AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The fault in our stars › Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1089 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : rosewins (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Une jolie rousse, héritière d'un empire qu'elle refuse

MessageSujet: The fault in our stars › Charlie   Mer 25 Jan - 17:58

❝ The fault in our stars ❞
Charlie & Aliyah

Tu souris. C’est la première fois depuis un moment que tu ne t’es pas réveillée le cerveau embrumé par de mauvais souvenirs. Tu sais très bien qu’il y est pour quelque chose. Son retour a été une surprise, probablement la plus grande et la plus belle de toute ta vie. Isaiah était de nouveau à tes côtés. Tu ne t’étais jamais permis d’espérer. Pour toi, le petit garçon avait disparu et périt sous les coups de son beau-père. C’était horrible mais logique. Et pourtant, la vie t’avait prouvé le contraire. Ce jour-là, vous avez passé toute l’après-midi à discuter, à essayer de combler quelques années. Mais tu sais très bien que ce n’est pas aussi simple et qu’il vous faudra bien plus longtemps pour rattraper tout ce temps. Aussitôt remise de tes émotions, tu avais téléphoné à Charlie. Evasive, tu as préféré ne rien lui dire au téléphone. Vous deux ça remonte à loin, aussi loin qu’avec Isaiah et elle a vu les dégâts que sa disparition a causé chez toi. Tu as mis plusieurs années à t’en remettre. Jenny, Ezra et Charlie ont été d’un soutien sans nom, tout comme Izzy d’ailleurs. Sans eux, tu ne serais peut-être pas la personne que tu es aujourd’hui. C’est pour ça que tu lui avais donné rendez-vous pour tout lui raconter. Ton capitaine t’avait accordé ta journée et la brunette avait également pu se libérer. Cette journée était pour vous et tu te doutais bien que Charlie aurait des choses à te raconter aussi.

Vous vous étiez donné rendez-vous chez toi et comme à ton habitude, tu avais sorti la panoplie. Ton salon s’était transformé en véritable lieu de cocooning, t’as balancé des coussins par terre, décalé la table basse pour faire de la place et bien sûr, préparé de quoi déjeuner. Rien d’extravagant, des pâtes. Tu sais que ça fonctionne toujours avec elle et elle se chargera d’y ajouter sa touche. De toute manière, t’as jamais été une grande cuisinière. Ça t’a d’ailleurs valu quelques moqueries dans ton temps mais tu t’en fiches pas mal à vrai dire. T’as juste le temps de mettre l’eau à bouillir qu’on sonne à la porte. Tu te précipites pour lui ouvrir et contrairement à d’habitude, elle ne te saute pas au coup. Tu mets deux secondes à comprendre qu’elle est inquiète. Pas étonnant vu votre dernière conversation. A ne pas vouloir lui donner de détails, t’as presque aggravé la situation. Alors pour la rassurer, tu l’attrapes par la main, la tires vers toi et la prends dans tes bras. « Je suis contente de te voir ! Viens entres » Tu la lâches et t’écartes pour la laisser entrer. Un grand sourire aux lèvres, tu la débarrasses de ses affaires et la guide vers la cuisine « Bon comme d’habitude, je ne me suis pas trop pris la tête avec le repas. Et dérides-toi, tout va très bien. » Presque automatiquement, tu la vois se détendre. « Comment tu vas sinon ? » Tu ménages le suspense et tu sais très bien qu’elle déteste ça.

_________________


Dernière édition par Aliyah Henstridge le Mar 7 Fév - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The fault in our stars › Charlie   Jeu 26 Jan - 22:44

❝ The fault in our stars ❞
Charlie & Aliyah

Mes pieds se traînent d'une direction à l'autre. Je vais y arrive. Y a pas de raison. C'est juste que j'ai pas la force. Déjà je sors, je vais la voir, alors si en plus il faut que je sois moi même, enfin j'entends par là : rapide. Faut pas pousser. Bon elle n'est pas au courant des récents événements dans ma vie. Comme par exemple le fait que je souhaite faire un sacrifice ou alors me jeter dans un baril de Guinness. J'ai pas encore choisi ma préférence. Depuis quelques jours, j'erre dans mon appartement. Je ne réponds même pas à ce qui me sert de colocataire ou de chat. Ouais parce qu'en plus j'ai pas envie de voir mon chat. Y a vraiment un soucis. J'adore Pascal, c'est le chat de ma vie, mais là, là j'ai juste l'impression qu'il me renvoie à lui. Lui il a sûrement du oublier cette boule de poil. Moi pas. En même temps, c'est dur d'y arriver quand cette boule vous colle nuit et jour. Je l'aime, mais bon sang qu'il est usant. Fin bref, je me traîne. Je me suis traînée sous la douche et là je me traîne dans la rue. J'aurais pu opter pour ma voiture, mais j'étais pas sûre du résultat. Je vais y arriver y a pas de raison et puis un sport ne peut pas me faire du mal. J'adore marcher, de base, mais là j'ai juste envie d'être au fond de mon lit. Tel Lilo : leave me alone to die. Je déteste ce sentiment en moi. J'ai horreur de ça. Bon sang il va me rendre folle, si ce n'est pas déjà fait. Pourquoi a-t-il fallu que j'ai ce mec dans la peau ? Je ne peux pas une nana normal qui oublie son ex et passe à autre chose ? Non, moi je sais que c'est le bon. Celui qui me faut, alors je reviens dans sa vie et … résultat je m'en prends la gueule. Ça m'apprendra à vouloir me montrer brave. Parfois faut vraiment que j'apprenne à la fermer. Au moins je suis au courant maintenant … je ne sais pas si j'aurais préféré rien savoir. Toujours est-il que j'ai tout sauf envie de le voir. Lui et tous les mecs de cette ville. Ouais parce qu'en plus de ça, j'évite Orion, mon frère, mon cousin, mes amis. Ouais, je suis la meuf relou par excellence. Et à côté de ça, je réponds à Aly y a vraiment des jours ou je me désespère. Je m'arrête à la pâtisserie du coin, prenant un petit dessert pour ce soir. Vive les kilos en plus, bon en même temps, je n'ai jamais été ce genre de nana. Et puis j'en ai rien à foutre, j'ai besoin de sucre. Et d'alcool aussi. Prochaine destination : le bar. Enfin non pas le bar, y a des gens que je ne désire pas voir et puis si j'y vais pas sûre de l'heure à laquelle j'arriverais et de mon état, surtout. Non je vais opter pour l'épicerie. Je vais opter pour du blanc, ça fera l'affaire, deux bouteilles me semble raisonnable. On va dire que c'est la fête et puis faut-il une raison pour boire ? Pas vraiment. Et puis on s'en fout, j'ai envie de dire. S'il me regarde bizarrement le vendeur, je jure devant dieu que je lui fais sa fête. Et pas dans le sens positif.

Un pas devant l'autre, je suis enfin arrivée à destination. J'ai mis du temps, mais je suis enfin devant sa porte. Toquant bien gentiment. J'avoue que son coup de fil, m'a un brin torturé l'esprit… ce n'est pas comme-ci j'étais torturée en ce moment. Paix à mon cerveau. Il est gentiment en train de rendre l'âme, la faute à un mec. Toujours le même. Enfin non, la faute à moi et rien que moi. Ah j'en ai vraiment marre de moi. Si je pouvais me transformer en grenouille, ça m'arrangerait. Aly ne perd pas son temps à m'ouvrir toute … rayonnante. Elle a bouffé un clown ou quoi ? Je reste là … un brin dépité par son effet. Elle a fumé quoi ce midi ? Ou alors c'est moi qui a finalement lâché. Les neurones ont passé l'arme à gauche. Il était temps. « Bon comme d’habitude, je ne me suis pas trop pris la tête avec le repas. Et dérides-toi, tout va très bien. »  Je tourne la tête vers elle. Attrapant une bouteille au passage. Bien sûr que tout va bien si elle se met à la drogue, tu parles que tout va bien. « Comment tu vas sinon ? » et le pire c'est qu'elle évite le sujet. « T'as consommé quoi c'midi ? » dis-je en attrapant le tire bouchon. Oui je fais comme chez moi, mais j'ai besoin d'un réconfort. Bon Charlie, sois belle et tais-toi. « Pardon c'est pas toi, c'est moi je déraille en ce moment, désolée. » Oui voilà. Brave bête. Je nous sers deux verres, prenant place dans un petit coin, tout mignon. « Je suis contente de te voir, ça faisait un bout de temps... » Trois ans si ma mémoire est bonne, bon on s'est vue via Skype, mais depuis mon retour.. on a pas vraiment eu le temps de se voir. « Bon tu me balances ton info ou tu comptes me faire miroiter jusqu'au dessert ? Et essaies pas de savoir pour moi ! Toi d'abord ! » Et ouais, je pose les conditions. « Je t'adore hein, mais t'as intérêt à ce que ça soit important, genre limite de l'état d'urgence. Je suis sortie de mon lit pour tes beaux yeux alors balance ! » Je l'avoue ma patience ce soir à des limites, mais elle me connaît. Cela n'est en rien méchant, juste que je vais jamais tenir. Ou alors elle s'est vraiment mise à la drogue et là va falloir qu'on cause !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1089 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : rosewins (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Une jolie rousse, héritière d'un empire qu'elle refuse

MessageSujet: Re: The fault in our stars › Charlie   Jeu 9 Fév - 14:47

❝ The fault in our stars ❞
Charlie & Aliyah

A vrai dire, t’as du mal à te contenir. T’as envie de lui balancer la nouvelle, lui faire partager ce que tu ressens mais au final, tu joues un peu et la fais languir. T’es horrible en soit parce que tu vois bien qu’elle s’inquiète pour toi. Mais tu sais aussi qu’elle te pardonnera rapidement. Pour autant, Charlie ne perd pas la main et même après plusieurs années séparées l’une de l’autre, tu as droit au même traitement. Sa question te fait rire. Elle n’a pas changé d’un iota. Tu la vois déboucher une bouteille « Pardon c'est pas toi, c'est moi je déraille en ce moment, désolée. » Tu fronces les sourcils. Une discussion s’imposait apparemment. Avant même que tu ne puisses dire quoi que ce soit, elle te coupe et t’invite, gentiment, à lui expliquer la raison de ce suspens. Ajoutant comme ça, qu’il valait mieux que ce soit important. Mouai, tu gardes dans un petit coin de ta tête ce qu’elle vient de te dire. Tu la cuisineras après. Tu lui indiques le salon, histoire que ce soit plus confortable pour vous deux. Après tout, avec une nouvelle pareille, il valait mieux être assis. Verre en main, tu prends une grande inspiration « Isaiah est revenu. » Et BIM t’as lâché la bombe. Elle sait très bien ce qu’il a toujours signifié pour toi. Ta corde sensible, c’est lui. Son départ a guidé chacun de tes choix, a aidé à définir que tu es aujourd’hui. Au final, Woodroof avait raison, il t’avait abandonné, mais aujourd’hui, il était de retour. Quelque part, c’était une victoire pour toi. Tu ignorais totalement ce que tu avais gagné mais il était là, tu l’avais retrouvé. Tu souris comme une gamine et poursuis, tandis que Charlie encaisse la nouvelle « J’étais au poste et j’aidais un collègue sur un rapport. Quand je me suis retournée, il était là, juste devant moi. Je crois que je l’ai reconnu immédiatement. Enfin c’était comme si … je sais pas trop, je l’ai su quoi. »  C’était un sentiment étrange. Vous étiez tous deux très différent aujourd’hui et malgré ça, t’avais compris. « Il allait bien. Enfin physiquement tout du moins. On a discuté un moment, on a essayé de rattraper le temps mais je veux dire … il est là Charlie. J’arrive toujours pas à y croire »  Instinctivement, tu portes la main à ton cou. Le cadeau qu’il t’avait il y a des années était toujours présent et à vrai dire, tu ne le retirais jamais. Ça t’avait aidé à garder une partie de lui avec toi. « J’ai toujours cru qu’il … enfin qu’il était … C’était logique. Tragique mais après tout ça aurait très bien pu arriver. Je suis contente de m’être trompée. »  Il t’avait fallu du temps pour te reconstruire après ça. Ton père s’était d’ailleurs souvent demandé si tu y parviendrais. Après sa disparition, tu avais pris l’habitude de repousser les gens. C’était ta manière de te protéger, ton mécanisme de défense. Il t’avait laissé l’espace dont tu avais besoin et petit à petit tu avais refait surface. Tu avais commencé à retourner vers les autres. Tu les avais de nouveau fait entrer. Bien entendu, tu étais restée méfiante, probablement marquée à jamais. Mais tu t’étais reconstruite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: The fault in our stars › Charlie   Mar 21 Fév - 17:18

❝ The fault in our stars ❞
Charlie & Aliyah

On peut dire que je n'ai pas perdu une minute, bouteille en main et tire bouchon de l'autre. Me voilà prête à ouvrir les festivités. Je me suis déplacée, mais il me faut de quoi tenir. Enfin je peux tenir sans, mais je ne suis pas sûre que mes idées tiennent… Ma tête est tellement… ailleurs. La faute à qui ? À lui bien sûr et puis à moi aussi, mais bon si je pouvais mettre ça de côté. Oui, j'avoue que je préfère noyer mes problèmes et pour le moment, je le vis bien. Et puis d'un côté ça fait longtemps que je n'ai pas vu cette bouille, il faut fêter ça. Bien sûr je ne perds pas de temps, on va pas tergiverser durant un siècle. Qu'elle me balance ses bonnes nouvelles. Il y a quelque chose de changé dans son regard, mais j'arrive pas à savoir quoi. Est-ce le temps qui est passé ou bien moi qui divague. Ce qui est fort possible, je sais que je déraille pas mal. On se demande la faute à qui .. « Isaiah est revenu. » BOUM ! Je sens mes yeux qui s'agrandissent, je recrache aussitôt ce que j'avais avalé ! Holly Shit ! Si je m'attendais à ça. Absolument pas ! Je dois dire .. ça pour une nouvelle, c'est une sacré nouvelle. Je ne trouve même pas les mots, j'attends qu'elle m'annonce la suite. Oui, parce qu'il y a forcément une suite. J'ai juste envie de dire que c'est super, mais j'ai aussi envie d'en savoir plus, parce qu'il y a plus. Elle va pas juste me balancer ça et se taire. Impossible. Toute façon je la laisserais pas faire. « J’étais au poste et j’aidais un collègue sur un rapport. Quand je me suis retournée, il était là, juste devant moi. Je crois que je l’ai reconnu immédiatement. Enfin c’était comme si … je sais pas trop, je l’ai su quoi. » Ma curiosité, ainsi que ma satisfaction sont récompensées, je me sens un peu mieux ! « Il allait bien. Enfin physiquement tout du moins. On a discuté un moment, on a essayé de rattraper le temps mais je veux dire … il est là Charlie. J’arrive toujours pas à y croire » Je le laisse continuer son petit épisode. Il me faut tous les détails pour mieux comprendre et surtout visualiser la scène. Je peux parfaitement comprendre qu'elle n'arrive pas à y croire, depuis le temps qu'elle l'a rêvé, imaginé. « J’ai toujours cru qu’il … enfin qu’il était … C’était logique. Tragique mais après tout ça aurait très bien pu arriver. Je suis contente de m’être trompée. » J'aime ce regard, le regard qu'elle me montre. Je bois une nouvelle gorgée, prenant soin cette fois de ne pas en mettre partout. On va éviter de gicler à nouveau. Puis je sais sortir tout de même. « Je comprends, mais du coup, vous avez parlé de quoi ? Il reste en ville longtemps ou il est de passage ? » La journaliste qui reprend le dessus .. « pardon, je suis contente pour toi, tu vois, raison de plus pour fêter ça. » Je tends la bouteille, ainsi que son verre ! Quand je disais qu'on a des trucs à fêter, bon je n'ai pas vraiment dit ça. « Et j'avoue que tu avais raison d'me sortir de mon lit, ton excuse est valable! » Nous sommes en présence d'un dix ! Elle m'aurait appelé pour me dire qu'elle avait acheté des nouveaux draps, je crois que je l'aurai tué.. flic ou pas. Ça va elle me connaît assez pour me faire sortir pour de bonnes raisons. « Et toi tu te sens comment par rapport à tout ça ? » Parce qu'on est d'accord que ce n'est pas rien. C'est le genre de nouvelle qui chamboule un peu votre quotidien… « Vous allez vous revoir ? Bien sûr que vous allez vous revoir, t'as pas intérêt à le lâcher et il est célib l'esquimau ou bien ? Non me dis pas qu'il a quelqu'un, parce que là… Là c'est une troisième bouteille qu'il va nous falloir. » Vous la sentez ma dépression face à l'amour ? Non et bien moi totalement, je me désespère. Bon techniquement, je pose des questions de base, oui, c'est ça. Et puis je veux son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
☞ ÂGE : vingt-sept ans
☞ STATUT : Célibataire mais c'est compliqué
☞ PROFESSION : Lieutenant de police
☞ HABITATION : #10 Raventhorpe

☞ BAFOUILLES : 1089 ☞ PSEUDO : Spirit
☞ AVATAR : Melissa Benoist
☞ CREDITS : rosewins (avatar) & tumblr (gifs)
☞ MULTI-COMPTES : Une jolie rousse, héritière d'un empire qu'elle refuse

MessageSujet: Re: The fault in our stars › Charlie   Lun 15 Mai - 16:56

❝ The fault in our stars ❞
Charlie & Aliyah

Ok tu as lâché l’info comme une bombe, tu aurais peut-être pu arrondir les angles. Mais tourner autour du pot n’a jamais été ton fort. Tu as toujours été directe et aujourd’hui ne faisait pas exception. Evidemment, Charlie réagit en conséquence et c’eut le mérite de te faire rire. Elle n’en ratait pas une. Dans le genre gaffeur, on ne faisait pas mieux. Mais c’était tellement énorme comme nouvelle qu’il t’avait été impossible de lâcher ça autrement. Charlie finit par se réveiller et tu te prépares au flot de questions qui la caractérise. Et tu vois juste. Tu la laisses te bombarder, après tout il y a de quoi et attends patiemment qu’elle termine. Puis finalement tu te lances « On a parlé de tout et de rien et je crois qu’il est rentré définitivement » Enfin c’est ce que tu as compris en tout cas. Tu le penses, tu l’espères. Non tu as envie que ce soit vrai, qu’il est réellement de retour et qu’il ne compte pas te quitter de nouveau. Elle se prépare à boire. Après tout elle a raison, il y a de quoi célébrer et elle te fait rire. Tu remercies le bon dieu, le génie de la lampe et le père Noel chaque jour de l’avoir avec toi. Puis finalement, elle te posa LA question « Je l’ignore. Je suis heureuse et soulagée, tu ne peux pas savoir à quel point » Tu marques une pause le temps de reprendre tes esprits « Mais je ne sais pas réellement ce que cela signifie pour moi. Isaiah … C’était comme une moitié de moi. Et même si j’ai appris à vivre sans lui, j’ai besoin qu’il fasse partie de ma vie aujourd’hui. J’aurais la sensation d’être à nouveau complète. Entière. Je crois que la manière dont il est parti … enfin il m’a été arraché. Il n’a pas juste déménagé. Cette incertitude que j’ai depuis des années a enfin disparu. Et ma culpabilité s’estompe un peu. » Au vue du regard qu’elle te lance, tu te sens obligée de préciser ta pensée « Je sais que tu penses que ce n’est pas réellement ma faute mais c’est comme ça que je le ressens. » Tu te sers un verre puis reprends « Oui nous allons nous revoir et je ne compte pas le laisser filer, je te rassure . Nous avons trop de choses à nous dire. Quant à sa situation, je n’en sais rien. Tu te doutes bien que je ne lui ai pas sauté dessus pour lui poser la question. Alors on ferait peut-être bien de sortir la troisième bouteille, juste au cas où » Elle se met à rire et tu prépares vos assiettes. Tu indiques le salon à Charlie et vous vous installez « Maintenant que j’ai lâché mon hiroshima, à toi de tout me dire. Et je veux tous les détails, positifs ou négatifs, peu importe je veux tout savoir. Quelque chose me dit que nous avons beaucoup à rattraper toutes les deux »

THE END

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t1716-donc-tu-admets-que-croire-au-mariage-c-est-comme-croire-au-pere-noel
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: The fault in our stars › Charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 

The fault in our stars › Charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» the fault in our stars ♣ augustus
» ✰ The fault in our stars ✰ ft. jihae
» Haiti and Guyana - the two fault lines of the Caribbean
» Dallas' Stars
» CHARLIE X)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: BAD CRAZY :: LES RPS ARCHIVES-