AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✎ PANIER N°8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Mer 8 Fév - 23:32



Ciaran & Shannen
« C’est certain que j’aurai pris ton panier. La guitare m’aurait tout de suite interpelé et attiré. Plus que tes succulentes pâtisseries faites maison. » Il la taquine gentiment en lui faisant un clin d’œil. Il sourit naturellement à la suite de ses propos. Il ne doute pas qu’elle accepterait de passer la nuit dans ses bras comme excuse pour chasser ses insomnies. Il doit bien admettre que l’idée est alléchante, mais pas toujours facile. Il peut venir chez la demoiselle, mais ses venues doivent être tout de même assez discrètes. C’est un peu le prix à payer de tomber amoureux d’une jeune fille à la fleur de l’âge. Il s’est habitué à cette idée, mais il est évident que les autres ne pourraient pas le comprendre. Il finit par adopter une posture plus sérieuse puisque la demoiselle lui demande d’aborder une période singulière de son enfance et adolescence. De ce fait, il s’applique à lui offrir satisfaction. « Forcément. Le passé forge forcément les êtres que nous devenons. » Il déclare avec douceur et affection. Dans des paroles simples et lourdes de sens, il aborde sérieusement son passé, la douleur, mais également sa tristesse, la rage que toutes ces réalités ont eues sur lui. Il sent que son histoire touche la demoiselle et provoque une certaine fébrilité au sein de sa poitrine. Elle vient doucement serrer sa main de la sienne comme pour le soutenir dans sa confession et il trouve ce geste touchant. Un sourire se fige naturellement sur ses lèvres à ce geste. « Oui, cela a été difficile de l’accepter. Je ne lui ai jamais pardonné en réalité. » Il admet dans une voix sérieuse avant de sourire à sa remarque. « J’avais un gros problème de canalisation de ma colère à cette époque, mais depuis je me suis arrangé. J’ai bonifié avec le temps. » Il rit doucement de façon faible, avant de sourire légèrement à ses propos. « C’est comme ça. Le plus important est que ma mère m’a aimé pour deux et m’a permis de devenir l’homme que je suis, sans me tourner le dos. Mon père, n’est plus qu’un visage avec qui je n’ai plus affaire. Et je m’en porte plutôt bien. » Il murmure avec franchise en venant l’enserrer tendrement contre lui. « Ne te rends pas triste avec ça. La vie est ainsi faite et je suis heureux désormais. Il a plus perdu que moi au final. » Il ajoute simplement en venant caresser son dos et son bras avec douceur. « Et puis, j’ai maintenant une crevette qui va prendre soin de moi. » Il murmure en riant doucement contre sa tempe qu’il embrasse avec douceur.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4147 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Jeu 9 Fév - 11:46



Ciaran & Shannen
Une fois assis sur la bordure de la berge, à admirer la lune qui se dessine au loin, et l'obscurité qui les entoure, leur conversation reprend, tantôt avec amusement, tantôt avec cette pointe de sérieux non négligeable pour un tel sujet. « La passion pour la musique est toujours plus importante que ta gourmandise. J'ai quand même réussi à t'avoir par l'appel du ventre. » Elle esquisse un sourire, assez comblée d'avoir lié son sort au sien pour le temps d'une soirée. La coïncidence n'était pourtant pas escomptée par l'adolescente, mais elle est heureuse de partager ce moment avec lui. Surtout qu'il lui offre une soirée merveilleuse, à la découverte de soi, dans un paysage idyllique. Les réalités qui traversent sa bouche sont bouleversantes et déchirantes, mais il n'en reste pas moins qu'il lui confie des faits importants que peu doivent savoir. Shannen a conscience du privilège qu'il lui offre, qu'elle retient un bout de lui entre ses doigts. Elle écoute cette part de son existence abordée, avec une attention activée et avec une émotion vive qui la transporte dans son récit. Elle aimerait pleurer pour ce jeune garçon délaissé par ce père absent qui a préfère le rejeter. Elle a envie de pleurer pour cette tendre mère qui s'est donnée pour tenir deux rôles à la fois, et qui a été repoussée avec autant lâcheté. « Tu dois être reconnaissant envers ta mère. C'est à ton tour de la gâter maintenant. » Elle commente en souriant pour connaître le niveau de respect qu'il éprouve à son égard. Elle a tant fait pour lui qu'il doit sûrement être bouffé par la reconnaissance. « Ça se voit qu'elle t'aime en plus. On dirait que tu te retrouves à avoir 15 ans en face d'elle. Son vrai gamin. C'était attendrissant à voir à Noël, elle te regarde avec tant d'affection, malgré toutes les épreuves sombres que tu as pu traverser. Le genre d'amour éternel qui fait rêver. De toute façon l'amour maternel ne peut être remplacé par quiconque. » Elle continue dans ses pensées, abordant une touche bien plus chaleureuse. « Tu as vu, on se porte bien sans homme. » Elle fait remarquer en souriant, avant de se blottir contre lui pour lui apporter un peu de chaleur et douceur. « Ça c'est sûr. Aucun de ses autres enfants peut valoir un millième de ce que tu es, de toute façon. J'en suis sûre. » Son père a perdu plus que Ciaran, car avoir un père lâche et peu aimant ne peut rien apporter à un gamin, si ce n'est des frustrations supplémentaires. Qu'il se soit envolé a crée une déchirure, mais il se passe bien d'une présence aussi destructrice. « Une crevette prête à succomber à tous tes désirs. » Elle attache sa main à la sienne avec un sourire ornant ses lèvres. Elle vient embrasser son cou. « Enfin, juste pour la soirée. Il ne faut pas exagérer. » Elle continue en riant, même si bien souvent, elle cède à chacun de ses envies parce qu'elles sont communes aux siennes.


_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Jeu 9 Fév - 12:24



Ciaran & Shannen
Il s’exprime sur son passé. Il dévoile à l’adolescente des évènements qu’il garde généralement pour lui. Il fait cet effort à sa demande, mais également pour qu’elle puisse connaitre l’homme dont elle est amoureuse. Il n’a pas envie de lui cacher la vérité à son sujet. Il se sent bien en sa compagnie et veut s’ouvrir à elle. Il sent bien que son histoire touche la corde sensible de Shannen dans sa manière de venir agripper ses phalanges fines. « Bien sûr. Je n’ai pas toujours sû lui montrer par le passé, mais le respect que j’ai pour elle est profond. C’est sa force qui m’a inspiré pour rester dans le droit chemin et considérer les femmes avec tant d’égards. » Il admet simplement dans un petit sourire. « Je fais de mon mieux. Je n’ai pas des revenus exceptionnels, mais dès que j’en ai l’occasion, je ne manque pas de la gâter. Par fierté et par instinct maternel, elle fait genre que ça la dérange, mais je sais que ça la touche et la rend heureuse, alors je continue. » Il rit doucement à ses propos avant de sourire aux propos de l’adolescente. « J’avoue. Je redeviens un adolescent à chaque fois. Et je n’ai aucun doute sur son amour. Elle a toujours veillé sur moi comme elle a pu et je lui en serai toujours éternellement reconnaissant. » Il avoue avant de conclure au sujet de son père. « Il a été un meilleur père avec eux, mais cela n’a pas d’importance. Je n’y pense plus et je suis fier de ce que je suis, malgré toutes les merdes que j’ai eu à traverser à cause de mes mauvais choix. La vie est comme ça et je l’accepte. » Il murmure simplement avant de l’étreindre avec douceur en venant embrasser sa tempe. « Fais gaffe, je vais en profiter pour savourer d’autres gourmandises. » Il déclare dans un doux rire en venant embrasser sa nuque et son oreille. « Celles de ton corps par exemple. » Il avoue tendrement en laissant sa bouche glisser contre sa peau disponible. Il s’enivre de son odeur alors que ses doigts continuent d’étreindre la fine menotte de l’adolescente. Il rit doucement à cette idée en venant plonger son regard clair dans le sien tandis que ses lèvres embrassent tendrement ses commissures avec affection. Il se sent bien et bienheureux à cet instant. La crevette est un vrai rayon de soleil dont il ne se passe plus. Il a la sensation de redevenir un gamin passionné comme à une lointaine époque.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4147 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Jeu 9 Fév - 14:11



Ciaran & Shannen
Même dans la douleur, leur complicité prend place dans leur échange. Le sérieux imparable qu'ils accordaient aux réalités déchirantes se dissipe pour mettre en avant de la douceur. Ils ont de l'optimisme à revendre, de l'amour à s'apporter, et Shannen tente d'en déverser en lui à la moindre occasion. Sa main presse la sienne, plus large et imposante, pour le soutenir dans les confidences. Elle sait que ça appartient au passé, qu'il l'assume et l'a mis de côté depuis longtemps, mais conter les frustrations qui l'ont rongé peut être douloureux. Ils évoquent surtout la mère de Ciaran, qui lui a témoigné la tendresse dont il devait cruellement manquer avec son père. « Tu n'es pas obligé de la gâter en dépensant ton argent. Tu peux lui apporter de l'amour différemment. En lui faisant un gâteau, en lui fabriquant des choses, en lui dédicaçant une de tes musiques. » Elle commente en gardant sa place contre lui, la tête trouvant refuge dans son cou. Elle ne cesse de penser que l'amour peut se dévoiler de bien des manières, et que le capitalisme n'est pas forcé de prendre une place dans ce cercle de douceurs. « Tu as une maman formidable. » Elle conclut avec un sourire admiratif, car sa mère semblait être une merveille sur pattes lorsqu'elle a partagé le dîner de Noël en sa compagnie. « Tu peux l'être, tu es un bon garçon. » Elle tapote sa joue avec affection, avant de reprendre ses caresses contre sa nuque. Elle le pense réellement. Il a beau avoir été enfermé en prison plusieurs années ; avoir été le meurtrier d'une personne, il n'en reste pas moins cet homme bienveillant et empli de courage. Elle est très fière de lui à cet instant, tandis qu'ils se contemplent à travers la pénombre de la nuit. « Je ne pensais pas à ça, mais d'accord. » Elle sourit et se laisse embraser, goûtant ses lèvres avec délice. Elle ne pensait pas qu'il déciderait d'emprunter ce chemin, mais il suffit de quelques baisers contre son oreille et son cou pour qu'elle réalise que cette envie se dessine plus clairement au creux de sa tête. « Tu es prêt à payer combien ? Car je n'étais pas prévue dans le panier, et je veux bien servir pour la bonne cause. » Elle sourit en le taquinant, juste pour assurer le bonheur au creux de son coeur. Elle a envie de voir son sourire, après l'avoir effacé volontairement. Elle entoure finalement son cou de ses deux bras avant de se loger tout contre lui, assise sur ses cuisses. Elle se serre contre lui pour orner ses lèvres d'un baiser plus fougueux. « Tu veux vraiment faire ça ici ? » Elle rit, peu habituée à ce qu'il veuille prendre le risque d'être aperçu en public, même si le coin semble inhabité et reculé de la ville.


_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Jeu 9 Fév - 15:25



Ciaran & Shannen
Il s’exprime au sujet du respect qu’il a envers sa mère, mais notamment sa manière de lui montrer son affection et de valoriser les sacrifices qu’elle a fait pour lui et ses frères. Il s’efforce de lui offrir au mieux, en fonction de ses capacités, mais l’adolescente considère qu’il n’a pas besoin de lui montrer par une approche matérielle, mais plus par des attentions au quotidien. « Ce que je fais également, en étant présent, dès qu’elle a besoin de quelque chose. Jamais, je ne la laisserais dans la merde. Pour rien au monde. » Il déclare avec naturel pour répondre aux propos de l’adolescente. « Je sais. J’ai été chanceux pour cela. » Il admet avec douceur, car parler de sa mère met en évidence l’affection qu’il lui porte. Il se laisse envahir par la tendresse naturelle de l’adolescente et leur complicité efface ces quelques minutes où le sérieux a chamboulé le cours de leur soirée, mais cela n’est pas déplaisant. Il ne considère pas cet exercice comme étant dérangeant. « Merci, crevette ! » Il la taquine quand elle lui confirme qu’il est un bon garçon. Il laisse même son rire s’épandre de ses lèvres avant de laisser son affection s’exprimer par divers baisers déversés sur la peau juvénile de l’adolescente. Elle se laisse amadouer par ses propos. « Il ne fallait pas le proposer. » Il la taquine avec douceur dans un petit rire amusé. « Je ne sais pas, quel est ton prix ? » Il murmure dans un sourire complice alors qu’il vient continuer ses baisers contre sa peau accessible. Elle enroule ses bras autour de sa nuque, glisse ses jambes autour de ses cuisses pour se mettre en face de lui. La position devient intime et il doit bien admettre que l’idée de lui faire l’amour dans ce lieu atypique titille ses pensées. « Pourquoi pas ? En vingt ans, je n’y ai jamais vu personne. » Il murmure en venant glisser ses phalanges sur ses fines cuisses en remontant sa robe en tissu épais. Il la frôle avec délicatesse alors qu’il l’embrasse de façon plus sensuelle. « Cela serait notre première fois en dehors de mon appartement ou de chez toi. Quelque chose de nouveau pour toi. Enfin, je peux juste me contenter de tes formes, si tu le désires. » Il murmure avec douceur en frôlant le creux de ses cuisses. « J’ai envie de te toucher. » Il admet contre son oreille qu’il embrasse avec douceur et sensualité, alors qu’il s’enivre de son odeur avec bonheur.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
avatar
Shannen Weaver
La crevette ingénue
☞ ÂGE : 17 ans. (22/04)
☞ STATUT : amoureuse de son pedobear. heureuse. rêveuse.
☞ PROFESSION : lycéenne emplie de rêves et d'espoirs ; baby-sitter d'un petit James.
☞ HABITATION : petit appartement à Thornhill avec sa mère.

☞ BAFOUILLES : 4147 ☞ PSEUDO : demon dance (emeline).
☞ AVATAR : elle fanning.
☞ CREDITS : Lolitaes.
☞ MULTI-COMPTES : aucun.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Ven 10 Fév - 0:27



Ciaran & Shannen
La manière adoptée par Ciaran pour évoquer sa mère est attendrissante, criante de douceur. Shannen ne peut que sourire en l'entendant aborder la tendresse de sa mère, l'amour qu'elle lui apporte au quotidien et qu'il tente de lui retourner. Elle ne peut que craquer face à son homme lorsqu'il baisser le voile pour laisser apparaître ce gamin encore accroché à sa génitrice. Il ne la lâchera et elle non plus. Leur affection est forte, profonde, incassable. Rien ne pourra freiner ce sentiment, ce bonheur les consumer en la présence de l'autre ; elle juge leur relation magnifique et son sourire constant le précise. « Tu lui as déjà écrit une chanson ? » Elle l'interroge par curiosité, pour connaître le degré de ses actions bienveillantes envers elle. Elle serait admirative de l'entendre si c'était le cas. Leur échange prend finalement une note plus sensuelle lorsque Ciaran se met en tête de savourer son corps. Il semble entêté dans cette idée, prêt à prendre le risque d'être aperçu, même au loin. Même si les risques sont faibles puisqu'ils sont plongés dans l'obscurité. Ses courbes ne pourraient être distinguées comme juvéniles dans un coup d'oeil furtif. Alors elle s'installe à califourchon contre lui, les mains autour de son cou, préparée à être dévorée par la passion vorace. « Ouuuh, très, très cher ! Je crois que tu n'as pas les moyens ! Faudrait au moins être millionnaire pour se payer une crevette de luxe comme moi. Je suis la seule sur le marché, alors le prix est élevé. » Elle rit conte ses lèvres, enjouée et taquine au creux de ses bras. Elle adore le charrier et il apprécie répliquer. Leurs bouches s'étreignent de nouveau, d'abord avec tendresse, puis avec une fougue délicieuse qui procure quelques crampes au creux de son ventre. Leur étreinte devient plus intime lorsque Ciaran vient frôler ses cuisses du bout de ses doigts pour remonter légèrement sa robe. « Tu arriveras jamais à te contenter de ça. » Il la caresse sensuellement, délicatement aussi, avec lenteur, avant de glisser contre le creux. Il se montre de plus en plus ambitieux. « Tu as de la chance, je suis d'humeur clémente. » Elle l'embrasse avec volupté, s'accaparant sa bouche pour témoigner de son désir conséquent. Ciaran est rapidement entraîné dans cet élan puisqu'il commence à abaisser son collant pour retrouver le contact de sa peau. Shannen se laisse doucement enivrer par son amant, absorbée par frissons apportés, ses yeux clairs et sa bouche exquise.


_________________

Ephémère devienne Eternité ☽ J'aurais aimé t'aimer comme on aime le soleil, te dire que le monde est beau et que c'est beau d'aimer. J'aurais aimé t'écrire le plus beau des poèmes et construire un empire juste pour ton sourire. Devenir le soleil pour sécher tes sanglots et faire battre le ciel pour un futur plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t371-ces-ecorchures-au-fond-de-moi-au-gout-d-enterrement-parfois-shannen#8772
avatar
Ciaran O'Malley
Le crevettlover
☞ ÂGE : 39
☞ STATUT : sous le charme d'une femme enfant aux formes juvéniles, mais pourtant exquises, qui se trouve être l'amie proche de sa propre fille et l'enfant de son meilleur ami. Une demoiselle qui devrait lui être interdit, mais qui l'attendri par ses airs solides et fragile à la fois. père célibataire de Summer, 13 ans.
☞ PROFESSION : musicien, interprète, compositeur. Il joue seul, parfois avec des musiciens rencontrés au hasard d'une salle de concert, mais ce n'est pas de la musique qu'il vit. Pour payer ses factures, il enchaine deux postes de serveur, un dans un restaurant assez chic et l'un dans un bar branché, six jours sur sept. Cela permet de vivre correctement sans extravagance.
☞ HABITATION : RAVENTHORPE

☞ BAFOUILLES : 1382 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : boyd holbrook
☞ CREDITS : avengedinchains
☞ MULTI-COMPTES : Judson Sherpherdson, le lieutenant de police, coupable d'aimer son meilleur ami.

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   Ven 10 Fév - 12:57



Ciaran & Shannen
« Oui, quand j’avais seize, dix-sept ans. » Il répond naturellement à la demande de l’adolescente. Il s’agit d’une vieille chanson qu’il garde dans son répertoire, bien qu’il ne la joue pas souvent. « Si tu veux, je te la ferai écouter un de ces jours. » Il lui propose naturellement, car il sent la demoiselle désireuse de découvrir ce morceau. L’échange oscille entre sujets légers et sérieux tandis que leur complicité se fait plus profonde et plaisante. Il se laisse embarquer par la fraicheur de l’adolescente et leur douceur se fait plus sensuelle. L’ambiance glisse délicatement vers quelque chose de plus charnel et érotique. Ils se taquinent par des paroles légères tandis que leurs lèvres se savourent avec délice. Il ne se lasse pas de dévorer ses belles commissures des siennes, de glisser ses longues phalanges sur ses formes exquises. « Je suis prêt à payer cher. D’autant plus qu’il parait que cette crevette a un faible pour les asperges et il semblerait que j’en suis une de luxe également. » Il rit doucement contre cette bouche qu’il dévore de nouveau avec une douceur et une sensualité profonde. Il la frôle avec une délicatesse emplie d’amour. Elle est précieuse sous ses doigts et il s’applique à rendre le désir envoutant au creux de ses reins sans se presser. Ils ont du temps devant eux, bien qu’il doit admettre qu’il meurt d’envie de la toucher. « J’avoue. Je deviens très gourmand au fil du temps. » Il souffle contre ses lèvres. « Vraiment ? J’en suis très honoré. » Il commente avec complicité alors que leurs commissures se retrouvent dans un baiser voluptueux et désireux. Il obtient son feu vert et ses actions se précisent avec sensualité. Il fait glisser son collat au creux de ses cuisses pour frôler la peau de ses cuisses, de ses fesses et le baiser se fait plus érotique. Ses doigts s’immiscent sous sa petite culotte tandis que l’adolescente se fait plus gourmande sur ses formes. Leurs corps recherchent la chaleur de l’autre et leur étreinte s’intensifie, devient plus érotique alors que leurs chairs se mêlent dans une danse particulièrement exquise. Il lui fait l’amour de nouveau, l’honore de son désir pour la mener vers ces terres envoutantes de l’extase. Et une fois de plus, le voyage est somptueux. Il en devient particulièrement accro. Cette soirée est parfaite et il la savoure avec bonheur.


_________________
Extasy
The warm breath that is slipping away from you, Gets lost on my neck, all over my body from top to toe, As you are touching me, I'm giving up already, You will feel me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t372-ciaran-o-malley-lamour-est-la-plus-puissante-des-passions
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ✎ PANIER N°8   

Revenir en haut Aller en bas
 

✎ PANIER N°8

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Hermy: Un vrai panier percé.
» panier de remorquage
» Argos, déprime et reste dans son panier(37)
» Panier de crabes ? Demandez à Azouz Begag!
» recette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES :: LA VENTE AUX ENCHÈRES-