AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm safe with you (Bastian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: I'm safe with you (Bastian)   Dim 6 Nov - 2:37

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
Être au travail lui faisait du bien. Cela lui permettait de se concentrer sur des choses qu'elle jugeait vraiment essentielles contrairement à ses petits problèmes existentiels. Il faut dire que le métier qu'elle faisait la plaçait dans des situations parfois compliquées qui lui donnaient envie de réellement s'investir. Elle détestait voir des enfants souffrir et elle était prête à tout pour les aider à avancer dans la vie. Aujourd'hui, elle travaillait aux côtés de Bastian. Il était instituteur dans une classe de maternelle dans laquelle il y avait une élève autiste, d'où la présence de la jeune femme. Autant le dire, c'était loin d'être facile, l'autisme étant une maladie particulièrement difficile à gérer. Pourtant, cette petite fille était brillante et elle pouvait être certaine que Louise n'allait pas la lâcher, Bastian non plus d'ailleurs. Il suffisait de trouver des solutions, pour la faire progresser, il fallait lui trouver son rythme. C'était étrange mais, même si ce n'était pas facile, Louise retrouvait de son optimiste dans cette situation, parce qu'elle savait qu'elle pouvait faire quelque chose. Elle ne servait pas à rien, elle avait un rôle à jouer. Elle perdait cette sensation de passivité qui hantait sa propre vie depuis le soir où tout avait basculé.

L'avantage c'est qu'elle travaillait en équipe avec Bastian et elle appréciait sincèrement l'investissement de l'instituteur. Lui aussi, il se donnait beaucoup dans son métier. Et d'ailleurs, quand ils s'étaient rencontrés, après la classe, ils avaient continué à en parler parce que la journée n'était jamais vraiment terminée pour eux. L'un comme l'autre savait qu'il ne suffisait pas de fermer la porte d'une salle de classe à clé pour considérer la journée terminée. Non, ils pouvaient continuer d'en parler parce que leur travail les suivait partout, même à la maison. Cela dit, même si elle le connaissait assez peu, Louise avait vite réalisé qu'elle pouvait aussi lui parler d'autres choses. Peut-être avait-elle tort de lui faire confiance mais elle avait le sentiment que Bastian était quelqu'un de fondamentalement gentil. Elle lui avait donc parlé un peu de sa vie à New York de ces choses-là, sans pour autant lui parler de la partie sombre. Il faut dire que sa grossesse était toujours sous silence, pour tout le monde.

Elle rangea les derniers pot de colle qui étaient restés sur une table et se tourna vers le jeune homme. « Et voilà une salle de classe rangée, au moins jusqu'à demain. ». Elle offrit un sourire à Bastian. La journée avait tout de même été plutôt satisfaisante. « Je devrais me précipiter chez moi mais, je n'ai pas vraiment envie de rentrer. C'est trop étrange d'être de retour chez mes parents. ». Cependant, pour le moment, elle avait beaucoup trop besoin d'eux, même si elle n'avait encore rien dit. Elle ne voulait pas vivre seule, elle ne voulait se retrouver seule là-dedans.

 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Ven 11 Nov - 20:54

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
Depuis que tu enseignes, tu n’as jamais autant eu envie de te plonger corps et âme dans ton métier d’enseignant. Tu as toujours aimé ce que tu fais, seulement tu n’as jamais eu autant besoin de te vider la tête. Le retour de Charlie à Dewsbury - et accessoirement dans ta vie - ne semble que compliquer les choses. Des souvenirs refont surface et ça te bouffe. Ça te bouffe parce que votre séparation a été très difficile pour toi et que tu aurais pu l’éviter. Si tu lui avais dit la vérité, tu sais très bien qu’elle aurait hésité, qu’elle aurait fini par ne pas partir. Seulement, tu voulais qu’elle vive ses rêves à fond, comme toi tu avais la chance de vivre les tiens. Et puis aussi, parce que dans le fond, tu savais très bien qu’elle aurait été malheureuse, se posant encore et encore la question à trois millions de livres : qu’est-ce que serait ma vie si j’étais partie ? Tu ne voulais pas vivre avec ça sur la conscience alors tu lui as caché ta mutation à Londres. Tu lui as caché que tu étais prêt à faire des sacrifices pour elle, pour vous. Et aujourd’hui, la revoilà. Et toi … et toi, tu es avec Maggie, tu es heureux. Tu n’es pas sûr de savoir ce que Charlie attend de toi. Enfin si, tu le sais, mais tu te mens à toi-même. Parce que tu as Maggie, que tu l’aimes et qu’envisager la possibilité que Charlie soit revenue pour toi ne ferait que tout confondre dans ta tête. Tu n’as pas besoin de ça. Oh ça, non. Alors tu te plonges dans ton travail, dans ta collaboration avec Louise, l’éducatrice spécialisée, qui t’aide avec l’un de tes élèves plusieurs heures par semaine.

« Et voilà une salle de classe rangée, au moins jusqu'à demain. » Tu esquisses un sourire alors que tu termines d’effacer le tableau. C’est vrai qu’avec des enfants, une salle de classe ne reste jamais rangée très longtemps. Quand tu as terminé te études, tu ne te doutais pas qu’en devenant instituteur, tu allais également te transformer en véritable fée du logis. Ranger, nettoyer les catastrophes, et n’oublions pas les ateliers cuisines que tu te plais à organiser au moins une fois par mois. Tu reposes l’effaceur à sa place et te retournes pour faire face à Louise. « Je devrais me précipiter chez moi mais, je n'ai pas vraiment envie de rentrer. C'est trop étrange d'être de retour chez mes parents. » Tu comprends parfaitement ce sentiment qu’elle ressent. Toi non plus, tu n’as pas envie de rentrer chez toi. Tu devrais être pressé pourtant, Maggie est à la maison, cependant ce n’est pas le cas. Tu as l’impression de lui mentir, de la trahir, alors que non. Tu n’as rien fait qu’elle puisse te reprocher ou que tu puisses te reprocher. Tu ne sais pas du tout d’où te vient cette fichue impression. N’empêche qu’elle te colle à la peau comme un chewing-gum sous ta chaussure. « Je sais pas comment tu fais. Je n’pourrais pas retourner vivre avec mes parents. Je les adore, mais ils me rendraient fou. » dis-tu tout en arrangeant une pile de feuilles sur ton bureau. Ton côté perfectionniste te perdra. Surtout dans une salle qui est remplie environ cinq heures par jour d’enfants de moins de six ans. « Ça te dirait d’aller boire un verre ? » lui proposes-tu pour vous éviter à tous les deux de devoir rentrer tout de suite. En attendant sa réponse, tu attrapes ton manteau et l’enfiles rapidement. Il est bien épais et te donnes rapidement trop chaud, seulement si l’hiver n’est pas encore là, ce début de mois novembre ressemble davantage à une fin de mois de décembre. En d’autres termes, dehors, ton manteau n’est clairement pas de trop.
 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 


Dernière édition par Bastian Le Gall le Dim 15 Jan - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Sam 12 Nov - 7:18

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
« Je sais pas comment tu fais. Je n'pourrais pas retourner vivre avec mes parents. Je les adore, mais ils me rendraient fou. ». Elle esquissa un sourire amusé. Quelques mois avant, elle aurait probablement dit exactement la même chose. Dans les faits, même si la décision avait été rapide, elle n'avait pas été pour autant facile à prendre. C'était un peu comme un retour en arrière, une sensation de régresser mais elle savait néanmoins que c'était ce qu'il y avait de préférable. « J'adore aussi mes parents mais mon indépendance me manque déjà. ». Et même si elle savait qu'elle allait encore rester sur leur toit un petit moment, cela ne pouvait être que temporaire. Même si son monde s'était effondré, il fallait qu'elle commence à le reconstruire, pierre après pierre. « Ça te dirait d'aller boire un verre ? ». Un sourire se dessina sur les lèvres de Louise, l'idée lui plaisait énormément même en sachant pertinemment qu'elle ne pourrait pas boire d'alcool. « Oui, avec plaisir. ». C'était l'occasion de mieux connaître Bastian et aussi une raison valable de repousser le retour à la maison. Après tout, peut-être qu'elle n'était pas la seule à ne pas être si presser ? Elle enfila alors son manteau, il faisait déjà si froid, c'était affolant. Sortant de la classe, elle laissa Bastian fermer à clé, attendant patiemment pour marcher à ses côtés. Il y avait un bar qui n'était pas très loin de l'école, ils pouvaient facilement y aller, c'était l'avantage. Louise glissa ses mains dans ses poches, elle regrettait de ne pas avoir pris de gants quand bien même il n'y avait pas encore de neige.

Une fois dans le bar, ils s'installèrent une table, assez loin des autres pour être plus au calme sans doute. « J'aurais peut-être dû t'en parler avant mais j'espère que tu ne m'en voudras pas si je ne bois pas d'alcool ? ». Elle plaisantait mais malgré tout, cela la rendait nerveuse, comme si cet élément trahissait forcément sa grossesse, comme s'il n'y avait pas d'autres raisons valables de ne pas boire d'alcool. Et puis, il fallait bien qu'elle se décide à parler de cette grossesse à quelqu'un, il fallait qu'elle accepte la réalité même si ce n'était pas aussi simple. Une serveuse arriva vers eux avec un grand sourire pour prendre leurs commandes et Louise jeta son dévolu sur un mocca, avec ce froid ce n'était pas de trop.

Elle plongea alors son regard dans celui de Bastian, elle avait sensation qu'elle pouvait lui parler, qu'elle pouvait s'ouvrir à lui. Elle ne savait pas d'où cela venait mais elle avait décider de se faire confiance, de lui faire confiance. « Tu sais quand je te disais que je ne voulais pas rentrer chez mes parents... c'est pas vraiment de leur faute, c'est surtout que je ne leur ai pas dit quelque chose d'assez important. ». Elle fronça les sourcils alors qu'elle était gênée rien que d'y penser, elle cachait quelque chose d'essentiel à ses parents et évidemment, elle se sentait coupable. « Je ne leur ai pas dit que... je suis enceinte. ». C'était sorti et même si vu sa tête, "félicitations" n'était pas la réponse qui convenait le mieux, elle était soulagée de pouvoir se confier.
 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Dim 15 Jan - 1:11

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
« J'adore aussi mes parents mais mon indépendance me manque déjà. » Tu la regardes intrigué. Tu n’as aucune idée de ce qui a pu lui arriver. Parce que oui, tu te doutes qu’il lui est arrivé quelque chose. Ce n’est pas pour rien qu’on revient vivre chez ses parents à vingt-cinq ans. Certes, son job n’est pas le mieux payé au monde et ça, tu en sais quelque chose, cependant si on n’aspire pas à une vie de luxe, on peut s’en sortir. Alors oui, tu es intrigué, mais tu ne lui demanderas rien. Tu n’aimes pas forcer les gens à parler. S’ils veulent le faire, ils le feront. C’est ce que tu aimes penser en tout cas. Innocemment, tu lui proposes d’aller boire un verre. Vous avez tous les deux terminé le boulot et tu n’as aucune obligation - Maggie ne rentrera pas avant quelques heures - et tu sens bien que Louise n’est pas forcément pressée de rentrer chez ses parents. « Oui, avec plaisir. » Tu esquisses un léger sourire. Tu es content qu’elle accepte. Tout le monde n’apprécie pas de mélanger boulot et vie privée, ce que tu peux totalement comprendre, seulement tu as quand même tenté avec Louise, parce que si vous êtes collègues, tu aimerais beaucoup devenir son ami également. C’est une fille très gentille et on n’a jamais assez d’amis. Un dicton qui ne vient pas de toi, mais de ton frère aîné, pas que cela ait beaucoup d’importance. Tu regardes la jeune femme enfiler son manteau, puis vous sortez l’un après l’autre. Tu prends soin de verrouiller ta salle de classe derrière vous, et vous voilà ensuite partis.

Le bar où vous terminez n’est pas loin de l’école. Une ou deux minutes à plus, tout au plus. Vous y entrez et vous installez à une table dans le fond du bar, assez loin des gens. Tu ne sais pas trop comment vous en êtes venus à choisir celle-ci, mais c’est pourtant là que vous vous êtes assis.  « J'aurais peut-être dû t'en parler avant mais j'espère que tu ne m'en voudras pas si je ne bois pas d'alcool ? » Tu arques un sourcil avant de secouer la tête avec un sourire. « Non, bien sûr que non. » Pourquoi lui en voudrais-tu ? De plus, il est encore bien tôt. Dix-sept heures trente grand maximum. Tu en viens d’ailleurs à te demander si ce n’est pas trop tôt pour toi. Cependant, tu finis par te dire qu’il est bien l’heure de l’apéro quelque part, et quand la serveuse arrive, tu lui commandes joyeusement une pinte de Guinness.

Louise plonge son regard dans le tien et tu ne peux t’empêcher d’esquisser un sourire en coin. Tu la trouves vraiment mignonne. Tu ne sais pas pourquoi, mais elle te fait beaucoup penser à Servane, ta petite sœur. Peut-être dans sa façon de parler ou dans ses mimiques ? Tu n’en sais trop rien, cependant cette sensation est bien là. « Tu sais quand je te disais que je ne voulais pas rentrer chez mes parents... c'est pas vraiment de leur faute, c'est surtout que je ne leur ai pas dit quelque chose d'assez important. » Ah ? Tu penches la tête légèrement sur le côté, de nouveau intrigué. Tu la regardes froncer les sourcils, elle a l’air gêné. Tu vas lui dire qu’elle n’était pas obligée de t’en parler si elle n’en avais pas envie, mais elle ne t’en laisse pas le temps. « Je ne leur ai pas dit que... je suis enceinte. » Tu ouvres de grands yeux. Enceinte ? Tu ne l’aurais jamais deviné. Si tu commences à te réjouir pour elle, l’expression qu’elle arbore te coupe tout de suite. La serveuse apporte vos boissons et tu la remercies avec un sourire, cependant ton attention est très vite reportée sur Louise. Dans ta tête, tous plein de scénarios possibles se forment. Pourquoi n’est-elle pas heureuse et surtout, pourquoi a-t-elle peur d’en parler à ses parents ? Ils n’aiment pas le père ? Le père est mort ? Le bébé a une grave malformation ? Rapidement, tu te stoppes dans ton élan d’idées plus morbides les unes que les autres et tu te dis qu’il vaut mieux que tu le lui demandes directement. « Pourquoi t’as l’air si triste ? J’veux dire en général, c’est une bonne chose une grossesse, non ? » En prononçant ces mots, tu ne peux t’empêcher de penser à Charlie et au jour où vous avez cru que vous alliez devenir parents. Tu ressens comme un pincement au cœur en revoyant tout ça. La peine qu’elle a ressentie quand elle a appris qu’elle était stérile, c’était terrible. Tu baisses le regard sur ta bière quelques secondes avant de porter ton verre à tes lèvres et d’en boire deux gorgées. Tu sais que tu y as pensé, que tu es fichu, seulement tu veux repousser ces souvenirs encore un petit peu, jusqu’à ce que tu sois seul. Tu ne sais pas trop ce qui te fait penser ça, mais tu sens que Louise en a gros sur la patate et tu as vraiment envie d’être là pour elle.

 
to follow...

 
fiche by mad shout.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Sam 21 Jan - 2:58

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
Aller boire un verre, ou du moins, s'offrir un moment de détente en bonne compagnie, Louise ne demandait rien de plus. Elle n'allait pas boire d'alcool mais, elle n'en aurait pas besoin pour apprécier l'instant à condition que cela ne dérange pas Bastian. « Non, bien sûr que non. ». Elle lui offrit un sourire, rassurée. De toute façon, il est tôt, pas trop tôt pour une bière, mais sans doute bien trop tôt pour se la chaleur des cocktails et Louise n'aillant jamais été fan de la bière... bref, passons. L'importance n'était pas vraiment dans le contenu de leurs verres mais plutôt dans l'envie de Louise de s'ouvrir un peu. Etait-ce le lieu qui voulait cela ? Après tout, les bars étaient toujours des lieux où les secrets étaient échangés, où les langues se déliaient. Peut-être un peu mais, à vrai dire c'était sans doute plus Bastian qui faisait cela. Louise, avait envie de lui faire confiance, elle avait le sentiment qu'elle pouvait, qu'il ne la jugerait pas. Alors, elle lui dit, elle lui annonce qu'elle est enceinte. Elle vit un sourire se dessiner sur le visage de son collègue en premier lieu, avant que l'interruption de la serveuse ne change cela. La serveuse n'était en rien responsable, il réalisait sans doute que Louise n'était pas prête à s'en réjouir. « Pourquoi t’as l’air si triste ? J’veux dire en général, c’est une bonne chose une grossesse, non ? ». Elle prit une gorgée dans son verre. Elle aurait tellement aimé que ce soit une bonne nouvelle, oui. Cela l'aurait été si elle avait eu quelqu'un a aimé, si elle avait rencontré un homme capable de se tenir à ses côtés, un homme voulant fondé une famille. Louise avait toujours voulu des enfants, au moins un mais, quatre c'était pas mal. Seulement, elle avait des parents aimant, elle savait combien cela pouvait être important pour un enfant alors, elle n'avait jamais envisagé de faire les choses toute seule. Bien sûr, elle avait l'exemple de Lucas, son frère s'en sortait très bien avec Logan, elle n'irait jamais remettre cela en question mais, concernant sa propre vie, elle aurait voulu choisir. Et puis, ce n'était pas comme si elle avait eu le choix pour quoique ce soit, au fond, c'était cela qui rendait les choses si difficiles à accepter. Ce n'était pas tant le fait qu'elle soit seule, c'était le fait qu'elle ait été violée. « C'est vrai... et j'ai toujours voulu être maman mais... mais, il n'y aura pas de père. Je veux dire... je sais qui est le père mais je ne veux pas qu'il sache parce que c'était pas mon petit-ami, c'était même pas un coup d'un soir, c'était un ami qui n'a apprécié que je lui dise non. ». Elle baissa les yeux, n'ayant pas la force d'être plus explicite, à quoi bon ? Elle était incapable d'utiliser le terme adéquate, elle n'avait jamais dit à voix haute qu'elle avait été violée. Elle l'avait entendu mais elle ne l'avait jamais répété, elle le savait mais, elle ne parvenait pas à le prononcer. « Et j'suis enceinte de quatre mois, je le savais même pas. J'ai paniqué, j'ai quitté New-York pour revenir auprès de mes proches mais ça ne change pas que... je suis totalement perdue. ». Perdue, elle ne savait pas si cette grossesse était une bonne chose ou non, elle ne savait si elle devait renoncer à cet enfant ou lui donner tout son amour. Elle se posait beaucoup trop de questions, elle ne trouvait pas les réponses et tout cela faisait qu'elle ne parvenait pas à se réjouir, pas encore.
 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Dim 29 Jan - 20:29

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
Tu la regardes avec une légère appréhension. Tu n’as aucune idée de ce qui a bien pu lui arriver, mais tu te doutes que ça ne doit pas être quelque chose de facile. Tu vois bien la façon dont elle se comporte avec les enfants. Tu vois bien à quel point elle les aime. Tu as beaucoup de mal à te dire qu’une fille comme Louise pourrait voir une grossesse comme une mauvaise chose. « C'est vrai... et j'ai toujours voulu être maman mais... mais, il n'y aura pas de père. Je veux dire... je sais qui est le père mais je ne veux pas qu'il sache parce que c'était pas mon petit-ami, c'était même pas un coup d'un soir, c'était un ami qui n'a apprécié que je lui dise non. »  Ton regard passe de Louise à ton verre alors que ta mâchoire se contracte. Tu n’as pas besoin d’en entendre davantage pour comprendre ce qu’on lui a fait. Ça te dégoutte. Depuis le jour où tu l’as rencontrée, tu as été incapable de ne pas l’associer à ta petite sœur et d’apprendre ça, ça te donne des envies violentes. S’il y a bien quelque chose que tu ne comprendras jamais, c’est bien comment on peut en arriver à violenter une femme. Ou un enfant, d’ailleurs. Non, tu ne comprends vraiment pas comment on peut en arriver là. Bon sang, ce que ça te met en rogne ! Tu ne sais d’ailleurs pas trop quoi lui dire. Ça t’horripile mais malheureusement tu ne peux rien y faire. « Et j'suis enceinte de quatre mois, je le savais même pas. J'ai paniqué, j'ai quitté New-York pour revenir auprès de mes proches mais ça ne change pas que... je suis totalement perdue. » Tu tends le bras au dessus de la table et poses doucement ta main sur la sienne avant d’exercer une légère pression que tu accompagnes d’un léger sourire. Tu ne la prends pas du tout en pitié, ça te touche vraiment. Tu es incapable de trouver les mots qu’il faut, mais tu veux lui montrer que même si vous ne vous connaissez pas bien, tu es là pour elle et qu’elle peut compter sur toi. Plus tu y penses, plus tu te dis qu’elle est quand même vachement courageuse. A sa place, tu serais probablement au bord du gouffre. Après, elle l’est peut-être, mais elle le cache bien. Tu récupères ta main avant de croiser tes bras sur la table. « Tu devrais en parler à quelqu’un proche de toi si c’est pas déjà fait. » Lui dis-tu en prenant une gorgée de ta bière. « J’me doute que c’est vraiment pas évident, mais j’pense que tu vas avoir besoin de tout le soutien qu’tu peux trouver. » Tu esquisses un nouveau sourire, te voulant rassurant, puis tu ajoutes : « En tout cas, si t’as besoin de parler, tu peux compter sur moi. » Tu ne sais pas trop ce que tu pourras lui apporter comme réponses ou comme conseils si jamais elle t’en demande, cependant tu es prêt à faire de ton mieux. Après tout, tu es persuadé qu’elle en vaut vraiment la peine.  
 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Sam 18 Fév - 6:35

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
Elle posa son regard sur Bastian, lui rendant son sourire, appréciant ce simple geste, cette main posé sur la sienne. Ce n'était rien mais en même temps, cela voulait dire beaucoup, une marque de soutien qui rendait le coeur plus léger. Et puis, il ne lui donnait pas la sensation qu'elle lui faisait pitié et c'était une bonne chose. Elle n'avait pas besoin de pitié, cela ne ferait que l'enfoncer un peu plus alors qu'elle tentait de garder la tête hors de l'eau. « Tu devrais en parler à quelqu’un proche de toi si c’est pas déjà fait. ». Elle savait qu'il avait raison mais ce n'était pas si aisé, elle hésitait, elle avait peur, elle avait envie de dire la moitié de la vérité, d'éviter les détails. Seulement, elle avait besoin de soutien pour la grossesse mais pas uniquement, elle avait besoin de soutien pour passer au-dessus du fait qu'elle avait été violée. Elle le savait mais, elle ne parvenait pas à passer à l'action. « Je devrais oui mais, à chaque fois que j'envisage de le faire, je renonce. J'imagine que je ne suis pas encore tout à fait prête. ». Peut-être parce qu'elle ne s'était pas encore réconcilié avec Lucas et qu'elle estimait qu'il était le premier à qui elle devait en parler ? Elle ne savait pas bien, elle avait du mal à suivre le fil de ses idées, de pensées. Elle comprenait simplement qu'à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche pour une parler, aucun son ne sortait. « J’me doute que c’est vraiment pas évident, mais j’pense que tu vas avoir besoin de tout le soutien qu’tu peux trouver. ». Elle hocha doucement la tête avec un léger sourire. « C'est ce qui m'a poussé à revenir, oui. ». Il n'y avait donc aucune raison qu'elle continue de se taire, de reculer, il allait falloir qu'elle prenne son courage à deux mains tôt ou tard. « En tout cas, si t’as besoin de parler, tu peux compter sur moi. ». Elle se sentait touchée parce que même si elle le connaissait peu, elle avait la sensation qu'elle pouvait lui faire confiance depuis le début. « Merci beaucoup, je saurais m'en souvenir. ». Il pouvait en être certain.

Elle avala une gorgée de sa boisson avant de planter son regard dans celui de Bastian. « Et dis-moi si je me trompe mais tu n'es pas trop pressé de rentrer non plus, n'est-ce pas ? ». Elle repensait au moment où il lui avait proposer d'aller boire un verre, peut-être que lui aussi avait besoin de se confier, de laisser quelque chose sortir. Louise était prête à l'écouter, il pouvait lui faire confiance.
 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Sam 18 Mar - 14:53

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
En portant ton verre à tes lèvres, tu observes légèrement Louise. Tu n’aurais jamais pu imaginer qu’elle ait subi une telle épreuve. Encore une fois, ça te met en colère. Tu as l’impression que ton cerveau tourne en rond. En tant que mec, tu ne comprends pas comprends pas comment un homme peut en venir à abuser d’une femme. Okay, vous avez des pulsions, des envies, mais bon sang, ce n’est pas une raison valable pour franchir la limite du bon sens et du respect. Dans des moments comme celui-ci, tu blâmes tes ancêtres, ceux qui voyaient des femmes comme une propriété, ceux qui pensaient qu’une femme qui parle en public ne peut être rien d’autre qu’une prostituée, ceux qui croyaient dur comme fer qu’une femme ne pouvait pas penser par elle-même, ceux qui traitaient toutes ces femmes d’hystériques quand elles avaient l’audace de dire que quelque chose ne leur plaisait pas. Et tu n’oses même pas t’aventurer sur le terrain glissant du droit de vote pour lequel les suffragettes se sont si bien battues. Tout ça te rend dingue, parce que dans le fond, si certains hommes se croient tout permis aujourd’hui, c’est bien à cause de ce passé douteux. Leur fausse supériorité leur vient de là et ça te rend dingue. M’enfin bref. Tu avales une grande gorgée d’alcool avant de reposer ton verre sur la table et de forcer un sourire rassurant sur tes lèvres. « Je devrais oui mais, à chaque fois que j'envisage de le faire, je renonce. J'imagine que je ne suis pas encore tout à fait prête. » Tu acquiesces d’un hochement de tête. Tu comprends parfaitement. Enfin… tu comprends le fait qu’elle ne soit pas prête à s’ouvrir à ses proches, car on ne va pas se mentir, tu as beau essayer, tu n’as aucune idée de ce qu’elle peut ressentir suite à tout ça. « Ça viendra, prends le temps qu’il te faut », lui réponds-tu avec un sourire compatissant. Tu ne te sens pas très à l’aise. Tu as l’impression de lui sortir des phrases bateau et ça ne te plait pas. Tu aimerais tellement savoir quoi lui dire ou quoi faire pour l’aider à mieux vivre sa situation, mais tu n’as aucune idée de ce que tu peux faire pour elle. L’écouter ? Surement, et c’est ce que tu fais, mais ça te ne suffit pas. Tu te sens inutile. Cependant, tu n’as pas non plus l’impression d’être à côté de la plaque quand elle t’explique que c’est pour avoir du soutien qu’elle est rentrée à Dewsbury. Tu espères sincèrement que sa famille saura être là pour elle et l’aider à surmonter tout ça. Dans tous les cas, tu as bien l’intention de te rendre disponible pour elle et elle semble apprécier l’attention. Comme quoi, parfois, se confier à un presque inconnu peut faire du bien.

Alors que Louise plante son regard dans le tien, tu comprends le sujet sur sa grossesse est maintenant clos et que vous allez passer à autre chose. Et il te semble qu’elle a déjà quelque chose en tête. « Et dis-moi si je me trompe mais tu n'es pas trop pressé de rentrer non plus, n'est-ce pas ? » BIM ! En plein dans le mille. Tu penches ta tête en arrière un peu comme manifester ton désespoir, mais surtout pour lui laisser entendre qu’elle a totalement raison. Tu soupires légèrement en retrouvant une position normale et le regard de ta charmante collègue. Tu penses à Maggie, à Charlie et tout se mélange une nouvelle fois dans ta tête. Tu ne sais même pas par où commencer. Parce que oui, tu comptes bien le lui raconter. En temps normal, tu garderais tes petits soucis personnels pour toi, mais cette fois-ci, avec Louise, tu décides de te laisser aller. D’abord parce que tu sais que tu peux lui faire confiance, mais surtout parce qu’elle s’est confiée à toi et que tu trouves ça normal d’en faire de même. Tu soupires une nouvelle fois en faisant glisser ton regard sur ton verre que tu fais passer doucement d’une main à l’autre. « Disons que c’est compliqué à la maison en ce moment », commences-tu tout simplement par expliquer. « Il y a encore quelques semaines, je pensais avoir trouvé la femme avec qui je passerai ma vie. J’allais la demander en mariage, j’avais même acheté la bague. Et puis… Charlie a débarqué comme une fleur, la bouche en cœur, tout le bazar et depuis… c’est juste que je pensais avoir tourné la page, tu sais ? Sauf qu’elle réveille cette part de moi, une part que je pensais avoir perdu avec elle, quand elle est partie. Et maintenant… maintenant, je me sens faux avec Maggie. ‘Fin bref, c’est rien de bien … passionnant. » Tu as l’impression que ton discours est désorganisé et surtout pas clair du tout, mais tu ne sais pas comment expliquer ce qui se passe dans ta tête. En soi, tu n’as rien fait de mal. Tu n’as pas trompé Maggie, tu n’y as même pas pensé, mais il y a quelque chose… Tu as l’impression d’être malhonnête et ça ne te ressemble pas. Et puis, on ne va pas se mentir, tu te sens aussi très con. Tes problèmes te semblent tellement superficiels en comparaison des siens… C’est surement pour cette raison que tu es incapable de la regarder en face…

 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Sam 1 Avr - 5:03

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
L'oreille attentive de Bastian venait lui apportait un peu de sérénité là où les choses n'étaient que chaos. Elle n'était pas pas prête à s'ouvrir à sa famille mais le fait d'en parler à quelqu'un, à un ami, c'était déjà une étape. Parce que oui, elle le connaissait peu mais cela ne l'empêchait pas de voir en lui quelqu'un de confiance, quelqu'un en qui elle voulait croire et avec qui elle voulait nouer des liens. « Ça viendra, prends le temps qu’il te faut ». Elle hocha doucement la tête, il faudrait quand même qu'elle se décide à en dire plus avant que son petit ventre ne se dessine, avant que son corps décide d'accepter cette grossesse, de la montrer.

Cependant, elle n'était pas la seule à avoir des problèmes, elle l'avait senti, Bastian aussi en avait gros sur le cœur, un désir de ne pas rentrer, une crainte sans doute. La réaction du jeune homme ne laissait aucun doute sur le fait qu' elle avait visé juste. Sans doute aurait-elle préféré se tromper, avoir tout faux, que Bastian n'ait aucun problème mais la vie était rarement ainsi faite. Alors, elle était prête à l'écouter, à lui apporter tout ce dont il pourrait avoir besoin, que cela soit des conseils ou juste une oreille. « Disons que c’est compliqué à la maison en ce moment ». Elle était attentive, plongeait son regard dans le sien, sachant qu'une suite allait venir. « Il y a encore quelques semaines, je pensais avoir trouvé la femme avec qui je passerai ma vie. J’allais la demander en mariage, j’avais même acheté la bague. Et puis… Charlie a débarqué comme une fleur, la bouche en cœur, tout le bazar et depuis… c’est juste que je pensais avoir tourné la page, tu sais ? Sauf qu’elle réveille cette part de moi, une part que je pensais avoir perdu avec elle, quand elle est partie. Et maintenant… maintenant, je me sens faux avec Maggie. ‘Fin bref, c’est rien de bien … passionnant. ». Elle lui offrit un petit sourire plein de compassion en faisant un non de la tête, parce que ses problèmes n'étaient pas rien. Ce n'était jamais simple quand il s'agissait de sentiments, d'amour et d'engagement. Louise n'avait jamais trouvé cette personne avec qui elle voudrait partager le reste de sa vie mais cela ne voulait pas dire qu'elle n'avait pas essayé, qu'elle n'y avait pas cru. « Peut- être que tu as des doutes parce que soudainement tu te retrouves face une histoire inachevée. Enfin, j'en sais rien, je ne connais pas l'histoire mais parfois quand une relation prend fin... elle laisse un sentiment amer, un truc auquel on s'accroche parce que tout en nous sait que les choses n'auraient pas dû se finir comme cela... Cette Charlie, c'était ton premier amour ? ». Louise le regardait, sincèrement concernée, elle était peut-être totalement à côté de la plaque, qui sait ? Tout ce qu'elle savait c'est qu'en parler, cela faisait toujours du bien. C'était l'occasion de mettre des mots sur les inquiétudes et de ne plus laisser notre cher cerveau se lancer dans toutes les théories farfelues qui rendent nos vies si difficiles, si douloureusement compliquées.

 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   Mer 5 Avr - 20:17

I'm safe with you

 

 
 
 
feat : Bastian & Louise

 
Tu te sens bien ridicule avec tes problèmes quand tu vois ceux de ta jeune collègue. Pourtant, elle a visé juste et tu ne vois pas comment éviter de lui dévoiler ce qui te tracasse. Tu n’aimerais pas qu’elle pense que cette confiance est à sens unique. Parce que si tu lui inspires confiance, c’est réciproque. Et si elle a été capable de te parler d’un truc aussi délicat que sa grossesse, tu peux bien en faire de même avec tes problèmes de couple… Alors tu les lui racontes. Tu lui parles de Maggie puis de Charlie avant de plonger ton regard dans le fond de ton verre. Tu le finis d’ailleurs d’une traite quelques secondes plus tard. « Peut- être que tu as des doutes parce que soudainement tu te retrouves face une histoire inachevée. Enfin, j'en sais rien, je ne connais pas l'histoire mais parfois quand une relation prend fin... elle laisse un sentiment amer, un truc auquel on s'accroche parce que tout en nous sait que les choses n'auraient pas dû se finir comme cela... Cette Charlie, c'était ton premier amour ? » Malgré ta gêne, tu parviens à poser ton regard sur la jolie brune qui te fait face. Est-ce que Charlie était ton premier amour ? Non. Tu as eu d’autres copines avant elle, mais elle… avec elle, tout était différent. Tu aurais fait n’importe quoi juste pour la voir sourire. C’était son bonheur avant tout. Toujours. « Non, mais c’est avec elle que j’ai eu ma plus longue relation, » réponds-tu en jouant avec ton verre. « Et en soit, on a jamais eu de vraie fin. On a juste emprunté des chemins différents… littéralement. Elle est partie à Stockholm et je me suis installée à Dewsbury après avoir été titularisé à Londres… » Tu laisses échapper un léger soupire. Peut-être que Louise a raison, peut-être que votre relation est inachevée et que tu ne sais pas comment la gérer. Ou peut-être que Charlie est tout simplement la femme de ta vie. Après tout, tu peux dire ce que tu veux, tu n’as jamais aimé personne comme tu l’as aimée elle. Pas même Maggie. Mais voilà, tu es avec Maggie, pas Charlie, et tu ne sais pas ce que tu devrais faire. Tu as déjà du mal à savoir ce que tu veux… Malgré tout, tu ne veux pas les faire souffrir, même si tu sais que c’est inévitable. Il faut que tu fasses un choix clair car tant que tu ne l’auras pas fait, vous continuerez de vous blesser mutuellement. « T’as surement raison, mais ça ne m’avance pas plus. Comment est-ce que je peux savoir si mes doutes sont dus à mon histoire inachevée avec Charlie ou juste au fait que c’est elle et que ça a toujours été elle ? » Cette question t’es probablement plus adressée à toi qu’à Louise. Dans le fond, c’est presque ta question existentielle du moment. Tu sais que seul toi peux y répondre. Seulement, si tu te plantes, tu le regretteras surement pour le reste de ta vie.

 
to follow...

 
fiche by mad shout.

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm safe with you (Bastian)   

Revenir en haut Aller en bas
 

I'm safe with you (Bastian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The world isn't safe for a girl like me. But maybe I'm not safe for the world, either. †
» Ficelles invisibles dans le noir [Comte, Sébastian] [02/10/41]
» Des morts dans la rue !
» Une soirée entre amis [FE: Bastian]
» Yong Tae Sun ღ Safe and Sound

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-