AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 allez, remue-toi! ≈ malie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 98 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen.

MessageSujet: allez, remue-toi! ≈ malie   Lun 13 Fév - 22:12






allez, remue-toi!


charlie░emma
Cela faisait bien un petit moment depuis que tu avais débarqué à Dewsbury que tu voyais que tes encouragements envers Charlie n'avaient pas d'effets. Tu n'étais que très peu au courant de ce qu'il se passait. Tu comprenais bien que Charlie était en pleine désillusion et que ça pouvait influer sur son moral mais pour ne pas lui mettre davantage l'âme à l'envers, tu te gardais bien de ne pas lui demander ce qu'il se passait, quand et comment. Tout ce que tu avais compris c'était que Bastian avait dit quelque chose. Et c'était généralement quand Bastian intervenait que ça n'allait plus, même si, de ton côté, tu avais plus de mal à voir en quoi résidait le problème.

Alors, un beau matin – enfin, c'était une fin de matinée, mais midi n'était pas encore là – tu avais déboulé dans la chambre de Charlie, sans prévenir. Tu n'avais pas frappé, pas prévenue, tu avais juste ouvert la porte en grand et était rentrée dans sa chambre. Jusque là, rien d'anormal, du moins jusqu'à ce que Charlie se rende compte que tu étais en train de bidouiller on ne savait trop quoi dans ses affaires. Tu avais pris une décision ce matin-là, une décision radicale. Il en allait de la survie psychologique de ta meilleure amie et tu n'avais pas réfléchi plus que ça. Par exemple, si elle te balançait un non dans les dents, mieux valait qu'il ne soit pas définitif, sinon quoi tu allais te retrouver dans une merde folle, toi qui ne croulait pas sous les billets.

Valises et sacs, vides, en main, tu avais pris des vêtements de ta meilleure amie et colocataire et les avais fourrés, avec tout de même le plus de soin possible, dans les futurs bagages que tu avais pris. Il fallait bien les remplir d'affaires pour qu'ils deviennent des bagages, après tout. Tu n'avais aucunement l'intention de donner l'occasion à Charlie de riposter. Le simple fait qu'elle ne t'avait pas encore remarquée et te tournait le dos, allongée sur son lit, c'était signe qu'elle n'était pas en état de riposter. Alors, comme une terrible personne, tu profitais de sa faiblesse pour arriver à tes fins. Tu te consolais toutefois en te persuadant que c'était pour la bonne cause, même si ça t'offrirait des vacances que tu méritais. Et que ton job allait tout de même un peu te manquer, mais il n'était pas question de toi, mais de Charlie. Et que pour elle, tu étais capable de déplacer des montagnes, et, en l'occurrence, de vider une partie de ton compte en banque. Mais tu avais tout prévu. Au programme: dépaysement complet. Tu n'espérais de ce petit voyage à venir que du bien, et tu espérais que ça ferait du bien à Charlie, qui avait véritablement besoin, de ton point de vue propre et personnel, de vacances et de s'éloigner de tout ça. Tu n'avais pas besoin de tout savoir de la situation pour comprendre que c'était une situation d'urgence extrême.

Finalement, elle s'était décidée à bouger la tête vers toi. Te regardant bizarrement, sans un mot, tu l'ignorais dans un premier temps. Mais, force de tourner la tête vers elle, tu finis par soupirer et par la regarder. « Quoi? » Tu savais que si tu la mettais au courant de tes projets avant que ses valises ne soient prête, il y avait de très grandes chances qu'elle te dise non et t'envoie chier. Tu l'aurais mérité, pour le coup, certes, mais tu n'accepterais aucun refus, c'était décidé, comme ça, et il n'y avait pas lieu à une quelconque négociation. « Qu'est-ce que tu fais? » me demanda-t-elle d'un ton las. Surprise, je m'arrêtais, une pile de hauts dans la main, comme une gamine prise en flagrant délit de bêtise. On en était pas loin, mais quand même. Et ce n'était pas parce que j'avais la taille d'une adolescente que j'en étais une, d'autant plus. Aussitôt, me rendant compte de ce très léger détail, je haussais mes épaules et continuais mon petit manège. « T'occupe! Tu verras bien. » Bon, en l'occurrence, c'était pas très correct de lui dire ça puisque j'étais dans sa chambre en train de ranger des affaires à elle dans une valise qui ne tarderait pas à sortir de sa chambre, mais je n'avais aucune envie de lui gâcher la surprise.


par humdrum sur ninetofive

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlie Moriarty
La baroudeuse amoureuse
☞ ÂGE : 30 conneries au compteur et ça ne s'arrange pas avec l'âge.
☞ STATUT : Un coeur pris dans un corps libre.
☞ PROFESSION : Je ne suis plus ce que j'étais, mais j'ai trouvé un petit poste à la gazette du coin.
☞ HABITATION : J'ai trouvé refuge dans une colocation et Pascal n'apprécie pas trop.

☞ BAFOUILLES : 290 ☞ PSEUDO : TAZ.
☞ AVATAR : Troian Bellisario ♥
☞ CREDITS : (c) avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Un nounours frustré (Caleb, la propriété de Jasper), un démon (Benou, la moitié de Charles) puis un vieux gâteux (Sirius, l'idéal de Willy)

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Mar 21 Fév - 17:22






allez, remue-toi!


charlie░emma
Je m'étire doucement, passant mes bras au dessus de mon visage. La chaleur de mon lit, tout ce que j'aime. Un poids atterri sur ma jambe. Un poids non identifié, enfin je ne tarde pas à trouver le destinataire. J'ouvre un œil, puis avant que le second s'ouvre, un bras m'attrape, me ramenant vers une autre chaleur. J'ai à peine le temps de me réveiller, que je sens son souffle contre mes lèvres. Un réveil, comme je les aime. J'hésite à ouvrir l'autre, puis je craque. « Charlie il est sept heures .. » me dit-il de sa petite voix matinale… les yeux toujours fermés. Je blottis mes pieds entre les siens, me serrant un peu plus contre lui. « dors. » non je n'ai pas envie. Je me mordille la lèvre inférieur. Il est trop mignon quand il fait sa petite tête de semi fâché. Je dis bien « semi » car je connais ses traits. Et je sais qu'il ne m'en veut pas. De un, je n'y suis pour rien et de deux c'est lui qui parle, pas moi. Donc c'est qui le plus réveiller des deux ? Ok certainement moi, mais ça n'empêche qu'il cause plus que moi. Faut croire qu'il me connaît bien. Je ne bouge pas, passant une main sous mon visage. Ramenant l'autre devant le sien. Il va me grogner et dire que je le fais chier, m'en fous. Du bout de mes doigts, je joue sur son visage. Son nez bouge, ce qui m'amuse. Les chatouillis matinales ? On ne peut pas dire que ça soit son fort, mais moi j'aime bien. J'aime analyser chacun de ses traits, j'ai beau les connaître par cœur, je m'en lasse pas. « T'as fini. » Non je commence et le pire c'est qu'il le sait, puisque ses mains resserrent leur étreinte. J'aime bien être contre lui et j'aime bien le faire chier, je l'avoue. « Charlie ... » mes doigts sur sa bouche. Il en choppe un ou deux. Ce qui veut dire : ça suffit. L'est pas joueur, enfin quand il veut. Là il veut dormir, moi pas. Moi je veux jouer, moi je veux « t'es chiante, tu l'sais ça ? » un peu, mais j'suis pas sûre. Il finit par me lâcher et passer ses mains sur son visage. Oup's, je l'aurais réveillé ? Je souris, amusée par la situation, me mordillant la lèvre. « C'est toi qui aura commencé. » Hein ? De ? Quoi ? « Aaaaah non lâche moi... » Il m'encercle et m'attaque, le tricheur. Il sait que je suis chatouilleuse. Il triche, c'est mal. Je tente de me débattre, mais il est bien trop fort et il m'a prise par surprise. C'est surtout ça. Lui au dessus et moi en dessous.. je ne peux rien faire. J'essaie de ramener mes jambes contre ma poitrine, histoire de faire bouclier, mais sa carrure m'en empêche. « Ok … ok je rends les armes. » dis-je entre deux rires. Toute façon, je ne peux pas faire mieux. Les chatouilles s'arrêtent, le temps pour moi de me remettre de ça. Cependant je le sens toujours au dessus de moi, je l'attrape par le tee-shirt. Déposant mes lèvres contre les siennes. Il ne dit rien, au contraire, il se laisse faire. J'ai pas eu mon bisous et ça, c'est mal. Je sens ses mains qui remontent le long de mon visage, avant qu'il pose son front contre le mien. Bon sang que je suis bien. Des picotements dans le bas du ventre, mais ça c'est une autre envie… partagée si j'en crois ce que je sens contre moi. Ses lèvres descendent dans ma nuque, ses mains remontent mon tee-shirt. Il sait totalement s'y faire avec moi et je dois avouer que j'aime ça. Remontant une jambe pour le sentir un peu plus près de moi….

Hum … j'ouvre un œil, à contre cœur… c'est quoi ce bordel ? J'étais paisiblement dans mon rêve et là… Là un bruit m'en a sorti. Mes lèvres arrachent des bruits étranges, tel un castor, je tourne dans mon lit. Bon, je ne sais pas ce que je fais un castor en temps normal, mais si j'avais une queue comme lui. Je ferais autant de bruits, ça c'est sûr. Je finis par sortir la tête de mon oreiller, puisque le bruit ne s'arrête pas. J'ai l'impression de me réveiller dans un poulailler, quoique je suis pas sûre de la métaphore. J'attrape mon téléphone histoire de voir l'heure et de me confronter à la réalité… pas de nouvelles. Ce qui me fait mal, je déglutis et balance l'objet. À quoi je m'attendais ? Je plisse des yeux, je rêve ou bien. « Qu'est-ce que tu fais? » dis-je de ma voix la plus chaleureuse qu'il soit.. ok je l'avale presque et alors ? Elle vient tout de même de me sortir d'un merveilleux rêve, elle devrait avoir honte. J'attrape un mouchoir, mon nez me chatouille, regardant Mary Poppins s’affairer sous mes yeux. Par moment je me demande ce qu'elle consomme, non parce que là, c'est d'la bonne. « T'occupe! Tu verras bien. » Quand je dis que c'est de la bonne. Elle est mignonne, mais pourquoi est-ce qu'elle prend mon tee-shirt. « Pas le prune il est sale. » Je vois qu'elle se stoppe un instant, contemplant le haut en question et le balançant sur la gauche. Oui, c'est ça, je m'occuperais de ma machine quand j'aurais envie. C'est à dire : pas tout de suite. Ma Mary à moi, continue de s'activer. J'en ai presque la tête qui tourne. « Non, mais sans rire Timon, je t'adore, mais c'est quoi l'délire ? » Je suis toujours autant aimable… un peu plus qu'une porte de prison parce qu'il faut pas déconner. On parle de la seule et unique. D'ailleurs, je ne comprends pas, elle m'a foutu la paix ces derniers jours, je l'en remercie d'ailleurs et là… Là elle retourne ma chambre. « Tu m'fais un remake de ces du propres ou bien tu t'es prise pour Damidot ? » L'un dans l'autre, je sens la catastrophe arriver. Non mais c'est quoi son délire. Je remonte ma couette contre moi, si seulement c'était réel et non qu'un rêve… un rêve que j'avais à porter de mains durant des années… et j'ai tout foutu en l'air.. maudite je suis.  


par humdrum sur ninetofive

_________________
What is a soulmate?

“It's like a best friend but more. It's that one person that knows u better than anyone else. Someone who makes you a better person, actually..they don't make u a better person, u do that yourself. They inspire you. A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that. .”©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t300-charlie-holmes-vous-ne-resoudrez-jamais-cette-enquete#5791
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 98 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen.

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Sam 25 Fév - 10:13






allez, remue-toi!


charlie░emma
Tu n'avais pas l'intention de faire des quartiers. Cette fois-ci, ce ne serait pas Charlie qui déciderait, c'était toi, et tu n'avais pas l'intention d'y aller de main morte. D'ailleurs, tu n'y allais pas de main morte prenant les affaires de ta meilleure amie sans vraiment réfléchir, sans vérifier si c'était des vêtements qu'elle mettait souvent ou sans même prendre considération d'une éventuelle odeur malodorante. Ton Pumba te demanda rapidement ce que tu faisais. Tu n'étais pas le genre à cracher le morceau, pas si ton plan tout entier ne tenait qu'à un simple fil, celui du bon vouloir de Charlie.

En regardant dans ses t-shirts, car il fallait prendre autant des pulls que des vêtements plus légers, après tout, vous viviez en Grande Bretagne, vous vous étiez habituée au froid... même si ce n'était pas tout à fait le même qui vous avez mis à l'épreuve pendant des années (Bonjour Stockholm!), c'était une habitude à prendre. Et puis les manteaux, ça existait après tout. « Pas le prune il est sale. »[/i] Tu roulais des yeux. Pourquoi était-il rangé s'il était sale, sérieusement? Dans un soupir, et à regret parce que tu adorais ce t-shirt, tu le balançais dans un coin de sa chambre : tu n'allais pas ranger sa chambre, mais s'il fallait lui donner un petit coup de pouce pour faire un tri entre le propre et le sale, tu étais là pour ça en faisait sa valise. « Ok... »

Sans davantage de parole, tu continues ton petit manège. Tu dois être sacrément chiante aux yeux de Charlie pour qu'elle te regarde ainsi mais tu fais tout pour ne pas croiser son regard. L'heure est grave et tu sais très bien que si tu croises ses yeux qui te suspectent de lui préparer un mauvais coup, tu vas finir par exploser de rire : Adieu toute crédibilité, autant l'avouer.  « Non, mais sans rire Timon, je t'adore, mais c'est quoi l'délire ? » Tu inspires profondément. Faut-il vraiment que tu lui balances tout maintenant? Tu n'as qu'une seule peur c'est qu'elle se jette sur toi pour te faire arrêter tes bêtises. Bon, en même temps, c'est Charlie. Mais tu as presque fini, il ne manque plus que des paires de chaussettes et ses sous vêtements dans ses futurs bagages, et il ne lui manquerait plus que sa trousse de toilette.

En évitant de parler de trop, ou même de dire quoi que ce soit qui pourrait te trahir, tu décides d'attendre un peu avant de tout lui déclarer. Pour fermer sa valise, vu que tu en as mis un peu trop, tu t'assois dessus pour aider le zip à glisser tout seul. « Tu m'fais un remake de c'est du propres ou bien tu t'es prise pour Damidot ? » Là, tu n'en peux plus. Tu pouffes de rire. Où elle va chercher ça, sans déconner, c'est pas non plus comme si tu avais ton balai et tous les trucs pour faire la poussière. Et puis sa chambre était dérangée, ce n'était pas une porcherie non plus; « Comme tu peux le voir, je viens de finir ta valise. Maintenant, tu files te doucher, t'habiller, et tu reviens me voir. Plus vite que ça! » Ajoutais-tu avec un sourire bienveillant, malgré le ton beaucoup trop enjoué et autoritaire à la fois dans tes paroles. Les bras croisés sur ta poitrine, tu croisais vraiment les doigts que ça ait fonctionné et qu'elle ne te refuse pas une si petite demande... ou cet ordre, à vrai dire.

Et peu importe qu'elle ait remonté sa couette jusqu'à son menton, son front ou bien au dessus de sa tête. Tu étais prête à la tirer par les pieds de son lit et l'amener sous la douche pour la mouiller, même toute habillée. Tu savais au moins que, comme ça, elle n'aurait plus aucun moyen de résister à ta supposé autorité. Oui oui, Timon finirait bien, un jour, par dominer le monde... ou pas, mais bon, ça, c'était ce qu'il ne fallait surtout pas dévoiler, et surtout pas à Charlie à ce moment précis.  


par humdrum sur ninetofive

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlie Moriarty
La baroudeuse amoureuse
☞ ÂGE : 30 conneries au compteur et ça ne s'arrange pas avec l'âge.
☞ STATUT : Un coeur pris dans un corps libre.
☞ PROFESSION : Je ne suis plus ce que j'étais, mais j'ai trouvé un petit poste à la gazette du coin.
☞ HABITATION : J'ai trouvé refuge dans une colocation et Pascal n'apprécie pas trop.

☞ BAFOUILLES : 290 ☞ PSEUDO : TAZ.
☞ AVATAR : Troian Bellisario ♥
☞ CREDITS : (c) avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Un nounours frustré (Caleb, la propriété de Jasper), un démon (Benou, la moitié de Charles) puis un vieux gâteux (Sirius, l'idéal de Willy)

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Mer 8 Mar - 17:30






allez, remue-toi!


charlie░emma
 Je ne comprends rien n'à rien. Je ne sais pas ce qu'elle me fait. Hormis une nouvelle décoration de ma chambre. Quoi ? Elle est si en bordel que ça ? Je ne trouve pas. Ok je me suis laissée aller ces derniers jours et alors ? J'ai pas envie de ranger, j'ai envie de rien pour tout dire. Je veux juste qu'on me laisse mourir en paix. Bon ok, mourir est un bien grand mot, ironie vu qu'il n'est pas si grand, mais je me comprends. Je n'ai pas envie de voir du monde, la foule et tout le bordel. C'est déjà un exploit que j'aille au boulot. Mon chef me tape sur le système, mais c'est parce qu'il fait parti du sexe qui m'agace en ce moment, soit les mecs. Ils me gavent et je n'ai pas envie d'en recroiser un de sitôt, ça vaut pour Aiden. Je crois qu'il a compris, puisqu'il se fait petit. C'est mieux pour son karma, je ne suis pas d'humeur. Je l'adore, mais là.. Là rien. J'ai juste besoin de faire le point, donc pas de contradiction. Je regarde Ems qui s’affaire toujours autour de moi. Elle me prépare quoi ? Le pire c'est qu'elle ne veut absolument rien me dire. La charogne. Ok peut-être que je ferais la même chose à sa place et alors ? Là n'est pas la question. J'ai envie de rester sous ma couette, mais elle a pas l'intention de me laisser ce havre de paix. Et dire que c'est mon amie, pire ma meilleure amie. « Comme tu peux le voir, je viens de finir ta valise. Maintenant, tu files te doucher, t'habiller, et tu reviens me voir. Plus vite que ça! »  What ? J'ouvre les yeux un peu plus grand, elle est sérieuse ou bien ? Je regarde la valise puis elle, puis la valise et de nouveau elle. « Emma je t'adore, mais ... » je vois à son regard que ce n'est même pas la peine que je discute. « T'es sérieuse ? » Elle me fait oui de la tête et pire : elle me dégage de mon lit. Ok c'est bon j'ai compris, mais j'ai pas envie de sortir, encore moins d'aller sous la douche. Je n'y peux rien mon odeur naturel me plaît. « Je vois pas pourquoi tu fais ça je vais … bien. » croisant les bras sur ma poitrine. L'affrontant du regard. Oui je vais bien. Parfaitement bien et même que je suis totalement crédible. Elle me juge, je le vois dans son regard, bas en haut puis me balance des fringues. « C'que .. ok ! » Je rends les armes et me dirige vers la salle de bain. Ce n'est pas comme si elle me laissait totalement le choix.. je l'ai pas en vrai. La preuve. Elle m'a pris quoi comme habit, jeans kaki, haut simple. Wow ! Je sens qu'elle me prépare une expédition, mais … mon lit … shit ! Ça m'apprendra à ne pas fermer ma chambre à double tour.

Je reconnais que l'eau sur ma peau me fait du bien. J'oublie un instant les derniers événements, plus particulièrement ce rêve. J'ai encore des chaleurs partout dans mon corps. Si seulement ça pouvait être.. réel … si seulement il pouvait me rejoindre sous cette douche. Ok je suis en manque et pas qu'un peu. Pour la peine : douche froide. Ça me réveille à moitié au passage. Et surtout me glace le sang, mais bon le prix pour oublier mes envies. Je finis par couper l'eau, après quoi … dix minutes sous la douche. On sait jamais, elle a peut-être abandonner ses projets. Je me sèche en vitesse, m'habille et tant pis pour les cheveux. Ils resteront mouillés. Je préfère qu'ils se sèchent naturellement. Je finis au moins les pointes avec la serviette, sortant de la salle de bain et tombant … sur Emma. « Tu sais je vais pas m'échapper par la fenêtre hein ? » Je précise au cas-où elle continue de m'examiner. « ça va je suis potable ou faut encore que je frotte ? » dis-je en rigolant à moitié. Je balance la serviette sur la panier à linge. Tant pis, je m'occuperai de ça plus tard. Me dirigeant vers ma chambre.. j'ai besoin de voir un truc. « Emma j'te dis que ça va.. pas besoin de .. » mon regard se perd à nouveau sur cet écran.. je ne sais pas ce que j'attends… j'en sais rien … « bien » finis-je ma phrase qui n'a pas vraiment de sens. « Pourquoi il … non .. rien. » ouais au final elle a peut-être raison. « Bon alors c'est quoi ton plan ? » J'arque un sourcil et la détaille. Balançant mon téléphone dans mon sac. Oui parce que je sens qu'on va bouger et je préfère le mettre là, moins tenter de le regarder .. d'attendre… quoi ? Bonne question. Je baisse les armes toute façon face à Timon, je ne fais bien souvent pas le poids.  


par humdrum sur ninetofive

_________________
What is a soulmate?

“It's like a best friend but more. It's that one person that knows u better than anyone else. Someone who makes you a better person, actually..they don't make u a better person, u do that yourself. They inspire you. A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that. .”©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t300-charlie-holmes-vous-ne-resoudrez-jamais-cette-enquete#5791
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 98 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen.

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Dim 12 Mar - 22:32






allez, remue-toi!


charlie░emma
Contre toutes les réflexions, assez drôles pour certaines, de Charlie, tu ne t'étais pas démontée. Tu savais très bien que si tu n'allais pas jusqu'au bout de ta mission remplissage de valise, tout tomberait à l'eau et ton Timon resterait là, comme une véritable loque humaine. Et tu n'avais clairement pas envie de subir ça pendant des jours et des jours, ça te déchirait suffisamment le coeur comme ça. «  Emma je t'adore, mais ... T'es sérieuse ? » Elle s'était interrompue. Tu lui avais lancé ce regard qui voulait clairement dire que tu n'étais pas disposée à tergiverser. Tu ne pris d'ailleurs pas la peine de répondre à sa question, qui sonnait comme de la pure rhétorique à tes oreilles. Jamais tu n'aurais fait une telle chose si tu n'étais pas sérieuse. « Je vois pas pourquoi tu fais ça je vais … bien. » Ton regard voulait tout dire, et il croisa le sien. Tu n'étais pas du genre à lancer des regards de jugement, et pourtant c'était exactement ce que tu étais en train de faire. Qu'elle ne te dise pas que tu te faisais des films, rien que son état, ça se voyait que les choses n'allaient pas bien. Alors qu'elle le dise à d'autres, ça passait encore, mais à toi, non.  « C'que .. ok ! » Un sourire victorieux s'affichait sur ton visage. Oui! Tu avais remporté cette victoire.

Charlie à la douche, tu en profitais pour arranger un peu sa chambre. Hors de question de faire du ménage, mais tu ne pouvais pas la laisser dans un tel bordel. Contre ce qu'elle t'avait dit, tu ramassais tout le linge qui trainaît pour aller le mettre dans la machine. Tu enchaînais en ôtant les draps de son lit et en ouvrant la fenêtre. Le reste, elle se débrouillerait, peut-être que tu l'aiderais, à voir. Après coup, tu sors ses valises de sa chambre en les mettant dans le couloir, entre sa chambre et la salle de bain. Tu eus à peine le temps de lever la tête que tu te retrouvais nez à nez avec ta meilleure amie. Tu ne fus toutefois pas plus surprise que ça: elle était déjà dans l'appartement, tu avais su où elle était et qu'elle ait fini sa douche était complètement normal. « Tu sais je vais pas m'échapper par la fenêtre hein ? ça va je suis potable ou faut encore que je frotte ? » Tu roulais des yeux à sa phrase.« Je sais bien... Ouais, ça a l'air correct, ouais. » Tu as un peu de peine pour ses longs cheveux qui dégoulinent sur son t-shirt et les éventuels noeuds qui s'apprêtaient à se former sans brossage, mais tu te taisais. Elle allait sûrement y penser.

Elle retournait dans sa chambre, et tu la suivais, un peu comme un petit chien, mais surtout pour vérifier qu'elle n'aille pas se recoucher, bien que son lit était désormais vide. Ce à quoi elle ne tilta pas. Elle te connaissait suffisamment que lorsque tu partais dans quelque chose, tu pouvais finir dans un extrême assez hallucinant. Et c'était le cas. « Emma j'te dis que ça va.. pas besoin de ... bien Pourquoi il … non .. rien. » Tu ne comprenais pas. De quoi était-il question au juste? Tu haussais les épaules. C'était sûrement de Bastian, dont il était question, ou alors d'un mec, peut-être son dernier coup de coeur, même si ça t'étonnait un peu, elle te disait toujours ce genre de choses, et son état n'aurait pas eu de logique dans ce cas là... Ouais, finalement, il n'y avait pas de doute, c'était de Bastian dont il était question. « Bon alors c'est quoi ton plan ? » Tu roulais des yeux. Ton plan? Elle était si loin du compte... « Tu files te démêler les cheveux, tu enfiles une veste, une écharpe et des chaussures, tant qu'à faire et on fonce à l'aéroport. » Tu fis demi-tour pour sortir de sa chambre avant de te raviser. « Et avant que tu ne poses la question: oui, moi, mes affaires sont prêtes pour le départ. » De toute façon, tu ne lui laissais pas le choix. Mais tu ne lui dirais pas où vous atterrirez. Même s'il s'agissait d'un aéroport riquiqui, qui ne laissait aucun doute sur l'endroit d'où vous débarqueriez. 


par humdrum sur ninetofive

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlie Moriarty
La baroudeuse amoureuse
☞ ÂGE : 30 conneries au compteur et ça ne s'arrange pas avec l'âge.
☞ STATUT : Un coeur pris dans un corps libre.
☞ PROFESSION : Je ne suis plus ce que j'étais, mais j'ai trouvé un petit poste à la gazette du coin.
☞ HABITATION : J'ai trouvé refuge dans une colocation et Pascal n'apprécie pas trop.

☞ BAFOUILLES : 290 ☞ PSEUDO : TAZ.
☞ AVATAR : Troian Bellisario ♥
☞ CREDITS : (c) avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Un nounours frustré (Caleb, la propriété de Jasper), un démon (Benou, la moitié de Charles) puis un vieux gâteux (Sirius, l'idéal de Willy)

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Jeu 16 Mar - 20:23






allez, remue-toi!


charlie░emma
 Emma, mon adorable et douce Emma. Deux traits de son caractère que je ne vois guère aujourd'hui. Non aujourd'hui, elle a décidé d'être mon bourreau. Pourquoi ? Je n'ai pas encore la réponse, mais c'est une question de temps. Elle peut se la jouer mystérieuse, autant qu'elle veut, elle finira par cracher le morceau. Je vais l'avoir à l'usure, ou pas. Mais je finirais par savoir ce qu'elle me réserve, elle ne peut pas se taire éternellement … enfin je crois. Non, elle ne va pas me faire deviner ce qu'elle mijote … Enfin je n'en sais rien. Je me sens encore plus perdue, merci Emma. Tout allait bien dans ma tête et puis.. Ouais mensonge. Est-ce que tout va réellement bien ? Clairement je n'en sais rien. Ces derniers événements .. et puis mon mutisme. Parce que ça me paraît plus facile ainsi, moins vrai peut être.. Je ne sais pas. Tout ce que je sais, c'est que j'ai abordé le sujet avec Barnes, pourquoi lui ? J'en sais rien, il se trouvait juste là. Il n'était pas prêt à ce que je déballe mes états d'âmes, mais il n'a pas eu le choix. J'ai besoin de comprendre, j'ai besoin de savoir.. et on ne peut pas dire que les réponses m'ont plu. Toute façon, je pense qu'aucune de ses réponses ne m'auraient plu ou convenu… Je n'en sais rien. Tout ce que j'ai envie, là maintenant. Ma première réponse serait lui. Je ne sais pas comment il est… et je ne sais même pas pour moi. Dans quelle histoire je me suis encore embarquée… pourquoi tout ne pas être simple … ça me paraît si … je n'en sais rien. J'aimerais bien le chasser de ma tête, mais ça me paraît impossible. Il est constamment là. Si je pouvais avoir une petite cuillère pour l'extraire de ma tête … ça me paraît tellement plus simple ainsi, mais rien n'est simple. J'ai beau dire que je vais bien, elle sait. Elle sait la vérité, j'oublie parfois qu'il s'agit d'Emma. Qu'elle me connaît depuis toujours, qu'elle sait quand je mens, que je fais semblant… et inversement. Ce n'est pas ma meilleure amie pour rien. Alors oui je lui obéis, toute façon je n'ai pas franchement le choix. Elle a beau être petite, elle en a dans le sac. J'ai toujours dit qu'il fallait se méfier des apparences. Et sous cette taille se cache une géante, qui n'a pas froid aux yeux. La preuve, elle me secoue comme une puce, me retourne pour que je lui obéisse, que je le veuille ou non.

Je fixe ma chambre, qui se trouve être un peu plus … propre. Il faut vraiment que j'arrête de la laisser traîner dans les environs. Après mes affaires, moi, elle s'en est prise à ma chambre. Pourquoi ? C'est la question qui me brûle les lèvres. Sauf que pour l'heure, c'est le compte rendu, elle m'examine. Bon je vais peut-être pouvoir retrouvé la paix… ou bien elle va me dire ce qu'elle trafique. Ça pourrait être utile. « Tu files te démêler les cheveux, tu enfiles une veste, une écharpe et des chaussures, tant qu'à faire et on fonce à l'aéroport. » J'arque un sourcil, elle a pas dit ce que je pense qu'elle a dit. J'ouvre grand les yeux, elle s'apprête à partir et reviens vers moi. « Et avant que tu ne poses la question: oui, moi, mes affaires sont prêtes pour le départ. »  Je … ok message est clair. Il faut que je finisse de me préparer. J'aurais beau lui dire « et si je veux pas » je crois que ce n'est même pas envisageable ou pensable. Elle a tout prévu, un vrai petit démon quand elle s'y met. Je souffle un instant et me laisse tomber sur mon lit. Rebondissant un peu. Me démêler les cheveux, vraiment ? Elle va jusqu'au détail. J'attrape ma brosse, et les peigne rapidement. Attrapant le reste de  mes affaires. Un bonnet fera l'affaire. Des converses et le tour est joué. Je ne sais pas où on va, mais il n'y a pas beaucoup de destination possible. Enfin techniquement si, mais elle n'a pas le budget pour nous emmener en Australie, surtout pas à la dernière minute. Donc je pense qu'on doit rester dans le coin. « C'est bon je suis prête. » dis-je en attrapant mon écharpe. Elle fixe toujours. « T'as vu j'ai pas bronché, » lui dis-je avec le sourire. Je sais : il manquerait plus que ça, mais bon elle me kidnappe sans même me prévenir. Je la suis, c'est à mon tour de jouer le petit chien, sans broncher. J'attrape pascal au passage. « Sois sage vieux matou ! » il me lance un de ces regards avant de partir en direction de ma chambre. Je comprends tout de suite le message : le lit rien que pour moi.

Suivant Emma jusqu'au taxi, elle a les valises. J'ai beau tenté de lui en prendre une, elle incite. Elle me mordrait presque. Elle a peur que je m'échappe ou bien ? Le taxi ne tarde pas à arriver. Je me pose à ses côtés. « Ems .. merci ... » je sais qu'elle fait ça pour moi. Dans le fond si elle fait ça, c'est que j'en ai besoin. « Je ... » j'attrape mon téléphone, hésitant toujours… Finalement j'hésite un instant, puis compose un message. Je ne sais pas s'il va me chercher, vouloir me voir, mais je n'abandonne pas. Hors de question. Je ne sais pas où tout ceci va mener, mais je vais me battre… même s'il faut que je finisse encore plus en éclat qu'à présent. Je souffle un instant, essuyant la larme qui apparaît au coin de mon œil. Tournant la tête vers ma Emma, me raclant la gorge. « J'crois que j'en ai des choses à te dire ... » finis-je par lui dire avant qu'elle me prenne dans ses bras. Juste ce que j'avais besoin … 


par humdrum sur ninetofive

_________________
What is a soulmate?

“It's like a best friend but more. It's that one person that knows u better than anyone else. Someone who makes you a better person, actually..they don't make u a better person, u do that yourself. They inspire you. A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that. .”©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t300-charlie-holmes-vous-ne-resoudrez-jamais-cette-enquete#5791
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 98 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen.

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Jeu 30 Mar - 9:43






allez, remue-toi!


charlie░emma
Quand tu as une idée en tête, elle est fixe. Même si tu en deviens complètement chiante à vrai dire. Là, tu sais certainement que tu abuses carrément avec Charlie, mais il faut qu'elle se sorte, il faut qu'elle pense à autre chose, qu'elle se vide la tête et qu'elle oublie un peu, ne serait-ce le temps d'un instant. Alors oui, tu avais tout chamboulé dans ses plans pour la journée, dans son train de vie jusqu'à la nuit et certainement aussi toute sa chambre, mais tu n'avais pas une once de culpabilité en toi. Tu faisais ça dans un but précis et il était hors de question ni que tu changes d'avis ni que tu laisses tomber ta meilleure amie.

Elle sortait de la douche, et tu la surveillais. Oui, tu avais complètement l'air d'un petit chef, à surveiller qu'elle allait bien là où tu voulais qu'elle soit, mais tu estimais véritablement n'avoir pas le choix. Tu n'avais aucune idée d ce qu'il se passait réellement pour elle, même s'il t'était facile de le deviner. Mais tu ne savais pas exactement quoi et outre le fait que ça te rendait malade, tu voulais être là pour elle et ne pas la laisser s'enfoncer dans un gouffre sans fin, ce qu'elle avait déjà fait depuis qu'elle s'était enfermée dans sa chambre sans communiquer avec l'extérieur. Et ça ne te plaisait pas. Pas du tout, à vrai dire. Après tes ultimes recommandations, Charlie revint, fin prête. «  C'est bon je suis prête. T'as vu j'ai pas bronché. » Sans un mot, tu regardes ta meilleure amie avec un œil pas complètement convaincu du tout. Son chat vint se coller à nos pattes et elle lui dit au revoir. En voyant la réaction du matou, ton coté moqueur ressortit et tu laissais échapper un petit rire narquois.
Ton regard voulait tout dire, et il croisa le sien. Tu n'étais pas du genre à lancer des regards de jugement, et pourtant c'était exactement ce que tu étais en train de faire. Qu'elle ne te dise pas que tu te faisais des films, rien que son état, ça se voyait que les choses n'allaient pas bien. Alors qu'elle le dise à d'autres, ça passait encore, mais à toi, non.  « C'que .. ok ! » Un sourire victorieux s'affichait sur ton visage. Oui! Tu avais remporté cette victoire.

Vous sortiez rapidement de l'appartement, une fois le taxi arrivé, valises à la mains. Enfin, plutôt pour toi, puisque tu préfères t'assurer que Charlie ne ferait pas demi-tour. Tu exagérais carrément, mais tu la connaissais. « Ems .. merci ... » Tu la regardes, un sourire sur les lèvres. Tu seras toujours là pour elle, même si ça signifiait que tu étais une grosse relou qui ne sait rien faire d'autre que de chambouler ses plans. « Je ... » Tu ne peux t'empêcher de la regarder. Peut-être finirait-elle par te dire ce qui n'allait pas? Ou peut-être pas, tu n'allais pas la forcer non plus. Tu passes ta main dans son dos, en le lui frottant, pour la rassurer. Tu n'allais pas disparaître de toute façon, et même si elle le savait, ça n'empêchait rien qu'elle le sache une nouvelle fois. Tu n'aimes pas la voir dans cet état, pas du tout, même, mais tu n'en as pas le choix. « J'crois que j'en ai des choses à te dire ... » Ca, tu le sais bien, mais tu n'es pas prête à la forcer à te dire quoi que ce soit. Tu te contentes de secouer la tête avant de lancer un petit « Oui... » Sans réfléchir d'avantage, tu te tournes vers elle et la prends dans tes bras. Tu as conscience que, peut-être, Charlie se sent seule. Avec tous ses déboires amoureux, tous au sujet de Bastian, tu ne peux que tout tenter pour la soutenir. « Ne t'en fais pas, je suis là... » Ce n'est pas grand chose, mais pendant votre trajet, c'est déjà ça.

Le taxi ne tarda pas à arriver jusqu'à l'aéroport, où tu sortais vos valises. Tu avais assez hâte, en fait, de monter dans l'avion, direction la destination de rêve que tu avais choisie. Enfin, de rêve, à tes yeux. « Tu me fais confiance, n'est-ce pas? » Tu n'avais pas vraiment besoin de poser la question, mais tu avais finalement un peu la trouille qu'elle soit déçue par ton choix de voyage, même pour un simple week-end. 


par humdrum sur ninetofive

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Charlie Moriarty
La baroudeuse amoureuse
☞ ÂGE : 30 conneries au compteur et ça ne s'arrange pas avec l'âge.
☞ STATUT : Un coeur pris dans un corps libre.
☞ PROFESSION : Je ne suis plus ce que j'étais, mais j'ai trouvé un petit poste à la gazette du coin.
☞ HABITATION : J'ai trouvé refuge dans une colocation et Pascal n'apprécie pas trop.

☞ BAFOUILLES : 290 ☞ PSEUDO : TAZ.
☞ AVATAR : Troian Bellisario ♥
☞ CREDITS : (c) avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Un nounours frustré (Caleb, la propriété de Jasper), un démon (Benou, la moitié de Charles) puis un vieux gâteux (Sirius, l'idéal de Willy)

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Mar 4 Avr - 18:37






allez, remue-toi!


charlie░emma
La ville défile sous mes yeux. Je devrais avoir peur, peur de ce qu'Emma me prépare, mais ce n'est pas le cas. Emma elle me connaît aussi bien que lui … je crois que c'est bien les deux seuls personnes, hors ma famille à me connaître autant. Entre elle et moi, y a pas besoin d'explication, de mots, c'est une évidence. Juste un regard. Sa main dans mon dos me fait du bien. Je sais qu'elle est là, elle le sera toujours. C'est Timon ! Sans elle, ma vie n'aurait pas été la même, je le sais et je pense que ça aurait été la même pour elle. On est relié. Âme sœur, sœur de coeur et tout un tas d'autres mots dans le même registre … Emma c'est mon bout de femme à moi, ma meilleure amie. La sœur que le destin a posé sur ma route. Une vie sans Emma, c'est même pas envisageable. Je range mon téléphone, ayant pris soin de lui envoyer un message. Je lâcherais pas, c'est tout ce que je trouve à lui dire … je n'arrive même pas à imaginer comment il se sent… aussi perdu que moi, je pense. Sauf que j'ai pas envie qu'il pense que j'ai fui, que j'abandonne à nouveau. Cette fois, je suis bien décidée à me battre. Je suis prête à me battre pour lui, pour nous. J'y crois. Je reste un moment dans les bras de ma Emma, parce que ça me fait du bien. Parce que j'en ai terriblement besoin. Je la laisse me guider vers là où elle nous embarque. Encore une aventure, je le sens. En même temps, il s'agit d'Emma. Elle ne peut pas rester en place, pire que moi. On a toujours été des électrons libres. Et je l'en remercie de me rappeler qui je suis … et de me sortir de mon lit à coup de pieds au cul. Ma léthargie a assez duré, du moins d'après elle… d'un côté j'étais bien sous ma couette. Personne pour m'embêter. Juste la chaleur de ma couette, de Pascal, parce que lui reste là quoiqu'il se passe. Et puis la bouffe, parfois les mouchoirs. Parfois la télé, mais en clair rien de productif. Je crois que ça alarme mon patron, il attend des articles… je lui dis qu'ils viendront… je n'ai juste pas dit l'année. Il a été cool de m'embaucher, faut pas que je lui fasse changer d'avis. Il faut que je me reprenne mais .. ça me paraît tellement .. dur. Remonter la pente. Savoir. Je soupire rien qu'en y pensant. Je sais que je vais me relever, mais ça me fatigue rien qu'à l'idée de faire le premier pas … d'un côté en étant ici, à ses côtés, je fais un premier pas. J'ai pris la décision de me battre pour lui… il faut que j'aille jusqu'au bout…

Emma me sort de mes rêveries. Le taxi finit par se garer devant l'aéroport. Je lui lance un regard intrigué. « Quelle question ! Je crois que je te suivrais partout, même s'il s'agit de camoufler un cadavre ... » Je regarde l'aéroport, puis ma Ems. « Rassures moi, ce n'est pas dans tes projets ? » dis-je en rigolant. Je n'espère pas. Ce n'est pas son genre, mais bon on peut s'attendre à tout avec Ems. Elle attrape nos valises, je me bats un instant avec elle pour prendre mon sac. Je n'ai pas cinq ans, je peux le faire. Et promis je vais pas faire marche arrière. C'est ce que mon regard lui indique. Elle capitule et me tend mon sac, brave bête. « Bon alors tu m'emmènes où ? » Je regarde le panneau de départ… tellement de destination possible, envisageable. Je ne sais pas vraiment où regarder. Je sais aussi que ce n'est pas le moment pour parler de B. Ce n'est pas que je ne lui fais pas confiance, loin de moi cette idée, mais là… Là ce n'est juste pas le bon moment, c'est ce que je ressens. Je suis mon petit Timon, elle sait où on va. Normal et heureusement, sinon je crois que je serais un brin inquiète. Bientôt je vais savoir où on va et j'avoue que j'ai hâte …  


par humdrum sur ninetofive

_________________
What is a soulmate?

“It's like a best friend but more. It's that one person that knows u better than anyone else. Someone who makes you a better person, actually..they don't make u a better person, u do that yourself. They inspire you. A soulmate is someone who you carry with you forever. The person who knew you and accepted you, before anyone else did. Or when no one else would. And no matter what happens, you will always love them. And nothing could ever change that. .”©endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t300-charlie-holmes-vous-ne-resoudrez-jamais-cette-enquete#5791
avatar
☞ ÂGE : 30 ans et toutes tes dents. Mais tes proches te disent souvent, pour te rassurer, que tu as l'air d'en avoir au moins cinq de moins.
☞ STATUT : Tu es célibataire depuis peu, mais ta rupture n'a pas été compliquée du tout, tu en aimes un autre depuis trop longtemps.
☞ PROFESSION : Photographe et reporter. Tu aimes le terrain, et comme tu peux combiner les deux dans le journal où tu travailles, tu ne vas pas te plaindre. Ta spécialité? La découverte de la nature.
☞ HABITATION : #128 thornhill

☞ BAFOUILLES : 98 ☞ PSEUDO : BH.
☞ AVATAR : Lucy Hale
☞ CREDITS : tu dois ta bouille à Cranberry.
☞ MULTI-COMPTES : Un beau brun du nom de Ron Flanigen.

MessageSujet: Re: allez, remue-toi! ≈ malie   Mar 18 Avr - 17:31






allez, remue-toi!


charlie░emma
Charlie peut s'avérer assez méfiante et tu le sais. Mais tu n'as aucunement envie de cracher ta "surprise" subitement. Tu sais qu'elle a besoin de souffler, c'est tout ce qui t'importe : tu feras tout ce qui est en ton possible pour lui permettre de penser à autre chose. Elle est comme ta soeur et tu n'as jamais laissé tombé ta fratrie. Alors elle non plus. Dans le taxi, tu sens l'inquiétude, seulement c'est la tienne qui prend le dessus. Et si ton Pumba n'arrivait pas à se relever? tu seras toujours là pour elle, d'accord, mais tu n'as aucune envie de voir ta meilleure amie dépérir de tristesse, d'autant que tu n'osais pas lui demander de quoi il retournait vraiment, de peur de lui faire davantage de mal, ce que tu ne souhaitais clairement pas. Ta Charlie, tu la chérissais, tu n'avais pas envie de lui infliger une quelconque douleur supplémentaire. D'autant que tu te doutais que celle-là était profonde. En même temps, s'il s'agissait de Bastian, ce que tu étais prête à parier en mettant tes deux bras au feu, c'était un peu normal aussi.

Une fois devant l'aéroport, tu lui demandais si elle te faisait confiance. C'était une question stupide, mais tu avais tellement peur d'avoir pris une décision pour rien que tu t'étais sentie obligée de savoir.  « Quelle question ! Je crois que je te suivrais partout, même s'il s'agit de camoufler un cadavre ... Rassures moi, ce n'est pas dans tes projets ? » Ta tête de mijorée veut tout dire.  « Un cadavre? Eurk, non, pas du tout! » Et puis il fallait être sacrément dérangé pour prendre un avion afin d'aller cacher un cadavre. Clairement, il y avait plus discret! 

Et puis, ta meilleure amie te demanda où tu l'amenais. Toi qui voulais garder la surprise tu sentais le moment où tu serais obligée de lui avouer votre destination venir. Et tu voulais lui faire la surprise, inévitablement. « Hmm... si je te dis "campagne", ça t'évoque quoi? » En ton for intérieur, tu croisais les doigts... que l'Irlande du Nord ne lui vienne pas en tête. 


par humdrum sur ninetofive

_________________


lovesong without the love
Can't feel it ☽ à ceux qui restent enfin, qui s'accordent un repos, comme ceux qui meurent pour rien, si loin sans une rose, je me dis que, soudain, mes peurs ce n'est pas grand chose, non pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

allez, remue-toi! ≈ malie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mars] Vous allez être punis, n''est-ce pas ? [PV]
» Allez, tous ensemble... On se motive... Et maintenant, on va regarder la pub.
» vous allez devoir vous passer de moi quelques temps :p
» [NU] Allez-y,butez-moi - Intermédiaire
» Vous allez me manquer ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-