AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la réconciliation (ciaren #13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Jeu 30 Mar - 22:28

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Il est satisfait de retrouver la légèreté de leurs échanges, créée par cette complicité qui s’est naturellement liée entre eux. Cela apaise son cœur, relâche la tension destructrice qui avait tant noyé son âme. Son cœur bat la chamade, emporté par les bienfaits que lui procure la présence de l’adolescente. Tout lui semble simple, naturel et évident avec elle qu’il pourrait presque oublié ces dernières semaines, bien que cela est impossible. Le manque a été trop cruel et conséquent pour être totalement expier, mais son âme est apaisée et il est tout disposé à se laisser couler dans cette bulle qu’il forme avec elle, coupée du monde. Cela a une saveur si salvatrice que sa douceur et son affection s’exprime au travers des caresses qu’il dispose sur la chair chaude de l’adolescente. Il se laisse envouter par ces baisers, ses sourires et poursuit ses cajoleries sans chercher une réelle intimité, bien que l’envie lui taraude les reins. Il considère cela trop tôt ou briserait sans doute l’instant magique, mais il faut également admettre que ses nerfs se relâchent tellement que le sommeil l’enveloppe de sa chaude couverture tandis que les secondes s’égrènent. Un sourire orne ses lèvres qui se déposent sur la chevelure dorée de l’adolescente, sa respiration prend un rythme plus lent et les songes l’emportent dans un tout autre univers. Son sommeil est de nouveau lourd, ressourçant et apaisant. Il dort paisiblement contre le corps juvénile de l’adolescente. Les heures s’écoulent, lui apportant cette énergie qui lui avait tant manqué. C’est les faibles rayons de soleil qui troublent ses songes et le ramène à la réalité. Ses yeux papillotes, retrouvent le regard endormi de sa belle. Il lui sourit. « Bonjour, petit cœur. Bien dormi ? » Sa voix est douce, son sourire attendri, alors qu’il use de ce surnom qui plait résolument à l’adolescente. Ses lèvres viennent chercher les siennes, son souffle se mêle au sien et il l’embrasse délicatement sans l’épargner de caresses. Elles demeurent aériennes, mais plus gourmande, parce que l’envie persiste, tout comme le besoin de la toucher. Alors, ses phalanges glissent sur ses bras, ses côtes, ses hanches, l’arrière de ses cuisses tandis que leur baiser se fait plus voluptueux. Il est si bon de la retrouver que le bout de ses doigts grise la chair de ses aines, contre ses cuisses. Le bonheur est là de nouveau, l’aveuglant de sa douce saveur.  

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4142 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Sam 1 Avr - 9:58

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Le bonheur de le retrouver est si vif qu'elle le sent imprégner sa poitrine et étouffer toutes les sources de morosité de son coeur. Tous les poids quotidiens s'envolent, s'écrasent dans leurs souffles endiablés, tandis que l'apaisement prend forme au fond de ses entrailles. Elle apprécie cette sensation qui la submerge, de planer un instant avant de s'endormir dans un long sommeil reposant. Elle a besoin de dormir en ce moment, et elle en a la capacité maintenant qu'il est auprès d'elle. Ses nuits étaient agitées, éreintantes, en son absence, à cette idée qu'il ait pu manquer de franchise et d'amour à son égard. Alors elle se baigne dans cette nouvelle douceur encore une fois pour récupérer un tant soit peu d'énergie. Elle se réveille plus en forme, avec son blond encore accroché à son corps. Sa tête est posée contre sa poitrine, tandis qu'il l'observe de son regard pénétrant et endormi. Elle vient caresser ses cheveux tout ébouriffés, lui donnant des airs enfantins de lion apprivoisé. Il l'attendrit sans même le vouloir, et elle lui sourit sincèrement, avec cet engouement perceptible sur les traits de son visage. « Bien et toi ? » Elle se sent complètement reposée, et c'est agréable de se sentir moins fatiguée. Elle accueille ses lèvres avec un plaisir immense, ainsi que ses caresses contre son corps. Elle se sent bercée par sa tendresse éminente, et elle plonge sans trop de difficulté dans ce torrent d'amour qu'il déverse en elle. Elle arrête toutefois sa main de ses deux siennes, afin de freiner ses mouvements contre ses aines, ses cuisses. Elle veut bien être touchée mais n'a pas l'intention de l'autoriser à se fondre en elle, même avec ses doigts. Elle le fixe avec intensité pour lui faire comprendre de ne pas poursuivre cette tentative. « Je veux plutôt ta bouche. » C'est un ordre qu'elle lui balance, non plus un souhait prononcé par une gamine inexpérimentée. Elle sait ce dont elle a envie et ne le camoufle plus, ni par pudeur, ni par candeur. Elle accompagne ses mots en glissant ses deux mains aux extrémités de son visage pour le guider vers ses aines. Elle l'incite à lui accorder ce qu'elle désire. Et il s'y applique en se soumettant à son envie de femme. Il lui retire délicatement sa culotte, admirant un instant sa féminité, avant de baisser la tête pour parsemer ce coin sensible de baisers et de coups de langue, au début subtiles et fins, puis approfondis et très adroits. Shannen atteint rapidement la jouissance et le laisse investir son intimité, les jambes écartées bloquant sa tête. Une main passe dans ses cheveux dorés tandis que son dos se courbe. Son corps réclame ce cruel délice, sans cesse, et les gémissements de plaisir ne se font que plus fréquents. Elle n'a pas l'intention de freiner ses mouvements, et c'est elle qui décidera quand le plaisir prendra fin. Alors elle savoure, se délecte de ses coups de langue qui ne rendent que son sexe plus suintant.  

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Dim 2 Avr - 11:08

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
« Bien également. » Il murmure avec douceur en venant l’embrasser. Le bien être qui retrouve son être est conséquent, il guide ses actions et le rende plus tendre et gourmand. Le désir de la frôler est de nouveau activé, car l’adolescente lui procure naturellement cette sensation d’enivrement à laquelle il est accro. Il aime la volupté de leurs échanges, la tendresse et la passion qui s’en dégage. Il se laisse couler, laisse ses sens prendre le contrôle tandis que leurs baisers gagnent en langueur. Son cœur bat la chamade, l’odeur de Shannen enivre ses sens et ce bien être est étourdissant. Seulement son désir de contact est maitrisé par la poigne ferme des menottes de l’adolescente. Il ne dit mot, ne force pas, comprend dans une certaine mesure qu’il est trop tôt pour se donner l’un à l’autre. Cela crée une frustration, mais il juge la situation légitime et est prêt à se retirer. L’ordre de l’adolescente le trouble. La fermeté de son regard et de son expression laisse entrevoir la femme qu’elle devient petit à petit. Cela l’hypnotise et l’enivre. Il lui sourit, se laisse guider jusqu’à ses cuisses et sa féminité qu’il s’empresse de délivrer du tissu encombrant. Il ne ressent inconvénient à l’honorer de ses lèvres, de sa langue, car c’est une gourmandise qu’il affectionne tout autant que la demoiselle. Alors, il profite de cette opportunité sans aucune restriction, parsème ses aines de la caresse humide et chaude de ses lèvres. Il cherche a éveillé son désir, enflammer ses reins et s’applique avec une dévotion réelle. Il dévore délicatement sa féminité, l’embrasse, la titille du bout de sa langue. Il joue avec ses points sensibles qu’il a appris à connaitre par cœur, distille ces sensations de bien-être au creux de ses reins. Il répond à ses attaques, la laisse avoir le contrôle sur le plaisir qu’il lui donne. Il s’enivre de ses gémissements, sent ses propres reins s’enflammer de nouveau. L’envie de la posséder lui taraude les entrailles, mais il attend sagement qu’elle lui demande si l’envie se présente. L’excitation grimpe au cœur de l’échine de l’adolescente, ses gémissements se font plus pressants et puissants. Il se délecte de lui offrir la jouissance, le plaisir de rejoindre ces terres paradisiaques. Il la trouve belle, exquise et son excitation est au maximum. Il a envie d’elle, remonte vers ses lèvres pour les embrasser. Ses sens aiguisés tentent de séduire l’adolescente, qui par une pression sur son bassin lui fait comprendre qu’il n’aura pas plus. Son souffle chaud se mêle au sien. Il l’observe de son regard pénétrant, mais finit par soupirer en se dégageant de son corps brulant pour se rendre dans la salle de bain et prendre une douche pour user de caresses qui sauront lui offrir un peu de plaisir face à la frustration ressentie. C’est les règles du jeu.

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la réconciliation (ciaren #13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-