AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 20 ans
☞ STATUT : Célibataire
☞ PROFESSION : Etudiante et assistante en Français
☞ BAFOUILLES : 46 ☞ PSEUDO : Mélaïs
☞ AVATAR : Camila Cabello
☞ CREDITS : Blueberry
☞ MULTI-COMPTES : Aucun pour l'instant ♥

MessageSujet: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Lun 13 Mar - 18:08


Claire De Gelays
NOM + De Gelays, un nom qui date du Moyen-Âge. Ouais, on a une vieille famille, ouais… Le temps des dinosaures quoi. PRÉNOMS +Claire Anne Sophie. Parce que juste Claire, ça ne suffisait pas. ÂGE + 20 ans, la majorité depuis deux ans, mais je ne me considère pas encore comme une adulte pour autant. LIEU DE NAISSANCE + Lille, France. NATIONALITÉS & ORIGINES + Française de pure souche, désolée, j’ai pas choisi. ORIENTATION SEXUELLE + Intéressée par les hommes, non pas que j’aie déjà essayé les filles, mais ça m’attire pas vraiment. STATUT SOCIAL + Célibataire, mais indisponible, je ne suis pas désespérée non plus. OCCUPATION + étudiantes en lettres + assistante en classe de français SITUATION FINANCIÈRE + celle de mes parents, je ne manque de rien grâce à eux, mais j’ai hâte de pouvoir compter sur mon indépendance pécunière. AVATAR + camila cabello. CRÉDIT + MELORIA

Tics & Manies

- C’est une grande fan de musique en tout genre. Elle aime tous les styles, et a une culture musicale très étendue. Son style préféré ? Le rock, mais celui de l’époque de ses parents, les groupes comme Nirvana, les Rolling Stones, les Beatles, Gun and Roses, qui font partie plus de la jeunesse de ses parents que de la sienne.
- Claire a un faible pour les activités qui bougent ou qui salissent : la peinture, les parcours sportifs style militaire. Du moment qu’elle a l’esprit occupé pour un petit moment, la jeune femme est aux anges.
- Malgré tout ça, Claire est une jeune femme qui prend soin d’elle, elle aime se faire belle, et elle a un véritable truc avec ses cheveux. Elle passe son temps avec les mains dedans, à les organiser, à les réarranger, pour qu’ils ressemblent à telle ou telle forme qu’elle aimerait y donner. Et on ne parle même pas de quand elle passe devant un miroir. C’est toujours pour s’assurer que ça reste potable. Du reste, ça ne la gêne pas d’être mal habillée ou quoi, mais avoir les cheveux sales, par exemple, pour elle, c’est un sacrilège. C’est d’ailleurs pourquoi elle a toujours mille et une astuces pour éviter d’avoir les cheveux gras. Ou que ce soit visible qu’elle ait dépassé le délai entre deux shampoings.
- Elle aurait aimé savoir dessiner. Mais déjà, rien que de réaliser une reproduction d’un cercle sur un papier, cela lui semble très compliqué. Enfin, c’est une image. Ce qu’elle peint, c’est souvent un ensemble de taches faites n’importe comment. Mais ça lui fait du bien, elle disait toujours à ses parents, quand elle était petite que c’était la meilleure façon de s’exprimer. Même si ça ne voulait rien dire.
- C’est quelqu’un de studieux. Elle aime apprendre, et elle a envie de se donner tous les moyens pour réussir. Son seul souci ? C’est qu’elle ne sait pas vraiment ce qu’elle a envie de faire dans la vie. Il y a tellement de choses qu’elle aimerait, mais dont elle ne sait pas si elle saurait faire avec. C’est un monde beaucoup trop grand pour elle, avec trop de possibilités, avec un choix très difficile.
- Donc, vous pourrez vous en douter, maintenant, il faut qu’on vous avoue quelque chose. Claire est indécise. Sur chaque petite décision qui s’impose à elle sans qu’elle ne l’ait vue venir, elle va douter, et quand le choix s’impose, les questions sont multiples. Pourtant, ce ne sont souvent que des décisions minimes, qui influenceront assez peu son futur. Est-ce qu’elle a eu raison de faire ça ? Est-ce qu’elle ne va pas finir par regretter. Mais finalement, elle s’habitue assez vite à ce qu’elle a, et quand elle y réfléchit, c’est certainement le meilleur choix pour elle qu’elle a fait. D’ailleurs, elle réfléchit trop aussi, sur beaucoup trop de choses.
- Claire est une grande écologiste. Elle mange bio, souvent sans gluten, dès que c’est possible, elle évite de prendre la voiture, préférant les transports en commun, qu’elle évite déjà en prenant le vélo. Elle soutient les causes qui visent à protéger la planète, et dès qu’il y a un évènement du genre « ta ville plus propre », croyez-moi, elle est la première inscrite. Mais par contre, elle respecte que tout le monde ne soit pas comme elle. Juste que qui vit avec elle s’engage à séparer les poubelles de verre, de papier, d’emballage et le reste. Mais sinon, elle ne va pas regarder comment vous faites votre vie, ça, c’est pour votre conscience propre si ça vous convient comme ça, elle pense à juste titre, qu’elle n’a rien à dire.
- Parlant de nourriture, Claire a une relation très particulière avec la nourriture. Avec les gens aussi. Elle a du mal à l'entretenir quand elle ne les voit pas (les gens comme la bouffe) mais dès qu'elle les voit, c'est comme si rien ne pourrait jamais les séparer. Bon, du coup, vous devinerez qu'elle laisse aussi crever les plantes, qu'elle trouve magnifiques, mais elle ne comprend pas que si elle ne leur donne pas à boire, elle vont pas survivre. Pourtant, ça semble évident, non ? Mais elle continue à l'oublier sans cesse.
- Dans le fond, c’est une rêveuse. Pacifiste, qui rêve du monde parfait, bien qu’il n’existe pas. Si on prend en compte tout ce qu’est Claire, la chose qui la définirait le mieux, ça serait une utopiste. Oui, elle passe son temps à s’imaginer un monde meilleur, ou tout irait bien. Peut-être qu’elle aurait été pote avec John Lennon, s’ils s’étaient connus. Ou Thomas Moore, d’ailleurs.
- C'est une jeune femme très réservée, ou du moins, tant qu'on ne la connait pas. Et dès qu'un garçon lui plait, aller lui parler, même s'ils sont amis, c'est vraiment une autre paire de manches. Elle a besoin que les gens viennent lui parler pour arriver à engager une conversation. Enfin, la première conversation. Parce qu'après, rien ne l'arrête.
- Elle déteste le téléphone, sauf quand il faut envoyer des messages. Mais les appels ? C'est ça hantise.


A quelle team appartiens-tu ?

Pour remplir le test, il suffit de rajouter "checked" au code de la réponse de votre choix. Par exemple :  INPUT type="checkbox" name="choix1" value="1" checked

1. Quel est ton rapport à la bouffe ?





Tu n’y penses que quand elle est dans ton assiette. Mais une fois que c’est le cas, c’est limite si tu ne lui fais pas l’amour.
Avoir une bonne hygiène de vie est important pour toi, alors tu fais attention à ce que tu manges. Il t’arrive quand même de te faire plaisir.
La bouffe, c’est toute ta vie. Du moment que c’est bon, tu pourrais avaler n’importe quoi.
Il t’arrive parfois de sauter ou d’oublier un repas, ça ne change pas grand-chose à ta vie.
2. Tu es cloué(e) au lit à cause d'une grosse grippe.





A l’article de la mort, tu crois toujours que ta fin est proche. Alors tu te plains, t’en rajoutes toujours trois caisses sans avoir l’impression de rajouter. De toute façon, personne ne te comprends.
Même malade, on ne t’arrête pas. Ce n’est pas parce que tu es cloué(e) au lit que tu ne peux rien faire. Alors tu t’actives comme tu peux : mots-croisés, lecture, prise de notes…
Enroulé dans ta couette avec juste les yeux qui dépassent, tu profites du temps que tu as pour regarder les feuilletons débiles de l’après-midi.
Tu te laisses dorloter et profites de ces petits moments. Tu partages ta souffrance … et tes microbes avec ta moitié. De toute façon, à deux, tout est mieux.
3. Quel est ta grande qualité ?





Tu es fidèle aussi bien en amitié qu'en amour.
Tu as un look d’enfer.
Ton sens de la répartie est sans pareil.
Plus gentil(le) et drôle que toi, ça n’existe pas.
4. Quel est ton gros défaut ?





Tu as une peur maladive des enfants … enfin tous ceux qui ont moins de 18 ans.
Tu reprends toujours les gens sur leurs fautes de français.
Tu te mêles d’absolument tout, que ça te regarde ou pas.
Tu as tendance à changer brutalement de sujet de conversation quand tu ne te sens pas concerné(e) ou à ton avantage.
5.Ton humour est plutôt…





Cynique. Tes jeux de mots ont tendance à être tellement recherchés que tu es bien souvent le/la seul(e) à les comprendre.
Hystérique. Quand tu te laisses emporter, tu deviens vite incontrôlable, au point que plus personne ne voit où tu veux en venir.
Crétin. Au fond, tu n’as jamais décroché de l’humour pipi-caca, et les blagues débiles sur le sexe t’amusent toujours autant.
Enfantin. Tu es bon public, tu ris d’un rien avec tout le monde.
6. Au bar tu es plutôt…





Celui ou celle qui boit des trucs assez cher.
Celui ou celle qui boit sa pinte cul-sec pour gagner un concours.
Celui ou celle qui participe à toutes les conversations mais n’en lance jamais aucune.
Celui ou celle qui ne boit pas, eh oui il faut bien un Sam.
7. Quelles sont tes techniques de drague ?





Tu as toute une liste de techniques diverses et variées qui fonctionnent à tous les coups.
Tu subis toujours les plans foireux de ton copilote comme avec le fameux « salut, j’te présente mon/ma pote ? ».
Tu ne sais pas draguer, mais ce sont les gens qui viennent à toi, pas l’inverse.
Tu déballes tous tes atouts tout en abordant différents sujets. Il y en a forcément un qui va accrocher.
8. Quelle relation entretiens-tu avec ton apparence ?





Tu ne nies pas avoir quelques complexes, mais tu essaies de passer outre.
Tu sais exactement comment te mettre en valeur et tu es tellement obnubilé(e) par ton apparence c’en est devenue une obsession.
Tu sais ce que tu vaux et que tu sois sur ton 31 ou que tu sortes à l’arrache, tu te sens bien dans tes pompes.
Il y a des jours avec et puis des jours sans, c’est comme ça pour tout le monde, mais tu le vis bien. Tu es bien dans ta peau, c’est le principal.


Naïs aka Mélaïs
ÂGE + 21 Ans PAYS/RÉGION + France/PACA. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + Par Ron Flanigen et une ancienne membre. TON PERSONNAGE EST UN INVENTÉ, UN SCÉNARIO OU UN PRÉ-LIEN ?  + prélien FRÉQUENCE DE CONNEXION + pour l’instant, je dirais 1-2/7j, après selon les périodes, c’est plus fréquent. QUELQUE CHOSE A AJOUTER ?  +

Code:
<span class="pris">Camila Cabello</span> <span class ="bopseudo">» Claire De Gelays</span>



Dernière édition par Claire De Gelays le Mer 15 Mar - 22:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 20 ans
☞ STATUT : Célibataire
☞ PROFESSION : Etudiante et assistante en Français
☞ BAFOUILLES : 46 ☞ PSEUDO : Mélaïs
☞ AVATAR : Camila Cabello
☞ CREDITS : Blueberry
☞ MULTI-COMPTES : Aucun pour l'instant ♥

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Lun 13 Mar - 18:10



Bedtime stories...
» You're perfect by nature, icons of self indulgence. Just what we all need, more lies about a world that never was and never will be.
Without the mask, where will you hide ? Can't find yourself lost in your lie.

Parler du début de sa vie, c’est assez compliqué. Déjà, on ne se souvient pas de tout, la plupart de nos souvenirs, ils sont créés par ceux que nous racontent nos proches. Et bon, on sait tous que la mémoire de chacun diverge, et entre ce que vous raconte votre oncle, votre tante, votre mère, votre grand-père ou qui que ce ne soit d’autre, il y aura toujours des éléments, parfois qui ont de l’importance, qui seront différents du tout au tout. Au début, ça part de la couleur de la robe que vous portiez pour les 87 ans de mamie, et après, c’est plus sur l’âge que fêtait mamie. Ce n’était pas plutôt 86 ? Non, parce qu’à ses 87 ans, vous étiez malade, vous aviez une vilaine varicelle. Non, pas une varicelle, une gastro. Enfin, tout ça pour dire que les souvenirs de mon enfance sont assez peu nombreux.
Mais qu’est-ce que je peux vous dire d’objectif et d’avéré sur moi ? Je suis la petite dernière de la famille. Ne me demandez pas si c’était difficile, je n’en sais rien. Enfin, oui, avec Emma, ma plus grande sœur, j’avais parfois plus l’impression d’être avec une nounou, elle était très protective de Lucas et de moi. Mais du plus loin que je me souvienne, et que je puisse voir sur les vidéos de famille, nous avons toujours été très soudés. On riait bien, et nos jeux étaient tous plus vivants les uns que les autres, nous contre l’adversité souvent imaginaire, menés par Emma. Et puis, quand nous étions encore assez jeunes, Emma est partie. Elle était majeure, et j’avais dix ans. Les parents disaient parfois sur le ton de la rigolade, sur un ton trop léger pour moi qu’elle était partie faire sa vie, un peu plus loin d’ici. Vous savez, la chanson de Matt Pokora et Soprano ? Beh en France, elle a fait fureur. Et mes parents auraient pu se vanter d’en avoir prédit les paroles. Sauf que ça me faisait assez moyennement rire. Je le vivais peut-être un peu comme un abandon, je n’en sais rien.
Du coup, je me suis beaucoup raccrochée à mon frère. Il est vite devenu comme mon meilleur ami, mon jumeau quasiment. Certes, il était plus grand que moi, mais spirituellement, je le voyais comme ça. J’en étais presque dépendante, toujours accrochée à lui. Mais je n’oubliais pas Emma, avec qui on restait en contact, bien que ce ne soit pas facile de vivre à tant de distance, et de grandir sans l’avoir à ses côtés. D’ailleurs, malgré la distance, la relation avec Emma aussi s’est précisée. C’était différent de l’avoir loin, et le manque a vite fait comprendre la place, l’importance qu’elle avait dans ma vie. On s’appelait souvent, on essayait de ne pas perdre le contact. Et à chaque fois que j’avais besoin de me confier, je lui téléphonais. Bon, d’accord, c’était à la limite du harcèlement, mais elle semblait plutôt bien le tolérer, en fait.
Et le temps m’a fait me raccrocher encore plus à eux, quand après quelques malaises, qui me semblaient pourtant bénins, on m’a diagnostiqué une leucémie. En parler à Emma ou à Lucas, par contre, c’était juste impossible. Avec les parents, on avait fait un pacte. Aucun des deux ne devrait savoir. Je ne voulais pas qu’ils se privent de vivre parce que j’étais malade. Et si je devais en mourir, je voulais avoir profité de chaque seconde, et qu’on ne me regarde pas comme la fille malade.
Au final, on a dû en parler avec Lucas. Parce que j’avoue que ce choix, c’était plutôt compliqué. Je devais user de ruse pour justifier mes passages à l’hôpital. Et puis, je ne pouvais pas vraiment partager mes doutes et mes craintes. Et ça, c’était un poids très difficile à porter du haut de ma dizaine d’année. Du coup, nous avions mis mon frère dans la confession. Parait-il que de ne pas pouvoir me confier à quelqu’un de proche physiquement et affectivement (en combo, d’après le médecin) ça pouvait être un frein à toute rémission.
Pendant cinq ans, j’avais l’impression de mentir à faire semblant, devant chaque personne que je connaissais. L’impression de sentir mes forces s’amenuiser, parfois jusqu’à croire que c’était bon, que tout allait s’arrêter. Je ne sais pas si c’était ce que j’aurais préféré ou pas. Laisser la douleur partir de moi ? Ou ne pas laisser ma famille ? C’était choisir entre l’égoïsme ou la souffrance. Dans les deux cas, on ne va pas très loin. Mais dans le fond, je suis heureuse de m’être battue. D’avoir vaincu – bon, pas toute seule, hein, on ne va pas se mentir, mais les greffes de moelle osseuse, c’est vraiment quelque chose d’important, donc n’hésitez pas à donner, vous pouvez sauver des vies – la maladie, m’a permis de partager des moments parfaits avec ma famille, et même pendant la maladie. Comme si ça m’avait forcé à en profiter un maximum. En revanche, Emma a fini par le savoir, en revenant, et ça n’a pas été facile d’avouer ça, ni encore de lui expliquer pourquoi on n’avait rien dit. Mais ça avait été mon choix, mes premiers mots en apprenant ce que « Leucémie » voulait dire. Et pendant quelques temps, peut-être par culpabilité, j’ai beaucoup moins contacté ma sœur. Elle aussi elle m’a moins contacté. J’imagine qu’elle ne comprenait pas. Et qu’elle m’en voulait. Je n’en sais rien.
Cela dit, Emma a fini par repartir. Et la vie d’avant a repris son cours. Je n’avais qu’une hâte : finir mes études et suivre les pas de ma sœur, pour voyager. J’aimais les langues étrangères (surtout l’anglais, en fait..) et je le parlais quasiment couramment. D’ailleurs, j’avais vite fait mes preuves en classe d’Anglais Européen, alors que je faisais partie des plus mauvais dès le début, à cause du dégoût prononcé qu’une professeure mal lunée avait incité en moi. Mais finalement, ça doit dépendre du bon moment, puisque j’avais finalement appris à parler, notamment grâce aux chansons, et aux films que je regardais en boucle en anglais avec les sous-titres de même langues, jusqu’à les comprendre. Le langage corporel, il ne faut pas croire, mais ça aide beaucoup. Oui, et puis aussi de connaître le film par cœur en anglais, et de le voir par hasard sur une chaîne X ou Y en français. Je voulais apprendre d’autres langues, mais l’espagnol, ce n’était pas mon truc. L’italien non plus, d’ailleurs. Pourtant, ce sont des jolies langues. Comme disaient mes professeurs, l’une est l’expression du désir, et l’autre, de l’amour. Mais apparemment, j’y étais assez peu sensible. Le français, il n’y a que ça de vrai. Avec l’Anglais un peu. Mais il y a tellement d’autres langues à découvrir dans ce monde qu’il doit bien y en avoir au moins une ou deux autres qui me conviendraient, non ?
Et puis, l’opportunité du siècle s’est présentée à moi. Emma à Dewsbury a été un aimant pour Luke. Il a voulu la rejoindre. Et bon, comme en ce moment, je suis un petit peu en crise d’indépendance vis-à-vis de nos parents, je n’allais certainement pas rester seule avec eux. C’était inimaginable. Et puis, je suis majeure ! Enfin, du moins, en France, quoi, et comme c’est ma nationalité, ça compte, faut pas croire.
Du coup, j’ai suivi mon frère, même si parfois, je doute que ça n’ait été la meilleure des solutions à prendre. En arrivant dans cette ville totalement inconnue du bataillon jusqu’à ce qu’Emma nous en parle un jour, il a fallu faire des papiers pour être étudiante là-bas, avoir une bourse, un logement, et un job. Et quel job ! Quand j’étais en cours d’Anglais Européen, on avait un assistant Anglais. Beh je fais ça, mais en cours de Français Européen. La classe, non ? Mais c’est pourri, en fait. Parce que les élèves n’en ont rien à faire. Je ne me souviens pas qu’on ait été comme ça, dans ma classe. Ou alors, j’ai peut-être la mémoire courte. C’est mal payé, mais c’est un assez bon complément de la bourse, et l’école m’aide à moitié pour le logement. Donc, au final, c’est assez avantageux. Sauf qu’avec Lucas, les quelques premières semaines, on passait notre temps à nous disputer, sur le ménage, sur les courses, sur les problèmes d’argent. Alors quand on a vu qu’on était en train de se prendre la tête et se bouffer la vie au quotidien, on a décidé que le mieux, c’était qu’on se débrouille chacun de notre côté. Du coup, je vis seule dans cet appartement qui me paraissait trop petit quand il était là, et qui désormais, bien qu’il ne soit pas grand de fou, me paraît manquer de quelque chose… enfin, de quelqu’un surtout.
C’est assez difficile d’être totalement indépendante, en fait. Et j’avoue que je préfèrerai vivre avec ma famille –parents exceptés, bien que je les aime. Sauf qu’Emma est en colocation, et que je tiens à conserver ma bonne relation avec mon frère. Alors on ne se voit qu’occasionnellement. Ils ont leur vie bien tranquille, alors il ne tient qu’à moi d’arriver à me créer la mienne. Pas toujours facile…




Dernière édition par Claire De Gelays le Mer 15 Mar - 22:15, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 25 ans d'existance et toujours l'impression de n'être nul part.
☞ STATUT : Fiancée. Compliqué !
☞ PROFESSION : Graphiste
☞ HABITATION : THORNHILL

☞ BAFOUILLES : 383 ☞ PSEUDO : Meiywa
☞ AVATAR : K.Stew
☞ CREDITS : danysalternate

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Lun 13 Mar - 18:15

Bienvenue sur le fow'
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t976-une-vie-sans-toi-mouai-non-enfaite
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 136 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen, et un ténébreux (bah quoi) médecin, William McCoy

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Lun 13 Mar - 18:16


OUIIIIIIIIIIIIIIII ! Je t'aime comme ça tu sais ?
En tout cas t'es belle en Claire

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 25 années (27 Juillet)
☞ STATUT : Célibataire et enceinte de 4 mois, je l'ai apprit quand je suis devenue aveugle.
☞ PROFESSION : Ancienne ambulancière incapable de faire son travail depuis un accident qui m'a laissé atteinte de cécité totale.
☞ HABITATION : Avec Judd le chien guide (a)

☞ BAFOUILLES : 242 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : Shay Hotness Mitchell.
☞ CREDITS : tearsflight
☞ MULTI-COMPTES : la jolie Mazéa ♥ (sarah drew)

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Lun 13 Mar - 20:40

Wouaah Camila   bienvenue ici

_________________
follow your heart and stars
C'est l'histoire d'une fille triste et solitaire, qui n'a jamais trouvé sa place nulle part. Une bombe humaine sur le point d'exploser. Une cocotte-minute constamment sous pression dans laquelle bouillonnent depuis trop longtemps du ressentiment, de l'insatisfaction, une envie d'être ailleurs.  — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : Reloading.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3233 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : aucun

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Mar 14 Mar - 17:30

Rebienvenue parmi nous avec ce nouveau personnage ** J'espère que tu t'amuseras autant avec celui-là **

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Mer 15 Mar - 13:07

bienvenue boté, t belle et tout et et tout

j'te garde dans mon rétroviseur, pas forcément sous les traits de willy mais on sait jamais

BON COURAGE POUR TA FICHE COCOOOOOOO
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Mer 15 Mar - 13:24

Willy Bennet a écrit:


j'te garde dans mon rétroviseur, pas forcément sous les traits de willy mais on sait jamais


tu m'as tué, surtout quand on voit le gif de ta sign

bon je sais que ce genre de smiley avec Ben ça fait tout drôle, mais promis je repasserai te faire des câlins avec Charlie et puis va falloir qu'on voit notre lien je ne connais pas la demoiselle, mais j'avoue qu'il y a un petit air avec la belle Lucy

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ron Flanigen
L'amoureux des océans
☞ ÂGE : 26 ans. Passé le quart de siècle, mais la trentaine reste encore lointaine!
☞ STATUT : Généralement, quand on est célibataire, ce n'est jamais simple, surtout quand on s'appelle Ronald Flanigen et qu'on s'amuse de plaire.
☞ PROFESSION : Etudiant pour l'instant puisque Ron a repris ses études après avoir plaqué l'armée.
☞ BAFOUILLES : 199 ☞ PSEUDO : B.H
☞ AVATAR : J.H
☞ CREDITS : ALLES (av.)

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Mer 15 Mar - 14:19

Ben Woodroof a écrit:
j'avoue qu'il y a un petit air avec la belle Lucy      


la vérité, c'est qu'il y a surtout un petit air avec la joueuse quand tu vois le gif du profil Arrow

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 20 ans
☞ STATUT : Célibataire
☞ PROFESSION : Etudiante et assistante en Français
☞ BAFOUILLES : 46 ☞ PSEUDO : Mélaïs
☞ AVATAR : Camila Cabello
☞ CREDITS : Blueberry
☞ MULTI-COMPTES : Aucun pour l'instant ♥

MessageSujet: Re: Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...   Mer 15 Mar - 20:27

Merciiii à vous ♥️
Ben Woodroof a écrit:

bon je sais que ce genre de smiley avec Ben ça fait tout drôle, mais promis je repasserai te faire des câlins avec Charlie et puis va falloir qu'on voit notre lien je ne connais pas la demoiselle, mais j'avoue qu'il y a un petit air avec la belle Lucy

Ouiii faut qu'on voit notre lien C'est vrai que selon les photos, elles ont un léger air de ressemblance ^^

Ron Flanigen a écrit:
Ben Woodroof a écrit:
j'avoue qu'il y a un petit air avec la belle Lucy


la vérité, c'est qu'il y a surtout un petit air avec la joueuse quand tu vois le gif du profil Arrow

Non mais toi, mais chuuut ! T'es juste jalouse de ma belle-gossitude !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Claire ♦ On n'est pas à une bêtise près...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Permission méritée [Claire]
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» Une nuit claire...
» Retour de Claire Amblin
» Quand un ballon de basket fait des siennes [Claire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: DO I KNOW YOU ? :: HAVE YOU MET TED ? :: THE PERFECT COCKTAIL-