AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Jeu 2 Mar - 22:54



 
"Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."

Feat Sasha Grayson & Cyllian Calloway.


Quelle soirée ! Positive, négative, tout se mélangeait. Pourtant tout avait si bien commencé... Gabriel avait rejoins Sasha chez elle, quand elle lui avait ouvert la porte, sa mâchoire aurait pu se décrocher tant il avait été subjugué par cette femme pour qui il avait totalement craqué. Sa surprise d'arriver l'air de rien à la soirée pour surprendre Sasha avait parfaitement bien marché et il s'en félicitait encore ! Il avait aussi rencontré celle qui avait fais chavirer le cœur de son ami Noam, ils avaient discuté tranquillement, et ce même avec une panne d’électricité qui aurait pu ruiner l'ambiance. Pour eux, ça n'avait pas fonctionné, la soirée s'était tout simplement poursuivie. Et puis tout avait dérapé. Tout avait dérapé avec une remarque de Noam, lui faisant clairement comprendre, de manière peu glamour, que Sasha et lui étaient sortis ensemble. De là, une réplique acerbe s'était échappée de la bouche de Gabriel, merci son impulsivité légendaire pour ça... et une bagarre entre les deux hommes avait débuté, sous les yeux de leurs cavalières.

A ce moment-là de la soirée, Gabriel était dégoûté par celui qu'il avait considéré pendant des années comme son ami. Comment il avait pu lui sortir ça de cette façon franchement ? De là, le new-yorkais avait annoncé à Sasha qu'il l'attendrait dans la voiture, qu'elle pouvait profiter des festivités et qu'il la ramènerait après. Il n'en voulait pas à Sasha. Pourquoi lui en voudrait-il ? Ils n'avaient pas eu l'occasion de parler des exs de chacun. C'était à Noam qu'il en voulait. Pas d'être sorti avec Sasha. Même s'il était jaloux de cette relation qu'ils avaient partagé. Mais il lui en voulait tout simplement de lui avoir annoncé ça comme ça, en lui disant qu'il ramassait ses restes. Il n'aurait jamais dû lui annoncer ça comme ça, aussi brusquement. Surtout quand on connaissait le spécimen. Finalement, Sasha l'avait rejoins, et ils avaient pris la route, dans le silence. La nuit était tombée depuis maintenant longtemps mais il n'était pas fatigué. Pas après ce qu'il venait de se passer. 

Le jeune homme avait posé son coude contre le rebord de la vitre et avait appuyé sa tête contre son poing pendant que son autre main était sur le volant, et ses yeux rivés sur la route. Il y avait déjà eu des silences entre eux parfois, des silences calmes et reposants, sans gêne ou quoi que ce soit. Pourtant ce soir, l'ambiance de la voiture était pesante. Bien qu'il ne soit aucunement fâché contre Sasha. Il tentait tant bien que mal d'assimiler ce qu'il venait d'apprendre ce soir. Et pour l'instant, il fallait dire qu'il avait du mal à accepter cette ancienne relation. Était-elle toujours ancienne d'ailleurs ? Car en y repensant, Noam avait salué Sasha assez... 'chaleureusement' en la complimentant sur le fait qu'elle était toujours aussi sexy. Ce à quoi Sasha lui avait retourné le compliment. "Tu n'as pas mal ?", Gabriel lui demanda, l'air de rien, tout en continuant de fixer la route malgré tout. Là on pouvait dire qu'il faisait son Gab'. C'était lui tout craché : éviter soigneusement de parler du problème. Même si le fait qu'elle puisse avoir mal à sa blessure l'intéressait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Jeu 2 Mar - 23:39


Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta
Gabriel & Cyllian


Quand tout s'écroule en un rien de temps c'était un peu le thème de cette soirée pourtant dédiée aux fiançailles d'amis. Sasha avait ce mauvais pressentiment que la soirée ne se terminerait pas aussi bien qu'elle avait débutée avec l'arrivée surprise de Gabriel, d'autant plus depuis cet instant où ses yeux s'étaient posés sur Gabriel et Noam, la crainte que ce dernier ne déballe leur relation passé. Chose qu'il ne manqua pas de faire. Ses restes? C'est ainsi que Noam venait de la qualifier, quelle délicatesse. Visiblement cette remarque ne fut pas  non plus apprécié par Gabriel dont le sang ne fit qu'un tour, les deux amis en venant aux mains. Abasourdie par la scène qui venait de se dérouler sous ses yeux, aucune réaction dans un premier temps ne parue sur le visage de la jeune lieutenant de police. 

Profite des festivités je te ramènerais après lui avait dit Gabriel avant de tourner les talons pour regagner la voiture. Profiter des festivités? Comment le pouvait t-elle après ce qu'il venait de se passer? C'est donc peu après ce dernier qu'elle avait quitté les lieux, sur les nerfs. Elle les revoyaient se battre comme deux gamins en cours de récréation tandis que ses pieds la guidaient vers la voiture, claquant la portière derrière elle sans ménagement après s'être assise sur le siège passager. Son regard évitait soigneusement Gabriel, plutôt occupée à se concentrer sur la pluie qui s'abattait à l'extérieur, habituellement source d'apaisement chez la jeune femme. "Tu n'as pas mal ?" D'un vif mouvement, Sasha faisait volte-face vers Gabriel, imperturbable au volant, la colère ne repartant que de plus belle, ses yeux envoyaient des éclairs, de la fumée sortait de ses oreilles, sa pression sanguine au maximum. S'intéressait-il vraiment ou était-ce juste sa façon bien à lui de passer à autre chose? Comme on dit ce qui est fait est fait, plus besoin d'y revenir. Et bien non c'était trop facile. “Tu n'as pas mal? Tu te fiches de moi? Ah mais non c'est vrai! J'oubliais c'est du grand Gabriel, agir comme un con et ensuite faire comme si de rien était. A chaque fois, je pense que tu ne peux pas agir plus comme un con...Mais non tu trouves toujours le moyen de me surprendre” Ce n'était pas un compliment loin de là, il la fatiguait “Quoi que après ta performance au commissariat, je ne devrais même plus être étonné.” Alors oui pour répondre à sa question elle était blessé mais ce n'était pas son abdomen qui la faisait souffrir tout du moins pas directement. 

De nouveau tourné vers la vitre, Sasha essayait de se calmer mais la colère était telle qu'elle n'avait pas remarqué le danger derrière eux. Ce conducteur en état d'ivresse qui brisait cette distance de sécurité pourtant si précieuse quand on y pense pour ensuite percuter de plein fouet leur véhicule. L'angoisse palpable, Gabriel tentait de garder le contrôle du véhicule engagé à présent sur le pont de la rivière Aire…. En vain, les conditions météorologiques rendaient la route glissante et les clôtures bordant le pont cédaient à la rencontre de l'acier de la tôle dont Gabriel et Sasha étaient à présent retenus captifs.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Jeu 2 Mar - 23:50


Gabriel ♦ Sasha ♦ Cyllian

Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta.
C
omme à mon habitude les yeux s'ouvrirent en fin de matinée, voir même en début d'après midi, l'appel de l'estomac me réveilla, l'écran de mon téléphone portable indiquant 12:00, repoussant la couverture de mon corps je restais pour autant quelques longues minutes allongé, Gabriel était déjà au travail et de toute manière je ne le verrais pas avant le soir ou le lendemain, invité à une soirée de fiançailles où il y allait avec une femme dont il m'avait légèrement parlé, il y avait peu de chance qu'il revienne à l'appartement, ou bien j'assisterais à un opéra. Cette idée me fit sourire avant de me décider à rejoindre la salle de bain.
En ce qui me concerne pas de cérémonie ou de buffet de la haute société, oh ça non, il fallait que je me rendre dans l'une des propriétés de Cobra, celle-ci situé non loin du lac Loweswater
, au programme rien de très folichon si ce n'est un repas, des discussions sur les affaires à régler, les futurs projets, mais une fois ses sujets dégagés, place à la détendre piscine pour ceux qui le désire, cocktails, ou divers alcool, jeux de cartes et fumette ou petit rail de cocaïne pour tester la cargaison.

Tous les hommes sont menteurs, inconstants, faux, bavards, hypocrites, orgueilleux ou lâches, méprisables et sensuels ; Toutes les femmes sont perfides, artificielles, vaniteuses, curieuses et dépravées ; le monde n’est qu’un égout sans fond ou les phoques les plus informes rampent et se tordent sur des montagnes de fanges ; mais il y a au monde une chose sainte et sublime, c’est l’union de deux de ces êtres si imparfaits et si affreux.
On est souvent trompé en amour, souvent blessé et souvent malheureux ; en ce qui me concerne ma seule relation sérieuse était une relation caché, une trahison qui avait fini par la perte de mon meilleur ami, un autre décès tout aussi inoubliable que les précédents. Celui qui m'avait entraîner dans une pente glissante, brisant cet avenir de joueur professionnel, comme si ce passé était celui d'un autre et que je faisais partie du milieu depuis toujours. Et dans ses ténèbres il y avait Gabriel, ce cousin qui était bien plus qu'un adn similaire, une proximité encore plus important que celle d'un frère, et que d'un meilleur ami, si il y a bien une personne pour qui je ferai tout c'est bien lui, c'est la famille et pour la famille je suis capable du meilleur comme du pire. Jamais depuis mon ancienne petite amie Sasha je n'avais ressentie une once d'amour ou d'attraction physique avant de rencontrer cette nouvelle recrue du cartel de Cobra qu'on m'avait mis dans les pattes. D'ailleurs cet après-midi, celle-ci était absente, bon en même temps ce n'est pas comme si sa présence avait été obligatoire, fortement conseillé oui mais loin de là à forcer son apparition dans ses lieux.

Du haut de l'une des villa que pouvait posséder ce baron de la drogue, une vue des plus fantastique s'offrait à moi, au beau milieu de ses valons verdoyant ce fluide azur, cette image était assez surréaliste, comme si à quelques kilomètres de là il n'y avait rien, aucun building de béton, ni civilisation courant à droite et à gauche. La magie de la nature, quand on y songe il y a plusieurs années de ça, il n'y avait peux-être pas cette source, une eau encore préservé des touristes et des gens venant anéantir et gâcher cette beauté par la dispersion de détritus venant polluer les nappes.L'air pénétrant dans mes poumons, une bouffée d'oxygène différente, mon regard rivait sur l'azur de ce ciel tournant en un temps orageux qui n'allait pas tarder à frapper. Le soleil disparaissant sous ses nappes nuageuses, le temps fila dans un rythme assez régulier mais vers les coups de 18heures je décidais de quitter les lieux, saluant les lieutenants et partenaires de Cobra avant de regagner mon véhicule. Une journée banale en ce qui me concerne, et je n'avais pas idée à quel point elle tournerait au cauchemar. La pluie s'abattait sur mon pare brise à un rythme intense, la musique de ma radio chassant le bruit des balais me dégageant un visuel sur la route, j'arrivais au niveau d'un pont après Leeds quand j'observais des dégâts sur la route, des débris de pare choc d'un véhicule, ma curiosité me poussa à couper le moteur pour observer avec plus de détails les lieux.

En m'approchant de la balustrade, mon regard tomba sur une voiture de couleur rouge, je pouvais apercevoir le sigle, une audi, étrangement rien que ces données me firent automatiquement pensé à Sasha, quand bien même elle devait ressentir une haine viscérale à mon encontre il était juste impossible que je la laisse se noyer là-dedans, c'était assez drôle quand on songe que nous ne nous étions pas revu depuis que son père m'avait viré comme un malpropre. Balançant mon blouson avec mon portable dans ma voiture, je m'élançais en un saut de l'ange pour rejoindre l'eau fraîche, instinctivement je rejoignis le côté conducteur, l'eau était déjà à mes épaules et j’espérais juste qu'il n'y est pas de lâcher d'eau. Après plusieurs reprises je parviens à ouvrir la portière, mais je ne m'attendais pas à trouver Gabriel … accompagné de ce passé amoureux, une histoire qui s'était arrêté en pleine écriture, le chapitre n'ayant pas eu le temps de continuer, une mélodie à peine commencé. « T'étais pas à un mariage toi ? » lançais-je à mon cousin, l'air taquin pour cacher une certaine inquiétude. «je compte pas perdre un autre membre de ma famille aujourd'hui, alors sors ton cul de cette voiture. » lance-t-il à cette gueule d'ange avant de regarder du coin de l'oeil sasha « et c'est donc la fameuse cavalière. » lâchais-je à l'attention de cette ex, tentant de faire comme si je ne l'a connaissais pas, il n'était ni le lieu ni le moment de se confronter à son passé.

GleekOut!


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Jeu 2 Mar - 23:57



 
"Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."

Feat Sasha Grayson & Cyllian Calloway.


Bon ok... il aurait mieux fais de fermer sa gueule sur ce coup... Sasha ne le loupait pas, encore une fois. Gabriel détestait lorsqu'elle lui parlait de cette façon. D'ailleurs, pourquoi était-elle énervée ? Ce serait plutôt à lui d'être énervé non ? Son claquage de porte aurait dû le mettre sur la voie mais...il n'avait même pas fais attention tant il était encore en train d'essayer d'avaler la pilule. Les doigts de sa main droite se serrèrent autour du volant sous les mots de la jolie lieutenant de police, alors qu'il passait son index gauche sur ses lèvres, ses yeux toujours rivés sur la route, presque comme si les mots de la jeune femme installée à côté de lui ne lui faisait ni chaud ni froid. "Ma performance ? Tu rigoles ? T'as été une vraie emmerdeuse ce jour-là.", il se décida finalement à lui répondre, d'une voix posée alors que, d'une part, ça ne lui ressemblait pas d'être aussi calme, et d'autre part, qu'il bouillonnait intérieurement. "Est-ce que tu peux au moins me dire pourquoi j'en prends pleins la gueule cette fois ?", lui demanda-t-il sur le même ton, restant concentré sur la route car c'était un vrai déluge il fallait croire. Les essuie-glace étaient à fond et Gabriel devait se concentrer au maximum sur la route. 

Si lui était concentré afin d'éviter tout problème, d'autres se fichaient complètement de tout... Tout comme le chauffeur ivre qui arriva derrière eux, les percutant de plein fouet. Le problème ? Parce qu'il semblait toujours y avoir pire dans ce genre de situation, c'est qu'ils venaient d'entrer sur le pont de la rivière Aire. "Accroches-toi Sasha", le jeune homme eût le temps de lui demander, ou plutôt de lui ordonner pour le coup. Gabriel avait beau essayer de freiner, de se dégager de la route de ce chauffard, leur voiture atterrit dans l'eau après avoir heurté les barrières du pont. Une fois la voiture stabilisée au fond de la rivière, Gabriel se tourna légèrement mais rapidement vers Sasha afin de voir si elle allait bien. C'est à ce moment-là qu'il se rendit compte que sa jambe lui faisait mal. Ils avaient de l'eau jusqu'aux épaules, et sa jambe semblait bloquée par le volant mais il s'en fichait pour l'instant. "Tu vas bien ? Tu as mal quelque part ?", il lui demanda directement, mettant sa main sur sa joue pour vérifier qu'elle allait bien. Elle semblait un peu sonnée, mais au moins elle était consciente. Mais un petit détour à l'hôpital ne lui ferait pas de mal. Ce n'est pas parce que lui détestait y aller, qu'il n'irait pas, encore une fois, pour elle. Gabriel voulu détacher leurs ceintures, même si pour lui, pour l'instant, c'était un peu inutile vu qu'il ne pouvait pas sortir. Néanmoins, celle de Sasha semblait coincée, ils n'avaient vraiment pas de chance ce soir...

Alors qu'il essayait de tirer sur sa ceinture pour la débloquer, il lui parla, essayant de la faire penser à autre chose que le fait qu'ils étaient pour l'instant bloqués dans une voiture, dans l'eau, même si elle semblait gérer assez bien. Ce qui ne l'étonnait pas vraiment puisque Sasha était une femme courageuse,il le savait. "J'ai oublié de te dire, quand je t'ai vu ce soir à ton appart', je crois que j'ai juste dis "oh waouh". Au cas où tu n'aurais pas compris, ça voulait dire : "Tu es terriblement belle et je ne vais pas pouvoir détacher mes yeux de toi de toute la soirée."", il lui avoua avec un sourire amusé aux lèvres. Il avait dis ça sur le ton de la plaisanterie, mais c'était tellement vrai. Et Sasha devait s'en douter aussi d'ailleurs, vu le nombre de regard vers elle qu'elle avait sans doute intercepté. Le jeune homme ne put s'empêcher de rire légèrement en pensant à la bêtise qu'il allait lui sortir : "Et cette robe te va encore mieux mouillée.". Même dans des situations périlleuses, il arrivait à plaisanter. Mais la lieutenant savait parfaitement que sous ces tentatives de divertissement, se cachait surtout son propre divertissement, afin d'essayer de rester calme. Et puis honnêtement, ce n'était pas vraiment le moment de continuer la dispute qui venait à peine de commencer dans l'habitacle de la voiture seulement deux minutes plus tôt.


Alors qu'il tirait toujours sur la ceinture de Sasha, il sentit sa portière s'ouvrir, lui faisant tourner la tête. Gabriel fut surpris de voir Cyllian ici, son cousin. "C'était des fiançailles, écoute-moi un peu quand je te parle.", il lui lança sur un ton de reproche, le taquinant comme à son habitude. Ou plutôt comme à leur habitude. "Et on va dire qu'on a eu une soirée mouvementée.", sa pommette rougie par le coup de Noam et l'impulsivité de Gabriel que Cyllian connaissait parfaitement après totues ces années devaient sans doute le mettre sur la voie. En fait, dis comme ça, il avait l'impression que c'était de sa faute si Noam et lui en étaient venus aux mains. Mais pas du tout ! En tout cas pas entièrement. Le pompier lâcha un léger rire en entendant la phrase de Cyllian, rire qui était légèrement triste, mais en réalité c'était assez drôle car Cyllian était exactement comme lui, tout deux se cachant bien trop souvent derrière la plaisanterie. "T'es mignon mon petit pékinois, mais je ne peux pas pour l'instant. L'eau est bien trop agréable pour que je sorte.", il lui lança alors qu'en réalité, l'eau était tout de même pas mal froide. Et puis non, ce n'est pas qu'il ne voulait pas, mais il ne pouvait pas. Sa jambe restait bloquée malgré tout. "Oui c'est elle. Même si je t'avoue que j'aurais préféré te la présenter dans d'autres circonstances.", le jeune homme riva son regard vers Sasha "Sasha, je te présente mon cousin, et colocataire Cyllian. Et Cyllian, je te présente ma magnifique et insupportable cavalière.", il lançait une petite taquinerie à Sasha, il devait bien l'avouer. Mais il n'aimerait pas changer cette jeune femme, elle lui plaisait comme elle était. Finalement, Gabriel se racla la gorge avant de tenter d'être sérieux. "Bon trêve de plaisanterie. Tu veux bien faire un truc pour moi ?", il se tourna vers Cyllian avec qui il n'était que très rarement sérieux, du coup, le dernier Jones allait sans doute comprendre l'importance de sa requête, "Est-ce que tu peux m'aider à la faire sortir d'ici, sa ceinture est bloquée. Ensuite l'emmener à l'abri et s'il te plaît, dis-moi que tu as toujours ton pied de biche dans le coffre de ta voiture.", le jeune homme lui demanda, faisant indirectement comprendre à son cousin qu'il avait un petit soucis. Sinon, pourquoi lui demandait-il le pied de biche ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Jeu 16 Mar - 23:52


Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta
Gabriel & Cyllian


La légendaire impulsivité de Sasha était de retour. A la fois blessé  par les propos tenus à son égard et exaspéré face aux comportements qu'avaient abordés Gabriel et Noam, la colère avait prit le dessus et comme souvent Gabriel en prenait pour son grade. Pourtant Gabriel n'était pas le seul fautif dans l'histoire, il était même celui qui avait le moins à se reprocher. Tout était partit d'un Noam légèrement éméché qui, en comprenant qu'entre Gabriel et Sasha il y avait bien plus que de l'amitié, ne s'était pas gêné pour balancer sa relation passée avec la lieutenant, ce qu'elle avait redouté dès lors qu'elle les avait su collègues et amis et plus encore en les rejoignant suite à une coupure générale de courant.. Avec Gabriel, Sasha n'avait pas encore aborder le sujet des exs, en parler donnerait sans doute un côté officiel à ce qu'ils partagent, seule une pointe de jalousie faisait son apparition de temps à autre.  De plus, si la jeune femme avait préféré garder le silence concernant sa relation passé avec Noam, c'est qu'elle connaissait Gabriel et ses réactions impulsives, quoi que elle ne s'était pas attendue à ce que les deux amis en viennent aux mains.. Entre le manque de finesse de l'un et l'impulsivité de l'autre, Sasha était servit.

Ainsi profiter des festivités lui semblait difficile, Sasha avait donc écourté la soirée,  prévenant les principaux intéressés de son départ, avant de retrouver Gabriel sans, dans un premier, temps lui adresser le moindre mot ni regard. Une simple question de Gabriel pour briser la glace et il n'en fallut pas plus pour que Sasha s'emporte, remettant leur dernière échangé salé en date sur le tapis. "Ma performance ? Tu rigoles ? T'as été une vraie emmerdeuse ce jour-là." La jeune femme préféra ignorer cette remarque, d'une parce que ce serait jeter de l'huile sur le feu que de lui rafraîchir davantage la mémoire et de deux parce que Gabriel avait raison sur un point :  elle avait été une sacré emmerdeuse ce jour là mais elle n'avait pas été la seule.. “Pourquoi? Peut-être que le jour où tu arrêteras de te conduire comme un idiot, j'arrêterais de m'en prendre à toi!” Comme si c'était possible, l'impulsivité était leur mode de fonctionnement. “Arrête de faire ton Gab deux minutes!” Contrairement à d'habitude quand elle utilisait cette expression “faire son Gab” son ton n'avait rien de taquin. Sasha avait beau aimer ce côté chez Gabriel, mystérieux et réservé, celui-ci pouvait également la rendre folle parfois même si ce n'était pas le fond du problème ce soir. “Se battre avec un ami ne te gène pas ?! On aurait dit deux gamins” elle renchérit excédée, se repassant la scène dans sa tête.  Ok Noam avait mérité le coup qu'il s'était prit.  En réalité, Sasha en voulait bien plus à son ex qu'à Gabriel, elle laissait juste cette impulsivité s'exprimer comme toujours..ne réfléchissant qu'après coup... et malheureusement pour Gabriel, il était le seul qu'elle avait sous la main, il prenait donc pour deux. Malgré tout ce dernier demeurait d'une impassibilité apparente agaçante, plutôt occupé à garder le contrôle du véhicule pour cause à l'extérieur la nature se déchaînait si bien que la route devait difficile à distinguer, les essuie glace pourtant à pleine puissance. Au sein de l'habitacle régnait maintenant une ambiance digne des films à la Hitchcock. Gabriel ni Sasha n'avait ainsi pu remarquer ce qui se tramait dans leur dos, ce véhicule zigzagant, accélérant jusqu'à les percuter. Sous l'ordre de Gabriel, Sasha s'accrocha, sa main sur la poignée de maintien situé au dessus de sa tête, ses doigts compressés autour comme si sa vie en dépendait, ce qui n'était pas totalement faux. Le regard fixé droit devant elle, sur la route, alors que Gabriel tentait par tous les moyens de rester sur la route sans y parvenir. Les barrières du pont de Aire cédaient à leur passage.  Le choc fut tel que lors de leur chute, la tête de Sasha heurta les parois de leur prison d'acier.  Quelque peu sonnée, Sasha grimaça, sa main porté sur la tempe, les mots de Gabriel, inquiet, lui arrivaient de loin. « Ça va ne t'inquiète pas. Et toi? » Le simple contact de sa main contre sa joue suffisait à lui faire retrouver ses esprits pour constater les dégâts, ils avaient de l'eau jusqu'aux épaules et  voir ensuite Gabriel s'attaquer à sa ceinture mais celle-ci refusait toute coopération.. Gabriel et Sasha les accumulaient ce soir. Cette situation semblait être de la loin la pire qu'ils aient connu jusqu'ici, pourtant avec leur profession respective mainte avaient été les fois où ils risquaient leurs vies. Comment allaient-ils s'en sortir cette fois-ci? Première étape, débloquer cette satanée ceinture que Sasha puisse être libre de ses mouvements. C'est ce que Gabriel s'affairait à faire tout en essayant de la distraire pour ne pas penser leur situation actuelle et céder à la panique. Il la complimentait, revenant sur ce moment où ses yeux s'étaient posés sur elle et cette robe lorsqu'il était venu la chercher à son appartement plus tôt dans la soirée. Un sourire prit alors possession des lèvres de la jeune femme. Gabriel n'avait pas dit grand chose mais sa façon de poser les yeux sur elle  avait suffit à Milah pour comprendre qu'il était sous le charme. « J'ai remarqué..Il faut dire que tu n'as pas été très discret »  Le taquinait-elle à son tour, consciente que c'est également ce dont Gabriel avait également besoin à cet instant, néanmoins flatté de ces confidences. C'était une première pour Gabriel que de la voir en tenue de soirée, plus habitué à ses vêtements de ville. “Merci. C'est à peu près la même réaction que j'ai eu en te voyant débarquer à la réception ce soir!” Pour une surprise ça en avait été une. Gabriel avait bien réussi son coup, Sasha n'y avait vu que du feu.

Maintenant que Gabriel posait de nouveau ses yeux sur Sasha, il trouvait que cette robe lui allait encore mieux mouillé.  A ses mots,  la jeune femme ne pu s'empêcher de rire, secouant légèrement la tête exaspéré. Gabriel choisissait toujours aussi bien son moment. Mais comme d'habitude, il parvenait à lui faire oublier tout ce qui pouvait se passer autour d'eux.. “Tu crois qu'un jour on arrivera à passer une soirée tranquille?” A peine cette question posée que la portière côté conducteur s'ouvrit sur cet intrus qui n'en était pas tellement un. Cyllian. La situation n'était pas assez compliqué ? Il fallait maintenant que son passé pointe le bout de son nez. Mais attendez une seconde ! Gabriel et Cyllian semblaient bien familier. Qu'est-ce que c'était cette histoire encore? «je compte pas perdre un autre membre de ma famille » Ces mots résonnaient encore et encore dans la tête de Sasha. De la même famille ? Le même sang coulait dans leurs veines! Pour le coup, Sasha eut besoin d'un instant malgré la situation peut confortable dans laquelle ils se trouvaient pour digérer la nouvelle. Pour être mouvementée, la soirée l'avait été et ils ne semblaient pas au bout de leur peine. C'était un véritable cauchemar qu'ils vivaient et savoir que Cyllian et Gabriel faisait partie de la même famille, sans connaître quel était vraiment leur lien suffisait à la jeune femme pour sentir les problèmes venir..encore.. Sentant le regard de ce fantôme du passé sur elle, Sasha releva les yeux en sa direction. Ce regard, Sasha ne l'avait plus croiser depuis ce jour là, quelques heures avant la mort de son frère. Malgré toute cette peine, ce ressentiment qu'elle portait à son égard, Sasha resta de marbre, le considérant tel qu'il était devenu au fil des années un inconnu. De plus le moment n'était pas approprié pour les révélations familiales. Sasha commençait à réellement connaître Gabriel depuis peu et ne savait donc encore que peu de chose sur  lui : cette cicatrice sur son avant-bras, son père mort alors qu'il était adolescent, puis sa mère qui est tombé malade, mais elle n'avait jamais entendue parler d'un cousin, de Cyllian, qui plus est son colocataire, sinon elle s'en serait souvenue. Alors comment avait-elle fait pour échapper à Cyllian toutes les fois où elle avait débarqué chez eux notamment la dernière en date telle une tornade?  D'ailleurs Gabriel ne manqua pas de la présenter à son cousin comme magnifique mais insupportable.  Elle l'était insupportable, Cyllian en savait quelque chose, lui aussi avait fait les frais de son caractère impulsif par le passé. “Je ne savais pas que tu avais de la famille en ville” Se contenta t-elle de répondre tout simplement tout en évitant soigneusement de s'adresser directement à son ex.

Les présentations faites, même si elle n'avaient pas lieu d'être, Gabriel reprit avec sérieux, parce que c'était bien beau de se taquiner il fallait bien qu'ils trouvent une parade pour se sortir de là surtout que le niveau de l'eau commençait à montrer petit à petit. L'aide de Cyllian était donc la bienvenue.

Un pied de biche? Ce n'est pas parce que Sasha  avait perdue l'usage de la parole depuis l'apparition de Cyllian qu'elle ne les écoutait pas et les mots « pied de biche » ne lui disaient rien qui vaille.. Pourquoi en avait-il besoin ? En tout cas ce n'était pas pour crocheter sa ceinture de sécurité . Il y avait bien un autre problème que Gabriel avait oublié de lui mentionner. L'inquiétude voilait à présent le regard de la jeune femme qui se redressait du mieux qu'elle pouvait, sa ceinture de sécurité la plaquant  contre son siège, pour essayer de voir de ses propres yeux où était le problème. “Qu'est-ce qui se passe?” S'impatienta Sasha, et n'avait pas l'intention d'aller où que ce soit tant que Gabriel ne lui aurait expliqué ce qui se tramait exactement.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Ven 17 Mar - 23:56

     

Gabriel ♦ Sasha ♦ Cyllian

Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta.
A
voir des amis, des véritables amis, c'est se sentir moins seul, tout le temps, à n'importe quel instant de la journée. C'est savoir que même à l'heure la plus tardive, même dans les moments les plus difficiles, qu'il pleuve, qu'il neige, ils seront toujours là pour nous venir en aide, pour nous écouter parler, ou simplement pour nous décrocher un sourire. Avoir de vrais amis c'est aussi savoir que même trempé de la tête aux pieds, même fatigué, même sale et de mauvaise humeur, ils ne cesseront pas pour autant de vous aimer. L'amitié apporte plus de joie, de sourires et de bonheur que toutes autres choses sur Terre. Et puis il y a la famille, on ne choisi pas toujours ses membres mais parfois on a beaucoup de chance, en ce qui me concerne j'ai été très chanceux, j'ai grandit durant douze année à New York à voir grandir ce petit être au prénom d'ange, et en lui j'y ai vu un petit frère, un meilleur ami, celui pour qui je serai prêt à donner ma vie si il me le demandait. J'ai toujours eut à cœur de le protéger, de veiller à ce qu'il ne lui arrive rien, puis faut dire qu'on partage pas mal de point en commun, l'amour pour le sport et celui de la nourriture, il n'en faut pas plus pour nous deux. Mais tout comme deux amis on passe par des étapes, des moments où on se dispute pour des broutilles, pendant un an j'ai fait ma tête de linotte, menant ma barque sans lui accorder un seul regard, un seul message alors qu'il était quelque part sur la planète à mettre sa vie au service des Seals, risquant d'y laisser la vie. Une chance pour moi, il en est revenu vivant, sans ça les remords m'auraient bouffé, aussi j'ai été très heureux qu'il m'annonce ne pas vouloir partir de nouveau et qu'on devienne colocataire. Même si le Gabriel que je voyais depuis son retour n'était pas celui que je connaissais, je ne pouvais lui en vouloir, la guerre est un phénomène inhumain qui détruit des familles et l'âme d'un homme par la même occasion, je ne peux imaginer une seule seconde ce qu'il a pu voir sur le terrain, et je ne pense pas être capable de l'épauler si il en ressent le besoin d'en parler.
Voir la voiture dans dans les eaux, c'était un peu comme revoir un fantôme de mon passé, Sasha avait la même avant que je ne quitte leur domicile, avant que je perde mon meilleur ami … les plaques étaient sous l'eau alors aucun moyen d'être sûre que ça soit elle, mais je ne pouvais pas laissé les personnes ou la personne prise au piège dans la rivière. Bien que mon âme soit remplie des ténèbres il demeurait encore cette part de lumière me gardant encore humain, ce côté altruiste qui ne me fit pas poser mille questions, balançant ma veste et mon téléphone sur le siège passager avant de plonger dans l'eau froide, tétanisant mes muscles, mais l'adrénaline ré-haussant ceux-là j'avançais jusqu'à la portière conductrice jusqu'à parvenir à l'ouvrir, tombant face à face avec mon cousin. La situation était belle et bien dramatique, je me permettais de faire une petite dose d'humour afin de ne pas dramatiser.
«des fiançailles, un mariage, c'est la même connerie … ça fini toujours avec des problèmes à la fin. » continuais-je lançant un petit sourire, mais en réalité, en réalité j'étais mort de trouille, et les paroles de Gabriel ne faisait rien pour arranger les choses, pourquoi il avait besoin d'un pied de biche lui ?
« très drôle le cousin, allez sors ton petit cul de là tu me feras plaisir. » insistais-je mais voyant le regard du jeune homme je comprenais qu'il y avait un truc et qu'il ne cherchait pas à inquiéter sa cavalière, ce morceau de passé, celle que j'avais aimé ou pensait l'aimé il  y a … longtemps, trop longtemps, un temps qui me semble être une éternité, c'est fou comme le temps à changé.
« Très jolie cavalière, je n'aurais pas choisi mieux. » soufflais-je en regardant Sasha, elle m'ignorait mais moi non, ma main tapote l'épaule de mon cousin. Le bonheur est éphémère, il passe sans s'arrêter, il s'attarde parfois,l'espace d'une illusion, mais rares sont ceux qui savent le retenir, le garder. Il est si fragile, si vulnérable, il suffit de trois fois rien pour l'effrayer, le voir fuir à jamais. Parfois c'est nous qui détruisons notre propre bonheur, moi, c'est ce que j'ai fait, cette relation qu'on avait été caché aux yeux de Jasper durant deux années, je me demande encore comment on a pu tenir autant sans se faire attraper, elle m'avait poussé à tout révélé, un ultimatum qui avait fini en compétition. La suite tous le monde la connais … du moins en ce qui concerne le frère de Sasha, et en ce qui nous concerne, c'est drôle notre relation s'est fini sans réellement se dire adieu, sans en parler.

« Mon cher cousin aime jouer les mystérieux. » je lance dans l'habitacle avant de contourner le véhicule et d'ouvrir la portière de la jeune femme, plongeant ma main dans mon pantalon j'en sors un couteau, tirant un petit peu sur la ceinture je m'attaque à celle-ci pour fendre la matière, libérant son corps.
« Je m'occupe d'elle et je reviens vite en attendant enlève ta ceinture déjà » ordonnais-je à Gab en lui tendant le couteau, ma main se tend vers la jeune femme « Allez Sasha, le temps tourne, ne t'inquiète pas pour rien je vais le sortir de là, tu me suis ? »

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Mer 22 Mar - 0:23



 
"Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."

Feat Sasha Grayson & Cyllian Calloway.


Parfois, Gabriel aimerait changer sa façon d'être, il aimerait changer cette impulsivité qui le caractérisait si bien, et le fait de pouvoir parler plus librement de lui, de son passé. Malheureusement, on ne pouvait pas le changer. Peut-être qu'avec le temps, son impulsivité s’atténuerait, même s'il doutait d'une disparition complète un jour... Malgré tout, aux nouvelles paroles de Sasha, lui expliquant pourquoi il se faisait engueuler, Gabriel serra ses doigts autour du volant. Non, il ne fallait pas qu'il réponde, il avait assez dis de choses qu'il n'aurait jamais dû dire pour ce soir... Et se connaissant, il serait capable de ré-enchérir sur ce que disait la jolie blonde, et cette discussion serait sans fin... "Arrête de faire ton Gab deux minutes! ", sa mâchoire se serra davantage. Pour une fois, elle n'avait pas utilisé cette expression à la rigolade. Ok, il avait merdé ce soir, mais honnêtement, Noam l'avait bien cherché aussi. Après tout, il lui avait clairement dis que Gabriel finissait ses restes, tout ça en parlant de Sasha ! Déjà, cette métaphore ne lui avait pas plu. Mais alors, vraiment pas plu du tout ! Mais en plus de ça, il apprenait comme ça, de cette façon si indélicate, que Noam et Sasha avaient eu une relation. C'est vrai qu'on aurait dis deux gosses à se battre mais... "Je ne vais pas m'excuser pour ça.", Gabriel lui apprit, parlant d'une voix faussement posée, essayant de garder le maximum de sa concentration sur la route, face à cette tempête. Tout semblait contre eux ce soir... Noam, la météo et... les autres conducteurs semblait-il...

En effet, la voiture qui les avait percuté l'avait fais tellement violemment que le véhicule passa au travers de la barrière de sécurité avant d'atterrir dans l'eau.. Digne d'un film dramatique... "Ça va ne t'inquiète pas.", "ne t'inquiète pas...", plus facile à dire qu'à faire malheureusement, lorsque ça la concernait en tout cas. Depuis quelques temps déjà, il s'inquiétait plus facilement pour Sasha, lorsqu'elle avait une urgence au travail par exemple. Bon, ce n'était pas une inquiétude maladive, mais il ne pouvait s'en empêcher. Bon mais ça, il n'allait pas le lui dire... Ce serait trop beau... Gab' qui ne fait plus son Gab'... En rêve ouais. Et puis honnêtement, comment ne pas être inquiet lorsqu'on est bloqué dans une voiture, dans l'eau, de cette façon ? "Tout va bien pour moi aussi.", mise à part sa jambe de coincée pour le moment. Mais une solution allait être trouvée, c'était certain. Et nécessaire d'ailleurs parce qu'il ne comptait pas mourir ici. Et encore moins de cette façon. Alors que Gabriel s'affairait à tenter de tirer comme un fou sur cette ceinture qui gardait la jolie blonde prisonnière, il lâcha un léger rire lorsque cette dernière lui avoua avoir remarquer ses regards loin d'être discret sur elle durant la soirée. Là pour le coup, il ne pouvait vraiment pas nier parce que c'était totalement vrai. "Et il faut dire que je ne cherchais pas à être discret.", il avoua avant de tirer de nouveau sur la ceinture. Mais rien à faire, elle était bloquée... Pourtant, là aussi il allait falloir trouver une solution parce qu'il ne comptait pas laisser Sasha ici alors que l'eau montait doucement. " C'est à peu près la même réaction que j'ai eu en te voyant débarquer à la réception ce soir!", le jeune homme sourit légèrement en entendant sa réponse. C'est vrai que sa surprise avait eu l'effet escompté. Et même plus. "J'ai adoré la tête que tu as fais en me voyant.", le jeune homme lui avoua, avant de reprendre un peu moins sérieusement "Et puis... C'est vrai que tu étais à deux doigts de baver...", peut-être pas baver, mais il se souvient parfaitement du fait qu'elle était restée bloquée sur lui plusieurs secondes. Le beau brun avait gardé cette image gravée dans sa tête. "Tu crois qu'un jour on arrivera à passer une soirée tranquille? ", l'ancien militaire releva alors les yeux vers elle, se promettant intérieurement qu'il ferait tout pour qu'ils aient un jour cette fameuse soirée tranquille. Mais il n'eut pas le temps de lui répondre, que la sa portière s'ouvrit, découvrant son cousin. Son cousin ? Que faisait-il là ? A cette heure ? Sur cette route ? Bref, il s'en fichait en fait, l'important c'est qu'il était là et qu'il allait pouvoir les aider.

Cyllian et Gabriel, ils étaient cousins pourtant, aux yeux de Gabriel s'était bien plus que ça. Ils avaient été élevés comme des frères avant que Cyl' ne déménage. Et même comme ça, ils avaient réussi à garder cette complicité malgré la distance géographique entre eux. Ils s'étaient toujours épaulé, mise à part durant toute une année où ils ne s'étaient pas adressé la parole, tout ça parce que Gabriel avait signé une nouvelle fois pour l'armée, juste après avoir perdu sa mère. Il avait compris le comportement de Cyllian, ils étaient seuls désormais, et lui partait risquer sa vie à l'autre bout de la Terre ? Non, il ne lui en avait pas voulu, et ne lui en voulait pas. Mais c'est vrai qu'à l'époque, il n'avait pas vu d'autres issues. Sa mère comptait tellement pour lui, et il se sentait coupable de sa mort, coupable de ne pas avoir pu voir ou connaître sa fatigue. Quand son père avait été assassiné, il avait fais partie d'un gang. Que ce serait-il passé à la mort de sa mère s'il n'avait pas signé de nouveau ? L'armée lui permettait de ne pas faire de conneries, ça c'était certain. Mais désormais, tout allait bien entre eux, et encore plus depuis qu'ils vivaient ensemble. "des fiançailles, un mariage, c'est la même connerie … ça fini toujours avec des problèmes à la fin.", le jeune homme lâcha un léger rire face à cette réponse tout à fais inattendu. "Merci pour cet avis constructif mon cher cousin.", lui lança-t-il amusé. Pas que Gab' souhaite se marier, ce n'était vraiment pas dans ses projets pour l'instant, ni pour un moment d'ailleurs. Mais il ne voyait pas le mariage de la même façon que lui, c'était certain.

Cyllian venait de lui demander de sortir de cette voiture. Mon Dieu qu'il aurait voulu lui faire ce plaisir... Malheureusement, ce n'était pas possible, il avait beau essayer de bouger sa jambe, ça n'était pas possible. Le volant exerçait une trop forte pression sur celle-ci pour qu'il puisse seulement la bouger de quelques millimètre. C'est d'ailleurs pour cette raison que l'ancien militaire demanda à son cousin s'il avait toujours son pied de biche dans le coffre de la voiture. Ils pourraient faire levier de cette manière. "Très jolie cavalière.", ah la la... il avait tellement raison. Même si Gab' ne le disait pas, même s'il ne s'en rendait pas encore totalement compte, Sasha lui faisait totalement tourner la tête. Sauf qu'il ne savait pas qu'elle avait aussi, à une certaine époque, fait tourner celle de Cyllian. Mais ils n'en étaient pas encore à ces révélations, pour l'instant, le plus important était de les faire sortir d'ici.

"Qu'est-ce qui se passe?", à cette question, Gabriel se tourna de nouveau vers Sasha. Il savait que s'il lui répondait "Rien de grave, va avec Cyllian, je vous rattrape", ça ne marcherait pas. Elle était loin d'être bête. Alors, il préféra leur dire alors que Cyllian était passé de l'autre côté pour commencer à couper la ceinture de sécurité de la jolie blonde. "Rien de bien grave. Ta voiture m'aime trop c'est tout.", il lui lança avant de tenter de soulever le volant. Mais il n'avait aucun appuie et de toute façon, ce serait bien trop compliqué de cette manière, voire impossible. "Le volant bloque ma jambe, c'est tout. Cyllian ira chercher le pied de biche, et je pourrais sortir à mon tour.", il lui expliqua l'air de rien, se répétant que tout irait bien, mais c'est vrai que voyant l'eau augmenter de plus en plus, ça n'était pas très rassurant. Alors qu'elle n'était qu'à leurs épaules il y a à peine dix minutes, elle était désormais au niveau de leurs mentons. "Je te promet une soirée tranquille quand tout sera terminé. Ok ?", il lui proposa avec un clin d'oeil alors que Cyllian lui tendait la main pour qu'elle sorte de la voiture.

Vu à l'allure à laquelle montait le niveau de l'eau, il savait que lorsque Cyllian reviendrait, il aura déjà la tête sous l'eau. A l'armée, il avait suivi un entraînement sous-marin intense, l'apnée, il connaissait. Malheureusement, cela faisait plusieurs années qu'il n'en avait pas fais. Alors, même s'il avait été un des meilleurs en apnée dans son équipe, aujourd'hui ce n'était sans doute plus le cas. Tout ça ne sentait pas bon... Mais il évitait d'y penser, ce n'était vraiment pas le moment pour des pensées négatives. "T'en fais pas Cyllian, je bouge pas.", lui lança-t-il dans une dernière plaisanterie. En effet, il ne bougerait pas. Il ne le pouvait pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Ven 31 Mar - 0:08


Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta
Gabriel & Cyllian


Attendait-elle serieusement de Gabriel qu'il parle ouvertement de ce qu'il venait de se produire? Sasha le connaissait pourtant! Avant même de monter dans cette voiture, à ses côtés, elle aurait du savoir qu'il réagirait comme à son habitude, c'est-à-dire éviter soigneusement les sujets qui fâchent, ce soir ils étaient : la relation passée Noam/Sasha, comment il l'avait apprit et l'échange musclé qui avait suivit. Jamais le comportement de Gabriel ne l'avait autant mit sur les nerfs que ce soir pourtant ils en avaient eu des disputes, sans doute parce que pour la première fois Gabriel avait donné libre court à son impulsivité en se montrant violent. Dans le fond, Sasha ne pouvait pas vraiment lui en vouloir mais fallait-il qu'elle se calme pour en avoir pleinement conscience. "Je ne vais pas m'excuser pour ça." Alors il n'avait aucun remord à s'être battu avec un ami ? Qu'il en soit ainsi! Sasha n'avait plus le courage de continuer cette discussion de sourd, l'un et l'autre étant bien trop bornés. Tout ce qu'elle voulait à cet instant, c'était rentrer chez elle et retrouver un peu de calme que sa pression revienne à la normale. “Laisse tomber. Ça ne sert à rien de discuter avec toi. Ramène moi juste.” conclu t-elle sur un ton plus calme, lassée mais toujours énervée, mais visiblement le destin en avait décidé autrement.

En un rien de temps l'ambiance dans la voiture était passée de pesante et électrique à angoissante. Malgré la gravité de la situation dans laquelle ils s'étaient empêtrés, Sasha se montrait rassurante, la psychologie inversée, il n'y avait pas mieux. C'était comme l'eau de la rivière, elle était glacée et Sasha commençait sérieusement à sentir ses membres s'engourdir les uns après les autre, mais luttait pour ne pas grelotter, se persuadant que l'eau n'était pas si froide. Il existait une solution, chaque problème en possède une, même si là tout de suite cela ne semblait pas évident. Mais c'était sans compter sur Gabriel et son légendaire timing. Il ne lui avait pas dit en arrivant chez elle mais il la trouvait “terriblement belle” dans sa robe de soirée, alors il le faisait maintenant, revendiquant même son manque de discrétion lorsque son regard se posait sur elle. C'était tout ou rien avec Gabriel. A croire qu'il n'y avait que dans les pires moments qu'il osait se lancer. Pour la deuxième fois de la soirée, la surprise se lisait sur le visage de la jeune femme, la première avait été de le voir débarquer à la soirée, sur son 31, lui aussi convié. Le petit cachottier. “Baver? Je sais me tenir en public quand même!” Elle plaisanta sans pour autant nier le fait que Gabriel lui fasse de l'effet. Elle ne s'en cachait plus ces derniers temps.

Les yeux toujours rivés sur Gabriel, Sasha le voyait s'acharner sur sa ceinture sans parvenir à la décrocher, la ramenant ainsi à la dure réalité d'autant plus que le niveau de la rivière avait augmenté depuis leur plongeon. Un coup de pouce ne serait vraiment pas de refus. Cyllian était bien la dernière personne que Sasha souhaitait voir. Pendant des années, l'un ni l'autre n'avaient chercher à renouer le contact et voilà que par le plus grand des hasards mais surtout au moment le plus opportun, il réapparaissait abordant sa cape rouge tel un superhéro. Quelle ironie! Sasha aurait sans doute rit si elle ne barbotait pas en pleine rivière le tout piégé dans sa voiture et surtout si Gabriel et Cyllian n'étaient pas cousins. Des cousins? Difficile à croire! Pourtant à les voir ainsi, masquer leur peur par l'humour, il n'y avait aucun doute, Gabriel et Cyllian faisaient bel et bien partie de la même famille. Ce n'était qu'un choc de plus en cette soirée sans fin. Est-ce que tous ses exs étaient lié d'une quelconque manière à Gabriel? Noam maintenant Cyllian...

« Très jolie cavalière, je n'aurais pas choisi mieux. »  Sur le coup, Sasha ne pu s'empêcher de lever les yeux en direction de ce passé douloureux. Enfin elle lui prêtait attention sans pour autant lui adresser le moindre mot. Ne sait-on jamais ce qu'elle pourrait dire d’irréfléchis. Il était sérieux là ? Ou jouait-il un rôle devant son cousin ? Qu'importe ! Ils avaient bien mieux à faire comme sortir de cette voiture. Pour cela, Gabriel avait besoin d'un pied de biche. Il n'en fallait pas plus pour Sasha comprenne que Gabriel était dans une mauvaise posture contrairement à ce qui lui avait assuré quelques minutes plutôt.

Automatiquement son regard était de nouveau passé sur Gabriel, l'interrogeant. [color=#666699]"Rien de bien grave. Ta voiture m'aime trop c'est tout.”[color] Rien de grave? Sasha eut du mal à le croire et n'avait plus le cœur à rire "Le volant bloque ma jambe, c'est tout. Cyllian ira chercher le pied de biche, et je pourrais sortir à mon tour." A la nouvelle, Sasha ferma un bref instant les yeux, n'aimant pas la tournure que prenait cette soirée, mais pas du tout. « Allez Sasha, le temps tourne, ne t'inquiète pas pour rien je vais le sortir de là, tu me suis ? » Ces mots étaient parvenus jusqu'à la jeune femme, mais son attention demeurait sur Gabriel. La peur de le perdre l'envahissait, la tétanisait, même l'idée de l'abandonner ici, seul, lui était insupportable. Mais si elle voulait qu'il s'en sorte, elle devait agir et vite. "Je te promet une soirée tranquille quand tout sera terminé. Ok ?" A présent, Sasha se fichait complètement de cette soirée tranquille, tout ce qu'elle voulait c'était que Gabriel soit sain et sauf. Un petit sourire pour réponse et maquiller de son mieux sa peur, elle chassa ses pensées négatives, pour parcourir les quelques mètres qui les séparaient et poser tendrement ses lèvres sur les siennes, les yeux fermés, appréciant malgré tout ce bref moment. “Juste sors de là." Elle lui chuchota, son regard croisant le sien alors qu'elle se reculait, avant de se tourner vers Cyllian et se hisser hors du véhicule.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Mar 4 Avr - 21:44

     

Gabriel ♦ Sasha ♦ Cyllian

Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta.
E
n refermant la porte de cette maison grandiose appartenant à Cobra, je ne m'attendais pas à ce que ma soirée prenne un tournant aussi inattendu, pourtant celle-ci avait bien commencé, un réveil en fin de matinée avant de prendre la route pour rejoindre le grand patron et des acolytes avec qui je m'entendais assez. Une vue sur le lac dans lequel je me serais bien plongé si la température me faisait pas peur, préférant de loin le jacuzzi à la température idéal de 29 degrés, les doigts glissant autour d'un verre de whisky que je savourais entre discussion sur des conquêtes, passant par le sport avant d'attaquer les choses sérieuses, un cartel concurrent qui souhaiter évincé notre leader et les actions à accomplir dès le lendemain. Les ténèbres s'étaient glisser sous mes veines depuis la mort de ce meilleur ami, une culpabilité qui me rongeait et dont je me flagellais en ne faisant rien de ma vie, si ce n'est le mal. Les notes de musiques résonnaient à l'intérieur de l'habitacle, dans un rythme pas forcément en adéquation avec le clapotis des gouttes d'eau se brisant sur mon pare-brise, se faisant chasser par le balayage de mes essuies-glaces. Je maintenais mes doigts fermement autour du volant en cuir, concentré sur la mauvaise visibilité de la route, j'avais presque l'impression d'être partie à l'autre bout du monde, ne rencontrant sur mon chemin que rament un autre automobiliste. Seul, les bandes blanches défilaient sous mes dioptases, durant plusieurs minutes ou heures j'en oublie presque la notion de temps à force de rouler.

Soudainement, j'observe une brèche en passant devant le pont, intriguant mon fort intérieur j'arrête mon véhicule pour observer un véhicule en contre-bas, l'eau est assez haute mais je parviens tout de même à lire la plaque d'immatriculation, des numéros et des chiffres que je connais, la voiture de mon ex petite amie, la seule que j'ai eu durant ma vie, une fantôme du passé qui resurgit par le plus grand des hasards des années plus tard. Mais la vrai question : était-ce vraiment elle ? Après tout, après tout ce temps le véhicule pouvait avoir été vendu à un particulier, le seul moyen de chasser toutes ces incertitudes était de plongé dans cette rivière. Après avoir déposer les affaires à l'intérieur du véhicule, je m'armais de mon plus grand courage pour sauter dans le vide, des airs de superman la cape et le clip rouge ridicule en moins. L'eau rentrant en contact avec mes habits, malgré toute ma rapidité le liquide imbibant mes vêtements me donnaient une lourdeur, empêchant ma progression. La porte ouverte après plusieurs tentatives, les traits angéliques de ce cousin étant à des fiançailles apparurent sous mes émeraudes, troublé, le temps de quelques secondes avant qu'il ne m'explique la situation, un humour que j'utilisais pour faire face à la situation et tenter de chasser l'option néfaste. Niveau catastrophe j'avais assez donné par le passé, tel un film je revoyais une voiture similaire dévalant sur plusieurs mètres une colline, comme la route que j'avais faites plus tôt, entouré d'arbres. Les flammes qui soudainement jaillissent du capot se propageant, cette boucle de ceinture bloqué, les cris … ce souvenir disparaît en fumée comme la situation ce jour-là, me replongeant dans une autre qui se ressemblait étrangement et cette crainte de perdre de nouveau un proche me prit en pleine poitrine. L'impression que ma cage thoracique s'enfonce dans mon buste, l'air vitale se rarifie avant que je ne reprenne le dessus, ne souhaitant pas montré cette facette aussi bien à Gabriel qu'à Sasha.

« Au fait cette marque rougeâtre à ta joue c'est un coup de ta cavalière ? » plaisantais-je pour détendre légèrement l'ambiance, faut dire que j'avais fait une entrée spectaculaire,mais pour l'heure ce qui m'inquiétait d'avantage ce n'était pas de revoir une femme connu dans mon adolescence, l'ayant vu devenir cette magnifique créature, mais plutôt cette jambe appartenant à mon cousin qu'il avait je ne sais pour quelle raison bloquer sous le volant, l'orage ne cessait d'augmenter tout comme le volume d'eau qui avait prit plusieurs centimètres depuis mon arrivé, la situation empirer je pouvais le voir. Les jambes coupant le liquide translucide pour extirper la jeune femme, je coupais sa ceinture, laissant celle-ci se faire rassurer par mon colocataire, je trépignais d'impatience devant l'urgence, au lieu de papoter qu'elle sorte son fessier de ce siège que je m'occupe rapidement du cas mais non, parlons sentiment, embrassons nous. J'émets un grognement avant de commenter. « Bon, vous ferez ça plus tard … on est pas à la piscine malgré l'eau. » levant les yeux au ciel, mes doigts viennent enrouler son bras, la priant de se dépêcher, le distance jusqu'à la berge me paraît insurmontable, difficile de se mouvoir dans l'eau. Mes chaussures rentrent enfin en contact avec la terre, le temps tourne tic tac, tel une bombe prête à exploser tout comme mon cœur dont les battements me parviennent aux oreilles. « okay, bon toi tu restes là je reviens. » la vibration de mes cordes vocales ressort un timbre dur, une exigence dont je lui fais part avant de remonter jusqu'à mon véhicule, ouvrant le capot pour y récupérer un plaid et le pied de biche, il n'était pas question de perdre plus de temps que nous en avions perdu. Le téléphone dans les mains je rejoignais la blondinette à qui je tendais l'appareil de communication. « Écoute Sasha je sais qu'on a beaucoup de rancœur entre nous mais l'urgence c'est gab, appel les urgences, je vais le sortir de là. » mon regard perçant venant rencontrer ses pupilles retranscrivant l'inquiétude, un sentiment que je ne pouvais que comprendre, même si je faisais bonne figure je craignais la suite des événements. Posant le plaid sur les épaules de la jeune femme, je lui tournais le dos pour rejoindre l'homme qui était bloqué à l'intérieur de cette structure métallique.

Me glissant sur le siège passager, j'installais le pied de biche l'eau arrivait désormais au niveau du menton du jeune homme. « Ca va aller cousin, promis. » je venais de terminer ma phrase quand un bruit anormale me parvient aux oreilles, m'empressant sur cette fichue barre de fer, le plastique n'avait pas l'air décider à céder. Le bruit arriva derrière moi me faisant lâcher la barre, faisant monter l'eau en son maximum, nous étions désormais enseveli sous tout ce liquide. Ma tête plongeant entre les jambes de ce cousin, la situation aurait pu être drôle autrement mais pas là …, mon bras tâtonnant le sol pour récupérer ce métal alors l'oxygène devenait difficile à trouver, remontant avec mon sésame à la surface pour venir récupérer mon besoin vitale. Quelques secondes pas plus, le temps d'aspirer une réserve minimal pour sortir de là, de nouveau en dessous je tentais de décrocher ce volant entre coup de biche et coup de poing sur le volant, gestes qui semblaient inutiles, des bulles échappant subitement la bouche de gabriel, son regard croisant le mien, comme des adieux, son regard changeant et comprenant, la rage parvient j'ignore encore comment à débloquer sa jambe. Mes bras encerclèrent son corps comme lorsqu'on était à l'école suivant des cours de natation, ne me dites pas que vous n'avez jamais eut cette épreuve vous ? Le mannequin qui pèse une certain poids et qu'il faut venir récupérer en apnée comme un sauveteur des mers. On était loin du feuilleton Malibu et de la bimbo aux gros nénés. Les mains reposant sur son torse je l'emmenais avec moi, jusqu'à la surface, étonnamment le chemin jusqu'à la berge me parut beaucoup plus rapide qu'avec Sasha, l'adrénaline, la tension sur mes muscles, était-il mort ? Non, non, ce n'était pas pensable. Son corps allongé sur le sol, je giflais le visage de ce cousin, prenant les constances en une dizaine de secondes comme je l'avais apprit des années plus tôt, un cour obligatoire dont j'avais été particulièrement attentif.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   Mar 4 Avr - 23:51



 
"Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."

Feat Sasha Grayson & Cyllian Calloway.


Si on lui avait dis ce matin, alors qu'il nourrissait tranquillement son petit chien, qu'il finirait sa soirée coincé dans une voiture et dans l'eau à cause d'une tempête et d'un chauffard, Gabriel aurait sans doute rit devant tant de stupidité. Surtout que, ce matin, il faisait un super soleil, rien annonçait cette tempête. C'était ainsi. La poisse semblait l'avoir poursuivi ce soir, et le poursuivait encore. “Laisse tomber. Ça ne sert à rien de discuter avec toi. Ramène moi juste.” , Gabriel serra sa main autour du volant, préférant ne pas répondre plutôt que d'envenimer encore plus la discussion. Parce qu'il les connaissait... si l'un renchérissait, ça allait prendre des proportions démesurées. C'était du grand Sasha et du grand Gab' ça. Leur impulsivité les perdra un jour. Le silence était la meilleure des options pour le jeune homme. Surtout qu'il devait se concentrer sur la route. Malheureusement, toute la concentration du monde n'aurait pas pu éviter ça, éviter cet accident, éviter ce plongeon, et ce stress. Dans un sens, s'il fallait positiver, leur engueulade venait de prendre fin alors que s'il l'avait simplement ramené chez elle, il aurait laissé la voiture de Sasha dans le garage, aurait récupéré sa moto et serait rentré chez lui. Bon ok, c'était peut-être un peu tordu mais... pas totalement faux en réalité.

"Baver? Je sais me tenir en public quand même! ", le brun lâcha un léger rire en même temps qu'il lâchait la ceinture. Il leur fallait un plan B... "Parce qu'en privé non ? Je ne me souviens pas de t'avoir vu baver sur moi. Ou alors,tu es très discrète.", plaisanta-t-il alors qu'il regardait à l'arrière de la voiture, espérant voir tomber du ciel une paire de ciseaux ou bien un couteau. Mais, comme on pouvait facilement l'imaginait, ce ne fut pas le cas. Par contre, quelqu'un fit son apparition, et ce n'était autre que son cousin. Toujours heureux de le voir, aujourd'hui il voyait en lui son sauveur. Certes il l'avait sauvé d'autres fois par le passé, une fois en particulier mais évitons de penser à cette époque et à cette scène maintenant. Ce n'était pas vraiment le moment. "Au fait cette marque rougeâtre à ta joue c'est un coup de ta cavalière ? ", Gabriel lâcha un léger rire jaune, ce n'était pas le moment de relancer cette dispute. "Elle n'a pas eu encore l'occasion de le faire, mas je suis sûr que ça l'a démangé.", lui lança-t-il alors que son cousin coupait la ceinture de sécurité de Sasha avec l'aide de son couteau.

Gabriel essayait de rassurer sa cavalière du mieux qu'il put mais en même temps, lui-même ne l'était pas vraiment. Il avait un mauvais pressentiment et le fait de voir l'eau augmenter ne faisait que l'accentuer. Un baiser... un dernier baiser ? Baiser d'adieu ? Non, il ne fallait pas qu'il pense à ça. "Juste sors de là. " lui demanda-t-elle, il hocha alors la tête mais connaissant la poisse qu'il pouvait parfois se trimbaler, il avait peur de ne pas sortir de cette voiture assez rapidement. D'ailleurs, Cyllian devait s'imaginer la même chose puisqu'il pressait davantage la jeune femme. Plus vite il serait parti, plus vite il reviendrait. Et les voilà parti. Gabriel se retrouvait tout seul dans l'habitacle. Ne perdant pas espoir, ce n'était pas vraiment son genre, il essaya une nouvelle fois de soulever le volant qui bloqué sa jambe. Mais rien à faire, il n'avait pas de point d'appui pour lui donner la force nécessaire. Le mieux qu'il pouvait faire, c'était attendre le retour de Cyllian.

Le jeune homme se souvenait parfaitement des exercices qu'il avait pu effectuer lors de ses entraînements, ou même sur le terrain quand on y repense. Mais cela faisait quelques années qu'il n'avait pas fais ça. Et l'apnée était un entraînement régulier... Il savait qu'il n'allait pas réussir à tenir bien longtemps. Petit à petit, l'eau prenait place dans le peu d'espace d'air, air qui était nécessaire à Gabriel... Il essayait de calmer sa respiration, la gardant la plus calme possible. C'est à ce moment-là qu'il vit Cyllian revenir. Il hocha alors la tête avant de répondre "T'en fais, je suis un SEAL après tout...", dit-il à son cousin pour le rassurer, mais pour se rassurer aussi lui-même. Il avait vécu des scènes de stress bien plus intenses que ça. Même si c'était dur à imaginer là tout de suite. Malheureusement, oui, Gabriel était toujours un SEAL, mais, en avait-il encore entièrement les capacités ? Et de toutes façon, SEAL ou pas, personne ne pouvait rester durant une trop longue période sous l'eau, sans respirer, c'est un fait et Gabriel en avait pleinement conscience. Mais les pensées négatives étaient à bannir pour le coup, il devait se fixer des objectifs.

Alors que le brun essayait d'aider son cousin, ils entendirent un bruit étrange. Mais avant qu'ils n'aient compris ce qu'il se passait, l'eau les avait entièrement recouvert. Gabriel retenait donc sa respiration, essayant de regarder ce que Cyllian faisait. Avait-il perdu le pied de biche ? Décidément, ce n'était pas son jour... Rapidement, le manque d'air se fit sentir, sa tête tournoyant légèrement, l'envie d'inspirer profondément se faisant sentir. Mais il essayait de rester calme. Chose assez difficile. Comment rester calme quand on sait que l'on va mourir ? Car c'est ce qui allait se passer s'ils ne sortaient pas de là. Peu à peu, sa vision se troubla et devint de plus en plus tard. Jusqu'au moment où ses poumons le brûlèrent, comprenant que l'eau avait élu domicile, virant le peu d'air qu'il lui restait. De là, plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sasha, Cyllian & Gabriel ~ "Dieu dit au poisson de glouglouter, et le poisson glouglouta."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cassolette de poisson
» Premier Avril
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-