le finis cul sec. Tant pis s'il comptait boire. « J'en ai besoin d'un autre. » Et encore, s'il ne suffisait que d'un verre. C'est une blague ? Je tourne la tête, non il est bien là. Me pinçant légèrement. Je ne suis pas en train de vivre un de ces cauchemars. Orion passe sa main devant mon visage, je suis partie bien loin. Trop loin. J'attrape un autre verre, sans trop savoir d'où il vient, mais il se trouvait sous mes yeux. Sûrement sur ce plateau, que cet homme tient et vient de passer. Il va falloir que je me calme sur l'alcool, ou pas. Ouais ou pas. Toute façon, ce n'est pas comme-ci j'avais quelque chose à perdre… Je m'apprête à ouvrir la bouche quand une scène se produit sous mes yeux. Je suis partagée entre le rire et .. le rire. Oui, bon concrètement la scène est drôle. Sauf que vu la tête de Bastian, je doute qu'il apprécie de recevoir un verre sur lui. J'attrape la main d'Orion, des renforts, je vais en avoir besoin. « Laisses moi te payer le prochain ! » lui dis-je  (Bastian) le laissant en compagnie de mon Orion. Respires, expires ma fille. Ce n'est rien. Juste Bastian, qui se trouve ici, trois fois rien. « T'es déjà bourré au point de ne plus viser juste ? » Je pointe mon regard dans celui du Barnes, mon binôme des bars, mon pilier, mon co-pilote… Faut vraiment que j'arrête de boire. « Te laisses pas prendre à son piège ! » dis-je à la petite blonde.  J'ai pas envie qu'elle devienne sa prochaine victime. « Il est pas aussi charmant qu'il le laisse croire. » Oui bon je suis méchante, un brin, j'affiche un grand sourire à Jules. Et reporte mon attention sur … merde ! Je suis concombre ou quoi ? Ils sont en pleine discussion, ou du moins Orion lui parle. Je fais quoi ? Tenant mes verres, j'hésite un instant. Rester là avec Barnes et la blondinette ou rejoindre Orion et Bastian … Tant pis, je me jette à l'eau. « J'ai raté quelque chose ? » dis-je aux .. deux hommes de ma vie.. si je peux dire ça. Je tends à chacun une bouteille. Là au moins, y aura moins d'accident.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Jeu 22 Déc - 20:32


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


La vision de cette chevelure blonde me laisse comme un gout amère alors que je reporte toute mon attention sur Charlie. Je ne remémore douloureusement notre dernier échange et cela ne fait qu’attiser cette colère sous jacente qui croit en moi. Et l’expression hagard qu’arbore Charlie ne va pas m’aider à me calmer. On croirait qu’elle a vu le grand Yéti des neiges en personne. J’ai pas besoin d’une quelconque confirmation alors qu’elle se saisit de mon verre pour le descendre cul sec. Open bar, certes, mais pas directement dans mon verre darling ! Je m’apprête à la chambre sauf qu’elle enchaine avec une coupette de je ne sais quel pétillant, agressant presque le serveur qui passe avec son plateau. Bordel, elle déraille ! J’essaie de capter son regard ou un semblant de réaction censée de sa part, en vain, son attention est attirée inévitablement par lui. Je jette un oeil par dessus mon épaule, veillant a éviter son regard à elle. Bastian, puisque cela ne fait plus aucun doute, subit le même sort que moi, arrosé au scotch en plein abdomen… Je sais pas si je ris, ou si j’ai pitié. D’après le sourire de ma camarade, j’en conclus que je peux me foutre de sa gueule en toute impunité. Enfin, pas si discrètement que ça, parce qu’elle m’attrape par le bras pour se diriger droit vers lui. Droit vers elle aussi ! Autant me jeter dans la gueule du loup ! Merci Charlie et tes trois grammes cinq dans le sang ! Bordel tu me revaudras ça… « Laisses moi te payer le prochain ! » Et elle me plante droit devant lui, sans la moindre pression, tournant les talons vers le bar. Je peux pas m’empêcher d’éclater de rire tant la situation est cocasse. Cette nana se rendait même plus compte de ce qu’elle faisait ! Non seulement j’ai rien à lui dire, mais si tel était le cas, Chalire me ferait surement bouffer son sac à main pour avoir osé en dire trop. Quoique… Vu l’état dans lequel elle se trouverai d’ici une heure, se souviendrait-elle de ce que j’allais dire ? Rien n’est moins sur ! Je jauge Bastian d’un oeil méfiant, constatant les ravage du… scotch (?) allègrement répandu sur lui. « Et bien… Il semblerait qu’on ait pas mal de chose en commun…! » Je jette un coup d’oeil a ma chemise entrouverte encore imbibée de bière. « Cela dit… Je préférerais que le parallèle s’arrête là. » Moi je ne comptais pas briser le coeur de Charlie. Jamais. « J'ai raté quelque chose ? » En parlant du loup. J’attrape la bouteille qu’elle me tend pour en siffler trois gorgées. A ce rythme là je ne la rattraperai jamais ! Mon instinct protecteur reprend le dessus et ma main vient se glisser le plus naturellement du monde dans le dos de ma Charlie. Je l’attire près de moi, veillant à ce que ni Bastian, ni la blonde derrière nous n’en perdre une miette.

AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Orion Pantazi le Mar 17 Jan - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Dim 8 Jan - 17:01


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Instinctivement, je serre mon poing et m’avance d’un pas vers l’abruti (Jules) qui vient de m’asperger. Si son geste parait non intentionnel, j’ai de gros doutes à ce sujet, mais ce qui m’énerve le plus, c’est qu’il ne prenne même pas la peine de s’excuser, qu’il aille reposer son cul à côté de sa blondasse comme si de rien était. Je suis cependant coupé dans mon élan par Charlie. Charlie qui veut me payer un verre. Je soupire, desserrant la mâchoire par la même occasion. Il n’aura pas fallu de grand-chose pour défaire mon attention du petit con à la toux douteuse. Il faut dire que je ne suis pas du genre à faire une scène ou à me prendre la tête avec qui que ce soit. Disons que c’était un malheureux accident et tournons la page… Plus facile à dire qu’à faire cela dit. Alors que Charlie me laisse avec son… Son mec (Orion), je suppose ? Je me tourne vers le barman et lui demande des serviettes pour essuyer ma chemise. « Et bien… Il semblerait qu’on ait pas mal de choses en commun…! » J’arque un sourcil, curieux, avant de réaliser qu’il parle de sa chemise trempée. « Cela dit… Je préférerais que le parallèle s’arrête là. » ajoute-t-il cependant. Je ne suis pas totalement débile, je vois bien la petite référence à Charlie, mais je ne suis pas sûr de le suivre. « Ouais, ça vaudrait surement mieux pour toi qu’il s’arrête là, en effet. » Je ne sais pas trop dans quoi je m’embarque, mais je m’y embarque quand même. Car sa réflexion ne me fait penser qu’à une chose : à quel point une séparation avec Charlie peut faire mal. Non, je ne lui souhaite pas. « J'ai raté quelque chose ? » demande Charlie en revenant avec deux bouteilles. J’attrape celle qui m’est destinée tout en terminant d’essuyer ma chemise. « Merci. » Je ne réponds rien quant à sa question. Je ne suis pas convaincu que lui rapporter les quelques phrases échangées pendant son absence soit l’idée du siècle. Je me débarrasse rapidement des serviettes mouillées, puis je porte la bouteille à mes lèvres pour boire quelques gorgées de bière. Oh alcool, doux alcool… « Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » demandé-je finalement dans un léger sourire, tout en me demandant ce que Maggie pouvait fabriquer.

AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Lun 9 Jan - 0:10


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Un genre de sixième sens m’alerte de la tournure que semble prendre la soirée, et ça sent vraiment pas bon. C’est comme si j’avais une vingtaine de voyants lumineux dans mon crâne qui clignotent avec frénésie. Danger, danger, danger ! J’ai jamais vraiment respecté les règles. C’était pas ce soir que j’allais commencer ! Je sens son regard me bruler l’échine, ou c’est juste moi qui espère secrètement qu’elle ne peut détacher ses yeux de moi. Les miens sont résolument fixés sur Bastian dont l’humeur ne va pas aller en s’arrangeant avec l’humidité de sa chemise. Au jeu du miroir on se débrouille comme des professionnels ! L’accoutrement est là. Nos regards passant de Charlie à l’autre aussi !  « Ouais, ça vaudrait surement mieux pour toi qu’il s’arrête là, en effet. » Est-ce une menace ? Cela en prend le chemin ! Comme si j’ai quoique ce soit à craindre avec Charlie. Celui qui doit craindre pour son cul, c’est vraisemblablement lui. Déjà mes poings se serrent et c’est Charlie qui empêche mes jointures de blanchir alors que je m’empare de la bière qu’elle me tend, sans plus de cérémonie. « Merci. » Vraiment trop poli pour être honnête celui là… Tous deux nous ignorons la question de notre brune de service. Encore un foutu poing commun ! J’aimerai que le parallèle s’arrête là, mais la question qu’il me pose me donne envie de lui faire croire que nous avons davantage de similitudes qu’il n’y paraît. « Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » Le sourire qu’il arbore me donne envie de le cogner. Ou alors c’est juste la personne. Ou le fait que j’ai souvent envie de cogner des gens. Non. J’en suis sur, c’est ce petit sourire de façade, du genre « je m’intéresse sincèrement a votre bonheur les gars! ». A d’autres, putain! L’enfoiré en moi crève d’envie de balancer un chiffre aussi scandaleux que peu crédible. Genre sept ans, ouais ouais, j’étais avec elle alors qu’elle sortait avec toi, t’as bien fais le calcul, pingouin! Je me maitrise. Charlie ne me pardonnerait certainement pas une telle maladresse, si elle s’en souvient…! Mais j’enlève tout de même mon bâillon invisible pour lui arracher ce sourire des lèvres. « Depuis assez longtemps pour t’avoir oublié ! » Je lâche avant de porter à nouveau le goulot à mes lèvres. J’ai retenu in extremis un petit sobriquet de mon cru, du genre « toquard ». J’ai pas oublié de resserrer mon emprise sur Charlie, cependant, l’attirant davantage vers moi. La message est clair : regarde ce pourquoi tu ne t’es jamais battu !
AVENGEDINCHAINS


Dernière édition par Orion Pantazi le Mar 17 Jan - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Lun 9 Jan - 0:51


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Quatre vingt dix sept bouteilles de rhum .. c'est quoi la suite de la chanson ? Ou alors c'est pas ça, mais pourquoi j'ai ça en tête ? Très bonne question. Je devrais être concentrée sur la scène qui s'offre à moi : bastian et orion sont dans la boue … non c'est pas ça bastian et orion sont sur un bateau, ouais non très mauvaise idée ! On ne va jamais savoir qui tombe à l'eau et ce n'est vraiment pas plus mal ! Tout comme je dois effacer de ma tête ce micro fantasme. Non, mais ça va vraiment pas bien. Deux pirates ne se battront pas pour moi : dommage ! Secouant ma tête et partant à l'aventure. Ouais, parce que moi je suis le genre de nana : suicidaire, qui s'dit tiens si on allait parler à son ex aka la raison de son retour et dont chaque partie de mon corps réclame … et pour couronner le tout, derrière moi se trouve Barnes dont aucunes définitions pourraient décrire cet individu, mais pire… Oui pire, voyons je ne fais jamais les choses à moitié : Orion in that place ! Et ouais, on applaudit bien fort. Merci, merci. Je remercie mon destin de m'avoir jusqu'ici mis dans d’atroce situation. Je suis sûre que le Potter n'a jamais vécu ce genre d'expérience, il ne sait pas ce qu'il rate. Le petite battement de cœur, l'impression de s'éclater contre un mur munis de couteau dans chaque main. Ouais, l'extase totale. Et qui a crée tout ça ? Bah moi, parce que je suis vraiment la fille la plus suicidaire qu'il existe. Je mets en coalisions le feu et l'eau. Et on est d'accord, que ça ne va pas ensemble, même les minikeums le disent ! Je les regarde tour à tour, merci les gars de pas me répondre. Vous êtes trop cools j'adore discuter avec vous, non sans rire, le blanc ? Le silence, j'ai jamais aimé ça ! Je les regarde un peu plus, c'est quoi ce regard B ? C'est bien la première fois que tu le fais et puis que dire d'Orion, ses membres sont dures, pas que ça soit déplaisant de sentir sa force, mais ça m'fait un brin peur. J'ai raté quoi ? Ils ont pas pu se massacrer en quelques minutes ? Ou alors je suis trop bourrée pour me rendre compte de la durée du temps, mais genre du vrai temps, pas le faux qu'on nous inflige … mais y a-t-il un vrai temps ? « Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » Et mes lèvres s'ouvrent pour recracher le contenu que je viens d'ingurgiter. Manquant de près de m'étouffer. Orion qui m'attire un peu plus vers lui. Wait a minute. « Depuis assez longtemps pour t’avoir oublié ! » Je … son étreinte et plus … je ne sais que dire, appartenance. Non, c'est pas ça le mot. C'est quoi déjà ? On s'en fout. Il n'y a que moi qui me parle à moi, ouais parce qu'hormis leur avoir craché dessus à tous les deux -parce qu'ils sont pas assez trempés- rien n'est sortie de ces lèvres. Je n'ose même pas regarder Bastian, ou Orion. Des pieds, mes pieds, j'ai mis ces chaussures, pas de souvenirs. Ah oui c'était pour être plus à l'aise. Je sens un regard et pas qu'un. J'ai chaud d'un coup, la bombe a éclaté. Et là, je n'ai pas envie de rire quoique si … minute. Attendez. Je relève la tête, fronçant les sourcils, regardant tour à tour. « J'ai faim. » mes lèvres s'élargissent et je rigole … oui, oui je rigole. Je bois à nouveau et je rigole. Y a rien de drôle là dedans, nous sommes d'accord, mais c'est plus fort que moi. Pourquoi ? Je veux dire … Non, mais seriously ? Je tente de me contenir un instant, n'oubliant pas la situation. « à nous ... je lève mon verre pour trinquer maiiis je songe à hum j'vous ai pas présenté ... bastian, orion ... bastian ... bastian .. bastian euh orion ...  » dis-je en buvant un peu plus et je vois que je suis imitée. Je pense qu'il va m'en falloir plus ... sachant ce que je m'apprête à dire « tu... tu es venu seul ... » rien qu'en disant ça, je me blottis un peu plus contre Orion. Du courage il m'en faut, de l'alcool aussi... et beaucoup plus, quand j'dis que je suis la nana la plus suicidaire qu'il existe ... le destin peut rhabiller, je gère très bien mes désastres.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Jeu 12 Jan - 12:09


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Non mais, tout de même. Il restait subjugué par la beauté de la blonde, il avait beau faire le malin et parler comme un gamin, faut dire qu’elle était ravissante. Un petit tic au creux de sa cervelle, se demanda l’âge qu’elle pouvait avoir. Lui avait trente ans, bientôt trente et un, et elle paraissait avoir à peine dix-huit ans. Il exagérait peut-être, mais ce visage d’ange enfantin ne trahissait aucun signe de vieillesse. « Moi c’est Azur, mais tu peux m’appeler Ginette si l’envie t’en dis, j’en ai rien à faire. » un léger sourire se posa sur ses lèvres, il fit un léger tour sur son tabouret parce que l’envie lui pendait au nez depuis des heures, et après avoir vidé son dernier verre, il se décida à lui répondre par un joli sourire. « Tu seras ma ‘’miss’’ du soir, oublie Azur. Les prénoms c’est pour les ringards, miss ça te va comme un gant. Ou une couronne. A toi de choisir si tu veux un humour débile ou un peu plus raisonné. » même si, après le nombre de verre qu’il avait déjà engloutie et qu’il allait engloutir, il y avait peu de chance pour que son humour raisonné tienne longtemps la route.
Le jeune trentenaire s’empresse de faire son numéro de risque à la perfection, espérant entendre quelques applaudissements et des pièces tomber au sol, mais rien d’autre qu’un léger rire venue de derrière et une réponse de la blonde. « T’en fais pas, on trouvera autre chose… ? » ses jambes voulaient se lever, mettre un genoux au sol et lui sortir une bague pour lui demander de l’épouser sur le champ. Azur qui lui demandait de boire encore ? Cette fille était parfaite. « Jules. » à son tour de donner son prénom. Cinquante, cinquante. « Mais tu peux m’appeler comme tu veux, j’ai tellement bu que je ne me reconnaîtrais même pas dans un miroir. » un fin sourire éclate ses lèvres, et décide de tourner légèrement la tête pour voir que sa victime (BASTIAN) est finalement loin de lui entrain de parler avec l’autre gars (ORION) qu’il trouve pas mal, en passant. Il n’était pas gay, mais faut avouer qu’il était beau. Aucune jalousie par ici. « T'es déjà bourré au point de ne plus viser juste ? » le retour de la mégère (KKCHARLIE) ! Il lève les yeux au ciel et plante ses yeux dans les siens. Un léger sourire et regard complice, fait que Jules comprend que sa copine de bar est tout aussi mal en point que lui. « Te laisses pas prendre à son piège ! » elle parle à qui là ? Jules se souvient tout juste d’Azur. Il se retourne entièrement vers elle, pouvant ainsi faire des mimiques ridicules et se moquer de sa Charlie en toute discrétion. « Il est pas aussi charmant qu'il le laisse croire. » elle essaye de faire fuir Azur, ou il se fait des plans étranges ? Jules la laisse s’éloigner pour retourner à son occupation de plan à trois, et se repose sur Azur. « L’écoute pas, elle est très certainement jalouse de toi. » il commande quatre verres de daiquiri fraise //ptn qu’est-ce que c’est bon cette boisson **// et reprend son rôle de dragueur d’un soir. « Et à vrai dire, y’a de quoi être jaloux. J’aurai été une meuf, j’t’aurai dévisagé toute la soirée en me disant que p’tain, t’es trop bien foutue. » l’élégance des mots, toute une épreuve pour lui. Etre subtile ? Il ne connaît pas. Alors qu’il n’y avait pas fait attention avant, il remarque que la blonde porte souvent son regard vers le groupe des trois glandus derrières. « Tu les connais ? » il pointe sans discrétion un doigt dans la direction du groupe, en fronçant légèrement les sourcils. Qu’elle les connaissent ne lui fait pas grand-chose, mais ça pourrait être intéressant. Jules était tordu par moment.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Jeu 12 Jan - 16:06


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Je connais pas mon compagnon de beuverie, mais je vois déjà en lui un truc que j'aime bien: pas de drama. Ok, c'est complètement faux comme il vient de se lever pour aller renverser son verre sur mon héros, soit celui qui a séparé le couple phaaaaare de la soirée. Vous pouvez imaginer une petite intonation cinglante à la prononciation du mot «phare», parce que c'est vraiment comme ça que je l'ai dit dans ma tête. Je ne sais pas ce qui me prend, moi qui d'habitude est peu sensible à ses multiples conquêtes, ce soir, ça me ronge. J'ai envie de savoir qui elle est, mais je ne pense pas que j'aurai cette chance. Surtout parce que dans mon état je risque pas de lui faire la gentille conversation, mais bien de la prendre par les épaules et de la secouer, de dire qu'elle est p't'être hyper belle, mais qu'elle doit avoir un cerveau sous cette masse de magnifique boucles brunes, non ? Et que si oui, elle se tiendrait loin de lui. Elle sait pas de quoi il est capable... À vrai dire, je serais probablement hyper jalouse, et je ne sais pas trop ce que je lui dirais, mais je lui proposerais certainement pas une soirée pyjama avec une bataille de polochon.

Entre temps, je laisse Jules m'attribuer ce surnom ridicule de miss, mais ô combien plus facile à retenir qu'Azur. C'est bateau, ça s'applique à bien des gens, j'approuve donc en levant un peu mon verre. « Ta miss ce sera alors. » Et je reprends une gorgée, mon corps accueillant avec joie une nouvelle brûlure provoquée par l'alcool. Je repose mon verre sur le bar, non pas après avoir passé ma langue sur mes lèvres d'un geste provocateur. C'est peut-être pour Jules, ou pour que lui le voit au loin, je sais pas. T'façon, il a l'air d'avoir des yeux que pour sa belle brune magnifique (CHARLIE)... qui s'approche vers nous ? Tout mon corps se raidit, mon coeur commence à débattre. « T'es déjà bourré au point de ne plus viser juste ? » Elle connait mon compagnon de beuverie ? Ça fait du sens en même temps, depuis un moment on observe le trio vedette avec pas vraiment de subtilité. « Te laisses pas prendre à son piège ! » Quoi ? Je relève les yeux de ma contemplation, plongeant dans cette mer noisette. Elle est encore plus belle de près, ça me coupe le souffle alors qu'une jalousie sans borne s'empare de moi. « Il est pas aussi charmant qu'il le laisse croire. » Silence, dit pas de connerie Azur ! « Tu devrais p't'être suivre tes propres conseils ?! » je dis, trop tard, alors qu'elle est déjà loin à offrir des bières à ses hommes là-bas. Je serre mon verre avec un peu trop d'insistance, ne lâchant pas le trio des yeux. C'est Jules qui reprend la parole: « L’écoute pas, elle est très certainement jalouse de toi. » J'hausse les épaules, rompant le contact visuel avec ma cible, retenant un petit rire. Clairement, c'est moi la jalouse dans l'histoire. « Et à vrai dire, y’a de quoi être jaloux. J’aurai été une meuf, j’t’aurai dévisagé toute la soirée en me disant que p’tain, t’es trop bien foutue. » Je ne laisserai pas passer cette porte de sortie qui crie mon nom. Replaçant une mèche derrière mon oreille, je me penche un peu vers lui. « Tu me trouves bien foutue ? » Je lève un sourcil, espiègle. « Tu les connais ? » Moment de réflexion. « Non. » Bordel Azur, commence pas à mentir, sinon va falloir que tu lui sortes une excuse ridicule genre 'non je les mate depuis tout à l'heure parce que mec il est graaaave beauuuuu'. Enfin, si, mais c'est pas la question ! Et je parle pas de mon héros.. BORDEL, AZUR, REPREND TOI ! « Enfin, non, je ne les connais pas tous, mais ... » Gorgée de whisky. « Je le connais lui. Connaissais, serait plus juste. » Je ne m'étale pas, je pense qu'il serait compliqué d'expliquer la situation. « Un vrai connard. » Mon doigt pointe ORION qui a toujours une main dans le creux du dos de la brune et je lâche mes mots, le verre près des lèvres, le ton plein de dégoût, les yeux au ciel, avant de prendre une nouvelle gorgée. « Toi, tu les connais?» Aussi bien partager ce que nous avons en commun, outre notre amour pour l'alcool fort.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Jeu 12 Jan - 20:03


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Son daiquiri était devant lui, une petite paille rose planté dedans pour goûter à ce plaisir si court mais si bon en même temps. Il bougea la paille de côté, retira le petite parapluie très efféminé qui plombait son ambiance d’alcool fort et bu une petite gorgée. Le bonheur ; après ce verre, finit l’alcool ! C’est ce qu’il disait toujours, et ce que toutes autres personnes avec un taux d’alcoolémie assez fort dans les veines dit au bout du quarante-septième verres. Ses deux coudes sur le bars, il oubliait les alentours et tout ce qui pouvait ce passer pour apprécier son verre. Bien évidemment, sa miss gâcha son petit moment de plaisir. « Tu me trouves bien foutue ? » elle le gâchait certes, mais pour quelques choses d’intéressant. Il se fit un plaisir de ne pas répondre, parce que son verre n’était pas encore vide, mais qu’il voulait surtout savoir si elle connaissait le groupe des trois personnes avant d’engager un petit jeu de séduction -on ne peux plus vraiment appeler ça séduction au bout d’un nombres incalculables de verres. « Non. » un de ses sourcils se lèvent, révélant un visage plutôt surpris. Elle les fixaient sans arrêt et pourtant, elle ne les connaissaient pas. Sa bouche s’entrouvrit -non pas pour boire- mais pour lui demander pourquoi elle regardait ces gars comme des proies, mourant de faim et n’ayant que des corps à manger. « Enfin, non, je ne les connais pas tous, mais ... » mais ? Impatient, il se tourne vers le trio pour deviner qui connaît-elle. Un des deux gars visiblement, puisque Charlie ne semblait pas connaître la blonde. A moins qu’Azur soit une étrange stalkeuse ? « Je le connais lui. Connaissais, serait plus juste. » très certainement un ex-petit-copain qui l’aurait trompé avec sa meilleure amie. Histoire basique pour une gamine de son genre. Ah, si seulement tu savais ; se disait-il. Si seulement elle savait le nombre de cœur qu’il a pu briser en l’espace de trente ans. Impossible à compter, il n’en était pas fière non plus, mais c’était amusant de se dire qu’il devait être détesté par des centaines de femmes. « Un vrai connard. » ses yeux se tournent de nouveau vers le trio, suivant la cible pointé par le doigt. Voilà un nouveau suspect d’identifié. Il manquait dorénavant l’autre brun (BASTIAN) qui était encore un inconnu pour ses yeux, mais pas ceux de Charlie. Et ça, il se devait de savoir. De savoir qui il était pour elle. « Toi, tu les connais? » il haussa un sourcil, ne s’attendant pas à avoir la question en retour. Il aurait du s’en douter, mais tout l’étonnait à ce stade de la soirée. Il finit son verre assez rapidement -il lui en restait trois autres après tout- et sans discrétion, il leva son bras et pointa directement du doigt CHARLIE. « La brune, Charlie. » il voudrait bien avoir un peu de haine envers elle, histoire de trinquer avec sa compagne de soirée, mais malheureusement il n’éprouvait rien d’autre que de l’amitié. Et un penchant pour son beau cul. Mais ça, c’était autre chose. « Elle est gentille, parfois. Mais elle trouve que je suis ‘’relou’’. » et il l’était ! Mais ce serai une bataille de perdu que d’accepter de dire ce genre de chose. Il jouait le mec lourd et relou avec elle, sachant très bien qu’il serait impossible de la mettre dans son lit ainsi. Mais c’était plus drôle de jouer ainsi. « De ce que je peux voir, elle et ton pote con ont l’air de bien s’entendre. » il sous-entend la main du brun (ORION) dans le bas du dos de Charlie. Un copain potentiel ? Allez savoir. Il retourna à ses verres, en pris un autre, retira la paille et le parasol et leva son verre vers son acolyte d’alcool. « Arrête de regarder ton ancien pote, miss. La façon dont tu le regardes, on peine à croire que c’est un vrai connard. » il trouvait que torché, il parlait mieux que non alcoolisé. Etrange mais, ça le plaisait. Il trinqua son verre contre le sien et sirota doucement son verre. « Un ex à toi ? » ou peut-être était-ce son frère, ou il n’en savait rien. C’était juste pour faire discutions.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   Dim 15 Jan - 1:11


les pochtrons d'amour  

Tonight is the night


Je porte le goulot de la bouteille à mes lèvres et avale plusieurs grosses gorgées de bière. Ce n’est pas vraiment de la bonne bière, mais c’est de la bière et ça fera très bien l’affaire. Ma chemise me colle à la peau et ça me gêne. Ce n’est même pas froid, il fait bien trop chaud dans la salle pour ça, c’est juste purement désagréable. Pendant l’espace d’une seconde, je me dis que le mec de Charlie a surement eu une bonne idée en ouvrant la sienne. Puis le fait que ce soit le mec de Charlie me frappe en pleine tronche et je ravale cette idée. Ah putain, ce mec ne m’inspire pas. Qu’elle ait tourné la page sur nous, c’est normal. Mais lui ? Pourquoi lui ? Qu’est-ce qu’elle peut bien lui trouver ? Je m’enfile le fond de ma bouteille cul sec, puis je fais signe au serveur. Il acquiesce d’un signe de tête et part m’en chercher une autre. « Depuis assez longtemps pour t’avoir oublié ! » Je le regarde resserrer son emprise sur Charlie - qui nous recrache le contenu de sa bouche dessus par la même occasion, comme si nous n’étions pas assez trempés comme ça, mais je n’y prête même pas attention - et ça m’agace. Pas parce qu’elle m’a oublié. Non parce que si elle est heureuse, eh bien tant mieux, je suis content pour elle. Non, ça m’agace parce que c’est lui et que son hostilité commence à me faire chier. Il sait surement qui je suis, ce que j’ai vécu avec Charlie, mais à tous les coups, il ne le voit qu’à sens unique et ça me gonfle, parce qu’il n’a pas idée à quel point j’ai morflé. Charlie n’en a pas la moindre idée. Le serveur revient avec ma bière et je trinque dans le vide à cette remarque. Ravie de l’entendre … mais pas de ta bouche à toi. « J'ai faim. » Elle se met à rigoler, elle est totalement bourrée. Je vais pour avancer vers elle, mais je me ravise. Ce n’est pas mon rôle. Il est là pour ça. Je meurs d’envie de lui prendre sa boisson des mains, de lui dire qu’elle a assez bu, mais encore une fois qui suis-je pour faire ça ? Je me contente juste de boire plusieurs gorgées de ma bière. Putain Maggie, qu’est-ce que tu fiches ? « A nous ... hum j'vous ai pas présenté ... Bastian, Orion ... Bastian ... Bastian … Bastian euh Orion ...  » Elle bug totalement. Il me faut du courage pour assister à tout ça. Je lève ma bouteille pour trinquer avec elle … et l’autre. Je ne relève pas sur les présentations. Orion, donc. Ça me fait une belle jambe. « Tu... tu es venu seul ... » J’arque un sourcil alors que je la regarde se blottir contre son mec. Je lève les yeux au ciel, c’est plus fort que moi. Je tente de le masquer en portant ma bière à mes lèvres. « Non. Je suis venu avec Maggie. Il vaudrait peut-être mieux que j’aille voir ce qu’elle fabrique… » Je crois que dans le fond, je cherche désespérément à m’échapper de cette situation, mais ça ferait bien trop plaisir à l’aut… à Orion. Je finis rapidement ma deuxième bière avant d’en demander une autre. L’alcool commence à se faire sentir, mais ce n’est pas suffisant. Il va m’en falloir beaucoup plus que ça.  

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE CINQ   

Revenir en haut Aller en bas
 

✎ GROUPE CINQ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» LE GROUPE D'AVENTURIERS
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]
» MJ Dédale[Groupe Matt]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES :: L'HEURE DU RENOUVEAU-