AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 un jeu de séduction (pryam-1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 207 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: un jeu de séduction (pryam-1)   Sam 25 Mar - 23:55

Un jeu de séduction


   “Les êtres sont régis par des rapports de séduction.”
    JUDYAM
La journée qui vient de s’écouler a été particulièrement éprouvante. L’équipe du commissariat a été sur le qui-vive toute la journée, à cause d’un incident de grande ampleur. Judson, de service a passé de longues heures à sécuriser le périmètre en assistant de manière impuissante à ce feu qui a embrasé cet immeuble où certaines victimes sont à déplorer. L’origine du sinistre est encore à identifier, mais l’équipe de leur session a pu commencer à mener l’enquête dès que les flammes ont cessé de détruire tout sur leur passage. Les heures se sont égrainés, Judson a oscillé entre son rôle d’agent de la sécurité, mais également en tant que protecteur. En effet, Il a bien vu qu’une personne semblait être en danger au niveau du premier étage et s’est naturellement engagé pour lui porter main forte, malgré les cris de Matthias qui lui ordonnait d’en parler directement au pompier. Seulement sous l’adrénaline de l’instant, il n’a pas pu se raisonner et a foncé tête baissée vers le danger. Fort heureusement, un pompier sur le qui-vive avait également vu cette personne et l’a arrêté dans sa folie. Un pompier au regard perçant et pénétrant, qui lui a tout de suite tapé dans l’œil. Il doit bien l’admettre. Son sérieux avait quelque chose d’attrayant et il s’est plié à sa directive sans grogner. Après tout, dans ce genre de situation, c’était lui le professionnel et le mieux équipé pour prendre de tels risques. De ce fait, coupé dans son élan, il a retrouvé son poste d’observation, mais s’est assuré que cet homme s’en sorte comme cette personne qu’il comptait secourir. Soucieux, comme à ses habitudes, il n’a pas manqué de prendre des nouvelles de la personne, de la situation, faisant de cet homme, son interlocuteur privilégié à ce moment complexe à comprendre. Il a tenté d’obtenir le plus de détails sur l’évènement, sur ce que le pompier avait pu entrevoir comme éléments susceptibles de les aider sur l’enquête, mais il n’est pas non plus passer à côté de ses regards et sourires charmeurs. Ce qu’il ne se gênait pas pour lui rendre. Il n’était pas difficile d’entrevoir qu’il se portaient un intérêt commun pour tout autre chose. Alors, ils ont naturellement convenu d’une rencontre, dans un bar, à la fin de la soirée, échangeant simplement leurs prénoms. Ce qui lui permet d’entrevoir une issue plus réjouissante pour sa soirée, car il est déterminé à passer la nuit avec ce jeune homme. Une conquête de plus dans son panneau de chasse d’homme divorcé et célibataire endurcie. De ce fait, après une bonne douche pour trinquer son uniforme pour une tenue simple et décontractée : chemise blanche et jean moulant, il retrouve ce bel homme au sein de ce bar. Il a le plaisir de l’y trouver, ce qui lui arrache un sourire. Sa main se pose sur son épaule, ses prunelles pénétrantes retrouvent les siennes. « Pas trop courbaturé après une journée comme celle-là ? Je ne pensais pas qu’on en viendrait à bout. » Il sourit en coin, use de désinvolture, car il sait que l’accident n’a engendré aucun décès, si ce n’est quelques blessés, qui sont désormais hors de danger. « Un petit verre ne sera pas de refus. Je te l’offre ? » Il propose en prenant place à ses côté, déterminé à charmer et connaitre un peu plus ce jeune homme.

   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: un jeu de séduction (pryam-1)   Mar 28 Mar - 23:14



Un jeu de séduction
fire meet gasoline. burn with me tonight.


Ta tenue de soldat du feu pèse sur tes épaules. Ta visière baissée sur les yeux, tu franchis le mur de flammes et te précipites à l'intérieur. Tu ne réfléchis pas. Ton instinct te guide, te fait suivre un chemin. De l'autre côté du bâtiment, les autres pompiers s'acharnent à minimiser les dégâts, à stabiliser cette immense structure de crépis et de métal. Les alentours sont bloqués par un périmètre de sécurité, pourtant, les civils se pressent pour observer le spectacle qui s'offre à eux. Tu sais à quel point il est important de garder ton calme. Tu entends une voix, des cris, un appel à l'aide.

Tu ressors, craches tes poumons un bon coup. T'appelles un gars en renfort, tu ne pourras pas les dégager seul. Tu cours dans l'autre sens, arrêtant au passage un agent trop sûr de lui, trop adorable pour abîmer un visage si charmant. Rentrer sans protection, c'est du suicide. D'une voix ferme, tu lui demandes de reculer. Tu fonces, tête baissée. Vous êtes deux. Deux pompiers qui courent à l'étage. Chaque pas est dangereux. Le plafond menace de s'effondrer. Tu meurs de chaud. La sueur glisse le long de ta colonne vertébrale. Tu frissonnes. Quelques longues minutes plus tard, vous ressortez avec les dernières victimes de l'incendie. Le feu s'amenuise. La fumée noire se densifie. Il y a encore des risques, mais aucune victime à déplorer.

Cet homme que t'as sauvé d'une mort certaine revient vers toi. Tu ne manques pas de lui offrir ton plus beau sourire, casque sous le bras. T'es couvert de suie, mais tu ne doutes pas du pouvoir incroyable de l'uniforme. D'une conversation professionnelle, le ton a changé, charmeur que tu es. Tu ne peux pas résister. C'est plus fort que toi. Tu le jauges de haut en bas. Tu profites de cette vue, plus qu'appréciable.

Un rendez-vous. Le message est clair : vous souhaitez la même chose, ce que l'être humain désire depuis la nuit des temps, un simple contact humain, un peu de chaleur, un acte charnel. Le nom d'un bar ancré dans le crâne, alors que la douche retire toute trace de cette journée épuisante. Un jean slim, un t-shirt moulant tes abdominaux, une veste en cuir. T'as pas besoin de plus, surtout lorsque tu penses à la manière dont tes fringues vont joncher le sol dans seulement quelques heures. T'es en avance, alors tu t'installes au comptoir. Yeux rivés vers la porte, t'attends son entrée avec impatience.

Un contact. Sa main sur ton épaule. T'aimes déjà cette simplicité dont il fait preuve. Tu te remémores son prénom. Judson. Un sourire naît sans mal sur ton visage. « Encore maître de mes mouvements. Par chance, cette journée semble bien se terminer, non ? » tu réponds, arquant un sourcil. Chaise tournée dans sa direction. Tu ne fais pas référence à cet incendie, non, tu penses aux projets que t'as pour cette nuit. « Et toi ? » Tu le tutoies. Tu ne t'imagines pas le vouvoyer alors que ton esprit le regarde comme un jouet, allongé au centre de ton matelas. Je te l'offre ? Tu acquiesces à sa proposition. « Le prochain sera pour moi. »

Le jeune homme est plus que canon. Cette chemise blanche laisse apparaître son torse, saille ses muscles. Tu humidifies tes lèvres. Une mèche brune glisse son front. T'as l'envie irrésistible de plonger tes mains dans sa crinière. « T'invites souvent un pompier boire un verre après ton service ? » Tu rentres dans le vif du sujet. T'as envie de jouer avec lui. Alors, tu vas jouer.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 207 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: Re: un jeu de séduction (pryam-1)   Dim 9 Avr - 16:21

Un jeu de séduction


   “Les êtres sont régis par des rapports de séduction.”
    JUDYAM
Le jeu de séduction est enclenché depuis le premier contact. Judson en a conscience, apprécie cette douce adrénaline qui lui ronge les tripes. Cela lui permet de mettre de côté l’inclinaison qui le happe depuis tant d’années pour cet homme, qui partage sa vie depuis plus de dix ans. Cela lui évite de broyer du noir, de se laisser consumer par un sentiment profond de frustration qui le rendrait fou. Judson tente de se donner des chances avec toute rencontre inattendue. Au fond de lui, il espère que l’une d’entre elles lui fera aller de l’avant et mettre un terme à cet enfer qu’il vit au présent, sans en avoir réellement l’impression. En conséquence, il apprécie toujours ces rencontres, ces échanges qu’il tisse avec ces personnes qui défilent dans sa vie, dans ses draps pour le temps d’une nuit ou d’un peu plus. Il se laisse porter par l’adrénaline, l’intuition, sans se prendre la tête ou espérer quoi que ce soit et cela lui réussit résolument. Pryam semble être dans la même dynamique. C’est une intuition qu’il ressent lorsque ses prunelles se plongent dans les siennes. Son charisme lui fait de l’effet et cette réalité semble réciproque. « C’est une bonne nouvelle. » Il déclare en venant prendre place à ses côtés, un sourire charmeur. « En effet, elle n’est pas pour me déplaire. Bien au contraire. » Il admet en arquant à son tour un sourcil dans un sourire. « En pleine forme pour ma part. Un pompier m’a évité de finir cramer. » Il lui déclare en ponctuant ses propos par un clin d’œil complice. « Je me suis senti obligé de lui offrir un verre. » Il ajoute dans un sourire espiègle. Ce sont des balivernes de sa part. Ses desseins ne sont pas aussi purs qu’il le prétend. De ce fait, il lui propose de lui offrir le verre. « Bien sûr, on a toute la nuit devant nous. » Il ajoute sans perdre de son charisme, le regard ancré dans ses rétines. La question de Pryam lui arrache un sourire. « Cela m’arrive parfois. Surtout quand le feeling passe. Et je crois qu’entre nous deux, ça peut matcher. » Il ne se gêne pas pour l’observer avec intérêt. Il n’a plus honte d’afficher sa bisexualité comme par le passé. Aujourd’hui, il en joue sans aucune ambigüité. « Surtout quand le pompier est aussi beau gosse que toi. T’es encore plus sexy que dans ta combinaison. » Il lui sourit simplement dans une expression taquine alors qu’ils passent commandent. « Et si tu me parlais de toi ? Cela fait longtemps que tu es en service, en ville ? » Il questionne pour en savoir plus sur cet homme qui l’intéresse. « Tu as des passions particulières, autre que d’accepter un verre proposé par un policier comme moi ? » Il ajoute en riant avant de faire tinter son verre contre le sien. « A notre rencontre, Pryam. » Il déclare dans une voix amicale et charmeuse. La soirée lui semble prometteuse.

   CODES ET AVATARS BY MAY
   


             

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: un jeu de séduction (pryam-1)   Jeu 20 Avr - 12:04



Un jeu de séduction
fire meet gasoline. burn with me tonight.


Tu caresses ton verre du bout des doigts, un sourire figé sur ton visage. Tu observes le jeune homme assis à tes côtés et ne peux t’empêcher de passer ta langue sur tes lèvres. Vous savez, l’un comme l’autre, que cette rencontre au bar n’est qu’un prétexte, qu’un premier décor pour votre soirée. Elle ne s’arrêtera pas après un verre, une embrassade, un « bonne nuit » et au lit, endormis. Ce n’est pas ce dont tu as envie. Ce n’est pas ce dont vous avez envie. T’as envie de prendre du bon temps, de laisser tes remords et tes regrets sur le carreau. L’alcool coule dans ta gorge, laissant ici une trace éphémère de chaleur dans l’œsophage. Les dernières gouttes du liquide brunâtre forme un tourbillon dans son contenant. Tu observes les parois de ton verre se faire éclabousser par le whisky avant de porter ton attention sur le policier. Sa remarque te fait rire. « Cela aurait été dommage qu’un si joli visage soit abîmé par les flammes » Pour accompagner ta parole, ton pouce caresse sa joue mal rasée. Ton sourire s’agrandit davantage. Pour toi, le premier rendez-vous est toujours superflu. Le résultat est toujours le même. On a toute la nuit devant nous. Tu retires ta main de sa peau et arques un sourcil, avec un rictus amusé. Tes pupilles refusent de quitter ses yeux. Quelque chose en lui t’intrigue. Tu te mords la lèvre inférieure en l’écoutant faire ses sous-entendus. Tu laisses ton regard parcourir son corps parfaitement musclé. Tu tournes la tête et te concentres sur ton verre, ne pouvant malgré toi cacher ce sourire. Tu pourrais le sauter ici, sur ce comptoir, dans les toilettes, tant tu es en manque. « Tu n’as encore rien vu. » Tu marques une pause pour le regarder. « Nu, c’est bien mieux. » dis-tu, comme si tu annonçais une anecdote des plus basiques. Tu rentres dans son jeu, tu ne veux pas repartir seul ce soir. Tu veux ressentir cette satisfaction dans l’acte, après l’acte, le lendemain matin. « Cela doit faire un ou deux ans. Et toi ? ça fait longtemps que tu t’es engagé ? » Tu t’accoudes contre le bar et l’observes sans cacher ton attirance pour son corps. « Pas en ce moment… Je crains que mes passions ne soient pas » Tu cherches le mot juste. « Convenables. » Ajoutes-tu, avec une moue. Vous trinquez avec vos verres tout juste apportés. « A cette soirée. » Le corriges-tu. Tu comptes bien faire ne sorte qu’il n’oublie pas cette nuit. Tu lui souris, en reposant ton cocktail sur la surface en bois. Tu ne passes pas par quatre chemins. « Tu me plais. J’ai terriblement envie de goûter à ta peau. » Ta voix trahit ton impatience. T’as envie de laisser traîner ta bouche sur son épiderme, de caresser ses fesses. Ton regard est insistant. Il s’attarde sur son paquet que tu devines sous les coutures de son pantalon. Tu ne veux plus perdre de temps.

Revenir en haut Aller en bas
 

un jeu de séduction (pryam-1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mensonges et Séduction
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation [Derek]
» Offre de réduction au Bazar du Bizzare
» La séduction a toujours été une histoire de manipulation ▬ Charlie
» Les canons nationauw de la séduction

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-