AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Goldfingers {starring - max}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : Des conneries il en a vue, il en a vécue, il en meurt et ça depuis qu'il a fêté ses vingt-sept ans
☞ STATUT : La bouche écartée, il embrasse des peaux interdites sans se soucier d'un vulgaire statut
☞ PROFESSION : Informaticien pour la librairie du coin, plus occupé à mater des films que de répondre à votre recherche
☞ BAFOUILLES : 5 ☞ PSEUDO : léa transformation blurpblurp
☞ AVATAR : cole sprouse, ice ice baby
☞ CREDITS : primbird cf. avatar
☞ MULTI-COMPTES : blondasse aux envies couguars ft. grand gosse à la poudre magique -Julio et Willy pour vous servir-

MessageSujet: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 17:47




Max Moriarty


NOM + Encore un Moriarty. Le dernier spécimen, ou le plus réussit des trois. C'est ce Moriarty qui se balade dans les rues de Venise, les mains dans les poches en boudant, parce qu'il préférait rester à la maison que de visiter le monde. PRÉNOM + Maximilian, Lestrade. Deux prénoms trop longs. Pas assez à la mode. Bloqués dans le temps décadent des romains et des romans. Aujourd'hui on lit sur une tablette, sur son portable ou on n'ignore ce qu'est qu'un livre hors d'une salle de classe. Ça pourrait faire friqué. Noble ou snobinard. Et ça lui plaît pas à Maximilian. Bien au dessus de ses propres compétences. On l'appelle Max. C'est plus court. Dans l'air du temps. C'est passe-partout. Ça lui plaît et ça lui colle à la peau depuis que son voisin de trois ans ne pouvait pas articuler son prénom correctement.  ÂGE + Il écume ses vingt-sept ans. Trop proche de la trentaine pour son esprit encore bloqué dans l'âge des vingt ans, ça pète dans son esprit comme un chamboule-tout. Il se console en se disant que sa grande sœur a déjà trente ans, qu'elle absorbe le prix Nobel de la vieillesse.  LIEU DE NAISSANCE + Lille où tout à commencé. Lille où il a crié pour la première fois. Lille où il du subir les caprices de son frère et sa sœur. Lille où il a fait cramer une partie de la baignoire parce qu'il s'amusait à jouer avec des avions en papier, en feu. Lille qu'il a quitté rapidement parce que y'avait plus rien qui retenait papa et maman. Plus rien à part peut-être, lui.  NATIONALITÉ & ORIGINES + Il mange des haricots blancs sur ses toast le matin, se bouffe un beauf bourguignon le midi, se fait griller une pizza le soir. Le sang se mélange, claque contre son cœur. Il entend Anglais et Italien ainsi que Français, du côté de son père et du côté de sa mère. Un mélange qui le rend difficile à comprendre : il parle français, pense en anglais et jure en italien pour énerver sa mère. Max a décidé de garder la nationalité anglaise et seulement anglaise, ne se souvenant de la France qu'à travers des cartes postales vieilles de dix ans.  ORIENTATION SEXUELLE + Femmes, femmes, femmes, femmes, femmes, femmes, femmes, femmes, femmes et femmes. Et gentleman en plus de ça.  STATUT SOCIAL + Célibataire et fuyard en apprentissage. Ça s'amuse à soulever les jupes des filles en riant, se balançant de droite à gauche avant d'embrasser lentement jusqu'à l'osmose. Puis, ça prend ses jambes à son cou, attrapant ses vêtements traçant une ligne jusqu'à la porte de sortie et salue les voisins tout en se rhabillant, le sourire gâché par le manque de courage et l'alcool pompant son crâne comme un rallye à trente mètres de lui. OCCUPATION + Il a épluché les annonces d'emplois avant de trouver un ridicule job d'informaticien à la librairie. C'est au moins ça de gagné, puis faut avouer que les saintes-nitouches, le nez trempé dans un livre, ça passe le temps bien plus vite qu'on pourrait le croire.  SITUATION FINANCIÈRE + Puisqu'il ne paye pas le loyer, son compte en banque se la coule douce. Il a juste à lâcher une petite larme et sa sœur ouvre le porte-monnaie. Bien que, à force de lui plumer tout son liquide, il commence dorénavant à fouiller dans son porte-monnaie et sa carte bancaire. CARACTÈRE + La tête en l'air avec un sourire aux lèvres, il se fou du monde comme il se fou de la météo de demain. Il vie au jour le jour, sans se presser, sans non plus vivre au ralentit. C'est un gosse libre, il n'aime pas suivre les ordres et préfères créer son propre chemin. De l'aide dans ses petits problèmes, il dit pas non mais ne dit pas oui non plus. Il préfère essayer de se débrouiller seul, comme un grand, comme un adulte avant d'être submergé par les conneries. Alors il rampe, la tête basse en demandant de l'aide. Gamin sur les bords, il lui arrive d'être mature lors des crises de nerfs de sa sœur, ou pour gérer ses dépenses. Il sait doser ses dires, il sait doser sa colère. Mais il s'en fou. Il vie sa vie. En aimant tout et n'importe quoi. En aimant tout et n'importe qui. AVATAR + bébé cole sprouse.

TICS & MANIES + un. c'est un je-m'en-foutiste par excellence. Il lèvera les yeux au ciel, pouffera de rire si un malheurs vous arrive et sera le premier à s'endormir en vous écoutant raconter vos peines. C'est pas pour autant qu'il n'est pas un anxieux. Bien au contraire, ses petits tracas se transforment souvent en fin du monde. deux. pour calmer son anxiété, il fume. De la nicotine comme de l'herbe. Encore et encore. Sans s'arrêter. Ça prend des pauses toute les dix minutes pour fumer derrière la librairie. Il fume en secret dans le salon de Charlie quand elle n'est pas là, ouvrant la fenêtre et imbibant le salon de déodorant. Ça calme son anxiété, ça le rend plus cool, plus sur de lui et l'impression de vivre sur un nuage qui l'attrape par les mains, le menant dans des contrées où le stress est bannie. Il mourra certainement dans cinq ans à cause d'un cancer, mais ça l'importe peu. Si c'est pas la cigarette, c'est son stresse qui le jettera six pieds sous terres et bien plus tôt. trois. il pensait avoir trouvé la femme de sa vie. Celle avec qui il resterai pendant de longues années à glander dans un canapé, se retrouvant avec des enfants sous le bras, à vivre une vie de famille parfaite avant qu'un des deux ne partent rejoindre le haut ou le bas. Puis, au bout de quatre mois de longue relation, l'image idyllique brûla en petite étincelle pour lui faire découvrir ce qui s'avérait être l'enfer. Maintenant il le connaît. Et sincèrement, ça donne pas envie d'y aller. quatre. il n'aime pas voyager. C'est un peu l'erreur de la famille, celui qui boude dès qu'on annonce qu'on partira à l'autre bout de la terre pendant deux mois. Ça le saoule de découvrir de nouvelle chose, d'apprendre, de faire gonfler sa cervelle de nouveaux savoir. Pourtant, c'est le premier à être partie de la maison à dix-sept ans, voulant trouver son indépendance rapidement. Enchaînant job sur petit job, appartement miteux sur appartement en ruine. Mais ça lui plaît. Lui qui veux fuir le modèle des Moriarty, il ce trouve qu'il à foutue le pied dedans et, en entier. cinq. même s'il veux fuir le modèle Moriarty, il n'a jamais perdu contact avec ses parents et ses frères et sœurs. Bien qu'il se la joue détaché et lassé des repas de famille, il n'a jamais refusé une seule invitation en remuant ciel et terre pour venir. Son grand-frère est son modèle, sa grande sœur une épaule forte sur laquelle se reposer et ses parents sont tout ce qu'il chérie le plus au monde. Mais il préfère se balancer en Enfer que d'avouer à voix haute ses sentiments. six. moqueur, très moqueur. Aucun compliment ne sort de sa bouche sans qu'il ait une idée derrière la tête pour réduire ce compliment en une source de moquerie. C'est mesquin, mais c'est Max. Charlie s'est amusé à le surnommer ''les trois M'' : Mesquin Moqueur et Merdeux. Vive l'ambiance lors des repas de famille. sept. il a une grande passion. Les films. Max en as toujours été subjugué. C'était le premier à fuir sa chambre lorsque sa famille dormait, pour se glisser dans le salon et regarder des films toute la nuit, en boucle, sans son, avec son, sans image et seulement le son. C'était son plaisir coupable, moins coupable que le plaisir personnel sous la couette, mais il ne l'a jamais dit. huit. vivre de sa passion, il a essayé mais rapidement abandonné. Il détestait suivre des cours sur le cinéma, suivre les instructions des autres, faire ce qu'on lui dit. Ça l'énervait le gosse, alors Max  a rapidement abandonné l'idée de vivre de sa passion, se contentant d'en faire son petit secret à lui. Filmant tout et rien lorsqu'il était fatigué, ennuyé ou perché. neuf. il n'a jamais réussit à obtenir son permis. Ni voiture, ni moto. Alors il conduit. Sans permis, mais il a appris à conduire tout seul, presque plus exemplaire que les autres conducteurs. Il ne s'est jamais fait arrêter. Du moins, pas encore. dix. il attire les embrouilles comme personnes. Toujours là au mauvais moment, il s'est déjà retrouvé dans des scènes gênantes et perturbantes. Il a beau essayer de faire de son mieux, c'est toujours sur lui qu'un doigt accusateur tombera. Apparemment, il a la tête à ça.


1. Adolescent, tu étais plutôt...
avec des rêves plein la tête
et il rêve encore. il voulait devenir astronaute,
toucher le ciel et les étoiles, devenir jongleur, vivre une vie reculée entre deux meutes de loup, vivre dans une grotte ou devenir directeur de film.
et il en rêve encore. tous les soirs, tous les jours, lorsqu'il se retrouve devant l'écran poussiéreux de la bibliothèque. qu'est-ce qu'il fou là.

2. Si ta moitié te trompe...
tu t’en fiches car vous n’êtes pas exclusifs
le seul statut de couple qu'il a pu accepter, c'est avec l'autre tarée. il aurait pu pleurer si elle l'avait trompé, il aurait pu lui claquer la porte au nez. rien de tout ça. c'est même lui qui a simplement tourné les talons, dit au revoir et à jamais sans aucun remord.

3. A choisir, tu préfères...
les films d'auteur
parce que les autres films, c'est de la merde. c'est fait avec les pieds, c'est pas joli, c'est pas délicat, c'est pas poétique. y'a ce truc dans les films d'auteurs qu'il aime. qu'il chérit. qu'il admire. ce truc qu'il voudrait. faire passer un message moins longs et moins chiants mais quand même. mais même si les autres films sont à chier, max est le premier à se foutre devant un écran pour regarder n'importe quel film.

4. Tu as un rencard avec une personne qui fait des strip-teases pour gagner sa vie...
ça t’émoustille
il se dira qu'elle a de l'expérience, qu'elle peut lui montrer des monts et merveilles en une petite danse. il n'a jamais expérimenté, alors pourquoi pas ?

5. Si tu devais faire ta demande, tu la ferais…
à ton image tout simplement
sans bougie, sans dîner au chandelle. plus devant la télévision, à la fin d'un film, en chaussette et pyjama. il lui offrira la bague en la balançant à moitié, comme une tâche désagréable à accomplir. du max tout craché.


Derrière son écran...

PSEUDO/PRENOM + blurpblurp ici présent, léa ici présent, la connerie ici présente. ÂGE + askip j'ai pris 19 ans mais la maturité à du louper mon anniversaire ; encore. PAYS/RÉGION + ce forum est ma maison #momentdemotion COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + à cause de l'autre truc qui a tué ma vie sociale en quelques secondes *hum hum* CHA TON PERSONNAGE EST UN INVENTÉ, UN SCÉNARIO OU UN PRÉ-LIEN ? + rien de tout ça, moi je suis libre de mes gestes, de mon corps et personne ne pourra rien y faire (en vrai j'suis la marionnette de cha et de son pré-lien mais je vais me faire frapper si je dis ça) FRÉQUENCE DE CONNEXION + faudrait noter ma fréquence de connexion sur un grand huit QUELQUE CHOSE A AJOUTER ? + hum, j'pense qu'il faut rajouter un paillasson ''welcome home'' à chaque fois que je me connecte sur le fo  

Code:
<span class="pris">cole sprouse</span> <span class ="bopseudo">» max moriarty</span>



Dernière édition par Max Moriarty le Dim 23 Avr - 21:24, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : Des conneries il en a vue, il en a vécue, il en meurt et ça depuis qu'il a fêté ses vingt-sept ans
☞ STATUT : La bouche écartée, il embrasse des peaux interdites sans se soucier d'un vulgaire statut
☞ PROFESSION : Informaticien pour la librairie du coin, plus occupé à mater des films que de répondre à votre recherche
☞ BAFOUILLES : 5 ☞ PSEUDO : léa transformation blurpblurp
☞ AVATAR : cole sprouse, ice ice baby
☞ CREDITS : primbird cf. avatar
☞ MULTI-COMPTES : blondasse aux envies couguars ft. grand gosse à la poudre magique -Julio et Willy pour vous servir-

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 17:48



« JUST STOP CRYING »

Les lèvres tremblent, sa peau se déchire, ses jambes continuent à courir. Plus vite, plus loin, plus haut. Il monte les escaliers trois par trois, ne se ratant que sur la dernière ligne droite. Il dérape, glisse contre le foutu tapis du couloir et s'étale de tout son long. Sa tête cogne le sol et reste ainsi, allongé et sonné, le corps en bataille. Son cœur palpite, reprend goût au dernier sentiment qui avait quitté ses lèvres. La peur. Il se relève avec difficulté mais il avance moins vite. Alors il titube et se glisse contre le mur tapissé. Il vient poser une main contre son torse nu, contact direct avec la peau qui lui donne un frisson intense, plombant son corps d'une poisseuse idée. Que c'était la fin pour lui. Qu'il allait bientôt mourir dans quelques secondes. Quelques minutes. Ou quelques heures. Il ferme les yeux se laissant bercer par le bruit des talons qui monte les escaliers rapidement, suivit de près d'un pas plus lourd mais tout aussi rapide. « Maximilian, tu vas bien ? » y'a que sa mère pour l'appeler comme ça, pourtant il ne relève pas la tête et se contente de se coller contre le mur. S'écraser contre le mur froid et sursauter en sentant une main se poser contre son épaule. « Max, est-ce que tu vas bien ? » maman n'est plus énervée, elle semble inquiète de sa chute. Une lumière trace son chemin jusqu'à son cerveau, l'illumine et voilà qu'il en jouera avec. Maman n'est plus en colère, seulement inquiète de savoir si son fils va bien. Il vas bien. Mais ne veux pas risquer une semaine sans sortie pour un malheureux mal-entendu. « Non. Ma tête. » il vient passer une main dans sa masse de cheveux difforme. Il se réveillera avec une jolie bosse, rien de plus, rien de moins.  Maman l'examine, pendant que Papa reste derrière. Silencieux. Il observe son fils, se demandant s'il se joue d'eux ou non. Maman passe une main sur le visage de son fils, l'examine de haut en bas.Cherche pas maman, j'ai rien du tout ; qu'il se dit. Max se contente de regarder les yeux de sa mère, tandis que son cerveau se remémore les dernières minutes du film.

Planqué sous sa couverture bleu marine, couverte d'étoile jaune, sa tête n'est qu'à quelques centimètres du poste de télévision. Il rembobine la cassette, se rapproche à nouveau pour ne louper aucun détails. Two Stranger on a Train passe en boucle les dernières minutes, le casque sur les oreilles pour crever ses tympans de la musique affriolante. L'homme ouvre la main, briquet entre les doigts. Tout coïncide, big-bang au creux de son cerveau, une nouvelle vision sur le monde vient d'exploser dans le fin fond de ses entrailles. Il vient chercher la télécommande au creux de ses jambes, lorsqu'un son sur sa droite le fait relever sa garde. Charlie dors à l'étage, James est censé leur rendre visite que demain et les parents ne devaient pas rentrer avant une heure. Sauf que, changement de programme. Max balance la télécommande, arrache son casque des oreilles et laisse la couverture au sol. Trois heures trente du matin et sa vie allait s'arrêter stupidement maintenant, pour avoir regardé des tonnes de film à la suite. Et trop près de la télévision. « Maximilian ? » la voix de son père ricoche contre sa peau. Quelques choses d'étranges percute sa peau. Il semble hésitant, en colère et presque triste. Le gosse de treize ans comprend pas, mais se décide à gravir les marches quatre par quatre quand même.

« Maximilian Lestrade, faut qu'on parle. » la voix du père fit glacer son sang. Ainsi que celui de sa mère, qui vient tourner la tête pour fixer son maris. Un échange de regard, d'environs de dix secondes et Maman partait dans sa chambre. Papa se penche vers son fils, cherche ses mots, regarde ailleurs, le plafond, ses chaussures, le tapis, vient même retirer une poussière sur son grand manteau noir. C'est là que le gosse comprend. Le télévision, la couette, les films, les mouchoirs usagés pour avoir regardé La vie est belle, sa course folle dans les escaliers deux par deux. Mais surtout le visage de Farley Granger en HD sur leurs télévisions. « - Papa, c'est pas c'que tu crois. - C'est rien, Max. il n'y a rien d'honteux dans tout ça. C'est la vie, les goûts changent de personnes en personnes … - Papa, j'suis pas gay. - Max. » Papa pose une main contre son épaule, plante son regard dans le sien. Il devient trop sérieux, par sa voix, son regard, ses mots. Max commence à ne plus savoir où se mettre. « - N'ai pas honte de ce que tu es. Il n'y a rien de grave d'aimer un homme, c'est normal et puis J'aime les femmes. J'aime les femmes, papa. J'peux même te montrer ma collection de magazine que j'ai piqué à James. Je peux même te montrer le disque que j'ai planqué entre mon matelas et mon drap. Je suis pas gay, papa ! » c'est le moment parfait qu'à choisit Charlie pour passer une tête hors de sa chambre. « Je le savais. L'écoute pas, papa. Max est gay, il écoute les Spices Girls en secret et j'le soupçonne d'avoir pris une de ses robes. » elle rigole la gamine. La grosse gamine qui lui donne envie de se lever pour la frapper. Papa lâche un soupir et se contente de retirer son manteau sur le chemin de sa chambre. Max resta là un moment, inerte. Son père pensait qu'il était gay. Pourquoi pas, ça l'empêcherai d'être privé de sortir. Ses parents diront oui sans hésitation pour aller dormir chez une fille, Charlie lui laissera un ticket gagnant pour sa chambre, voler quelques objets et l'offrir à sa copine gratuitement et- « Privé de sortit pendant deux semaines. Va dormir, maintenant. » et c'était vraiment injuste, le rire de Charlie en fond sonore.

L'indépendance vient de briser ses côtes. Il se tient debout devant sa gazinière, à faire cuire les steaks en ayant la tête ailleurs. Deux steaks dans la poêle. Charlie devait passer, mais fut retenue par une histoire qui lui passe au dessus du crâne. Bastian apparemment, encore et toujours Bastian. Il fixe les steaks l'air ailleurs, la tête en l'air, la cervelle voguant sur un nuage de coton. Ses parents sont partis en voyage. Encore, quelques parts et ça aussi ça lui passe au dessus du crâne. Il coupe le gaz. Son boulot de secrétaire dans une agence de pub l'ennuie, bien qu'il ai le temps de regarder les personnes défiler, trouvant comme jeu -pour passer le temps- de leurs imaginer un passé. Un mini-film qui dure deux trois minutes avant de regarder quelqu'un d'autres passer. Max venait de s'inscrire à des cours de cinéma. Ennuyant, inintéressant. Il connaît l'envers du décor, les techniques, le vocabulaire, se rassasiant de magazine de cinéma tous les jours. Mais ça lui suffit pas pour se lancer. Parce que c'est encore qu'un gosse, qu'il a besoin de quelqu'un pour le pousser sur le devant de la scène. « Max, c'est complètement cramé. Qu'est-ce qui ce passe ? » une voix le rattrape du bout des doigts, le tire vers le sol, ses pieds frôlant le sol. Sa bouche s'entrouvre, mais rien n'en sort. « C'est parce que Charlie ne peux pas venir ? Je la verrais une autre fois, t'en fais pas. » une paires de bras s'enroule contre son corps, une tête se pose contre son dos. « Ouais. C'pas si grave, t'sais. » ses deux yeux tombent contre ses steaks noirs charbons. « Pizzas ? » elle répond d'un simple hochement de tête. Le gosse se tourne, sourire aux lèvres en plongeant son regard dans le sien. « J't'aime, tu sais. » première copine avec qui Monsieur reste plus de deux mois sans avoir envie d'aller ailleurs. Première copine avec qui Monsieur fait des concessions, moins de sortie, moins de cigarettes, moins d'alcool. Première copine avec qui Monsieur n'en voit pas le bout de leurs relations. Il voudrait que ça dure encore un moment, un long moment.

Et deux mois plus tard, Max crachait sur ses paroles.


La liberté s'était enfuit d'un coup de pouce fébrile. Elle. Elle s'était transformé. Elle n'était plus la même douceur qu'aux premiers jours. Vraie bête qui change le mot de passe de son portable, pirate ses réseaux sociaux, changent les serrures, planque ses clés de voiture, passe des coups de fil à son nom, le suit jusque dans les moindres recoins. Elle, s'est transformé en Big Brother. Trop présente. Ça l'étouffe, il crève sous sa jalousie immense, ses crises de panique, ses peurs, sa colère et ses pleures. Bipolaire, qu'elle est. Il sait pas trop en faite, elle se transforme. Tout semble étrange avec elle. Les câlins sous la couette se sont transformé en devoir d'svt tandis que les je t'aime, se sont éclipser en mot robotique. Y'a plus de flamme. Y'a plus d'étincelles. Y'a plus rien entre eux. Du moins, de son côté. Elle, elle l'aime. Elle l'adore. Elle l'admire. C'est fou. C'est dingue. C'est pas censé être normal, ce passer comme ça. « Toute façon, tu peux plus m'quitter Max. J'suis enceinte de toi. » de lui, de lui, de lui. Le lendemain matin, quand elle était sous la douche, sa valise était sous son bras alors qu'il dévalait les escaliers de l'appartement. Où aller, que faire, il en savait rien. Il courait. Il pris la fuite. Il pris la route. Un message à Charlie et il squattait son appartement comme si le temps n'avait jamais changé. Comme s'il n'avait jamais eu affaire à une psychopathe. Comme s'il n'était pas déjà traqué, recherché par des centaines de personne à l'heure qu'il est. Elle bousille sa vie.

Et tout ce qu'il se trouve à dire, c'est qu'ça pourrait faire un putain de bon film.




Dernière édition par Max Moriarty le Lun 1 Mai - 12:07, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 96 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen.

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 17:51

OUAIIIS LE PETIT FRERE DE MON PUMBAAAA ! Bon, bah tu sais déjà comment je suis contente de te voir là, Charlie avait besoin d'un peu plus de soutien dans sa vie de baroudeuse malheureuse
J'ai tellement hâte de pouvoir stalker tes RP, putain Et puis COLE OMAGAD ce mec c'est tellement de la bombe et depuis Riverdale il est ENFIN joué, ce qui n'enlève rien à son côté badass trop classe (ne le mettez pas avec Betty, sinon je pleure, je pars en dépression et je saute de la fenêtre Arrow no spoil)
Enfin, bref, rebienvenue parmi nous et voilà t'es canon

Petit PS: en fait, les Moriarty sont canons tout court Arrow

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1052 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : shiya (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Peut-être en préparation ...

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 17:54

Haaaaaaaaaaaan le frère de Charlie !! Il va nous falloir un lien
Excellent choix c'est une évidence
Bref, bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
avatar
Bastian Le Gall
L'cul entre deux bombes
☞ ÂGE : j'ai trente-et-un ans, déjà.
☞ STATUT : en transition d'une chaise à l'autre...
☞ PROFESSION : instituteur d'une classe de maternelle et traducteur littéraire pour une grande maison d'édition française.
☞ HABITATION : sur le canapé de ma couille droite.

☞ BAFOUILLES : 272 ☞ PSEUDO : edoxe (marine).
☞ AVATAR : daniel sharman.
☞ CREDITS : mitchellmccormack (avatar).
☞ MULTI-COMPTES : charles, l'avocat brisé & jasper, le schizo amoureux.

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 21:22


cole c'est le bien! il est tellement trop parfait dans riverdale en plus. et puis bon, tu débarques avec un moriarty, si ça c'est pas la classe totale. il nous faudra un lien. (RE)BIENVENUE et bon courage pour ta fiche!

_________________
when you're young you always take what you can get, even bicycles and sprinklers get you wet. now i know that there's a different way to die. my body breathes. heart still beats. but i am not alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t299-bastian-i-saw-your-face-stuck-in-a-crowd-silently-screaming-out-loud
avatar
☞ ÂGE : Des conneries il en a vue, il en a vécue, il en meurt et ça depuis qu'il a fêté ses vingt-sept ans
☞ STATUT : La bouche écartée, il embrasse des peaux interdites sans se soucier d'un vulgaire statut
☞ PROFESSION : Informaticien pour la librairie du coin, plus occupé à mater des films que de répondre à votre recherche
☞ BAFOUILLES : 5 ☞ PSEUDO : léa transformation blurpblurp
☞ AVATAR : cole sprouse, ice ice baby
☞ CREDITS : primbird cf. avatar
☞ MULTI-COMPTES : blondasse aux envies couguars ft. grand gosse à la poudre magique -Julio et Willy pour vous servir-

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 21:44

@Emma De Gelays ouais pumba, ça lui va bien à l'autre moriarty le même gabarie j'ai envie de dire On va pas dire que je serai le meilleur soutien, maaais, je vais essayer de pas être trop méchant avec elle
Maaais, tu ne feras pas que stalker mes rps! Tu pourras en avoir avec moi mon coco Je dirais rien, je t'offre aucun spoil Mais j'avoue que cole ptn, depuis zac et cody j'suis si in love avec lui, c'était mon premier love tv avec jean baptise maunier Arrow
Puis merci merci, mais avoue j'suis le plus canon des Moriarty

@Aliyah McCoy avec plaisir pour le lien && merci beaucoup

@Bastian Le Gall ouais, ouais, ouaaaais fait gaffe d'être gentil avec moi sinon j'reste #teamchules et tant pis pour toi, t'auras jamais charlie of couuurse pour le lien, faut dire que tu l'auras vue grandir le petit con moriarty SI CEST PAS TROP MIGNON CA t'avais une opportunité pour pécho max, tu l'as loupé, dommage je m'embarque dans un auto-délire
bref, juste merci ptit cocopingouin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlie Moriarty
La baroudeuse amoureuse
☞ ÂGE : 30 conneries au compteur et ça ne s'arrange pas avec l'âge.
☞ STATUT : Un coeur pris dans un corps libre.
☞ PROFESSION : Je ne suis plus ce que j'étais, mais j'ai trouvé un petit poste à la gazette du coin.
☞ HABITATION : J'ai trouvé refuge dans une colocation et Pascal n'apprécie pas trop.

☞ BAFOUILLES : 290 ☞ PSEUDO : TAZ.
☞ AVATAR : Troian Bellisario ♥
☞ CREDITS : (c) avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Un nounours frustré (Caleb, la propriété de Jasper), un démon (Benou, la moitié de Charles) puis un vieux gâteux (Sirius, l'idéal de Willy)

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 22:09

MON BÉBÉ CHIEUR QUE J'AI ENVIE DE CASTRER tant d'amour, tu ne sais plus ou regarder ! Et comme dirait belle : y a quelque chose qu'hier encore je ne savais pas ... y a quelque chose pardon j'y peux rien j'ai ça en fond ! Toujours mieux que la politique ! Oui je sais "cha écoute Styles" blablablabla tu m'excuses mais moi j'suis d'humeur à disney ! J'ai besoin de douceur ce soir. "Il n'a riiiiiiiiiiiiiiien d'un prince charmant" ça c'est sûr Non, mais tu sais déjà ce que je pense de mon abruti de frangin. Je l'aime à l'étouffer d'amour ! Par contre j'te préviens : don't touch Bastian ! He's mine ! t'es vraiment parti dans un délire plus que louche ! Puis quoi encore ?! Il te suffit plus Newton ? Tu veux encore un autre mec, encore un autre perso bi ? J'ai diiiiit noooon ! Tu te contentes de moi et puis voilà si ça te plaît pas, et bah tu peux demander à être remboursée, mais tu le feras pas ! Pourquoi ? Sinon t'es sans toit le 20 eh ouais je te laisserais comme ça devant ma porte en te narguant de mes bonbons et netflix parce que j'suis comme ça j'ai beau t'aimer, si tu commences à faire des bêtises ... tu vas voir En tout cas, j'aime ce perso, je t'aime toi, mais ça tu l'sais déjà  

je ris du Chules, t'es pas crédible
et t'es ma marionnette préférée

_________________
What is a soulmate?

“It's like a best friend but more. It's that one person that knows u better than anyone else. Someone who makes you a better person, actually..they don't make u a better person, u do that yourself. They inspire you. A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that. .”©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t300-charlie-holmes-vous-ne-resoudrez-jamais-cette-enquete#5791
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1052 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : shiya (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Peut-être en préparation ...

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Dim 23 Avr - 23:54

*Passe la tête* @Charlie Moriarty, Skye te fait dire qu'elle n'abandonnera pas Newt sans se battre mêmesic'estmalbarré *repart comme elle venue*

@Max Moriarty : Au moins içi on pourra avoir un lien positif  

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
avatar
☞ ÂGE : 45 ans
☞ STATUT : Célibataire
☞ PROFESSION : Propriétaire du Dixie Coffee
☞ HABITATION : Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 31 ☞ PSEUDO : Shinsuke, Jude
☞ AVATAR : Bradley Cooper
☞ CREDITS : Schizophrenic (a), Hollidaysee (i)

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Lun 24 Avr - 17:11

Bienvenue parmi nous
Bon courage pour la rédaction de ton histoire :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4121 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : nemesis & l'batman international (cha). ♥
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: The Goldfingers {starring - max}   Mar 25 Avr - 0:04

c'est pas cody ou je sais plus le nom lui...

rebienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
ton titre, ça me fait penser à un vieux james bond, ok je m'en vais Arrow

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
 

The Goldfingers {starring - max}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Wrong Way ₪ Co-Starring Jillian

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: DO I KNOW YOU ? :: HAVE YOU MET TED ? :: THE PERFECT COCKTAIL-