AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sauver Willy ; Wine got me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : l'air des 46 ans, proches des 50 ans
☞ STATUT : ocasionnellement seule
☞ PROFESSION : On a couché avec le premier venue sans protection et on a besoin d'une pilule du lendemain ? Willy saura vous donner ce qu'il faut en tant que pharmacienne
☞ HABITATION : Le numéro 19 à Crackenedge

☞ BAFOUILLES : 72 ☞ PSEUDO : je suis votre Dieu du blurpblurpblurp
☞ AVATAR : cameron diaaaaaaaaz bby
☞ CREDITS : avatar by aslaug
☞ MULTI-COMPTES : le drogué du ter-ter, Julio pour vous servir mesdames.

MessageSujet: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 0:51


Willy Bennet
NOM + Suite à mon seul et unique mariage, j'ai perdu le nom de Robinson pour Bennet, le nom de mon ex-époux. C'était plus une question de nécessité que d'envie de garder mon nom d'épouse, puisque à l'époque, les femmes divorcées étaient mal vue et je n'avais pas envie de me faire jeter des pierres dès que je posais un pied dehors. PRÉNOMS + Willy et mon deuxième prénom c'est David. Au cas où vous n'auriez toujours pas compris, mes parents voulaient un garçon. Ils ont essayé d'en avoir d'autre, mais pour leur plus grand bonheur malheur je suis la seule fille des Robinson. Du moins, j'étais, puisque j'ai changé de nom de famille. Ne vous inquiétez pas, mes parents sont très fières de moi. ÂGE + On ne demande jamais l'âge d'une dame. Cette règle, je m'en contre-fou, j'ai quarante-six ans et je suis très fière de les porter. Puis, ça me permet d'entendre ce genre de réflexion :"Quarante-six ans ? Je vous aurait donné trente !". LIEU DE NAISSANCE + Dans le comté de Fremont. Je suppose que ce nom ne vous dit rien ? C'est un ridicule village dans le Wyoming, aux États-Unis. Un coin paumé que personne ne connaît, remplit de chrétiens qui vivent un peu à la Amish. NATIONALITÉS & ORIGINES + Américaine du côté de mon père, Anglaise du côté de ma mère. Mais comme je suis né sur le sol Américain et que j'y ai vécut la moitié de ma vie là-bas, je suis une Américaine pure souche. ORIENTATION SEXUELLE + Vous pensez vraiment que dans le petit village où j'ai grandit, on acceptait les lesbiennes et les gay ? Non. On m'a élevé dans l'idée que si je touchais un centimètre de peau d'une femme dans un but sexuel, je me ferai pendre par les pieds, suspendu au dessus d'un vide où quelques crocodiles m'attendraient. Du moins, ma mère m'a fait croire cette histoire pendant très longtemps, tellement longtemps que j'ai encore des doutes aujourd'hui. Je suis donc hétérosexuelle, mais je vous rassure, je n'ai pas l'esprit aussi fermé que ma mère. STATUT SOCIAL + Aux yeux de l'état je suis encore mariée à Samuel Bennet, aux yeux de mon ancien village je suis veuve et dans le quartier de Drewsbury, je suis divorcée. Des difficultés à comprendre ? Retenez juste que je suis mariée à un homme invisible, qui a pris ses jambes à son cou en 1992. OCCUPATION + Avec mon sens de la description parce que ces médecins incompétent ne savent pas écrire, de la gentillesse et de la sociabilisation et mon cursus scolaire pour devenir médecin, tout ça m'a amené à devenir pharmacienne. Je suis là pour crier à travers la pièce pour que le papy en face de moi puisse m'entendre, tandis que vous avez un mal de crâne infernal et vous faire perdre la tête en utilisant que les noms compliqués des médicaments. Ne me remercier pas, je suis là pour vous. SITUATION FINANCIÈRE + Fin de mois difficile, mais il y a toujours une bouteille de vin pour sourire devant les fiches d'impôts. AVATAR + Cameron Diaz, qu'est-ce que tu vas faire    CRÉDIT + Rose red

A quelle team appartiens-tu ?



1. Quel est ton rapport à la bouffe ?

;



Tu n’y penses que quand elle est dans ton assiette. Mais une fois que c’est le cas, c’est limite si tu ne lui fais pas l’amour.
Avoir une bonne hygiène de vie est important pour toi, alors tu fais attention à ce que tu manges. Il t’arrive quand même de te faire plaisir.
La bouffe, c’est toute ta vie. Du moment que c’est bon, tu pourrais avaler n’importe quoi.
Il t’arrive parfois de sauter ou d’oublier un repas, ça ne change pas grand-chose à ta vie.
2. Tu es cloué(e) au lit à cause d'une grosse grippe.

;



A l’article de la mort, tu crois toujours que ta fin est proche. Alors tu te plains, t’en rajoutes toujours trois caisses sans avoir l’impression de rajouter. De toute façon, personne ne te comprends.
Même malade, on ne t’arrête pas. Ce n’est pas parce que tu es cloué(e) au lit que tu ne peux rien faire. Alors tu t’actives comme tu peux : mots-croisés, lecture, prise de notes…
Enroulé dans ta couette avec juste les yeux qui dépassent, tu profites du temps que tu as pour regarder les feuilletons débiles de l’après-midi.
Tu te laisses dorloter et profites de ces petits moments. Tu partages ta souffrance … et tes microbes avec ta moitié. De toute façon, à deux, tout est mieux.
3. Quel est ta grande qualité ?

;



Tu es fidèle aussi bien en amitié qu'en amour.
Tu as un look d’enfer.
Ton sens de la répartie est sans pareil.
Plus gentil(le) et drôle que toi, ça n’existe pas.
4. Quel est ton gros défaut ?

;



Tu as une peur maladive des enfants … enfin tous ceux qui ont moins de 18 ans.
Tu reprends toujours les gens sur leurs fautes de français.
Tu te mêles d’absolument tout, que ça te regarde ou pas.
Tu as tendance à changer brutalement de sujet de conversation quand tu ne te sens pas concerné(e) ou à ton avantage.
5.Ton humour est plutôt…

;



Cynique. Tes jeux de mots ont tendance à être tellement recherchés que tu es bien souvent le/la seul(e) à les comprendre.
Hystérique. Quand tu te laisses emporter, tu deviens vite incontrôlable, au point que plus personne ne voit où tu veux en venir.
Crétin. Au fond, tu n’as jamais décroché de l’humour pipi-caca, et les blagues débiles sur le sexe t’amusent toujours autant.
Enfantin. Tu es bon public, tu ris d’un rien avec tout le monde.
6. Au bar tu es plutôt…

;



Celui ou celle qui boit des trucs assez cher.
Celui ou celle qui boit sa pinte cul-sec pour gagner un concours.
Celui ou celle qui participe à toutes les conversations mais n’en lance jamais aucune.
Celui ou celle qui ne boit pas, eh oui il faut bien un Sam.
7. Quelles sont tes techniques de drague ?

;



Tu as toute une liste de techniques diverses et variées qui fonctionnent à tous les coups.
Tu subis toujours les plans foireux de ton copilote comme avec le fameux « salut, j’te présente mon/ma pote ? ».
Tu ne sais pas draguer, mais ce sont les gens qui viennent à toi, pas l’inverse.
Tu déballes tous tes atouts tout en abordant différents sujets. Il y en a forcément un qui va accrocher.
8. Quelle relation entretiens-tu avec ton apparence ?

;



Tu ne nies pas avoir quelques complexes, mais tu essaies de passer outre.
Tu sais exactement comment te mettre en valeur et tu es tellement obnubilé(e) par ton apparence c’en est devenue une obsession.
Tu sais ce que tu vaux et que tu sois sur ton 31 ou que tu sortes à l’arrache, tu te sens bien dans tes pompes.
Il y a des jours avec et puis des jours sans, c’est comme ça pour tout le monde, mais tu le vis bien. Tu es bien dans ta peau, c’est le principal.


dieu aka votre perso fav de violetta
ÂGE + Je viens de la planète Pluton. Vous savez, la planète que vous avez rayés de votre système solaire justement parce que "c'était trop loin". Là-bas, j'ai 180.967.785.001 ans. Mais d'après un pote astrologue, j'ai 18 ans sur Terre. PAYS/RÉGION + Dans le pôle nord, d'ailleurs c'est moi qui trie tous les courriers du père noël. C'est moi aussi qui décide, si oui ou non, vous aurez des cadeaux cette année. Donc si vous êtes gentil avec moi, vous aurez tout pleins de cadeau partout.  COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + Lors de mon séjour en prison. On m'a parlé d'un réseau de crack, et l'url m'a conduit ici. C'est où pour acheter ? TON PERSONNAGE EST UN INVENTÉ, UN SCÉNARIO OU UN PRÉ-LIEN ?  + D'après Bob L'éponge, que j'ai eu au téléphone hier, il m'a dit de dire que c'était un inventé pour passer plus facilement dans le game de la contrebande. FRÉQUENCE DE CONNEXION + Tout dépend de mon animal de compagnie, un bébé lion. S'il grandit pas trop, j'pourrais être là quasiment tout le temps. Dans le cas contraire, c complikey. QUELQUE CHOSE A AJOUTER ?  + J'aime la pluie. #dontjudgemeplease

Code:
<span class="pris">cameron diaz</span> <span class ="bopseudo">» willy bennet</span>


_________________
you're so stupid, you make me feel like einstein


Dernière édition par Willy Bennet le Ven 11 Nov - 14:56, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t660-sauver-willy-wine-got-me?nid=35#top
avatar
☞ ÂGE : l'air des 46 ans, proches des 50 ans
☞ STATUT : ocasionnellement seule
☞ PROFESSION : On a couché avec le premier venue sans protection et on a besoin d'une pilule du lendemain ? Willy saura vous donner ce qu'il faut en tant que pharmacienne
☞ HABITATION : Le numéro 19 à Crackenedge

☞ BAFOUILLES : 72 ☞ PSEUDO : je suis votre Dieu du blurpblurpblurp
☞ AVATAR : cameron diaaaaaaaaz bby
☞ CREDITS : avatar by aslaug
☞ MULTI-COMPTES : le drogué du ter-ter, Julio pour vous servir mesdames.

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 0:51



Wake me up
» Our plans for the future made us laugh and feel close, but those same plans somehow made anything more than temporary between us seem impossible. It was the first time I’d ever had the feeling of missing someone I was still with.

La télévision était la seule source de bruit dans toute la maison. « Je comprends qu'on puisse perdre ses clés, son portefeuille ... mais un avion. » cria la télévision en même temps qu'une jeune femme agglutinée devant son écran. Elle connaissait les répliques par cœur à force de regarder les mêmes épisodes en boucle dans le but de passer une bonne soirée, ou ressasser le passé comme elle aimait tant le faire. La porte d'entrée de la maison de madame Bennet s'ouvrit sans même qu'elle ne s'en rende compte. Sourde ne serait pas le mot adéquate, elle était si aspiré à sa sérié télévisée qu'elle en oubliait tout le reste. « Maman ? On est là ! » la voix d'une blonde déchira l'intérieur de la maison, faisant paniquer la plus vieille des résidentes. Elle se jeta sur la télécommande pour éteindre son poste de télévision « À la prochaine Starsky. À la prochaine Hutch. » murmura t-elle, quittant son drap et son canapé pour se diriger vers la cuisine, où ses filles seraient déjà entrain de fouiller ses placards. « Esther a déjà finit tous les paquets de biscuits, si c'est ce que tu cherches Jill. » raconta la mère Bennet en venant embrasser le crâne de sa fille aîné puis celui de la cadette. Grâce à cette simple phrase, elle pu voir l'aîné lancer un regard monstrueux et tueur envers sa petite sœur. Comme c'est beau, l'amour entre sœurs. « - Que me vaux le plaisir de votre visite ? - Esther a besoin de toi pour un devoir d'écriture. Et comme cette gamine n'a toujours pas son permis et avait, je cite, ''la flemme de marcher jusque ici'' je l'ai conduite. » Willy eu le grand bonheur de voir Esther, la cadette de la famille, frapper sa grande sœur avant de sortir de son sac à dos un tas de feuilles blanches et un stylo. « Le sujet qu'on doit rendre porte sur l'histoire familiale. Comme grand-mère habite beaucoup trop loin et que je doute qu'elle sache se servir d'un portable – Ou tout simplement qu'ils captent quelques choses ; la coupa Jill. » Esther en profita pour venir s'installer à côté de sa mère, portant son stylo à ses lèvres. « Et après une longue réflexion, me demandant si j'invente ou non une histoire, je me suis repliée sur mon premier choix. Toi. » Willy, la mère des deux jolies Bennet leva un sourcil plutôt étonnée de cette phrase. Moi ? Pourquoi moi ? se demanda t-elle, cherchant par la même occasion quelque chose à dire. « Quelle histoire tu voudrais que je te conte ? C'est pas comme si j'avais vue apparaître la vierge marie sur le bord du trottoir en allant chercher mes courses, lors de l'été de 1985. » sa fille aîné cracha un léger rire, une boite de biscuit en main. « La tienne maman. » d'un côté, Esther lui faisait les yeux doux en tapotant sa feuille vierge des doigts, et de l'autre côté Jill grignotait -très certainement- les derniers biscuits de sa maison. Le choix se faisait assez rapidement : elle n'avait plus qu'à se la jouer à la Charles Dickens.

En allant chercher son courrier ce matin là, Willy tomba sur une lettre de la part de sa fille Esther. Ne voulant pas exposer son pyjama bleu clair un peu plus longtemps au voisinage, elle rentra chez elle pour ouvrir cette fameuse enveloppe. Correctement assise dans son canapé, elle laissa tomber les pubs et les courriers importants pour se consacrer à la lettre destinée à Madame Willy, David Robinson, Bennet. En ouvrant le courrier, à la simple lecture du titre écrit en gras sur la première page, Willy compris qu'il s'agissait du devoir de sa fille. Un sourire sublima ses lèvres en lisant le titre, larmoyants ses yeux immédiatement.


L'histoire de Madame Willy David Robinson Bennet.
(la plus merveilleuse des mamans)


Madame Willy David Robinson Bennet est une dame tout à fait normale. Blonde, maigre et grande, elle rentre dans les critères serrés de la beauté. Son humour en touche plus d'un et ses jolies sourires font fondre quelques hommes aux cœurs ballants. En plus de sa beauté larmoyante, Madame Willy David Robinson Bennet est mère de deux enfants. Jill et Esther. Ses deux filles s'apprécient et se respectent mutuellement -sauf quand il s'agit de savoir qui aura le dernier exemplaire du pull à la mode dans leur magasin de vêtement favoris. Madame Willy David Robinson Bennet a tout pour être heureuse et vivre une vie paisible, loin de l'inquiétude et de l'angoisse, aujourd'hui l'heureuse propriétaire d'une grande maison pour elle toute seule. Mais cette madame n'est pas complètement heureuse à cause d'une personne en particulier. Cette personne porte le nom de Bennet. Il est donc favorable d’appeler Madame Willy David Robinson Bennet, uniquement Madame Willy David Robinson.

Madame Willy David Robinson a grandit dans les années 1970, à l'aube d'une nouvelle ère, dans un petit village dans le compté de Fremont, quelques parts dans le Wyoming. Elle y grandit en tant que fille unique et adoré par ses parents. Son père était fermier et sa mère aidait son mari à la tâche difficile qu'est de s'occuper d'un champ de blé. Ou de maïs. Qu'importe, c'était un champ. Tous les dimanches matin, elle allait à la messe en trépignant d'impatience que l'après-midi montre le bout de son nez. Car l'après-midi, elle rejoignait son voisin pour courir et jouer tous les deux. Madame W.D.R adorait son voisin. Elle le trouvait charmant et si gentil avec elle, qu'à seize ans, avec l'accord de ses parents : Madame Willy David Robinson épousa Samuel Richard Bennet. Elle devient Madame Willy David Bennet à l'aube de ses seize ans pour le plus grand bonheur du village entier. Ils s'aimaient ces deux petits jeunes, ils s'étaient promis qu'ils s'aimeraient pour toute la vie et on pouvait lire dans leurs yeux beaucoup d'amour.

Tant d'amour qui donna, lors de l'été 1988, naissance à leur premier enfant. Monsieur et Madame Bennet déménagèrent ensembles pour une ville plus grande afin d'élever leur enfant dans un univers plus ouvert d'esprit et proche des nouvelles technologies. Ils étaient heureux et rien ne pouvaient gâcher cet amour si saint et pure. Pour officialiser cette naissance, ils donnèrent le nom de Jill à leurs petits bijoux. Ils étaient certains que Jill Bennet viendraient à vivre un grand destin et accomplir des tonnes de choses. Oui, Monsieur et Madame Bennet avaient pleins de rêve en tête. Pour subvenir à leur besoin, Monsieur Samuel Richard Bennet avait été embauché en tant que postier tandis que Madame Willy David Bennet continuait des études qui l'aspirait à devenir médecin : elle voulait sauver le monde et trouver des solutions pour soigner toutes les maladies du monde. Quatre ans plus tard, alors que leurs projets tournaient de mieux en mieux, Madame Willy David Bennet donna naissance à leur deuxième fille. Esther Bennet. Elle était belle leur petite Esther. Madame Bennet commençait à croire que son rêve de fonder une famille parfaite allait bientôt toucher au but final et c'est le même jour où cette pensée traversa son esprit, que ses rêves lui explosèrent au visage dans un tourbillon infernal. C'est ce jour là qu'elle détestait qu'on la nomme Madame Willy David Bennet.

« Bonjour Willy » avait dit Monsieur Samuel Richard Bennet à sa femme couchée dans son lit d'hôpital. « Bonjour Samuel » avait répondue Madame Willy David Robinson. Quand elle regarda son mari rester sur la pas de la porte, nouant et desserrant sa casquette de service, elle compris que quelques choses n'allaient pas. Elle demanda donc à Monsieur Samuel Richard Bennet ce qu'il n'allait pas. « Je m'en vais Willy » avait-il répondu avant d'enchaîner plus rapidement « Je n'ai pas d'excuse valable, je le sais bien. Tu n'es pas le problème, les filles ne sont pas le problème. Je ne part pas pour le travail non plus. Je m'en vais Willy. Et je ne reviendrais plus jamais » et c'est sur ces mots que Monsieur Samuel Richard Bennet fut bannis de la vie, des pensées, du vocabulaire de Madame Willy David Robinson.

Après cette grande claque que la vie venait de lui foutre, Madame Willy David Robinson retourna vivre chez ses parents. Sa mère la réconforta, la prenait entre ses bras et entre deux mots d'encouragements, elle avait demandé à sa fille de ne rien dire quant au départ de Samuel. Un divorce dans la famille Robinson reviendrait à accueillir le diable dans leur famille. Sa mère lui demanda de ne plus porter le nom de Robinson mais de garder celui de son ancien mari, question de sécurité et surtout de prestance familiale. Elle supprima donc son nom de famille de jeune fille pour garder simplement Madame Willy David. Madame Willy David vécut les pires années de sa vie entre Jill, assez grande pour poser cette question en boucle ''il est où papa?'', Esther assez petite pour pleurer et ne jamais faire ses nuits, ses études qu'elle abandonna et les nombreuses bouteilles de vin qu'elle s'enfilait pour pleurer silencieusement la nuit : ce fut clairement les pires années de toute sa vie. Son père, d'habitude timide dans ce genre de situation puisqu'il ne parlait que très rarement, se montra comme l'homme de la famille. Il s'occupait de ses petites-filles comme personne, de sa femme en la réconfortant quant au destin de sa fille et de sa petite Willy en la remotivant à sa manière. David, étant le nom du père de Madame Willy David, fut la plus belle personne jamais rencontré par Madame Willy David, son héros à elle. Et c'est le jour de la mort de Monsieur David Robinson, que Madame Willy David enterra son deuxième prénom par la même occasion. Il ne restait plus qu'une Madame Willy et deux petites filles dans les bras.

Quand le père de Madame Willy décéda, elle fit ses valises et quitta son petit village et l'Amérique pour venir vivre en Angleterre. Tout était plus calme là-bas et ça semblait être un merveilleux endroit pour un nouveau départ. Madame Willy, n'ayant pas finit ses études de médecine, trouva un job à Drewsbury en tant que pharmacienne. Ça payait plutôt bien puis ça lui suffisait pour nourrir ses deux enfants. Madame Willy finit sa vie à Drewsbury dans un quartier calme. Tout changeait pour elle. Avec le temps, elle avait finit par oublier son mari disparu et l'alliance qui traînait au fond d'un carton dans le grenier, ses années de chaos qui l'avait fait arrêter ses études, les paroles de sa mère quant à la bonté de la famille Robinson. Madame Willy prenait un nouveau départ et ça lui réussissait parfaitement bien.

Madame Willy détestait qu'on l'appelle Madame. Elle trouvait que ça faisait beaucoup hautain et gras pour une femme comme elle, ayant grandit en enjambant des montagnes les yeux fermés avec deux de ses pleurnichardes favorites dans les bras. Elle préférait qu'on l'appelle simplement Willy. Ou encore mieux : qu'on ne l'appelle pas. Madame Willy David Robinson Bennet était devenue personne par le biais d'un nouveau départ. Une madame tous le monde. Et bon dieu, qu'est-ce qu'elle aimait ça Madame Willy David Robinson Bennet.


_________________
you're so stupid, you make me feel like einstein


Dernière édition par Willy Bennet le Sam 12 Nov - 0:17, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t660-sauver-willy-wine-got-me?nid=35#top
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 1:01

PREEEEUUUUUMS !
t'as déjà toutes mes déclarations d'amour alors pas besoin de faire le show ! #onetimething mais ouais, soit ma milf, ma cougar, ma raison de vivre bonne chance pour ta fiche ma belle et rebienvenue chez toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : l'air des 46 ans, proches des 50 ans
☞ STATUT : ocasionnellement seule
☞ PROFESSION : On a couché avec le premier venue sans protection et on a besoin d'une pilule du lendemain ? Willy saura vous donner ce qu'il faut en tant que pharmacienne
☞ HABITATION : Le numéro 19 à Crackenedge

☞ BAFOUILLES : 72 ☞ PSEUDO : je suis votre Dieu du blurpblurpblurp
☞ AVATAR : cameron diaaaaaaaaz bby
☞ CREDITS : avatar by aslaug
☞ MULTI-COMPTES : le drogué du ter-ter, Julio pour vous servir mesdames.

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 1:15

Izzy Cartwright a écrit:
PREEEEUUUUUMS !
t'as déjà toutes mes déclarations d'amour alors pas besoin de faire le show ! #onetimething mais ouais, soit ma milf, ma cougar, ma raison de vivre bonne chance pour ta fiche ma belle et rebienvenue chez toi !

#truelove #youknowme #morethanme
t'es la plus belle de mes proies, jtm fort mon namour

_________________
you're so stupid, you make me feel like einstein
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t660-sauver-willy-wine-got-me?nid=35#top
avatar
☞ ÂGE : A mon âge, cette question ne se pose plus, mais j'ai passé le demi siècle depuis deux ans à présent.
☞ STATUT : D'après mes fils, je suis un cas, veuf à contre cœur, dans l'incapacité d'aimer à nouveau et accessoirement en couple avec une petite blondinette, trop récent pour que je me fie à ce statut.
☞ PROFESSION : Depuis toujours j'ai la tête dans l'eau, océanographe par passion.
☞ HABITATION : Non, je n'ai pas changé d'adresse, toujours au 44 Dewsbury Moor avec mes fils.

☞ BAFOUILLES : 152 ☞ PSEUDO : eldiablo
☞ AVATAR : Colin sexy Firth
☞ CREDITS : (c) ma dramaqueen d'amour ♥
☞ MULTI-COMPTES : Un nounours (Cali, la propriété de Jasper), une baroudeuse (Charlie) & le démon (Benou, qui appartient à Chuck)

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 1:20



_________________
Don't give up, I won't give up
Oh croyez moi, les hommes sont pétris d’arrogance ou de stupidité et quand ils sont aimable ils sont si influençable qu’ils ne pensent plus par eux-même. › © alaska. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t659-sirius-lorsque-nous-aimons-nous-sommes-tous-des-idiots
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 2:30

Jules, c'est toi?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : 35 ans
☞ STATUT : Célib
☞ PROFESSION : Avocat et prof de droit
☞ HABITATION : .

☞ BAFOUILLES : 167 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Milo Ventimiglia
☞ CREDITS : breakeven
☞ MULTI-COMPTES : Judd le policier infiltré et Zoélie la patissière sexy

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 8:46

J'ai tellement hâte de voir ce que vous nous reservez **
RE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1055 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : shiya (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Peut-être en préparation ...

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 9:20

Ce prénom + Cameron =
Re-Bienvenue sur à la maison et bonne chance pour ta fiche
Hâte de découvrir ce que vous allez nous faire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
avatar
☞ ÂGE : 29 ans déjà
☞ STATUT : De nouveau célibataire, au plus bas
☞ PROFESSION : Policier et prêt à tout
☞ HABITATION : DEWSBURY MOOR - Maison #60 avec Locki

☞ BAFOUILLES : 116 ☞ PSEUDO : Petit Prince
☞ AVATAR : Jesse L. Soffer
☞ CREDITS : endlessly epic

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 13:49

Re bienvenue à toi alors
Super choix d'avatar
Garde moi un tout petit lien

_________________

( My star, my sun, my smile)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t274-ce-qui-est-a-moi-est-a-moi-ce-qui-est-a-toi-est-negociable#5333
avatar
Matthias Nikelsen
La moustache égarée !
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : En bordel, amoureux d'un homme qui n'est pas mon fiancé, et déhire le coeur de l'homme qui a partagé seize années de ma vie. L'erreur est humaine mais douloureuse.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3168 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : Andrea, le marié délaissé. Servane, la petite soeur pas si fragile que ça

MessageSujet: Re: Sauver Willy ; Wine got me   Jeu 10 Nov - 14:00

REbienvenue

CE choix Hâte de voir ce que ce duo va donner

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
 

Sauver Willy ; Wine got me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ixy [Libre]
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» URGENT à sauver chiot croisé caniche-cairn délaissé (Var)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: DO I KNOW YOU ? :: HAVE YOU MET TED ? :: THE PERFECT COCKTAIL-