AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 23 y.o.
☞ STATUT : Célibataire
☞ PROFESSION : Tient une boutique de cupcakes et de bonbons avec sa soeur, qui fait office de café
☞ HABITATION : Avec ses trois soeurs et leur père

☞ BAFOUILLES : 17 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Lindsey Morgan
☞ CREDITS : killer from a gang
☞ MULTI-COMPTES : Le mari abandonné (Jadyn) et le chien d'aveugle (Judd)

MessageSujet: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Dim 19 Mar - 22:42


Zoélie McLaughlin
NOM + McLaughlin, le nom de l'homme qui l'a élevé alors qu'elle était le fruit de l'infidélité de sa femme. Elle est fière de porter son nom. PRÉNOMS + Zoélie, un prénom choisi par ses deux soeurs ainées. ÂGE + 23 ans. LIEU DE NAISSANCE + Ici même à Dewsburry mêmesi elle a peu de souvenir, étant partie jeune. NATIONALITÉS & ORIGINES + Anglaise et des origines française et americaine. ORIENTATION SEXUELLE + Elle a déjà essayé avec les femmes, elle sait maintenant être hétérosexuelle STATUT SOCIAL + Célibataire dans l'âme OCCUPATION + Tient un café et vente de cupcake et bonbons avec sa soeur Cappie SITUATION FINANCIÈRE + Elle n'est pas riche mais elle s'en sort. AVATAR + Lindsey Morgan CRÉDIT + Luckyred

Tics & Manies
Se ronge les ongles quand elle est stressée + Fait de la boxe deux fois par semaine + A peur des chiens + A déjà couché plusieurs fois juste pour se défouler, sans sentiment + Ne sait pas dessiner + Rêve de faire du saut à l’élastique + A une tache de naissance en bas du dos + Aimerait bien être végétarienne mais ne peut s’empêcher de manger de la viande au moins une fois par jour + Ne peut pas écouter les musiques d’Adele sans pleurer + A le prénom de sa mère en hindî tatoué sur le poignet droit + Veut des enfants mais a peur + Va au moins une fois par mois chez le coiffeur + Semble être le cliché de la fille superficielle alors qu’elle a parfois des airs de garçon manqué.

A quelle team appartiens-tu ?

Pour remplir le test, il suffit de rajouter "checked" au code de la réponse de votre choix. Par exemple :  INPUT type="checkbox" name="choix1" value="1" checked

1. Quel est ton rapport à la bouffe ?





Tu n’y penses que quand elle est dans ton assiette. Mais une fois que c’est le cas, c’est limite si tu ne lui fais pas l’amour.
Avoir une bonne hygiène de vie est important pour toi, alors tu fais attention à ce que tu manges. Il t’arrive quand même de te faire plaisir.
La bouffe, c’est toute ta vie. Du moment que c’est bon, tu pourrais avaler n’importe quoi.
Il t’arrive parfois de sauter ou d’oublier un repas, ça ne change pas grand-chose à ta vie.
2. Tu es cloué(e) au lit à cause d'une grosse grippe.





A l’article de la mort, tu crois toujours que ta fin est proche. Alors tu te plains, t’en rajoutes toujours trois caisses sans avoir l’impression de rajouter. De toute façon, personne ne te comprends.
Même malade, on ne t’arrête pas. Ce n’est pas parce que tu es cloué(e) au lit que tu ne peux rien faire. Alors tu t’actives comme tu peux : mots-croisés, lecture, prise de notes…
Enroulé dans ta couette avec juste les yeux qui dépassent, tu profites du temps que tu as pour regarder les feuilletons débiles de l’après-midi.
Tu te laisses dorloter et profites de ces petits moments. Tu partages ta souffrance … et tes microbes avec ta moitié. De toute façon, à deux, tout est mieux.
3. Quel est ta grande qualité ?





Tu es fidèle aussi bien en amitié qu'en amour.
Tu as un look d’enfer.
Ton sens de la répartie est sans pareil.
Plus gentil(le) et drôle que toi, ça n’existe pas.
4. Quel est ton gros défaut ?





Tu as une peur maladive des enfants … enfin tous ceux qui ont moins de 18 ans.
Tu reprends toujours les gens sur leurs fautes de français.
Tu te mêles d’absolument tout, que ça te regarde ou pas.
Tu as tendance à changer brutalement de sujet de conversation quand tu ne te sens pas concerné(e) ou à ton avantage.
5.Ton humour est plutôt…





Cynique. Tes jeux de mots ont tendance à être tellement recherchés que tu es bien souvent le/la seul(e) à les comprendre.
Hystérique. Quand tu te laisses emporter, tu deviens vite incontrôlable, au point que plus personne ne voit où tu veux en venir.
Crétin. Au fond, tu n’as jamais décroché de l’humour pipi-caca, et les blagues débiles sur le sexe t’amusent toujours autant.
Enfantin. Tu es bon public, tu ris d’un rien avec tout le monde.
6. Au bar tu es plutôt…





Celui ou celle qui boit des trucs assez cher.
Celui ou celle qui boit sa pinte cul-sec pour gagner un concours.
Celui ou celle qui participe à toutes les conversations mais n’en lance jamais aucune.
Celui ou celle qui ne boit pas, eh oui il faut bien un Sam.
7. Quelles sont tes techniques de drague ?





Tu as toute une liste de techniques diverses et variées qui fonctionnent à tous les coups.
Tu subis toujours les plans foireux de ton copilote comme avec le fameux « salut, j’te présente mon/ma pote ? ».
Tu ne sais pas draguer, mais ce sont les gens qui viennent à toi, pas l’inverse.
Tu déballes tous tes atouts tout en abordant différents sujets. Il y en a forcément un qui va accrocher.
8. Quelle relation entretiens-tu avec ton apparence ?





Tu ne nies pas avoir quelques complexes, mais tu essaies de passer outre.
Tu sais exactement comment te mettre en valeur et tu es tellement obnubilé(e) par ton apparence c’en est devenue une obsession.
Tu sais ce que tu vaux et que tu sois sur ton 31 ou que tu sortes à l’arrache, tu te sens bien dans tes pompes.
Il y a des jours avec et puis des jours sans, c’est comme ça pour tout le monde, mais tu le vis bien. Tu es bien dans ta peau, c’est le principal.


c aka S-P-F
ÂGE + 22 ans. PAYS/RÉGION + France COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + Il y a longtemps (a) TON PERSONNAGE EST UN INVENTÉ, UN SCÉNARIO OU UN PRÉ-LIEN ?  + co-inventé. FRÉQUENCE DE CONNEXION + 4/7 QUELQUE CHOSE A AJOUTER ?  + Vous roxez le poney    

Code:
<span class="pris">lindsey morgan</span> <span class ="bopseudo">» zoélie mclaughlin</span>



Dernière édition par Zoélie McLaughlin le Dim 26 Mar - 22:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 23 y.o.
☞ STATUT : Célibataire
☞ PROFESSION : Tient une boutique de cupcakes et de bonbons avec sa soeur, qui fait office de café
☞ HABITATION : Avec ses trois soeurs et leur père

☞ BAFOUILLES : 17 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Lindsey Morgan
☞ CREDITS : killer from a gang
☞ MULTI-COMPTES : Le mari abandonné (Jadyn) et le chien d'aveugle (Judd)

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Dim 19 Mar - 22:43



Bedtime stories...
» Rêves ta vie en couleur, c'est le secret du bonheur.

« Vous en êtes où ? » La maitresse fait le tour des tables. Aujourd’hui à l’école maternelle c’est travail manuel pour préparer la fête des mères qui arrivent. Tous les ans c’est la même chose, les enfants s’amusent à faire des colliers de pates ou encore des dessins tandis que la petite Zoélie au fond n’a pas bougé depuis les consignes. La maitresse a été très claire, c’est faire un cadeau pour la personne qui veille sur eux, pour ne pas dire ‘maman’ à ceux qui, comme Zoélie, n’en ont malheureusement pas. Pourtant, même si Zoelie aurait pu faire des cadeaux à ses sœurs ou encore en faire deux pour son papa avec la fête des pères qui approchent, le simple fait d’avoir conscience qu’il s’agisse d’une fête pour les mamans la décourage. Sa maman, elle ne l’a connait pas. Elle était bien trop jeune quand cette dernière est partie. Elle n’avait même pas deux ans quand sa mère est morte en couche, en mettant en monde sa petite sœur Léonie. « Tu ne fais rien Zoélie ? Tu peux faire quelque chose à qui tu veux ! » Sa maitresse a bien conscience que ce n’est pas simple ce genre d’activité pour les enfants qui ont perdu un parent, elle a bien essayé de lui faire penser à autre chose en lui faisant faire un cadeau à quelqu’un d’autre mais non, elle refuse de faire un cadeau à qui que ce soit. « Tu peux en faire à tes sœurs si tu veux ! » Elle lui sourit, essaye de la mettre en conscience et pourtant, Zoélie se lève en colère, fait tomber la trousse de son bureau par terre pour dit d’un ton ferme : « Ma soeur elle a tué ma mère ! » Elle le dit et le pense très souvent. Sa sœur Léonie est la cause de la mort de leur mère. Zoé le dit souvent. Elle n’arrive pas à s’enlever cette idée de la tête depuis le jour de sa naissance et par conséquent, la mort de sa mère. Leurs sœurs ainés Noélie et Cappie ont beau essayer de faire en sorte que les choses s’arrangent et que Zoé s’enlève cette idée de la tête, c’est impossible. La petite Zoé partie en pleurant devant les grands yeux surpris de tous ses camarades. Sa maitresse a convoqué son père à la suite de ça et encore une fois il a essayé de lui faire comprendre les choses, que Léo n’a rien fait pour tuer leur mère, que c’est la faute à pas de chance mais Zoé n’arrive pas à passer outre.

« Tu n’es pas mon père ! » Ça lui crève le cœur de le dire pourtant, ce n’est pas la première fois qu’elle lui dit durant une dispute et ce n’est certainement pas la dernière. Les adolescents peuvent être cruels avec leurs parents durant leurs périodes de crises. Zoélie n’a pas fait exception à la règle et le seul qui devait la gérer n’est même pas son géniteur. Zoé aurait préféré ne jamais le savoir, que ses parents lui cachent le fait que sa mère l’a eu avec quelqu’un d’autre. Zoé le voit comme son père mais a toujours eu la sensation que ce dernier ne pourra jamais la voir comme il voit ses sœurs. Elle est persuadée qu’il la supporte mais ne la voit pas comme sa fille. Sa sœur Léo ne l’aide pas avec cela puisqu’elle lui rappelle souvent ce fait : elle n’est que leur demi-sœur. Son père était jusqu’à maintenant en train de lui interdire de sortir du haut de ses 15 ans alors qu’elle est invitée chez une amie pour une fête où il n’y aura aucun parent. Zoé s’est énervée, lui a balancé cette horreur et maintenant, alors qu’elle voit la mine déconfite de son père, elle regrette. Avec ses crises, ses proches, elle va finir par vraiment repousser celui qui a toujours tout fait pour elle et ses sœurs. Il a accepté d’être muté à Londres pour gagner plus car il devait subvenir au besoin de quatre bouches suite au décès de sa femme. Il a toujours offert des cadeaux de ouf à son anniversaire, jamais moins que ses sœurs mais Zoé pensait qu’il se sentait obligé. Il veille sur elle comme un père et elle lui fait du mal. « Je suis désolée je ne voulais pas dire ça… » Pourtant c’est exactement ce qu’elle voulait lui dire. Pourtant, elle ne voulait pas que ça le touche c’est certain. « Zoé… je suis ton père que tu le veuilles ou non ! » Dit-il d’un ton sec avant de partir dans la cuisine sans même la regarder. Zoélie ne se sentait pas bien, cette histoire la touche. Se sentir exclus, elle ne le fait pas avec plaisir, elle le fait car c’est la vraie sensation qu’elle ressent. Elle aimerait pouvoir faire comme si de rien n’était mais elle n’y parvient pas. Heureusement qu’elle s’entend bien avec ses sœurs mais étant toutes les deux plus âgées, elle ne les voit quand même moins qu’avant.

« Je peux rester chez toi ce soir s’il te plait, je me suis pris la tête avec papa ! » C’est le lendemain. Elle n’a pas cours et comme souvent elle est allée rendre visite à sa sœur ainée dans l’appartement qu’elle a depuis des années. Sa sœur c’est une artiste et rien qu’à voir son appartement, ça se voit. Zoélie a toujours adoré venir ici. Non seulement ici elle se sent en famille mais en plus, elle est très admiratrice du don qu’à sa sœur. « Zoé… il va falloir que tu arrêtes avec ça. » Elle et Cappie font tout pour lui faire comprendre qu’elle fait vraiment partie de la famille mais Zoé n’est jamais prete à entendre leurs phrases. « Tu n’as pas répondu à la question ! » Dit-elle avec un haussement d’épaule. Elle les entend, ses gentilles choses que ses deux sœurs ainées lui disent mais à chaque fois il y a une dispute avec Léo ou bien un point qui lui rappelle que son père n’est pas son géniteur pour que tout parte en live. Zoélie est fatiguée, elle a hâte d’avoir son propre chez soi parce que vivre avec seulement son père et Léonie, ce n’est pas vraiment facile, même si les deux autres sont souvent dans le coin. Zoé entendit sa sœur souffler puis lui répondre « C’est bon pour ce soir mais qu’une nuit ! » Ça se voit que ce n’est pas la première fois qu’elle vient se réfugier ici, c’est toujours mieux qu’à la maison mais Zoé ne peut décidément pas fuir les problèmes de cette manière-là, ça serait bien trop simple si c’était le cas. « T’es sur quoi en ce moment ? » Demanda-t-elle finalement en regardant les derniers tableaux qu’elle a faits depuis la dernière fois qu’elle est venue. C’est non seulement une manière de faire changer de sujet mais aussi parce qu’elle s’y intéresse. L’art la fascine, elle-même sait à peine dessiner une maison comme les enfants. Elle son truc ce sont les gâteaux, tout comme Cappie, n’ayant pas encore trouvé LE truc pouvant faire en sorte qu’elle se démarque mais en réalité elle est bien contente d’avoir quelque chose qui la rapproche de l’une de ses sœurs. Elle s’est suffisamment sentie démarquée comme ça.

Faire des cupcakes tout en parlant, c’est la base. C’est du moins le cas pour Zoélie qui adore ce genre d’activité avec sa sœur. Ça fait du bien de passer du temps avec elle et puis, c’est toujours bien de pouvoir se confier. Du haut de ses dix-sept ans, elle vit encore chez son père alors que dans quelques mois elle a déjà tout prévu : le déménagement près du travail qu’elle fait dans une boulangerie pour un contrat d’apprentissage. Se lever à cinq heure du matin ce n’est pas l’idéal alors si elle peut éviter de faire trop de route, c’est encore mieux. Et puis elle aura son propre chez soi et ça, c’est le top du top. « Alors comment ça va avec Maxence ? » Lui demande sa sœur l’air de rien. Maxence c’est son petit ami, du moins ça l’était jusqu’à il y a trois jours. « On a rompu, du moins j’ai rompu même si monsieur va dire le contraire pour son égo. » Faut dire que c’est un gros kéké, pas son genre de mec mais elle avait craqué. « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? » Zoélie se baissa pour mettre les gâteaux dans le four avant de se relever et de répondre. « Je me faisais chier au lit ! » Sous les gros yeux de sa sœur. Bah quoi, c’est vrai ? « Je n’allai pas rester avec lui alors que je m’ennui ! » Elle n’a que dix-sept ans, n’a pas non plus été trop précoce dans ses relations sexuelles mais Maxence n’a pas été le seul mec avec qui elle a couché. Finalement, maintenant qu’il n’y avait plus qu’à atteindre le bon vouloir de la cuisson de leurs pâtisseries, ça partie en bataille de nourriture, comme elles le faisaient quand elles étaient enfant. Deux grandes enfants, retombant en enfance, riant comme si rien d’extérieur n’avait d’importance. Ça faisait tellement du bien.

Elle avait besoin de se défouler et c’est ce qu’elle fit en donnant un coup de poing, puis un autre. Ayant des choses qui lui donnent envie de se défouler, Zoélie a décidé de s’inscrire à des cours de boxe pour le faire plutôt que de le faire en vrai. Elle s’est déjà battu en vrai, une fois avec un garçon quand elle était petite qui lui parlait de la mort de sa mère, mais aussi avec Léonie avec qui les tirages de cheveux étaient nombreux autrefois. Aujourd’hui elles préfèrent s’ignorer, ou les pouvoirs des mots. Zoélie préfère se canaliser ici. Son entraineur la pousse à bout pour qu’elle se défoule et c’est ce dont elle a besoin. A force de taper, pendant aux choses qui lui font mal, elle sentit les larmes de colère descendre sur ses joues. Elle ne voulait pas agir de la sorte, pas paraitre faible alors elle tapa encore plus vite et encore plus fort tandis qu’elle entendait son entraineur lui dire d’arrêter. « Si tu retiens tes larmes ça ne va pas arranger, il faut que ça sorte ! » Elle détourne le regard alors qu’elle essuie les larmes présentes sur ses joues tandis qu’elle essaye de les calmer. « Faut que tu te calmes ! » Fini-t-il par dire en posant une main sur son épaule. Elle a beau faire de la boxe, des coups ne règlent pas tout et elle se sent sous pression là, ça se voit à la manière dont elle tremble. Sans trop réfléchir pourquoi, en réponse à sa demande de se calmer, elle se hissa sur la pointe des pieds, venant l’embrasser avec ardeur avant qu’il ne la stoppe. « Calmes toi ! » Continu-t-il à lui dire, ce qui a le don de l’agacer. Finalement elle le regarda dans les yeux pour lui dire « Je vais aller prendre ma douche » Avec un regard qui sous-entend qu’il est libre de venir la rejoindre. La boxe, c’est ce dont elle a besoin pour se défouler, le sexe aussi bien que pas avec n’importe qui. Son entraineur à douze ans de plus qu’elle mais elle l’a trouvé attirant dès qu’elle l’a vu. Finalement sa douche, elle l’a pris toute seule mais Zoé ne sait pas ce qu’il aurait mieux fallu, qu’il vienne ou non parce qu’elle se sent fragile et sent bien qu’elle l’agit pas normalement alors tout compte fait, c’est tant mieux même si elle se sentie rejetée.

« M’aides pas surtout ! » Zoélie galère à porter ses valises. Elle va partir en week end avec l’une de ses meilleures amies et comme toutes les filles, elle a tout prévu, d’où la taille de sa valise assez impressionnante pour seulement deux jours de voyages où elles seront sans doute tout le temps en maillot de bain face à la piscine. Mais bon, on ne sait jamais. C’est ce que toutes les filles disent et elle ne fait pas exception à la règle malgré son côté garçon manqué parfois. Elle est là à galérer pendant qu’elle voit sa sœur Léonie la regarder. Autant dire que Zoé n’a pas pu s’empêcher de faire une réflexion. C’est son week end, c’est à elle de le faire mais sa sœur peut l’aider, merde ! « Oui c’est vrai tu as raison je vais t’aider ! » Zoé la regardait d’un drôle d’air, se demandant d’où vient se revirement de situation « Plus vite tu auras mis ta valise dans le coffre, plus vite tu seras loin de moi et loin de MON père ! » Zoé serra les dents, ce n’est pas l’envie de lui en foutre une qui la retient mais bon, plus que quelques heures et elle n’aura plus à la supporter, elle peut faire un effort. « J’ai tellement hâte de ne plus voir ta sale gueule de meurtrière ! » Dit-elle avec un regard noir alors qu’elle descendait les escaliers, ce par quoi Léonie riposta en la poussant, heureusement, elle fut envoyée contre le mur et non pas tout droit dans les marches. « Connasse ! » Et c’est reparti pour une baston entre elle. Elles prennent de l’âge mais ce n’est pas pour autant qu’elles restent matures dans ce genre de situation, ce sont tout le temps les mêmes histoires qui se répètent, encore et encore. Cette fois, et comme souvent, c’est son père qui est intervenu pour les séparer, non sans faire un coup de gueule, énervé par leurs attitudes puérils. Ces deux-là ne pourront jamais s’entendre.

« Ca va aller, ton père va bien aller, il est vivant ! » Quand on lui a dit que son père est allé à l’hôpital, Zoélie a pensé à toutes raisons et pas les plus joyeuses. Au final il est vivant mais Zoé reste hystérique. Un coup de fil alors qu’elle était chez une amie, elle avait été incapable de conduire alors c’est cette dernière qui la conduit à l’hôpital pour être sûre que tout allait bien. Son père doit faire quelques tests mais les médecins ont diagnostiqué un Alzheimer. Zoélie ne s’est jamais vraiment renseignée la dessus mais pour le peu qu’elle en sait : elle n’a aucune envie que son père oublie sa vie, leur mère ou encore elle. C’est peut-être égoïste vu comme ça mais Zoé a peur que son père se souvienne qu’elle n’est pas sa fille mais oublie toutes ses années, leur lien paternel, qu’il a toujours dit l’aimer comme son propre enfant. Elle a peur de ça, de perdre le seul parent qui lui reste, du moins qu’elle connaisse en tout cas. « Et s’il m’oubli ? » Demande-t-elle les yeux pleins de larmes. C’est ça surtout, qu’il l’oublie elle dans son intégralité. Elle a peur pour elle, pour ses sœurs, même pour Léonie pour une fois, elle a aussi peur qu’il oublie sa personnalité, sa vie, tout ce qui fait son père. Elle ne s’attendait pas à ce que cette maladie touche un jour son père et elle est sous le choc. Zoé pleure rarement, sauf de rage mais ça c’est une autre histoire, mais là, elle fondit en larme dans les bras de son amie avant de rejoindre ses sœurs qui étaient naturellement dans le même état qu’elle.

« Ne stress pas, c’est une nouvelle vie qui commence, tu n’as aucun souvenir de là-bas » C’est vrai, elle était bien trop petite pour se souvenir. Ça a été décidé d’un commun accord, ils repartiraient avec leur père pour leur ville natale à tous. Leur père s’en souvient alors elles veulent lui faire plaisir, peut-être qu’il aura d’autres souvenir, de leur mère, de tout ça. Pourtant, Zoé stress. Elle s’est fait à l’idée que peut-être, du jour au lendemain, son père ne la considèrera vraiment plus comme sa fille. C’est difficile mais elle s’y fait. Pourtant, c’est bien autre chose qui préoccupe son esprit. « Ouais mais le fait de tout recommencer ailleurs… » C’est vrai, lors de leur déménagement elle était trop petite pour que ça ait un impact sur elle, aujourd’hui c’est différent. Ce n’est pourtant pas la raison qui l’effraie. Elle a envie mais peur en même temps. Si ses grandes sœurs peuvent éventuellement se demander si elles vont revoir de vieilles connaissances, ce sont plutôt des personnes qu’elle ne connait pas qui effraie la brune. Peut-être que son véritable géniteur y vit encore. Son père ne lui a dit que quelques éléments à ce sujet, pas plus. Tout ce que la jeune femme sait c’est qu’il était ami de la famille et que son père a mis du temps à savoir que Zoé n’était pas sa progéniture. Au moins il l’a cru pendant les premiers mois de sa vie, c’est déjà ça, c’est peut-être pour ça qu’il l’aime après tout. Enfin qu’importe, en revenant la bas, même si elle a peur, Zoélie a bien l’intention d’en savoir plus sur ses racines, d’en connaitre plus sur elle. Il est temps qu’elle apprenne d’où elle vient.




Dernière édition par Zoélie McLaughlin le Dim 26 Mar - 23:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 25 années (27 Juillet)
☞ STATUT : Célibataire et enceinte de 4 mois, je l'ai apprit quand je suis devenue aveugle.
☞ PROFESSION : Ancienne ambulancière incapable de faire son travail depuis un accident qui m'a laissé atteinte de cécité totale.
☞ HABITATION : Avec Judd le chien guide (a)

☞ BAFOUILLES : 242 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : Shay Hotness Mitchell.
☞ CREDITS : tearsflight
☞ MULTI-COMPTES : la jolie Mazéa ♥ (sarah drew)

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Dim 19 Mar - 22:44

salut petite soeur d'une autre vie ❤ j'ai hâte qu'on se joue ça

_________________
follow your heart and stars
C'est l'histoire d'une fille triste et solitaire, qui n'a jamais trouvé sa place nulle part. Une bombe humaine sur le point d'exploser. Une cocotte-minute constamment sous pression dans laquelle bouillonnent depuis trop longtemps du ressentiment, de l'insatisfaction, une envie d'être ailleurs.  — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Dim 19 Mar - 22:49

ça change de te voir en demoiselle
REBIENVENUE parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Lun 20 Mar - 14:11

Bon ok ! Donc ça va pas le faire, mais genre pas du tout !! M'en fous, j'ai réussi à négocier, Benou peut se faire les cousines (oui les trois ) vu qu'il ne peut pas toucher les minis Dwight Rolling Eyes Franchement c'est injuste, il a le droit de rien faire m'en fous, il se vengera Donc j'en étais où ? Ah oui Toi ! Toi, toi, toi mon tout mon toi Oui alors la belle Zoelie on va se trouver un lien, parce que je suis pratiquement sûre que Zoélie c'est la fille du facteur vous allez pas me dire que je fume parce que clairement je ne vois pas l'air de ressemblance Rolling Eyes alors avouez moi tout Rolling Eyes Bon je ne connais pas ta demoiselle, et je confirme que ça change de te voir en demoiselle ! Je peux pas tâter ses pectoraux, mais y a autre chose qu'on peut toucher Bon ça va être marrant à l'avenir entre toi et moi et j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de la belle plante ! Tu connais la maison, si tu as besoin de quoique se soit, tu sais où me trouver. T'es à la maison mon chat, amuses-toi bien avec cette créature
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : 25 années (27 Juillet)
☞ STATUT : Célibataire et enceinte de 4 mois, je l'ai apprit quand je suis devenue aveugle.
☞ PROFESSION : Ancienne ambulancière incapable de faire son travail depuis un accident qui m'a laissé atteinte de cécité totale.
☞ HABITATION : Avec Judd le chien guide (a)

☞ BAFOUILLES : 242 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : Shay Hotness Mitchell.
☞ CREDITS : tearsflight
☞ MULTI-COMPTES : la jolie Mazéa ♥ (sarah drew)

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Lun 20 Mar - 14:18

@Ben Woodroof j'ai trouvé une bonne excuse pour qu'elle ne ressemble pas ... et va voir de la guerre dans la famille Mclauglhin

Et cappie , si elle veut pas que tu la touche

_________________
follow your heart and stars
C'est l'histoire d'une fille triste et solitaire, qui n'a jamais trouvé sa place nulle part. Une bombe humaine sur le point d'exploser. Une cocotte-minute constamment sous pression dans laquelle bouillonnent depuis trop longtemps du ressentiment, de l'insatisfaction, une envie d'être ailleurs.  — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Lun 20 Mar - 14:43

Je suis toute ouïe va falloir que tu me racontes ! J'suis sûre y a encore de la coucherie un peu partout qui a été voir ailleurs heinhein
Elle aura pas l'choix, j'ai toujours dit : un accident est si vite arrivé Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : 25 ans d'existance et toujours l'impression de n'être nul part.
☞ STATUT : Fiancée. Compliqué !
☞ PROFESSION : Graphiste
☞ HABITATION : THORNHILL

☞ BAFOUILLES : 383 ☞ PSEUDO : Meiywa
☞ AVATAR : K.Stew
☞ CREDITS : danysalternate

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Lun 20 Mar - 19:39

Bienvenue sur le forum
Bon courage pour ta fichette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t976-une-vie-sans-toi-mouai-non-enfaite
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1089 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : rosewins (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Une jolie rousse, héritière d'un empire qu'elle refuse

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Lun 20 Mar - 19:51

Lyndsey Et dire que je vais la voir ce week-end
Excellent choix ! Re-Bienvenue à la maison et bon courage pour ta fiche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   Mar 21 Mar - 10:43

askip, rebienvenue à la maison ? je connais pas lindsey, c'est grave ou j'dois rapidement me faire une cure d'internet ? Shocked Arrow bon, j'vois que des hommes se battent déjà pour toi #cesttropbo du coup, j'ai hâte d'en savoir plus sur ton perso ! bon courage pour ta fiche coco

ps: +1 pour le titre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois   

Revenir en haut Aller en bas
 

(ZOELIE) Plaque moi contre un meuble ikéa, et dis moi des mots crus en suédois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Lizbeth ♛ « Plaque moi contre un meuble Ikea et murmure moi des mots crus en suédois. »
» DAISY ◭ plaque-moi contre un meuble Ikea et dis-moi des mots crus en suédois.
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: DO I KNOW YOU ? :: HAVE YOU MET TED ? :: THE PERFECT COCKTAIL-