AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 35 ans
☞ STATUT : Célib
☞ PROFESSION : Avocat et prof de droit
☞ HABITATION : .

☞ BAFOUILLES : 180 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Milo Ventimiglia
☞ CREDITS : breakeven
☞ MULTI-COMPTES : Judd le policier infiltré et Zoélie la patissière sexy

MessageSujet: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Jeu 9 Fév - 21:57

Cela fait quelques jours que Jadyn a préparé un formulaire de demande de divorce. S’il les avait déjà préparés autrefois, il ne les avait pas signé au final et avait même déchiré ces putins de formulaire. Pourtant aujourd’hui, il faut qu’il regarder la réalité en face. Les choses sont loin d’être arrangées avec Mazéa même s’ils revivent dans la même ville et ne tentant pas de le faire, ils ne risquent pas de pouvoir essayer d’aller mieux. Le couple qu’ils formaient autrefois après l’avoir été par simple mensonge, n’existe plus. Ils se sont aimés, Jadyn en est certain mais les sentiments, bien que toujours au fond de lui, ne peuvent pas arranger les maux du passé. Elle est partie sans regret, sans lui dire et n’a même pas été foutu de lui trouver de bonnes excuses quand ils se sont vus encore et encore, préférant les prises de tête aux discussions calmes et posées. Ils ne peuvent continuer ainsi. Ils doivent aller de l’avant, chacun de leur côté même si Jadyn suppose que la rouquine n’a pas attendu pour le faire de son côté. Jadyn n’est pourtant pas heureux, aujourd’hui pourtant, il va pouvoir faire une croix sur cette histoire. Il espère bien que Mazéa acceptera un divorce pur et simple, sans avoir besoin du moindre procès. Un accord à l’amiable fera l’affaire. Il ne sait pas, pour le moment il compte juste profiter de sa pause entre deux clients pour aller à son étage, retrouver son bureau pour les lui passer en main propre. Inutile de demander à qui que ce soit pour les lui donner à sa place. Il est assez grand pour l’affronter et il ne doute pas qu’elle acceptera de signer avec plaisir puisqu’elle n’a visiblement pas hésité la première fois. Pourtant, une fois devant son bureau, après avoir toqué plusieurs fois, Mazéa ne semblait pas présente et Jadyn ne se gêna pas pour pénétrer dans son bureau. Si son bureau est ouvert, c’est qu’elle ne doit pas être loin. Surement en pause ou en train de travailler sur un cas avec un client ou encore un autre collègue. Jadyn s’approcha donc de son bureau, non pas pour faire le curieux mais pour y déposer les fameux papiers. Pourtant, ce fut tout autre chose qui attira son attention. Une photo plus précisément où on pouvait voir Mazéa, un immense sourire sur les lèvres, sans aucun doute heureuse mais elle n’était pas seule. Un petit garçon qui semblait avoir trois ans, tout au plus, un petit métisse. Pas besoin de faire beaucoup de calculs ni d’hypothèses pour que des nombreux doutes viennent émerger dans ses esprits ? C’est quoi encore cette histoire ? Jadyn n’en revient pas. Il est complètement perdu, il sent le sol s’effondrer sous ses pieds alors qu’il a besoin de poser des questions à Mazéa même s’il n’est pas certain d’être prêt à les entendre. Ne pouvant bouger, il attendait qu’elle revienne, pas certain d’être impatient de lui faire face après cette découverte inattendue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 22 ans
☞ STATUT : célibataire , mais attiré par son ex qui est son professeur
☞ PROFESSION : étudiante en droit et en art
☞ HABITATION : dans une colocation

☞ BAFOUILLES : 432 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : belle thorne
☞ CREDITS : viceroy
☞ MULTI-COMPTES : Mattie ( Shay Mitchell) l'aveugle et Cappie ( Rachel Bilson)

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Jeu 9 Fév - 22:52

River & Jadéa  

Parfois le passé éclate et ce dernier explose nous laissant avec bien des maux ...malheureusement.  

Le boulot. J’en avais beaucoup dernièrement avec tout ce que j’avais à faire. Un gros procès était en train de pointer le bout de son nez et la partie adverse ne cessait d’abattre de nouvelle carte. Tout ça pour tenter de faire accuser un homme innocent. Malheureusement, je ne parvenais pas vraiment à me concentrer aujourd’hui. Mon fils me manquait et autant dire que ce n’était pas toujours comme ça, mais Jackson avait une angine rouge, il était mal, mais j’étais obligée de passer un petit moment au boulot, ne pouvant laisser mon client dans les mains incompétentes d’une autre personne. Je savais que je n’allais pas être là très longtemps, j’avais justement demandé à ma secrétaire de me trouver tous les dossiers en rapport avec le procès pendant le temps que j’allais rapidement rencontrer l’homme en prison. L’entretien avait été assez rapide, ce dernier m’avait redit la même chose que d’habitude, comment ne pas le croire ? C’était comme impossible, les preuves contre lui était très mince et pourrait accabler son propre voisin. Ce qui laissait trop de doute pour laisser tomber ce dernier. Mais ce concentrer était une chose bien difficile, alors que j’avais qu’une seule envie filer chez moi, je me devais de retourner à mon bureau pour prendre tout ce que Marie m’avait déposé sur le bureau. Roulant vite, peut-être même trop à tel point que j’aurais pu me prendre une contravention par un flic, mais j’avais su ralentir pile à temps, au pire j’aurais employé le mot urgence, peut-être pour tenter d’aller plus vite et lui aurait laissé une carte pour qu’il m’envoie le pv. Mais, cela ne fonctionnait pas toujours, je l’avais tenté deux fois et une fois sur deux ça n’avait pas fonctionné. Arrivant au bureau, je me garais pour finalement rejoindre les portes de la firme où je bossais. Déambulant dans les couloirs rapidement tout en prenant les escaliers pour éviter de devoir m’arrêter à tous les étages entre le premier et le huitième je m’étais aventurée à marcher, espérant sans doute que je m’en sortirais bien mieux. Ce fût moyennement le cas, j’étais arrivée presque en même temps que l’ascenseur et bien plus essoufflée que quand je montais grâce à ce maudit appareil. En arrivant devant la baie de mon bureau, je fus surprise et saisie de voir Jadyn debout dans ce dernier. « Tu fais quoi là ? » Que je lui demandais directement. Je le regardais m’agaçant assez rapidement. « Je n’ai pas de temps à perdre … d’autre on du boulot comparé à toi apparemment ! » Annonçais-je surtout que là j’avais mon boulot de maman à faire. Prenant mes dossiers qui était sur le bureau, tentant de réussir à tout porter de mon mieux j’attendais toujours que monsieur daigne me répondre.




LUCKYRED

_________________

 
 
true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 35 ans
☞ STATUT : Célib
☞ PROFESSION : Avocat et prof de droit
☞ HABITATION : .

☞ BAFOUILLES : 180 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Milo Ventimiglia
☞ CREDITS : breakeven
☞ MULTI-COMPTES : Judd le policier infiltré et Zoélie la patissière sexy

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Jeu 9 Fév - 23:37

Jadyn n’était pas très heureux d’en arriver au divorce mais ils ne pouvaient clairement pas faire autrement. Ils ne sont plus ensembles depuis des années donc mis à part faire trainer les choses pour énerver l’autre, ça ne sert à rien de vivre avec des illusions. Ils ne sont pas ensemble, le seront sans doute jamais. Trop de choses se sont passés et de toute façon ils ne semblent pas montrer la moindre chance que les choses puissent s’arranger. Pourtant à cet instant précis, ce n’est ni le formulaire de divorce, ni le fait de savoir que leur mariage tombe en morceau qui le préoccupe mais bel et bien cette découverte qu’il vient de faire. Qui est ce petit garçon ? Est-ce le fils de l’un de ses amis ou est-ce possible que ce soit le sien, le leur ? Jadyn ne se sent pas bien. Partagé entre la surprise et la colère. Il a besoin d’avoir des réponses avant de se faire des tas de scénarios qui le mettraient encore plus en rogne qu’il ne l’est déjà. Il attend donc la seule qui peut lui apporter les réponses dont il est besoin, autrement dit sa femme tant que leur divorce ne sera pas prononcé par un juge. Il la voit arriver dans son propre bureau et il la regarde, ne sachant pas quoi dire pendant un moment. Bouillant totalement de l’intérieur. Il la laissa parler, sentant la vapeur monter en lui. Il ne prit pas la peine de lui répondre, ce n’est pas le moment. Elle verra bien les papiers d’elle-même de toute manière. Il l’observa, se demandant bien si elle a fait ce qu’il pense qu’elle a pu lui cacher. Il espère se tromper car cela remettrait absolument tout en question. « C’est qui ? » Prit-il finalement la peine de lui dire. Il ne peut pas attendre plus longtemps. Il a suffisamment attendu alors qu’il était seul. Il aurait pu tenter de fouiller plus en détail son bureau mais il n’avait même pas la capacité de bouger le moindre petit doigt donc c’était bien trop lui demander. « Alors ? » il vient à peine de lui poser la première question, il pourrait quand même lui laisser le temps de répondre mais non, il n’a pas la patience d’attendre de savoir si ce garçon, si c’est le fils de Mazéa mais aussi le sien. S’il a l’âge qu’il parait, le calcul est tout fait, il peut très clairement être le sien. Jadyn n’était pas très bon en math à l’école mais si ses calculs se révèlent exactes alors elle était enceinte lorsqu’elle est partie sans se retourner. Sans lui dire au revoir et là, le fait qu’elle soit partie en emmenant avec elle son enfant se rajoute à l’addition. Ça commence à faire beaucoup, beaucoup trop selon Jadyn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 22 ans
☞ STATUT : célibataire , mais attiré par son ex qui est son professeur
☞ PROFESSION : étudiante en droit et en art
☞ HABITATION : dans une colocation

☞ BAFOUILLES : 432 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : belle thorne
☞ CREDITS : viceroy
☞ MULTI-COMPTES : Mattie ( Shay Mitchell) l'aveugle et Cappie ( Rachel Bilson)

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Jeu 9 Fév - 23:58

River & Jadéa  

Parfois le passé éclate et ce dernier explose nous laissant avec bien des maux ...malheureusement.  

Pas d’humeur pour un moment Jadyn. Non pas du tout le temps pour ça. Il n’avait pas autre chose à foutre de sa vie que me poursuivre tel un fantôme ? Entrer dans mon bureau j’y étais obligée pour récupérer mon boulot, mais lui parler, si je pouvais faire comme s’il n’existait pas chose qui était totalement impossible du coup. Enfin, n’ayant pas le choix j’étais partie à sa rencontre tout en ayant envie de lui hurler dessus et peut être de lui mettre quelques claques. En fait le voir m’énerver. Sans doute par rancune envers moi-même ce qui m’énervait bien plus du coup. La seule chose dont je voulais m’occuper aujourd’hui était Jackson et non pas les humeurs d’un vieux grincheux. Puis il me posa une question et en l’entendant, je cherchais à savoir de qui il parlait. Loin de voir de suite ce qu’il détenait entre ses mains je cherchais, jusqu’à déposer mon regard sur ses mains et par conséquent sur le cadre photo où je me tenais avec mon fils. Son fils par la même occasion. Restant muette, mais ne me démontant pas pour autant, je faisais le tour avec mes dossiers en main tout en ne quittant pas du regard Jadyn. Forte. J’aurais peine à y croire si je me trouvais dans mon passé face à Kendall. Mais là je tenais, je restais forte et tentais de ne pas me démonter face à l’interrogation de Jadyn. Pourtant dans mon esprit rien ne laissait présager le calme que relatait mon visage. « Un enfant … ce n’est pas clair que c’en est un ? » Que je finissais par l’interroger me retrouvant face à Jadyn. Lui dire maintenant que c’était son fils ? Non, impossible, je ne pouvais pas faire ça. Un manque de courage ? Peut-être. Mais surtout un manque de temps-là de suite. « C’est un acteur … je devais avoir ce boulot et une promotion que j’aurais par tous les moyens … » Mangeant un peu ma lèvre, je mentais et mon dieu ce n’était pas si facile que de manger du Nutella. Crotte. Ça aurait été plus sympa, mais autant me plonger corps et âme dans mon mensonge à présent, les retombaient en seront sans doute mortel par la suite. Le prix à payer. J’assumerais. « Ça c’est à moi ! » Me voilà à tenter de lui arracher la photo des mains et ne pouvant m’empêcher d’ajoutais une petite chose. « Quoi tu pensais qu’il était de nous ? » C’était dit d’une façon tellement naturelle que j’en restais bouche bée ayant presque honte de ma personne. Ma main encore sur la photo, mon regard plongé dans celui de Jadyn, j’avais chaud, me demandant dans quoi je venais de me plonger dans le fond, y avais-je réellement pensée ? Sans doute pas assez.


LUCKYRED

_________________

 
 
true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 35 ans
☞ STATUT : Célib
☞ PROFESSION : Avocat et prof de droit
☞ HABITATION : .

☞ BAFOUILLES : 180 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Milo Ventimiglia
☞ CREDITS : breakeven
☞ MULTI-COMPTES : Judd le policier infiltré et Zoélie la patissière sexy

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Ven 10 Fév - 0:21

Jadyn s’attendait à ce que sa femme se décompose totalement avant de lui avouer une information mettant en cause ses dernières années mais au lieu de cela, elle reste stoïque, ce qui lui, le rend mal à l’aise. Ne sachant quoi croire. Après avoir imaginé un tas de scénario possible où l’enfant était en réalité son enfant, le leur avec la femme qui a partagé sa vie il fut un temps, il a du mal à se dire que c’est une tout autre chose. Il refuse donc de croire ses dires. Un petit métis en plus, comme par hasard ? Ça lui parait gros. Ils ont peut-être joué les acteurs méritant l’oscar pour qu’elle ne soit pas exclus des USA et pour faire plaisir à sa mère, mais il imagine mal Mazéa mentir encore, après avoir su comment c’était difficile, pour le travail. « Je ne te crois pas ! » Bon, une partie de lui si, ça ne fait aucun doute, mais il n’arrive pas à admettre à Mazéa mais aussi à lui-même que tous les scénarios imaginables qu’ils étaient en train de se faire partaient en fumée. Cela voudrait dire qu’il regrette d’avoir imaginé qu’il s’agissait en réalité du fruit de leur amour. « Qu’est-ce que tu me caches hein ? » Il devenait sans doute fou à voir les conspirations de partout mais ce n’est pas de sa faute, sa femme le rend comme ça. Pas étonnant qu’avant de tomber amoureux l’un de l’autre ils se prenaient déjà tout le temps la tête. C’était excitant quand ils s’envoyaient en l’air mais aujourd’hui, ils passent plus pour des dingos qu’autre chose. Maintenant la photo dans sa main, il ne veut pas lui faire plaisir et le lui rende alors que la discussion n’est pas terminé car elle est loin de l’être. « Après tout ce qu’il s’est passé, tu me reprocherais de penser que tu m’as encore caché des choses c’est ça ? » Continu-t-il de dire, toujours sur le même ton. Mazéa essaye de s’exciter pour avoir la photo mais il ne lui rend pas la tâche facile si bien que sans même qu’il s’en rende compte, il la bouscule malgré lui. La scène se déroula au ralenti alors qu’il la voyait tomber sans qu’il puisse pourtant la rattraper, tout droit contre un coin de bureau. « Est-ce que ça va ? » Il ne voulait pas que tout cela arrive, loin de là alors forcément, il espère que tout va bien alors qu’elle s’est pris un coin de meuble dans l’œil. Forcément il ne peut faire autre chose que s’en vouloir pour le coup, ce qui est relativement normal. Il voulait avoir des explications, il veut encore avoir des discussions avec elle alors qu’il est venu lui demander le divorce, pas lui faire du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 22 ans
☞ STATUT : célibataire , mais attiré par son ex qui est son professeur
☞ PROFESSION : étudiante en droit et en art
☞ HABITATION : dans une colocation

☞ BAFOUILLES : 432 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : belle thorne
☞ CREDITS : viceroy
☞ MULTI-COMPTES : Mattie ( Shay Mitchell) l'aveugle et Cappie ( Rachel Bilson)

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Ven 10 Fév - 0:51

River & Jadéa  

Parfois le passé éclate et ce dernier explose nous laissant avec bien des maux ...malheureusement.  

La journée qui dérapait totalement. Restant muette et inerte durant un temps cherchant une solution, qui fut particulièrement rapidement trouvé dans le fond. Je ne savais pas d’où la facilité à mentir lui venait, mais j’appréciais relativement ça pour le coup. La dernière fois où j’avais menti c’était très souvent sur le passé, le pourquoi du comment j’étais partie ou encore pour le père de Jackson. Et la fois où j’avais menti réellement c’était avec Jadyn. Autant dire que mentir pour protéger les gens que j’aimais était peut être simple à faire. En bref, je ne le savais pas, mais aider Jadyn résumait que j’appréciai cet abruti et je ne pourrais le démentir, car je l’avais aimé et sans doute que sans cette fuite et toute cette histoire je l’aimerais encore. Je l’aimais, mais c’était bien trop compliqué pour laisser des sentiments apparaître au grand jour, aux yeux de tous. « Tu n’as que ça à faire de ta vie, que de pas me croire ? Le menteur parmi nous c’est toi ! » J’aurais pu être plus horrible, mais ça m’aurait sans doute coûté un peu de mon âme, déjà que cette dernière ne devait plus être entière depuis un moment maintenant. « Pff … tu es usant Jadyn ! » Que je m’écriais tout en soufflant. Mentir était sans doute une question de survie pour le coup, supporter son regard à l’annonce que Jackson soit son fils n’était pas possible. Je ne pouvais pas le lui dire, je n’avais pas le temps d’une dispute ou de règlement de compte, mais apparemment quoi que je fasse ça allait être le cas. « Je suis mariée … à pardon tu le sais … alors que j’aimerais juste ne plus l’être ! » Lançais-je à son égard histoire qu’il comprenne qu’il se faisait un film, même si dans le fond ce n’est clairement pas le cas, il a raison, il doit sans doute penser que ce gosse est son fils. Jackpot. C’était bien ça. Ayant fait le tour, me tenant face à lui tentant bien sûre de récupérer la photo de mon fils accompagné de moi, mais Jadyn ne veut vraiment rien lâcher cette fois. Comment lui faire comprendre qu’il avait tort ? Ne lâchant pas la photo je répondais à mon mari. « C’est toi qui ment … et tu viens me faire une crise … remet toi, j’ai juste joué la comédie … et fait croire que je.. T’aimais … » Je n’avais pas fini, mais apparemment lui avait pensé que si, car je m’étais retrouvée à basculer en arrière, lâchant mes dossiers encore dans mes bras pour tenter de me rattraper, mais impossible, j’étais au sol en m’étant prise dans la chute le coin du bureau. Au sol, comme replongée dans un vieux souvenir, je restais inerte. La peur, cette peur, je ne l’avais pas ressenti depuis Kendall et là ce n’était pas lui, mais Jadyn.


LUCKYRED

_________________

 
 
true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Ven 10 Fév - 1:12

« Salut Mazéa c’est moi River, je sais ça va faire dix ans qu’on s’est pas vu mais j’ai piraté tes informations et je t’ai retrouvé dans ce trou. » Borf, mauvaise idée comme approche et puis j’avais pas vraiment envie de dire cela à ma sœur après tout ce temps sans s’être vu. « Hey, c’est moi, tu me reconnais ? C’est River ! » Non là j’allais avoir l’air d’un imbécile heureux. Je soupirais en avançant pas à pas, suivant le gps de mon téléphone dont les instructions étaient dictées depuis mes oreillettes jusqu’à mes oreilles. Inutile que tous les gens de cette ville sachent que je débarque et que je suis paumé. J’avais réussi à récupérer l’adresse du boulot de ma sœur et je m’apprêtais à débarquer comme une fleur dans sa vie après qu’elle ait tenté depuis tant d’année de tous laissé derrière elle. Je devais avoir l’air d’un crétin à parler tout seul en pleine rue, mais honnêtement, je ne m’en rendais même pas compte. J’étais toujours à côté de la plaque de toute façon. Bon d’après le GPS, j’étais presque arrivé. J’espérais vraiment qu’elle y serait parce que je n’étais pas en train de me préparer psychologiquement depuis tant de temps pour rien. J’étais un peu stressé aussi mais sans plus. Elle restait ma sœur après tout et les années ne devait pas l’avoir changé au point qu’elle soit devenue une totale inconnue. J’espérais juste qu’elle ne s’était pas teinte les cheveux, parce que c’est ce qui allait m’aider à 95% à la retrouver et la reconnaitre dans tous ce bordel. Enfin autant y a personne dans un cabinet d’avocat, peut-être une salle d’attente ? Je ne savais même pas à quoi ça ressemblait mais apparemment j’étais devant. J’inspirais profondément, retirant mes écouteurs et rangeant tout mon matériel dans ma poche, j’entrais jusqu’à l’accueil avant de tomber sur une secrétaire totlaement cliché, téléphone à l’oreille en train de conseiller je ne sais quoi à je ne sais qui. Au moins elle parlait boulot, parce qu’en plus d’être blonde, mince comme un cure dent et d’avoir un lissage trop parfait pour être vrai, si en plus elle parlait shopping à sa copine Martha on aurait touché le fond. Je patientais donc, laissant taper mon index contre le bord de son bureau quand enfin elle porta son attention sur moi. Le sourire aux lèvres, tentant d’être le plus poli possible je lui demandais où je pourrais trouver le bureau de Mazéa Coolidge avant de me faire corriger par la secrétaire blonde sur son nom de famille. C’est vrai qu’elle était mariée maintenant. Finalement, elle m’indiqua bien aimablement l’étage dans laquelle je pourrais la trouver avec pour instruction « c’est tout droit, vous ne pourrez pas la louper. » J’avais donc prit l’ascenseur, calmement, sifflotant même malgré les regards de travers d’un vieux quarantenaire en costard avec des cheveux manquant sur le caillou. Puis j’étais sorti, d’un air déterminé en avançant le long du couloir jusqu’à voir son nom inscrit sur l’une des portes. Mais c’est sa voix que j’avais entendu en premier, jusqu’à ce que j’arrive devant son bureau, face à une scène que j’aurais préféré ne pas voir. Ma sœur était en train de tomber et s’était prit un coin de bureau à cause d’un type juste devant elle qui semblait avoir l’air énervé. Il venait de la frapper ? Mon sang ne fit qu’un tour rien qu’en me rappelant que c’était cette raison qui l’avait emmenée loin de nous et voilà que juste devant moi un autre type lui levait la main dessus. « Ne lève pas la main sur ma sœur ! » J’avais débarqué sans prévenir, même Mazéa ne devait pas avoir eu le temps de me reconnaitre ou de réaliser que mon poing s’était fermé et avait atteri de toute mes forces contre le visage trop parfait de ce con qui venait de la frapper. Si celle là il ne l’avait pas senti passé, c’était qu’il était costaud parce que je venais de me péter les doigts contre sa face. « OH PUTAIN ! » avais-je juré en secouant mes doigts dans le vide, j’y avais été tellement fort avec les nerfs que mes doigts venait de prendre cher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : 35 ans
☞ STATUT : Célib
☞ PROFESSION : Avocat et prof de droit
☞ HABITATION : .

☞ BAFOUILLES : 180 ☞ PSEUDO : S-P-F
☞ AVATAR : Milo Ventimiglia
☞ CREDITS : breakeven
☞ MULTI-COMPTES : Judd le policier infiltré et Zoélie la patissière sexy

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Ven 10 Fév - 1:40

Une énième dispute avec Mazéa. Cela n’a rien de nouveau. Pas étonnant que l’avocat vient à peine de venir pour déposer des papiers de divorce vu qu’ils n’arrivent plus à communiquer autrement que par des cris, des insultes ou encore des mots faisant encore plus mal. Là il voulait des réponses car il ne la croit pas. Il ne sait pas s’il fait bien de ne pas la croire, après tout ça pourrait être plausible si on y réfléchit bien mais actuellement son cerveau est loin d’être rationnel. « Le menteur ? Le menteur t’es sérieuse ? Après tout ce qu’il s’est passé c’est plutôt toi la menteuse ! » Il a menti à sa mère mais il ne le regrette pas puisqu’il l’a rendu heureux de cette façon-là. Encore et encore des embrouilles, ça ne se finira sans doute jamais. Pourtant, il ne comptait pas lever la main sur elle, la bousculer ou quoi que ce soit d’autre et pourtant, très rapidement Mazéa se retrouva par terre et c’était uniquement sa faute. Ce n’était pas voulu, simple concours de circonstances mais il s’en veut. Il n’a jamais voulu ça et ne le voudra jamais et pourtant, c’est trop tard. Jadyn avait à peine le temps de lui demander comme elle allant, se remettre de ses émotions que sans prévenir, un mec arriva d’il ne sait où, venant lui mettre son poing dans sa face, sans contrôler sa force. Il n’est pas là pour faire une démonstration de violence. Le simple fait d’avoir fait mal à la rousse sans le vouloir lui fait un choc alors il ne veut pas non plus aggraver son cas en tapant sur ce type qui lui est inconnu. Pourtant, il a bien entendu ‘ma sœur’ ? Quand on voit leur point commun qui est la couleur de cheveux ce n’est pas étonnant mais Jadyn ne pensait pas qu’elle avait repris contact avec sa famille. Il en apprend tous les jours, à moins que ce soit un énième mensonge. Alors, au lieu de riposter comme aurait fait une majorité de mec venant de se prendre un pain, Jadyn, toujours sous le choc d’avoir pu être violent envers Mazéa demanda plus de précision. « Ta sœur ? T’es qui toi ? » En venant ici pour des papiers demandant le divorce officiellement, il ne pensait clairement pas qu’il y aurait autant de choses en seulement quelques minutes. Pourtant là, la seule chose qui l’inquiète c’est sa femme actuelle et non pas cet idiot qui se plaint d’avoir mal à la main. Est-ce que lui il se plaint de l’œil au beurre noir qui risque d’apparaitre sous peu ? « Est-ce que ça va ? Tu veux que j’aille chercher de la pommade ou des glaçons ? » Il se sent idiot de ce qu’il s’est passé. Il a mal à l’œil mais jamais ô grand jamais il n’aurait cru lever la main sur une femme, encore moins une femme qu’il aime encore alors ça lui parait beaucoup plus évident de s’occuper de son propre état plutôt que du sien même s’il risque de s’en prendre plein la gueule par les deux rouquins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
☞ ÂGE : 22 ans
☞ STATUT : célibataire , mais attiré par son ex qui est son professeur
☞ PROFESSION : étudiante en droit et en art
☞ HABITATION : dans une colocation

☞ BAFOUILLES : 432 ☞ PSEUDO : spf
☞ AVATAR : belle thorne
☞ CREDITS : viceroy
☞ MULTI-COMPTES : Mattie ( Shay Mitchell) l'aveugle et Cappie ( Rachel Bilson)

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Dim 12 Fév - 16:10

River & Jadéa  

Parfois le passé éclate et ce dernier explose nous laissant avec bien des maux ...malheureusement.  

Répliquer qu’il oubliait le fait d’avoir menti à sa mère ? Je n’allais pas faire ça. Je l’avais finalement comprit sur le fait que ce soit important pour lui de mentir à sa mère. Même si j’avais eu bien peur sur le comment cela allait se passer. Bref, je n’allais donc pas m’alarmer en lui criant dessus pour lui faire comprendre qu’il était tout autant un menteur que moi. Quoi qu’à vrai dire moi je n’avais menti qu’avec lui ou alors à cet instant précis sur sa paternité. Je n’avais jamais menti sur mes sentiments à son égard qui à mon avis devait être présent depuis bien plus longtemps que le mariage. Quoi faire d’autre du coup ? Je ne voulais pas lui jeter quelques choses à la figure et la seule chose que je désirais rapidement était de partir et de couper court à cette conversation. Une discussion qu’il faudrait sans doute qu’un jour j’accepte d’avoir. Même si dans ma tête, de suite c’était loin d’être le moment. Après tout Jackson était malade, je ne pouvais pas revenir sur mes mots pour dire qu’il était finalement son enfant et non un enfant comédien et compagnie. Pourquoi avoir menti ? Je ne saurais en réalité l’expliquer, mais le but n’étant que de protéger mon fils ? Je commençais à douter et cela remuait mon esprit, laissant toujours autant de question s’entrechoquer pour finalement me laisser perplexe sur cette satanait situation. Partir. C’était la chose à faire. Dans mon idée, je n’avais qu’à récupérer très facilement la photo qu’il détenait entre ses doigts pour pouvoir partir et reprendre un semblant de vie, mais ce n’était pas ce qui allait se passer. Tout alla très vite. J’étais au sol, un mal de tête en prime et certainement quelques bleus au derrière. Je n’arrivais même pas à me repasser la scène pour comprendre ce qui venait de se tramer, de saisir ce que je venais de vivre. Tout ce que je comprenais c’était cette peur, comme si je venais de faire un saut en arrière, retour dans une vie cauchemardesque avec Kendall. Sauf que lui n’était pas là, c’était Jadyn. Je le regardais mon regard peiné à ne pas le dévisager, alors que la méfiance se lisait avec facilité sur mon visage ainsi que cette terreur installée dans mes yeux. Tout se basculait dans ma tête et loin de moi j’aurais songé à revoir l’un des membres de ma famille. Un roux, forcément River. Mon regard était toujours aussi mortifié et mon cœur ne cessait de battre tel un cheval lancé comme un dératé dans une course folle. Ne l’ayant pas vu arriver, la seule chose qui m’interpella fût la couleur de ses cheveux, cette couleur chaleureuse comme la mienne. Il était arrivé et avait frappé Jadyn, cela aurait pu me plaire, mais c’était encore pire. Je le voyais se prendre un coup après m’en avoir mis un ? Je n’étais même pas sûre de cela. Grimaçant et pensant, je cherchais à me relever ne participant pas à la conversation, alors que Jadyn m’interpella en me parlant. Je venais d’avoir un mouvement de recul face à lui, le visage bien fermé et le regard presque électrisant. « Stop.. » Que je murmurais presque tentant de me lever et tout en jetant un regard sur les dossiers qui étaient tombés au sol, laissant mon bureau dans un état pitoyable. Je les regardais n’ayant aucune émotion en déposant mon regard sur Jadyn puis sur mon frère. Tous deux venaient d’être violents, j’aurais sans doute dû faire la même chose en dégainant ma main dans le visage de mon mari, mais cela m’était impossible. Rien ne pouvait être lu sur mon visage, mais je sentais ses émotions glisser sur mon âme, tout en restant silencieuse, je rangeais le sol, comme si c’était mon devoir, je ne me sentais plus la force de répliquer. Sans doute que ce sera la première fois que Jadyn me verra ainsi, lui qui se plaignait sans cesse que je râle trop face à lui, il avait trouvé le moyen de me clouer le bec. Les dossiers ramassés je ramassais la photo de Jackson et moi finissant par la glisser dans mon sac, alors que les larmes commençaient à monter. Me tournant vers River je pinçais mes lèvres tentant de ne pas pleurer plus, mais c’était trop demander. « Je suis désolée … » Que je disais tout en m’approchant de lui et déposant ma main sur sa joue. « Tu vas bien ? » Si je n’étais pas la principale actrice de cette scène, je pourrais clairement d’écrire que je tremblais de tout mon être.





LUCKYRED

_________________

 
 
true love  ...   never waits
Ne me dites pas de ne pas pleurer, de me calmer, d'êtres moins excessive, d'être raisonnable. Je suis une créature émotionnelle, c'est ainsi que la Terre a été créée. Que le vent continue à polliniser. On ne dit pas à l'océan Atlantique de se contrôler. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River   Mar 28 Fév - 10:41

Les choses ne se déroulaient pas forcément comme je les aurais imaginé. Je ne sais pas en m’imaginant revoir Mazéa après presque dix ans j’avais pensé à de la surprise, des câlins, peut-être quelques larmes et des phrases bateau du genre « t’as tellement changé » ou « ça fait si longtemps tu m’as tant manqué. » Mais non chez les Coolidge rien de tout ça. Au contraire, déjà que j’avais galérer à retrouver son bureau, après avoir encore plus galérer à trouver sa foutu ville, il fallait que lorsque j’arrive je la trouve en pleine dispute avec un type que je n’avais jamais vu, qui a fini par lui lever la main dessus. Je n’avais pas réellement de certitude que ça soit le cas en réalité parce que je n’avais vu la scène que de loin et j’avais vu Mazéa tombé en se cognant contre le coin de son bureau. Et j’imaginais mal ma grande sœur je jeté volontairement au sol en se bouffant au passage les meubles. Alors mon sang n’avait fait qu’un tour, moi qui était en général un type peace, qui ne se prend pas la tête et qui ne prend rien au sérieux, voir que les raisons pour lesquelles elle s’était éloignée de nous se reproduisaient ici m’avait mit dans une colère noire. J’avais foncé sans réfléchir et l’instant d’après, le type avait reçu mon poing dans la figure d’une force que je venais de me découvrir. Je crois que j’avais jamais tapé aussi fort sur quelques choses, même lorsque perdre à mon jeu me faisait sortir de mes gons. Il ne lèverait plus la main sur ma sœur de si tôt cet enfoiré, bon moi je ne la lèverais sans doute plus sur lui non plus vu que je venais de me dégommer la main contre sa gueule de beau gosse. Je pensais qu’il se défendrait ou pas, en fait j’avais surtout pensé faire un K.O. net mais bon, je n’étais pas dans tekken alors forcément. La seule chose qu’il fit fut de me demander qui j’étais. Ma patate lui avait fait perdre des neurones ou quoi ? Je venais de lui dire qu’elle était ma sœur. Décidément il devait être aussi con que beau. Le pauvre. « C’est surtout à moi de te poser cette question. » Je me retenais d’ajouter un trou d’uc. Bien parce que Mazéa avait parlé demandant d’arrêter et que j’étais pas venu là en premier lieu pour me battre (et puis parce que j’avais vraiment putain de mal à la main mais ça je le dirais pas.) Lorsque je compris qu’il s’inquiétait pour elle, je me dis soudainement que sa chute ne devait pas être volontaire, je m’accroupissais pour aider Mazéa à ramasser ses dossiers, je ne savais pas quoi faire d’autres puis je lui donnais alors que nous nous relevions. Je me sentais soudainement mal pour elle, elle semblait perdue et attristé. Dire que la dernière fois qu’elle m’avait vu, j’étais un petit garçon chétif et souriant et que maintenant, j’étais un adulte, enfin un jeune adulte un peu plus carré. Lorsqu’elle fut tournée contre moi, et qu’elle s’excusa mon cœur sembla se briser en miette. Je la retrouvais enfin mais elle semblait détruite. Et je me remettais à détester ce type même s’il ne semblait pas l’avoir fait exprès. Lorsqu’elle me demandait si j’allais bien, en se rapprochant de moi tremblante mais toujours bienveillante, je ne savais quoi dire. « Ca me fait bizarre d’être plus grand que toi maintenant » fut la seule connerie que je trouvais à dire. En fait j’étais perdu, c’était tellement loin des dialogues que j’avais préparé dans ma tête. « Tu saignes… » Je sortais alors un paquet de mouchoir de mon sac avant de lui essuyer le front. Pas de là à avoir un traumatisme crânien mais seulement une petite entaille. « … Surpriiiise ? » Ajoutais-je en me forçant à sourire pour ne pas l’enfoncer un peu plus dans son chagrin.
Revenir en haut Aller en bas
 

Quand les vérités éclatent et font des ravages ▬ Mazéa & River

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ FINI ] Quand la vérité éclate | Chamberlain Family ♥
» Quand la vérité éclate... (James) [-16]
» Quand témérité rime avec stupidité | RP Plein ♥
» Quand la vérité éclate au grand jour... || Hermione Granger
» [Flashback] « Quand on a la foi, on peut se passer de la vérité. » (Pv Alauw)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-