AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après la réconciliation (ciaren #13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Sam 4 Mar - 0:54

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Il s’installe à ses côtés pour savourer la chaleur de son corps contre le sien. Il y allait en douceur pour effectuer ce déplacement afin de la garder endormie, mais il faut admettre que ce n’est pas une tâche facile. Alors, il s’efforce de la laisser dans un état de sommeil léger en usant de sa douceur à son encontre. Il lui caresse la joue avec douceur pour l’inviter à s’exprimer sans pour autant s’éveiller totalement. Dans un murmure, elle lui soumet une requête inattendue, mais qui le trouble particulièrement. « Oui bien sûr, si tu le souhaites. » Il déclare avec douceur en venant glisser ses doigts dans sa chevelure dorée tandis qu’il savoure le contact de son frêle corps contre le sien. Elle lui admet la nécessité qu’elle ressent d’être accompagnée dans cette initiative. Il n’en doute pas, car il sait qu’il s’agit d’une étape complexe pour elle. Cela va lui demander de faire face à des réalités auxquelles elle ne s’était pas préparé ou avait été maintenu écartés pour de multiples raisons. Il prend cette demande comme un privilège et il évident qu’il ne compte pas la laisser affronter cette épreuve, seule. Il sait qu’elle a besoin d’être soutenue et il veut être là, pour elle, par amour, quitte à devoir jouer avec le feu sous le regard perçant de son meilleur ami. « Alors, je serai là. » Il murmure en venant resserrer son étreinte autour de ses épaules pour l’étreindre plus fermement. Sa bouche se loge contre sa tempe tandis qu’il profite de la douceur de cette étreinte. Il ferme ses paupières pour laisser cette sensation de plénitude l’assaillir de nouveau. Il inspire profondément, serait presque disposé à retrouver les bras de Morphée s’il le pouvait, mais il sait que l’adolescente à un emploi du temps à suivre, que les minutes défilent, mais de manière égoïste, il désire la garder contre lui plus longtemps, parce le manque éprouvé est loin d’être résorbé et qu’il désire réellement demeurer à ses côtés. Du moins autant qu’il lui en est possible. Au moins pour cette matinée, mais il désire que cette initiative vienne d’elle, car c’est à elle qui mène la danse. Il se sent déjà bienheureux d’avoir pu retrouver sa place à ses côtés, car elle lui est précieuse plus qu’elle ne l’imagine.

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4142 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Jeu 9 Mar - 19:27

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
La demande est formulée dans un murmure presque inaudible, étouffé par l'éreintement qui la gagne. C'est une trace de désespoir qui se coince dans sa voix, dans ses prunelles suppliantes qui se perdent dans les siennes. Elle n'ose pas dévoiler sa fébrilité, la dénoncer par des paroles qui lui donneraient trop le goût de vérité en bouche. Elle se contente de se raccrocher à lui, de l'inciter à lui apporter de l'aide dans cette étape compliquée de son existence. Elle se nourrit de sa tendresse, de son étreinte, se blottit au creux de ses bras pour obtenir le réconfort souhaité depuis plusieurs jours. La nouvelle de ce père inconnu la foudroie encore, autant qu'elle chamboule sa vie plutôt bien rangée. Elle croyait que son géniteur était décédé, elle s'était même inventée une petite histoire pour défendre le silence pesant que son entourage formait autour d'elle. Elle songeait plutôt à une mort historique et remarquable, à l'étranger, durant le temps de guerre. Mais rien de tout ça. C'est juste un criminel derrière des barreaux, prisonnier de ses propres démons. Shannen a décidé de le rencontrer, mais elle n'y arrivera pas toute seule. Elle n'est pas encore prête à s'y rendre avec sa mère, à voir leur amour s'étaler devant ses yeux ahuris. Elle n'est pas préparée à avoir une famille unie, aimante, malgré les crimes et mensonges commis. « Merci. » Elle souffle doucement, les paupières toujours closes, la tête encore coincée contre son torse. Elle sent le baiser contre sa tempe, ça suffit pour l'éveiller légèrement. « Je veux pas aller au lycée. » Elle s'exclame pour lui faire comprendre qu'elle trouve vraiment le bien-être au creux de ses bras. « Tu travailles pas ? Je veux bien te garder avec moi. » Elle se serre davantage, son nez retrouvant l'odeur de sa peau, et sa main la douceur de ses pectoraux. Elle n'a pas envie de le laisser partir.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Ven 10 Mar - 9:57

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Il ne peut que céder à sa requête. Le contraire lui est impossible. Il a conscience qu’affronter cette réalité est un défi cruellement déstabilisant pour la demoiselle. Il veut être en mesure de la soutenir dans cette épreuve, être vraiment là pour lui maintenir la tête hors de l’eau et qu’elle ait quelqu’un sur qui s’appuyer. Il veut être là pour elle, d’une façon plus réelle que par le passé où le mensonge ne pouvait que ternir les effets de ses actions à son égard. Il lui prodigue sa douceur pour chasser ses tourments, car il la sent fébrile, chamboulée au sein de ses bras. Elle lui demande indirectement de rester à ses côtés dans ses propos et il est tout disposé à rester à ses côtés. Le manque de sa personne ne s’est pas résorbé. Au contraire, il désire ardemment savourer les bienfaits de la retrouver de cette manière, d’anéantir tout ce mal-être qui s’est engouffré dans sa poitrine ces dernières semaines. Il resserre son étreinte, la pression de ses lèvres. « Tu peux sécher ? » Il questionne simplement pour être sûr que c’est ce qu’elle désire. « Je ne travaille pas ce midi. Juste ce soir. On put passer la journée ensemble si tu le veux. » Il murmure avec douceur contre la peau de sa tempe qu’il caresse de ses lèvres tandis que ses doigts continuent de caresser ses bras, l’étreindre fermement. « Reposes-toi maintenant. Elle rentre à quelle heure ta mère ? » Il questionne alors qu’il la sent partir de nouveau dans ses songes. Il a juste besoin de cette information pour se détendre totalement. La demoiselle le sait certainement et lui fournira l’information nécessaire, il en est certain. C’est si agréable de la savoir contre lui, au sein de ses bras, de pouvoir l’envelopper de la douceur qu’elle provoque naturellement en lui. Il la serre plus fermement contre lui, satisfait de sentir son souffle se perdre contre sa clavicule. Cette sensation est envoutante, délicieuse, bouleversante. Il ne peut pas y résister. Il en est complètement accro.

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4142 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Jeu 23 Mar - 19:51

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Les émotions bouleversent l'adolescente avec une force qu'elle ne pourrait décrire. Elle sent simplement ses poumons relâcher toute la pression qui bloquait sa respiration. Elle sent aussi son cœur reprendre un rythme endiablé, à tel point qu'il cogne avec virulence contre sa cage thoracique. Retrouver Ciaran est une saveur particulière, agréable, qui donne du baume au cœur. Sentir ses grandes mains contre son corps, sa bouche parcourir les parcelles de sa peau, lui procurent un bien-être inestimable qui manquait pour assurer la stabilité et le bonheur dans son existence. Elle se sent plus libre au creux de ses bras, moins tiraillée entre l'affliction et la colère. Elle abaisse tous ses doutes, délaisse la rancune et la morosité, pour gagner l'amour et la douceur. Elle aperçoit la peine coincée dans ses yeux, et elle sait qu'il est aussi profondément touché qu'elle. Alors elle délivre toute l'affection qu'elle lui portait encore il y a quelques semaines, pour s'abandonner un court instant dans l'abîme de la nostalgie. Elle savoure cette étreinte, son odeur, ses baisers contre sa peau qui s'enflamme au moindre de ses contacts. Elle le laisse reprendre la place qui lui est due, accentuant leur câlin en se collant davantage à lui. Elle vit cet instant de tendresse comme un refuge, comme une minute de plénitude. Ils freinent les remords, la hargne, et apaise leurs tourments. Elle en arrive même à se reposer sur lui, en lui demandant une faveur et manifestant sa fragilité soudaine. Il accepte de venir avec elle en prison, avant qu'elle ne réclame encore et encore ses bras forts qui l'enserrent avec amour. Elle ne veut pas le quitter, ni le voir disparaître. « Oui je veux. Je ferai semblant d'être malade auprès de maman. De toute façon elle me trouve pâle en ce moment. Ça passera crème. » Elle lui explique son plan car le lycée est un endroit qu'elle n'a pas envie de fréquenter aujourd'hui. Elle continue de fermer les yeux, le coeur moins lourd de frustrations en sachant qu'il restera près d'elle pour plusieurs heures encore. « En début d'aprèm. » Elle commente, ils ont encore quelques heures devant eux. Des heures qu'ils ne savourent qu'à moitié puisqu'ils tombent dans un sommeil profond tous les deux. Au moins, ils peuvent enfin se reposer, sans se tourmenter chacun de leurs côtés, à ne pas savoir fermer l’œil de la nuit. Shannen est bercée par la fatigue et l'amour qui la rattache à cet homme. Mais quand elle rouvre les yeux, il a disparu.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Ven 24 Mar - 11:27

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Cette sensation de bien-être est esquisse, rassurante et addictive. Il se laisse porter par ces bienfaits et ses nerfs se détendent tellement que son âme est apaisée. Le temps qu’il leur soit offert est une bénédiction qu’il savoure avec une joie profonde. De ce fait, il se laisse gagner par ce repos salvateur, doux et profond. La chaleur du corps de l’adolescente enveloppe son être d’une épaisse couverture dont il profite sans un mot, ressentant ce bonheur délicieux. Le temps défile trop rapidement à son gout, accentué par ces songes qui l’ont happé dans un autre monde. C’est son réveil qui l’extirpe de ses rêves et profiter des traits de la crevette sagement endormi dans ses bras. Il passe quelques longues minutes à l’observer, à dégager son visage avec une délicatesse extrême. Son cœur bat promptement dans sa poitrine. Il est plus léger qu’au cours de ces dernières semaines. Il profite de cet instant coupé du monde avant de s’échapper pour retrouver la réalité. Toujours avec douceur et bienveillance, il quitte les draps, enfile ses affaires et est contraint d’enfiler un vieux T-shirt, puisque la demoiselle porte sa chemise. Il ne la quitte pas du regard, la dévore de son regard doux et affectueux, sans qu’elle ne le perçoive. Elle se replie dans les draps, enserrant cet oreiller où est déposé son odeur. Cela lui arrache un sourire franc et c’est tout naturellement qu’il vient déposer un léger baiser emplie d’affection sur sa tempe avant de s’envoler et retrouver son boulot après s’être arrêté rapidement chez lui. Le reste de la journée se passe de façon plus légère qu’en accoutumé. Il retrouve une sérénité qui lui manquait cruellement. Il échange de nouveau des SMS avec la crevette, goute de nouveau à leur complicité et cela fait un bien fou. Ils s’accordent pour passer la nuit de nouveau ensemble et Ciaran en est rassuré. Fort heureusement, Summer est chez sa mère, ce qui lui évite de s’inquiéter à ce sujet. Alors après son service au bar, il prend la route de l’appartement de l’adolescente dans lequel il s’infiltre de nouveau pour rejoindre sa chambre. Ses pas sont légers, tout comme son cœur. Il n’a pas la même angoisse que la vieille et retrouve sa place à ses côtés. Il s’immisce dans les draps, retrouve son corps frêle pour savourer sa chaleur bienveillante et l’enlacer avec douceur. Ses lèvres se pose naturellement sur sa nuque et c’est avec une douceur et espièglerie sincère qu’il déclare : « Je suis là, crevette ! » Un sourire naturel orne ses lèvres. « Le travail a été plus facile que ces dernières semaines. » Il déclare à ses propos en venant nicher sa tête contre sa nuque. Il hume son parfum avec bonheur. « Cela fait du bien de retrouver une odeur qu’on aime. » Il admet avec sincérité en souriant contre sa peau. Il se sent tellement bien contre elle.

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4142 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Sam 25 Mar - 11:52

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
La sérénité regagne son corps, enveloppe son organe vital d'une douceur agréable et devenue vitale. Elle a besoin de sentir sa tendresse l'envahir, enserrer son cœur. Elle plonge dans les songes lorsque l'apaisement a atteint son maximum, se reposant sur cet homme qui lui apporte l'affection dont elle manquait cruellement ces derniers jours. Malgré son rejet des hommes, Ciaran a pris une place conséquente dans son existence, créant un manque affectif lorsqu'il ne l'étouffe pas de sa présence. Leur dispute récente a ainsi formé un véritable poids au creux de sa poitrine, qu'il fait disparaître par ses baisers, ses caresses délicates contre son corps réchauffé. Telle est sa frustration lorsque ses paupières s'entrouvrent après un sommeil reposant, et qu'elles ne croisent plus celles bleutées et pénétrantes de son amant. Elle le cherche des yeux mais il s'est envolé, laissant seulement la trace de son parfum sur l'oreiller. Elle s'empresse toutefois de lui écrire un message pour communiquer plusieurs heures avec lui, ne parvenant plus à se décrocher de lui maintenant qu'elle l'a retrouvé. Addict à son pedobear. Addict à l'amour qui s'insinue au creux de ses entrailles. Addict à ses mains qui la frôlent lorsqu'il se glisse de nouveau sous ses couettes, dans l'obscurité de la pièce, après ses heures de boulot. Assoupie, Shannen se réveille, et se laisse emporter par la tendresse de ses gestes. Des frissons la parcourent lorsque sa bouche légèrement humide dépose un baiser contre sa nuque, quand il respire son odeur ou enserre sa taille d'une pression ferme, lui donnant la sensation qu'il n'a pas l'intention de la lâcher avant plusieurs minutes - voire heures. Alors l'adolescente se laisse emprisonner, piéger dans cet amour qui la fait vibrer de jour en jour. Elle sourit à son contact, à ses mots doux qui bercent son cœur d'affection. Elle se tourne vers lui pour sentir son cou à son tour, la tête bloquée contre son épaule. « En effet. » Elle confirme en souriant avec complicité. C'est agréable de retrouver une odeur qu'on aime, elle peut le plussoyer. Ça crée des picotements au creux de son ventre et une sensation de chaleur au niveau de sa poitrine. Elle a toujours apprécié sentir son odeur virile. Elle continue de la sentir discrètement en passant ses bras autour de son cou pour se serrer contre lui. Ses lèvres rejoignent les siennes par mécanisme, envie, besoin compulsif de sentir les sensations qu'il lui procurait facilement. Leurs bouches insistent à se retrouver, rendant le baiser long, passionné, satisfaisant. Il comble le manque engendré par son absence ; il extermine les angoisses qui broyaient son cœur et l'étouffaient au quotidien. Il lui renvoie tout l'amour éprouvé en pleine figure, écorchant les convictions coincées dans la tête pour les remplacer par un sentiment moins vicieux, plus transcendant et captivant : l'Amour.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Sam 25 Mar - 17:40

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Il retrouve la chaleur de son corps avec un bonheur non dissimulé. Le manque qu’ils se sont infligés au cours de ces dernières semaines et conséquent et il lui faudra du temps pour le résorber. Il ne s’en sent pas honteux. Bien au contraire, il savoure ce moment qu’il partage de nouveau avec l’adolescente pour s’en nourrir, soulager ses nerfs. Il se laisse porter sans réfléchir à ce qu’il fait. C’est un délice de retrouver son odeur subtile et fruitée, de sentir ses cheveux d’or titiller le creux de sa nuque et de sentir le battement de son cœur qui rythme sa respiration qui s’endiable aisément en sa présence. Il sait que le plaisir de se retrouver et partager. Elle vient même se blottir contre lui, lui fait face pour plonger son visage contre son épaule. Un sourire orne ses commissures lorsqu’elle admet que ce plaisir est réciproque. Il lâche un petit rire doux et complice tandis qu’il enserre plus fermement son corps contre le sien. « On a qu’à savourer l’opportunité et profiter. » Son cœur bat la chamade, cette douce chaleur envahit se reins d’autant plus lorsque les lèvres de l’adolescente retrouvent les siennes. Il profite de ce baiser, laisse ses sens s’enivrer de cette douceur qu’elle lui procure par cette étreinte et ces cajoleries autour de ses cheveux contre sa nuque. Il se laisse porter sa douceur, répond à son baiser tandis que leur étreinte devient une source réelle de bien-être pour lui. Sa bouche s’amourache de la sienne, de manière sensuelle et passionnée. Ses doigts frôlent son dos, le long de ses bras. Il la couvre de sa douceur sans rendre leur échange plus intime, bien que l’envie y soit. Il est conscient qu’il doit apprivoiser ces formes qu’il affectionne tellement et savoure aisément cette chance qui lui est donné de revenir à ses côtés. Il a encore de nombreuses choses à se faire pardonner et il compte bien s’appliquer à rendre leur bonheur plus conséquent qu’auparavant. Les bouts de ses doigts remontent sur sa mâchoire, sa joue. Il lui prodigue de douces caresses tandis qu’ils reprennent leurs souffles. Un rire fin s’épand de leurs lèvres tandis que leurs prunelles se cherchent dans la pénombre. Son front vient se poser contre le sien. Il ne dit mot, lui sourit, le regard ancré au sien. Il est heureux, tout simplement.

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4142 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Mar 28 Mar - 13:45

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Le bonheur envahit son âme et ses entrailles lorsque Shannen retrouve le cocon réconfortant de ses bras. Elle se glisse à l'intérieur pour qu'il l'enserre avec fermeté, se blottissant contre son torse pour accentuer leur étreinte tendre et vitale. Elle apprécie l'odeur qui émane de son cou, la douceur de ses gestes qu'il exerce à son égard. Il embrasse sa tempe, puis ses lèvres ; il caresse ses cheveux dorés avec précaution et amour, lui témoignant toujours un peu plus la joie qui le submerge à cette idée de la retrouver enfin. Elle sent qu'il était au bout du précipice, prêt à plonger dans les abîmes de la souffrance, et qu'elle vient de le sauver in extrémis. Alors elle se raccroche à ses lèvres dans un besoin essentiel de les retrouver, sans les lâcher durant des secondes entières. La sincérité de leur amour se glisse à travers cet échange sensuel ; et leurs bouches s'enlacent de plus bel, se démontrant communément à quel point le plaisir de se retrouver est entier. La passion devient vorace tandis que les comparses s'amourachent et se vident de toute humidité pour s'assécher dans un parfait accord. Elles n'en finissent pas de s'embraser, de s'étreindre dans un dernier soupir, avant de s'éloigner pour que leurs possesseurs reprennent leurs respirations. L'adolescente sourit à son amant, et il lui rend avec autant d'engouement imprégné sur le visage. Il caresse son visage, sa joue avec une tendresse infinie qui lui procure quelques crampes au niveau de l'estomac. Il l'observe avec ce regard pénétrant, doux, qui n'étouffe pas sa culpabilité et le bonheur qu'il ressent à la fois. Ses yeux la contemplent comme jamais un homme ne l'avait regardée. Tout son amour est déversé dans ses prunelles, et il lui renvoie sans cesse, chaque fois que leurs yeux se croisent pour rendre l'intimité de l'instant que plus captivante. Le bonheur la transcende, quand elle aperçoit son sourire se dessiner sur ses lèvres ; lorsqu'elle parvient à lui décrocher un rire franc. Elle l'aime son pedobear ; tout entier, sans plus aucune réserve. Elle caresse ainsi ses cheveux au niveau de sa nuque, agrippant à son cou et reprenant sa respiration. « Dis-moi les mots que tu as dits par sms. » L'innocence de sa demande est appuyée par son regard, malicieux et juvénile, plein d'espoirs et de candeur. Shannen toute crachée lorsqu'elle se laisse emporter par l'amour qui grogne au fond de son cœur. Elle est de plus en plus féroce, le faisant battre contre sa cage thoracique avec virulence. Ils continuent de s'aimer dans cette étreinte affectueuse. Vidés de toute énergie, mais comblés d'amour ; c'est le sort de ces amants maudits qui redécouvrent la ferveur de leur amour, l'indécence de leurs rythmes cardiaques endiablés.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1377 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Mar 28 Mar - 23:47

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Il frôle ses traits avec délicatesse et dévotion. Si Ciaran demeure introverti sur la nature réelle des sentiments qu’il a à l’égard de la demoiselle en accoutumé, ses gestes le trahissent. Son affection éclate, brille par la sincérité de ses cajoleries à l’encontre de cette jeune femme qu’il considère comme une merveille. Elle le trouble profondément. A tel point qu’il lui est difficile de ne pas se laisser entrainer dans cette situation intrigante et invraisemblable. Il lui est impossible de ne pas succomber face à la lueur brillante de ces prunelles couleur océan. Il y plonge sans bouée de sauvetage, quitte à se noyer à leur contact. Il sent que le bonheur qui l’habite est commun, qu’elle est traversée par les mêmes émotions qui le submerge avec force. Elle semble attendre un aveu de sa part, elle lui rappelle la promesse qu’il a faite au cours de la journée et cela l’amuse. Un sourire tendre et amusé se niche sur ses lèvres tandis qu’il continue de caresser les traits de sa mâchoire. Ses phalanges frôlent sa peau délicate, glissent sur sa nuque, son épaule, son bras. Il savoure de couvrir son épiderme de doux frisons. « Je t’aime crevette. » Il admet avec une douceur réelle et profonde, son regard ancré dans le sien. Cette déclaration ne peut pas être remise en cause. Aucun élément dans sa manière d’agir pourrait soulever le doute. Elle est juste éclatante par sa véracité. Il espère qu’elle en prend réellement conscience. Il est vraiment amoureux d’elle. « Tu avais peur que je l’oubli, crevette ? » il questionne dans un ton tendre et malicieux pour tenter de rompre l’instant solennel. Son sourire se fait de nouveau complice alors qu’il continue de frôler sa peau sans perdre de sa douceur. Ces contacts nourrissent le bien-être qui l’habite et apaise ses sens, tout simplement.  

_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4142 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   Mer 29 Mar - 14:39

Y'a quelque chose dans l'air de différent, c'est pas naturel quand tu disparais trop longtemps. Ça manque de sens, j'en perds ma chance. Mon cœur est en carence quand ce que je vois, tu n'es pas là pour la partager avec moi. Certains crieront au manque d'indépendance, ce n'est pas du tout ce que j'en pense. C'est bien au-delà des habitudes, j'en ai aussi la certitude. J'ai besoin de toi c'est tout, j'ai besoin de nous c'est comme ça + Ariane Moffatt.
Elle plonge dans ce torrent de bonheur et d'amour sans difficulté. Elle ne se résout plus à repousser ses tentatives, à balayer sa culpabilité d'un revers de la main comme si son importance était futile. Elle s'efforce plutôt de camoufler sa rancune, de l'enterrer pour s'en délivrer. C'était une charge dans son quotidien, car elle bloquait le pardon, et creusait un fossé entre elle et son amant. Sa présence est pourtant devenue vitale, à tel point qu'elle la savoure désormais qu'elle peut de nouveau en profiter. Elle se laisse emporter au creux de ses bras, par son sourire, ses regards amoureux qu'il lance à profusion. Elle ne se lasse pas de ses airs attendris, de ses grandes mains qui la frôlent avec délicatesse, comme si elle était de l'or à préserver. Elle le sent dans sa manière de la toucher, de la contempler, avec cette pointe d'admiration et d'affection à la fois. Alors elle est emportée par cet amour, tranquillisée, moins tourmentée par toutes les émotions négatives qui venaient lui grignoter les entrailles. Et quand elle entend ces trois mots empreints de douceur, elle pourrait crever d'amour à cet instant. Elle sourit, toute amoureuse, un peu niaise et candide. Shannen ou l'adolescente qui découvre l'amour au fil du temps, grappillant les dernières minutes qui lui restent avant que l'indécence de leur lien ne soit dévoilée. « Non pas du tout. » Elle sourit contre ses lèvres, avant d'y déposer de légers baisers, furtifs, mais créant des palpitations irrégulières à son cœur et des crampes au creux de son ventre. Les petits papillons qui se forment au sein de ses entrailles ne créent pas seulement des picotements subtiles et agréables, ils la dévorent plutôt de l'intérieur. Son amour pour lui devient vorace ; ce n'est plus une caresse délicate qui se dépose contre son cœur, mais plutôt un sentiment insatiable qui l'engloutit toute entière. Ce n'est plus de la demi-mesure, et elle a choisi d'y céder complètement. « J'avais juste envie de l'entendre. » Elle blottit sa tête contre son torse, les paupières closes, profitant de sa chaleur et son odeur. Elle sent le plaisir s'immiscer au creux de sa poitrine, la consumer. « Et besoin. » Elle sourit finement, pour lui faire comprendre que cet amour-là, envolé durant ces derniers jours, lui avait cruellement manqué.

_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Après la réconciliation (ciaren #13)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la réconciliation (ciaren #13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-