AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Siblings and dumplings [ft Matthias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Siblings and dumplings [ft Matthias]   Mar 2 Mai - 23:43

La journée avait été ce que l'on pouvait qualifier de chaotique, et j'avais décidé de rectifier le tir avec une soirée inratable. Parce qu'il fallait bien compenser les erreurs des collègues au boulot me forçant à gérer beaucoup trop de dossiers en urgences, et l'absence de nouvelles de l'homme dont je voulais en avoir. La recette d'une soirée inratable n'était pas bien compliquée. Seulement deux ingrédients entraient réellement en compte : le frangin et de la bouffe à emporter au chinois le plus proche. J'organisais évidemment le tout à l'improviste. Si j'avais pensé à prévenir le cher frérot de ma venue... Non. Parce que je pensais déjà à trop de choses dans la journée, et quand il s'agissait de lui, je ne m'inquiétais pas trop. Quoi qu'il advienne, il serait heureux de me voir. J'étais la meilleure des petites sœurs au monde, après tout. Et il avait surement besoin de compagnie. De bonne compagnie, comme la mienne.

Je passais donc chez moi en coup de vent pour me changer. Abandonner mon pantalon de costard, ma chemise et mes talons aiguilles. Opter pour des baskets, et une tenue de façon générale plus confortable. Ce n'était de toute façon pas bien compliqué de faire plus confortable que l'insupportable tenue que je m'infligeais au boulot. Être directrice juridique d'une boîte de produits de luxe ne me permettait pas vraiment de faire preuve du moindre mauvais goût. Une fois à l'aise dans mes baskets, les cheveux rattachés de la façon la moins sophistiquée possible, je faisais un détour jusqu'au chinois à deux pas de mon appart. Leurs dumplings étaient les meilleurs que j'avais trouvé jusque là dans cette ville, et je voulais le meilleur pour mon frère. Et pour moi aussi.

Et mon sac de dumpling et de soupe chinoise à la main, j'attrapais le premier taxi pour Raventhorpe. La route n'était pas franchement longue. J'étais juste ce genre de personne un peu trop feignante pour marcher plus de cinq minutes, et suffisamment riche pour se payer un taxi pour éviter le moindre contretemps. Et arrivée devant chez le frangin, j'attrapais les lanières de mon sac de nourriture entre les dents, le temps de fouiller dans mon sac à la recherche d'un double des clés de l'endroit. J'aurais pu sonner. Certes. Mais si c'était chez mon frère, c'était aussi chez moi. Par principe. Je n'avais jamais été très douée avec les frontières personnelles des gens, et leur besoin d'intimité ou de privé. Surtout quand il s'agissait de mon frère. Et s'il n'avait pas consenti à me donner un double, j'aurais surement été jusqu'à lui voler sa clé le temps d'en faire un double. Oui, à ce point.

J'attrapais enfin la clé, ouvrais la porte, avant de la claquer derrière moi en la poussant du pied. Au moins, il ne pouvait pas ignorer que quelqu'un venait d'entrer chez lui. Après avoir laissé les clés retomber au fond de mon sac à main et libéré ma bouche du sac de courses, je pouvais enfin annoncer mon arrivée comme il fallait. « C'EST MOI! JE RAMÈNE LA BOUFFE! » Et sur ces belles paroles, je me hâtais vers la cuisine. Parce que il fallait que je transvase mes précieux achats dans des bols, que j'attrape des baguettes et que j'amène le tout au canapé où Matt se morfondait peut-être. Le canapé où en tout cas, il me rejoindrait s'il n'y était déjà. Je commençais à mourir de faim, j'arrivais au bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : Reloading.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3233 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : aucun

MessageSujet: Re: Siblings and dumplings [ft Matthias]   Mar 16 Mai - 22:57

Something just like this
you & me
••••

Sacrée journée en perspective. Les tensions m’habitaient quotidiennement mais je ne pouvais que m’en prendre à moi-même. J’avais voulu cette situation. Mais cela n’empêchait pas que les journées demeuraient longue, et que j’avais hâte de me retrouver dans mon nouveau chez moi, seul pour me morfondre. Les tensions avec Judson exacerbaient mon moral qui descendaient au plus bas parfois. Pourtant j’étais sincèrement amoureux de lui. Mais toute l’histoire dans laquelle je m’étais englué rendait les choses nettement plus compliquées. je ne sais même pas quelle sera l’issue de toute cette histoire. De plus je me retrouve seul face à cette situation. Bien sûr il y avait ma sœur avec qui je peux parler, mais je sais qu’elle a ses propres problèmes alors je ne veux pas trop l’embêter avec ça.

Pourtant elle était celle qui m’apaisait et dont l’avis m’importait, malgré notre différence d’âge. J’avais toujours eu l’instinct protecteur avec elle, même encore maintenant. Alors l’assommer avec mes problèmes n’était franchement pas ma priorité. J’avais passé une journée détestable, vraiment. Le travail avait été éreintant, plus que d’autres jours. mais c’est surtout car j’ai passé toute ma journée avec Jud, et que l’on ne parler de rien d’autre que du boulot. Ce qui ne nous ressemblait pas. on parlait normalement de tout et de rien. Mais maintenant on évitait tout sujet qui appelait inévitablement à une dispute. Alors le silence était pesant, on était proche physiquement mais tellement éloigné en même temps. je n’aimais pas que notre relation soit aussi tendue, pas alors que j’ai dévoilé tout e qui me taraudait.

J’étais enfin vautré dans le canapé, à me morfondre sur ma propre connerie. Je regarde un navet, comme j’en ai l’habitude ces derniers temps. j’avais éteins mon téléphone pour ne pas être dérangé dans mon apitoiement. Je voulais simplement qu’on me laisse tranquille, je ne voulais voir personne, du moins pas Judson, ou même voir un SMS de James qui ne ferait qu’alimenter cette culpabilité qui coule dans les veines depuis ce moment. Je voulais simplement me morfondre sur moi-même sans qu’on me fasse la morale. Pourtant j’entends la porte de mon appartement s’ouvrir. Il ne peut s’agir d’une seule personne : ma chère et tendre sœur.

Et comme toujours, tu fais une entrée tonitruante. Ça me fait sourire. Mais je ne bouge pas de mon canapé, je suis assez flemmard aujourd’hui, je l’avoue bien volontiers. Je tourne simplement la tête pour te saluer. « Salut soeurette » Je te laisse faire ton petit manège, rien ne peut t’arrêter de toute manière. Et aux bonnes odeurs qui te suivent, je sens que tu as ramené du chinois. Tu me connais parfaitement pour savoir que c’est mon remède anti-déprime. Tu finis par t’affaler à mes côtés. « Comment vas-tu ? » Je sais que tu tourneras la conversation à ce qui t’intéresse assez rapidement, mais laisse-moi l’illusion que j’y échapperais. Je ne veux pas parler de ce qui me taraude en ce moment, je me fais assez de reproches ainsi.


••••

by Wiise

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
 

Siblings and dumplings [ft Matthias]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matthias Wil'Cox {By Myaw}
» Ramen !! (PV : Matthias)
» Petit combat | pv Kiyo Hanasaki / Matthias Penadragone / Akira Genji
» Matthias Navarro-gachis ou pépite?
» MATTHIAS BENJAMIN DESCHANEL ► Andrew Cooper

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-