AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✎ GROUPE DEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Sam 26 Nov - 0:15


Maintenant qu'elle avait laissé filé le blondinet, Louise pouvait continuer de penser à ce buffet. Elle mourait d'envie de se gaver sans limites. En soit, ce buffet état le mal incarné. « Goûte ça, il faut que tu goûtes ça ». Surprise, elle se retourna pour faire face à une jeune femme qui lui tendait un petit four, les yeux brillants. Louise ne put s'empêcher de lui offrir un large sourire, attendrit par le naturel déconcertant de la demoiselle. La brunette prit le petit-four, estimant qu'elle n'avait pas grand-chose à craindre et qu'elle mourait d'envie de le dévorer. « Si t'aimes ça, j'ai plein de trucs à te faire goûter, tu vas trop adorer. ». Louise lui rendit son sourire. « Merci... ». Elle n'attendit pas plus longtemps pour le porter à sa bouche et la réaction fut immédiate. « Oh merde, t'as raison, ils déchirent ces trucs ! ». Oui d'accord, cette soirée exigeait une certaine tenue, elle n'aurait sans doute pas dû parler ainsi mais il fallait admettre que ses délices contentait largement ses papilles. « Tu disais que tu en avais repéré d'autres ? ». Louise était prête à en gouter plein d'autre, à dévorer le buffet en compagnie de la demoiselle.

Enfin, si elle voulait passer une partie de la soirée à ses côtés, il fallait tout de même qu'elle lui demande son nom. Cependant, elle prit les devants. « Je suis Montana by the way. Enfin juste Montana, hein, by the way c'est juste une expression, genre 'ouais t'as vu'.. fin t'as compris. ». Louise ne put s'empêcher de rire, amusée par la situation. « Enchantée Montana, moi c'est Louise. ». Elle jeta un rapide coup d'oeil au buffet avant de reporter son attention sur Montana. « Je suis ravie de voir que je ne suis pas seule à avoir envie de tout dévorer. ». Là-dessus, elles avaient tout l'air de s'être bien trouvées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Sam 26 Nov - 16:14


Ciaran après un petit moment d’hésitation finit par rejoindre Théo et Shannen. Il s’immisce naturellement au sein de leur conversation, échange avec eux pour y trouver sa place, mais notamment quelques renseignements. Il se comporte comme dans ses habitudes, n’affiche aucun malaise au fait d’être taquin envers l’adolescente qu’il connait parfaitement. Il ne désire pas cacher ce fait. « Faudrait encore que je sois au courant pour m’y rendre, cher ami. » Il déclare à son ami en levant les yeux faussement au sien en écho à sa pique taquine. « Ne fais pas ton impétueuse, sinon je détruis ta coiffure. » Il menace avant de rire en écho aux leurs. Il n’hésite pas à taquiner la demoiselle sur sa tenue, qui ne manque pas de lever les yeux au ciel dans un sourire. Il les laisse échanger sur les conditions de retour de son ami au sein du lycée de l’adolescente. Il découvre par la même occasion qu’il excelle dans l’exercice de ses talents en musique. Théo ne manque pas de le charrier et il esquisse un sourire amusé. « Avec plaisir, je suis partant, quand tu veux. » Il déclare vraiment enthousiaste à cette idée. Ciaran est un homme ouvert lorsque cela concerne l’expression de son art. Il est sincère dans son affirmation et espère qu’ils pourront appliquer cette idée très prochainement. Théo s’intéresse au lien qu’il a avec son élève. Celle-ci le questionne en retour tandis que Ciaran s’éclipse deux secondes pour attraper un four et frôle le bras d’une demoiselle au passage (Louise). Il s’excuse, la complimente naturellement sur sa tenue, car il demeure un homme charmeur dans l’âme, bien qu’en couple depuis presque un mois avec une demoiselle bien plus jeune que lui, en secret. « Merci également. » Il se contente simplement de déclarer dans un sourire franc en venant engloutir le fruit de son méfait et rejoins ses compagnons, sans prendre en considération que cette action a dérangé l’adolescente, qu’elle fulmine allégrement face à ce qu’il vient de se passer. « Oui, je suis le père de Summer, sa meilleure amie. Résultat, elle est toujours à la maison. Elle fait partie des meubles. » Il déclare avec amusement, sans doute avec maladresse. C’est une manière de faire comprendre à Théo qu’ils se côtoient bien, ce qui rend cette complicité possible et moins étrange. Seulement, il n’est pas toujours doué pour employer les bons mots dans la vraie vie. Il est bien plus doué avec sa plume. « Elle aime bien ma musique. Elle écoute même parfois les morceaux en avant-première. C’est une veinarde. » Il lui donne de nouveau un petit coup dans le bras pour provoquer son rire ou une petite pique de sa part comme il a appris à les apprécier. Seulement, son attention est détournée par l’arrivée d’une jeune femme proche d’eux. Elle semble prendre à partie la demoiselle qu’il avait effleuré quelques instants au passage. Elles semblent se connaitre, du moins c’est l’impression qu’il en a à cet instant, mais ce n’est pas le cas. Elle initie les présentations et il doit bien avouer que sa spontanéité et sa nonchalance est plaisante, en plus d’être une belle demoiselle. Il ne se refait pas. « By the way, je suis Ciaran. Ravi de faire votre connaissance. » Il déclare en levant simplement son verre à leur attention. « Ce buffet est délicieux, on aurait presque envie de tout manger… » Il y a un léger sous-entendu dans ses propos qui le font rire alors qu’il se penche pour attraper un nouveau canapé au saumon. « Bien que je préfère le gout des crevettes. » Seule Shannen comprendra sans aucun doute.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Dim 27 Nov - 11:10

[/center]

Je souris à Shannen, jetant un coup d'oeil à l'assemblée. Les générations semblent totalement se mélanger. C'est assez agréable à voir et surtout ça ne me laisse pas cette impression de ne pas être à ma place. Je reviens vers la jeune femme lorsqu'elle me questionne si je suis venu avec quelqu'un. "Non aucun homme ne m'accompagne ce soir." Je n'ai pas de honte à avouer mon homosexualité, et puis je ne suis pas contre à ce qu'une oreille indiscrète entende cette révélation. Autant se servir de ce bal à des fins utiles. "Mais heureusement y a la présence d'amis, ça remplace parfaitement le cavalier idéal." Je souris tout en lui envoyant un clin d'oeil complice alors que Ciaran débarque à nos côtés. "Ben faut demander l'adresse." Je souris, aucune crainte à avoir de ce côté-là. Et puis de toute manière s'il veut voler quelque chose il sera vite déçu. J'éclate de rire à la remarque de shannen. "Timide ? Je ne dirais pas ça, sinon je ne donnerais pas des cours. Disons plutôt que ça ne me rappelle pas trop de bons souvenirs." Je souris, préférant éviter de parler de ce sujet au risque de sombrer dans une certaine amertume. Ce qui serait dommage dans une telle soirée festive. Je me retourne avec Ciaran évoquant l'idée de jouer un boeuf. "Tant que c'est entre nous, ça me va!"

On évoque ensuite la complicité de mes deux amis. Finissant ma coupe de champagne je la dépose au serveur qui passe avant d'en attraper une nouvelle. Pas envie de bouger de là. "Bah, j'ai parfois l'impression de lire dans les pensées, ou même que nos pensées se transmettent" Je souris, taquin. Alors que simplement leur lien était une évidence. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir cette complicité, cette amitié. Je me tourne vers Ciaran. "Ca ne m'étonne même pas." Je commente quand il dit qu'elle aime bien sa musique. Comment ne pas l'apprécier ? Ce serait presque un crime à mes yeux. Une nouvelle jeune femme fait son arrivée. Une bouille qui me laisse cette impression de la connaître mais je ne sais pas trop d'où, et puis il y a tellement de monde dans cette soirée que je ne suis plus sûr si ce n'est pas au bar que je l'ai déjà croisée. "Théo, pour ma part" Je souris doucement, restant à ma place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Dim 4 Déc - 22:26

Apparemment, la ville organise un bal pour le jour du renouveau. C’est Izzy qui m’en a parlé. Elle m’a d’abord envoyé un texto puis a répété ça toute la soirée à la coloc. On a fini par apprendre le truc par cœur. A la base, je n’avais même pas pensé à y aller, mais finalement, je me suis convaincu moi-même, ce n’est sûrement pas une mauvaise idée because tout le monde aller répondre présent et ça me permettrait de papoter un peu et de raconter des blagues, de me changer les idées et puis, je vais sortir le mode beau goss en costard et je vais faire craquer toutes les filles. En réalité, mon idée de porter un costard est vite tombé à l’eau parce que je ne suis définitivement pas à l’aise avec ce genre de tenue. J’ai quand même opté pour une chemise blanche, histoire d’être classe en toute circonstance et un pantalon noir, classique. Il ne manquait plus que le nœud papillon ou la cravate, mais elles risquaient de toutes me sauter dessus et je n’étais pas encore prêt pour tant de popularité. Je claque la porte, saute sur ma moto et c’est partiiiiit mon kiki ! Lorsque je pousse la porte d’entrée, c’est d’abord la surprise qui m’envahit. Je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi … Grandiose et bien organisé. Eh bien, ils ne font pas les choses à moitié par ici. Je zieute rapidement la salle du regard, il y a quand même vachement de monde. Je pense que toute la ville est ici. Mon attention se porte sur la piste de danse, découvrant une Izzy comme à son habitude déchaînée et se déhanchant comme jamais. Je sors mon téléphone, prend une photo, enregistre une vidéo et hop, c’est toute ma story snapchat qui va bien s’amuser. Oui, je me permets ce genre de chose parce que je sais que la jeune femme ne risque pas de mal le prendre. Ensuite, mon attention est captivé par … UNE FONTAINE DE CHOCOLAAAAAAAT. OMG, c’est le plus beau jour de ma vie. Il y a aussi des fruits, des desserts, du salé, des bouchés… Je suis totalement refait ! Je me faufile parmi les gens, essayant de me faire une petite place, heurtant au passage une jeune demoiselle. « Tiens, bonsoir Louise ! » Louise est une amie du lycée, on se connaît donc depuis un paquet d’années. Je suis ravi de tomber sur elle, la soirée et ma dégustation du buffet risque d’être plus intéressante. « Bonsoir … Vous ! » Je souris à la jeune femme à ses côtés, que je ne connais pas pour le moment. « Aiden, enchanté. » J’annonce à l’égard de la jeune femme. « J’pensais pas qu’il était possible de rassembler autant de nourriture en un seul buffet. Je ne bouge plus d’ici de la soirée. » La bouffe et moi, ça a toujours été une grande histoire. D’ailleurs, si je l’épouse un jour, ne vous inquiétez pas, vous serez tous invités. « Je viens seulement d'arriver, tu devineras jamais ce qui m'est arrivé ! J'espère que je n'ai rien raté ?» Je me tourne vers mon amie et sourit. Par quoi on commence ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4147 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Mer 7 Déc - 22:42


Alors que Shannen se concentrait sur une conversation sérieuse, tenue avec Théo, le professeur de musique qui programme des activités musicales d’initiation à son lycée, quelques interventions chamboulent le cours de leurs pensées. Notamment l'arrivée de Ciaran qui s'incruste dans leur conversation et prend beaucoup de place. Les deux hommes semblent bien se connaître et s'entendre, elle découvre une amitié sincère centrée sur la musique qui l'attendrit un instant. Elle leur esquisse régulièrement des sourires, entre quelques bouchées des fameux gâteaux apéritifs mis à leurs dispositions - et un peu trop en évidence aux yeux gourmands de l'adolescente. Ils se taquinent facilement, la complicité ne pouvant être dissimulée. Elle tente de ne pas avoir ces yeux lumineux avec lesquels elle le scrute généralement, tente du mieux qu'elle peut de ne pas rendre leur amour palpable. C'est plus compliqué qu'il n'en paraissait, surtout lorsque le blond fait l'andouille avec une demoiselle aux cheveux bruns. Il la noie de compliments, joue le jeu du séducteur professionnel sans manifester aucun trouble. Shannen est tiraillée entre la jalousie et l'amusement, mais elle choisit la carte de l'indifférence et du silence pour mieux protéger leur secret. Si elle pouvait, elle les aurait écartés en souriant faussement pour l'embrasser avec passion et possession. Elle aimerait révéler qu'il est SON homme, et l'idée de demeurer réservée coince une frustration au creux de son ventre. Finalement elle se laisse déconcentrer par Théo, qui lui pose des questions sur l'origine de leur relation, et la profondeur de leur lien. Elle répond simplement, sans vraiment mentir, mais sans préciser non plus l'exactitude de ses sentiments forts à l'égard du blondinet. Il complète sa réponse en lui donnant le rôle d'un meuble de leur appartement. « Des meubles ? Tu en as d'autres des comme ça ? » Elle rit de bon cœur, attendrie par sa maladresse naturelle. Elle lui donne toutefois un coup en retour du sien lorsqu'il se la pète par rapport à sa fascination sur ses musiques. « Ne prends pas trop la grosse tête non plus. » Elle lève les yeux au ciel, sa prétention est désespérante ! Finalement une tornade rousse bouleverse toute l'assemblée. Sa gourmandise n'est pas laissée inaperçue, en effet elle grignote et présente les merveilles dénichées à sa voisine, la brune charmée par Ciaran. Elle s'écrie à voix haute, se présente, mais Shannen se contente de rire à ses répliques. Elle la trouve amusante, naturelle, incroyablement rayonnante. Elle n'a pas le temps de donner son nom que Ciaran déclare une phrase qui la touche, en fait déguisée en un compliment qu'elle seule peut comprendre. Il a pris l'habitude de la surnommer crevette, à tel point qu'elle sait pertinemment que le message lui est adressé. Elle sourit un instant, avant de piocher un fruit et le tremper dans le chocolat. Elle ne répond rien, la musique ne pourrait surplomber son remerciement. Elle garde cet échange secret, son trouble aussi. Elle observe l'homme qui s'introduit à la communauté de bouffeurs, un canon, qui semble connaître les deux demoiselles. Elle s'est ainsi détournée des deux hommes pour dévorer le buffet, un peu à l'écart, observant les gens, et les écoutant communiquer.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Ven 9 Déc - 3:26


Montana avait une joie de vivre déconcertante qui faisait plaisir à voir. Quelque part, Louise était ravie de faire sa connaissance. Et, elle n'était pas la seule à se présenter à la jeune femme. « By the way, je suis Ciaran. Ravi de faire votre connaissance. ». Donc le blondinet se prénommait Ciaran, c'est vrai qu'elle-même aurait dû lui demander. « Théo, pour ma part. ». Le regard de Louise se porta vers le brun qui venait de se présenter, lui offrant un sourire chaleureux. « Ce buffet est délicieux, on aurait presque envie de tout manger... ». Ciaran leva son verre dans leur direction et Louise approuva d'un léger signe de la tête. Oui, elle avait envie de tout manger. « Bien que je préfère le gout des crevettes. ». Elle porte un regard amusé sur son canapé au saumon avant de hausser naturellement les épaules et de choisir un nouveau petit four.

« Tiens, bonsoir Louise ! ». Louise virevolta instantanément en direction d'Aidan et un immense sourire illumina son visage. Elle n'avait envisagé de le croiser par ici mais elle était ravi que ce soit le cas. Il faisait partie de ses amis les plus anciens et il était aussi son tout premier crush. Enfin, cette histoire datait de leurs années lycée et aujourd'hui, ils pouvaient en rire sans qu'elle ne devienne aussi rouge qu'une tomate. « Aidan ! Ça fait plaisir de te voir. ». Cela faisait longtemps, bien trop longtemps. « Bonsoir ... Vous ! ». Amusée, elle le laissa se présenter à la petite bande qui ne se connaissait qu'à moitié. « J'pensais pas qu'il était possible de rassembler autant de nourriture en un seul buffet. Je ne bouge plus d'ici de la soirée. ». Louise ne put s'empêcher de rire légèrement. « Je crois que tu n'es pas le seul à jouer les piliers. ». Non mais au moins cela faisait plus ou moins un intérêt commun à chacun. « Je viens seulement d'arriver, tu devineras jamais ce qui m'est arrivé ! J'espère que je n'ai rien raté ?». Evidemment, Louise ne tarda pas à l'interroger du regard. « Tu veux dire à part la découverte des meilleurs petits fours par Montana ? Tu n'as rien raté ne t'en fait pas mais, je veux savoir ce qu'il t'es arrivé. ». Elle lui offrit alors un sourire plein de curiosité. A vrai dire, elle s'attendait à tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Dim 11 Déc - 23:05


Il échange avec Théo et Shannen avec naturel. Il n’y a aucun malaise dans ses actions et ses gestes envers l’adolescente qu’il présente comme la grande amie de sa fille. Pourtant, elle est loin de n’avoir que ce qualificatif. En effet, cela fait près d’un mois que Shannen et lui-même se sont lancés dans une relation que les gens considèrent comme contre nature. Ce qui n’est pas le cas de son point de vue, bien qu’il s’efforce de demeurer discret sur la teneur réelle de leur relation. D’autant face à des personnes qu’il ne connait pas. Les présentations se font naturellement entre le petit groupe qui semble s’être rassemblé autour du buffet. Il faut dire que les plats disposés sont plus alléchants les uns que les autres. Ils trouvent un sujet d’attente : la nourriture. Chacun est disposé de convenir que les mets sont délicieux et qu’ils comptent bien en faire leurs victimes. Ciaran en fait également parti et ne manque pas de révéler son défaut de gourmandise. Pourtant, il ne peut s’empêcher de faire une allusion que seule Shannen pourra comprendre. Si les autres convives supposent qu’il parle de crevettes banales, il n’attribut pas la même définition. Pour lui, une crevette ne ressemble pas au fruit de mer habituel, mais à une adolescente frêle et pleine de vie, qui se trouve à ses côtés. Elle comprend naturellement le sous-entendu et en sourit avant de se mettre à l’écart pour déguster quelques mets. Cela lui arrache un sourire tandis qu’il déguste quelques canapés au saumon qu’il apprécie. Il finit par rejoindre l’adolescente en attrapant un fruit qu’il glisse à son tour dans le chocolat. Il le déguste, le dépose au creux de ses lèvres. « C’est délicieux. Cela ne m’étonne pas que tu te sois réfugiée auprès des gourmandises, gourmande. » Il lui donne un coup dans le bras avant de murmure au creux de son oreille. « Crevette, jusqu’au bout, même dans la tenue. » Sa voix est espiègle alors qu’il s’éloigne légèrement pour attraper un fruit. C’est une remarque taquine, juste proférée dans le but d’attiser sa bouderie, car il craque toujours pour ses petits airs revêches qu’il affectionne particulièrement. Il la provoque sur ces airs juvéniles, mais il espère qu'elle sait que c'est ce qui fait son charme et le rend si attendri face à elle. Seulement, il n’a pas toujours conscience d’être parfois très maladroit dans son approche. D’autant plus avec une jeune demoiselle aussi sensible.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4147 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Mer 14 Déc - 16:29


Shannen apprécie cette soirée, notamment la compagnie de Théo et Ciaran à ses côtés. Il est agréable de simplement savourer sans se prendre la tête. Le seul trouble qui vient assombrir la perfection de cette soirée, c'est de ne pas pouvoir se blottir contre le corps de Ciaran pour une étreinte méritée. Elle doit faire attention à chacun des mots qui se glissent de sa bouche, ne doit pas éveiller les soupçons avec un regard trop pénétrant. Elle doit être discrète et pas trop proche de lui, ce qui est difficile quand tout son corps réclame le sien. Elle aimerait le toucher, caresser sa nuque, se blottir contre son torse, embrasser ses lèvres pulpeuses. Heureusement, les événements qui s'écoulent et les gens qui gravitent autour, la déconcentrent et atténuent les désirs s'infiltrant au creux de ses tripes. L'impatience devient moins forte lorsqu'elle observe tous ces individus bouger, discuter. Le temps passe plus vite. Elle finit par s'éloigner quelque peu de l'assemblée et se précipiter vers la fontaine au chocolat. Elle est vite rejointe par son blond favori. « J'ai toujours des bons plans. La fontaine au chocolat, il n'y a rien de mieux ! J'aimerais bien en avoir une à la maison. » Elle commente en souriant. Sourire qui explose, s'envole et disparaît loin, très loin, lorsqu'il ose critiquer sa tenue. Selon lui, elle demeurerait une crevette, malgré tous les efforts qu'elle a entrepris, malgré son application pour devenir une femme remarquable. Elle n'a pas réussi à l'épater, et sans doute par susceptibilité, sa remarque lui brise la dose de joie qu'elle contenait. Elle aimerait lui faire ravaler son rire grave, amusé, pour qu'il s'étouffe avec. « Va chier ! Tu as vraiment que ça à dire crétin ! » Elle grogne fortement sans s'intéresser à ceux qui pourraient entendre. Il l'énerve, lui et ses blagues grotesques. Il l'énerve, lui et son indélicatesse, sa maladresse naturelle mais parfois abusive. Il l'énerve à charmer les jolies brunes et à se contenter d'une piètre taquinerie pour elle. Il sait parler aux femmes, les séduire, mais quand il s'agit d'elle, il se plante lamentablement. Elle lui offre un regard noir, plein de colère, avant de quitter le groupe occupé à grignoter, pour se rendre sur la piste de danse. Elle se décharge dans des mouvements de bassin, faisant virevolter sa robe blanche. Ses hanches s'agitent au rythme de la musique endiablée, tentant de sécher les larmes qui noient ses yeux. Quel con ! Elle s'est entêtée de croire qu'elle lui plairait ce soir, plus que d'habitude, elle a consacré du temps pour recevoir ne serait-ce qu'un compliment, qu'il aurait soufflé au creux de son oreille. Il préfère toutefois les attribuer aux vraies femmes, pas aux petites gamines qui se déguisent. Son coeur rate des battements, son regard se perd dans la foule, et son corps tout entier lui fait dos. Elle ne veut plus le voir, même pas savoir ce qu'il fout en ce moment même. Elle se sent soulagée quand un ami de sa classe s'approche d'elle pour embrasser ses joues dans un sourire. Elle rayonne presque de bonheur, tant elle se sent reconnaissante d'avoir enfin une tête connue de son lycée près d'elle. « Hey, salut. » Elle entame une discussion au fil des minutes suivantes, dansant légèrement contre lui pour réchauffer son cœur, et oublier le con qui lui sert de petit-ami.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Jeu 22 Déc - 18:20


« Cela ne m’étonne pas de toi. » Il déclare après avoir retrouvé l’adolescente autour du buffet empli de sucrerie. D’humeur taquin, il s’applique à lui lancer une remarque qu’il juge anodine et qui a pour but de provoquer l’amusement de l’adolescente. Seulement, le résultat de cette action est contraire à ses expectations. Pire, l’adolescente prend la mouche et s’échappe du buffet pour retrouver la piste de danse en le laissant en plan. Il sent le regard des autres sur lui et est contraint d’adopter une posture détachée, bien que cette remarque le travaille profondément. Il attrape une coupe de champagne, ainsi qu’une fraise qu’il croque avec appétit. Un apport sucré pour chasser la sensation morose qui envahit sa poitrine. Il est perdu par sa réaction. Il lui semblait évident qu’il la taquinait, mais la sensibilité de l’adolescente semble plus délicate qu’il ne l’imaginait. Résultat, il se sent un peu con, car il ne sait pas comment agir. D’autant plus lorsque l’adolescente active sa jalousie en offrant un sourire éclatant à cet adolescent qui l’approche naturellement sur la piste de danse. Elle lui offre un sourire spontané, lui fait la bise, se rapproche de ses formes au son de la musique et il assiste impuissant à cette scène qui l’agace. Ses prunelles s’assombrissent, sa bonne humeur s’évanouit. Il plonge son regard sur sa coupe de champagne qu’il boit d’une traite. Puisqu’elle prend plaisir à coller ce garçon, il considère qu’il n’y a pas de mal à en faire de même avec une femme aux courbes délicates. Elle l’agace à cet instant en ne comprenant pas ses taquineries, ses compliments détournés pour qu’elle cerne que sa singularité lui plait. En somme, il finit par quitter à son tour le groupe pour retrouver la piste de danse. Il invite une belle demoiselle aux yeux clairs sur la piste de danse, se présente avant de la faire danser élégamment grâce à ses talents développés au fil des années et des soirées dansantes. Il se montre charmeur, souriant, mais réservé, continue de jeter des coups d’œil vers l’adolescente dont les traits semblent se figer. Elle finit par disparaitre dans un coin de la salle. Cela attire son attention et c’est tout naturellement qu’il s’éclipse en abandonnant sa cavalière, qui trouve rapidement un partenaire. Il réduit la distance simplement, la retrouve dans cette partie de la salle où il agrippe simplement son poignet. « Faut que je te parle. » Il déclare dans une voix ferme. « Pour ta gouverne, c’était un compliment. » Il indique dans un ton qui laisse clairement entrevoir sa frustration. « Tu es belle dans cette robe. Une femme crevette. C’était ce que je voulais que tu comprennes. » Il sait qu’il est gauche. Il a beau être doué en séduction, il l’est beaucoup moins quand il s’agit d’exprimer ses sentiments, surtout envers elle. Elle le rend si aisément chèvre. Pourtant, il a juste envie d’être avec elle.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4147 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    Jeu 22 Déc - 20:22


Shannen est envahie par une colère noire, immanquablement provoquée par son blondinet favori, qui détient toutefois une maladresse naturelle et provocante. Elle est incapable de taire son agacement, de le chasser pour rire à ses blagues puériles. Il lui a encore fait comprendre qu'elle n'était qu'une crevette habillée non pas en femme, mais comme une gamine. Elle aurait tant voulu lui plaire, l'éblouir, que sa fierté est blessée. Elle a beau être jeune, elle ressent elle aussi la vicieuse sensation de la rancune. Elle est vexée, sans doute susceptible aussi, mais elle s'attendait tellement à de jolis compliments de sa part qu'elle se retrouve avec un taux de déception supérieur à ce qu'elle a le pouvoir d'accepter. Elle s'enfuit alors pour retrouver la piste de danse, rejoignant un de ses amis qu'elle croise par hasard. Mais avec pur bonheur, ça lui donnera l'occasion de cesser de lui donner de l'importance. Elle savoure ainsi un moment en sa compagnie, entreprend une danse et des mouvements maîtrisés en sa compagnie. Quand elle danse, Shannen est délicate, gracile, élégante. Elle sourit à son ami, ravie de pouvoir oublier l'autre con qui lui brise le cœur à chaque fois. Il lui a même dit qu'elle était ravissante dans cette tenue et elle n'a pas pu s'empêcher de lui accorder un sourire. Les minutes s'écoulent, elle profite de sa soirée sans se prendre la tête, jusqu'à ce qu'une grande soif la pousse jusqu'au bar. Elle demande un verre au barman avant de se poser dans un coin de la salle pour observer les gens, leurs pas de danse. Elle ne tarde pas à être rejointe par Ciaran, son blond. Elle aimerait lui balancer des remarques glaçantes sur sa tenue, mais il est merveilleux de haut en bas - même sa coupe est impeccable. Elle tente alors de demeurer froide, enragée, pour ne pas le laisser l'adoucir. Ce serait trop facile. « Qu'est-ce que tu me veux ? Va donc retrouver ta grognasse. » Oui, elle l'a remarqué en tournant sur elle-même lors d'une danse. Elle n'a pas pu s'empêcher de balayer la scène des yeux pour l'apercevoir. Voir ce qu'il faisait, où il était. Elle n'a pas été déçue de l'apercevoir au bras d'une femme. Elle est vite remplacée, de toute façon. « Quand je vois tes goûts superficiels, ça ne m'étonne pas que ma robe ne te transcende pas. Mais tu veux que je te dise ? Tu n'as pas de goût. » Elle se défend, les bras croisés contre sa robe blanche, l'air dédaigneux et colérique. Elle pourrait le bouffer en une seule bouchée, il n'a pas intérêt à la charrier. « Parce que me dire que je porte une robe d'enfant, c'est être un compliment ? Tu as de drôles de commentaires. » Elle rouvre ses bras pour les laisser pendre dans le vide, accentuant sa colère par des mimiques. Il ose dire qu'il la trouve jolie dans cette robe, qu'il ne faisait que la taquiner. Elle rit nerveusement, lui faisant face, et contrant toutes ses tentatives. « Il était temps que ça sorte de ta bouche. Tu as passé la soirée à me faire comprendre que ma robe était moche ! » Elle lui précise pour démontrer que ses compliments deviennent ironiques. « Tu as tout gagné. La prochaine fois je mettrais une jupe longue avec mes converses. » C'est son style habituel. Elle avait pris le soin de s'habiller de manière plus féminine, surtout pour lui plaire en tant que femme, mais résultat il a joué au con. Elle n'a plus envie d'essayer de le contenter, de grandir quand elle reçoit des commentaires aussi agaçants. Ses yeux hargneux de cessent de le scruter avec virulence, et sa voix aussi démontre sa rage. « De toute façon tu peux parler autant tu veux, mon amour, mais je ne te pardonnerai pas avant d'avoir eu un bisou. » Elle sourit ironiquement, de manière toutefois amusée, la rage mélangée à de l'engouement de l'avoir à ses côtés...

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✎ GROUPE DEUX    

Revenir en haut Aller en bas
 

✎ GROUPE DEUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» GROUPE DEUX ► BRESIL
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Joueur cherche groupe D&D ou Vampire ou Exalted ou SW
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES :: L'HEURE DU RENOUVEAU-