AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I'm in love with the shape of you (judson #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : En bordel, amoureux d'un homme qui n'est pas mon fiancé, et déhire le coeur de l'homme qui a partagé seize années de ma vie. L'erreur est humaine mais douloureuse.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3168 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : Andrea, le marié délaissé. Servane, la petite soeur pas si fragile que ça
La moustache égarée !

MessageSujet: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Lun 23 Jan - 21:38


   

   
"Love me, even if it kills us both"

   
L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine

   
   

   J'étais parti assez tôt au poste de police pour boucler quelques rapports, surtout ceux de Jud, où il avait pris pas mal de retard. En même temps il détestait les écrire et reculer à son maximum, engendrant parfois quelques tensions avec nos supérieurs. Alors il m'arrivait parfois de lui avancer ses rapports, surtout que ça ne me dérangeait pas de les rédiger. Généralement on enquêtait ensemble et donc on connaissait tous les deux l'affaire. J'avais terminé il était bien onze heures passées. Passant dans le bureau de notre supérieur je lui dépose les rapports terminés avant de prendre congé, en prenant soin de voir comment ça se passait avec l'équipe de garde.

Mais au lieu de rentrer à la maison pour passer le reste de la journée seul car James travaillait, j'avais décidé de passer chez toi, parce que l'on passait de moins en moins de temps ensemble. Tu fuyais assez rapidement en fin de service et tu esquivais avec énergie toutes mes invitations à aller boire un verre, tu trouvais toujours une bonne raison pour éviter que l'on passe du temps ensemble. Alors j'avais décidé de prendre le taureau par les cornes et je vais cogner à la porte de ton appartement avec énergie. De toute manière je ne bougerais pas d'ici si tu n'es pas là. Mais j'entends du bruit dans l'appartement. J'avais vraiment besoin de passer du temps avec toi, et peut-être au fond de découvrir cette vérité que l'on a camouflé du voile de l'oubli, créant un malaise qui me déplaît fortement. J'étais habillé d'un tee-shirt et d'un jean. Mais la porte s'ouvre sur un illustre inconnu. Ce qui me fait froncer les sourcils. Je demeure muet alors que l'inconnu me gratifie d'un sourire charmeur, surtout qu'il puait le sexe à la ronde, créant un sentiment désagréable de jalousie. Je m'écarte, l'invitant ainsi à sortir, lui faisant remarquer que sa présence n'est pas souhaitée. Mais je ne suis pas au bout de mes peine quand je t'aperçois juste vêtu d'un boxer. Bordel. " Salut..."

   
Code by Sleepy

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 205 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Mar 24 Jan - 12:44


JAMESON

I'm in love with the shape of you


L’extase se distille dans ses veines avec un bien être profond. Une fois de plus, il a consommé son attrait pour les courbes masculines de cet homme, qui semble devenir un amant régulier. Ils semblent s’être accordé sur une relation qui les satisfait. Ils se rencontre pour de la baisse, savoure une étreinte lascive quand ça leur chante avant de reprendre leur quotidien. Rien de mieux pour Judson, qui profite de cet instant de calme pour savourer les derniers frisons de plaisir. Il doit bien avouer qu’il affectionne particulièrement le côté viril des étreintes avec les hommes, mais il doit bien admettre qu’ils ne lui permettent en rien de se sentir pleinement heureux. Aucun ne semble être en mesure d’écarter son affection pour Matthias. Et pourtant, ce n’est pas faute d’essayer. Il enchaine les rencontres, tâche de se laisser séduire, mais aucun ne parvient à le toucher intimement. Ce qui est réellement une source de frustration pour lui. En conséquence, il demeure nu dans son lit tandis que son amant se rhabille, prêt à partir, comme toujours. Il est sur le point de le saluer lorsqu’il entend le son de sa sonnerie se faire connaitre. Surpris, puisqu’il n’attend pas quelqu’un, il se relève difficilement, mais son corps demeure particulièrement marqué par le plaisir qu’il vient de savourer. Il enfile un simple boxer pour retrouver le salon, mais son amant ouvre la porte à l’invité mystère et ses traits apparaissent. Matthias apparait dans le cadre de la porte, à sa plus grande surprise. Son cœur rate un battement. Son amant l’accueille par un sourire charmeur que Matthias ne lui rend pas. Il a les traits tendus à première vue et s’écarte pour laisser son amant sortir. Cette réaction le surprend tandis que son regard rencontre le sien. « Salut. » Il déclare avec une légère fébrilité et surprise dans la voix. « Tu peux rester Jake, prendre une douche avant de partir. » Il ajoute à l’attention de son amant pour tenter qu’il reste. Il accepte et file dans la salle de bain qu’il lui indique. C’est un peu un moyen de tenir Matthias éloigné de lui, mais surtout pour les empêcher d’aborder des sujets qui pourraient être dérangeants. En conséquence, il se dirige vers sa machine à café. « Qu’est-ce qui se passe ? » Il questionne sans perdre de sa nonchalance en venant plonger son regard dans le sien. « Tu en veux un ? » Il questionne en venant attraper deux tasses simplement pour les remplir. Il n’a aucune idée de quoi il veut lui parler. « James ? » Si ce n’est cette raison. Encore et toujours…
AVENGEDINCHAINS

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : En bordel, amoureux d'un homme qui n'est pas mon fiancé, et déhire le coeur de l'homme qui a partagé seize années de ma vie. L'erreur est humaine mais douloureuse.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3168 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : Andrea, le marié délaissé. Servane, la petite soeur pas si fragile que ça
La moustache égarée !

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Jeu 26 Jan - 22:40


   

   
"Love me, even if it kills us both"

   
L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine

   
   

   Si ça allait mieux entre James et moi, ce n'était pas encore ça, surtout de mon côté. Je sais bien que je donnais trop d'espoirs à James, mais je n'arrivais pas à être clair, même avec moi-même. C'était le gros bordel, et à croire que j'aimais mettre de l'huile sur le feu puisque je ne peux pas m'empêcher d'aller chez toi. J'avais pris le prétexte de te tenir au courant sur les rapports afin de venir te voir. Je ne t'avais pas prévenu parce que je pensais que ce n'était pas nécessaire. Mais peut-être que j'aurais dû. J'ai juste l'impression de tomber au plus mauvais moment. Surtout quand je tombe face à un inconnu et qu'il semble, bien sûr, de lui quand il ouvre la porte, comme s'il était chez lui. Surtout quand je tombe face à un inconnu et qu'il semble, bien sûr, de lui quand il ouvre la porte, comme s'il était chez lui. Alors que ça ne devrait rien me faire, c'est en fait tout le contraire. Je ressens l'amertume de la jalousie me grignoter le ventre. Mon visage se ferme instantanément. Néanmoins, tu apparais rapidement derrière lui. J'aperçois ta surprise dans tes yeux, il est vrai qu'il est rare que je ne prévienne pas. Mais enfin, pour ma défense, je ne pensais pas que tu avais quelqu'un chez toi. Je déglutis difficilement, et tente d'ignorer le manège que tu joues. Soit tu cherches délibérément à me rendre jaloux et tendu, et tu y arrives parfaitement, soit tu ne te rends pas compte à quel pint cela me perturbe et tu penses bien faire. J'ai bien du mal à détendre mes traits, pourtant, je sais que je ne devrais pas réagir ainsi. Mais je ne contrôle plus rien. Après tout, tu ne m'es pas redevable. Je ne rentre pas dans ton appartement avant que cet amant, parce que je ne suis pas aveugle et j'ai rapidement compris de quoi il s'agit, ne se soit éloigné. Je finis par fermer, avec autant de douceur qu'un éléphant, ta porte derrière moi. Je n'ai pratiquement pas desserré mes lèvres si ce n'est que pour te saluer et encore c'était rapide et sec. Moi qui m'étais plongé dans l'illusion que l'on pourrait briser certains tabous, je m'étais leurré en beauté. J'étais loin d'être à l'aise en sachant qu'un parfait inconnu s'était immiscé entre nous. On ne pouvait ignorer le malaise qui s'était désormais installé entre nous. "Rien" Je ne pouvais pas être plus bref, vexé et surtout blessé dans mon orgueil, je commence à penser que c'était une très mauvaise idée de venir ici. Je hoche positivement la tête pour un café, j'en ai bien besoin. "Je pense que j'arrive au mauvais moment. Je voulais juste te dire que j'ai fini tes rapports, enfin sauf un dont tu devras détailler l'intervention, vu que je n'étais pas là à ce moment-là, mais tout est enfin bouclé.". Je reste à une distance raisonnable de toi, assez tendu dans ma posture, évoquant ainsi mon malaise de cette situation.

   
Code by Sleepy

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 205 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Sam 4 Fév - 17:41


JAMESON

I'm in love with the shape of you


Malgré la stupéfaction et la fébrilité que provoque la présence de Matthias, Judson s’efforce de demeurer distant, détaché par rapport à la situation qui se met en place. La raison de la présence de son ami lui échappe, mais il craint que cet homme ne veuille briser quelques silences, aborder des sujets qui commencent à jouer avec ses limites. S’il s’efforce de taire ces émotions, les camoufler derrière une indifférence profonde, il n’est pas certain de pouvoir gérer une confrontation directe, car sa nature le pousserait à mettre carte sur table. Seulement, il s’y refuse. Pourtant, il sent l’agacement dans les actions de son ami, dans sa manière de claquer la porte, de lui répondre. Sa voix ferme ne laisse aucun doute sur cette réalité, mais Judson ne se laisse pas intimidé par cette réalité. Il use de sa nonchalance pour grappiller quelques informations qu’il obtient de façon froide et brève. « On avait fini. » Il commente avec sérénité. Il semble n’avoir aucun problème à ce sujet, ce qui aura sans doute pour effet de rendre l’agacement de son ami plus conséquent. « Merci pour les rapports. » Il déclare en attrapant la cafetière pour verser le contenu dans trois tasses. Il compte bien inviter son amant à boire le café avec eux à sa sortie de salle de bain. C’est un moyen pour lui de rendre ce baiser insignifiant et cacher la vérité. Une fois les tasses prêtes, il les mène jusqu’à la table où son ami à pris place. Il dépose les deux tasses et retourne récupère la troisième pour lui. « Tu pouvais juste m’envoyer un SMS pour me le dire, non ? Pourquoi t’es là ? » Il demande franchement avec ce don détaché qui le caractérise tellement, ses prunelles sombres ancrées aux siennes. « Tu aurais mieux fait de rejoindre James. Profiter de ton homme. » Il lance comme une évidence pour lui. Comme toujours depuis près de deux mois : il le repousse, encore et toujours, balayant tout ambiguïté de sa part et pourtant ses prunelles le scrutent avec attention pour percer la véritable raison de sa présence, sans penser un seul instant que son comportement avive la jalousie et la frustration au cœur de la poitrine de Matthias. Il n’envisage pas une seconde que ce baiser a provoqué tant de tourments au cœur de l’échine de son meilleur ami et qu’il va devoir un jour ou l’autre faire face à cette réalité.
AVENGEDINCHAINS

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : En bordel, amoureux d'un homme qui n'est pas mon fiancé, et déhire le coeur de l'homme qui a partagé seize années de ma vie. L'erreur est humaine mais douloureuse.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3168 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : Andrea, le marié délaissé. Servane, la petite soeur pas si fragile que ça
La moustache égarée !

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Ven 10 Fév - 0:21


   

   
"Love me, even if it kills us both"

   
L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine

   
   

   L’ambiance était tendue, alors que j’étais venu pour passer un moment avec mon meilleur ami. Et peut-être parler de certaines choses qui me bouffent l’existence. De toute manière si ce n’est pas aujourd’hui, ce serait forcément un autre jour. Mais encore faut-il que je trouve le courage d’aborder ces sujets, ce qui n’était pas gagné. Être tiraillé entre deux hommes n’est quand même pas évident. Mais encore plus quand on n’est pas franchement reconnu pour son courage dans sa vie privée. Cette situation se dépeignait sur ma relation avec James, tout ce qu’il y a de plus logique quand même. Mais là, c’est plutôt ton comportement qui m’est désagréable. Je n’aime vraiment cette distance que tu nous instaures, que tu m’obliges à avoir. Ce désintéressement que j’aperçois dans ton comportement m’irrite, et même si je tente de faire bonne figure, j’ai bien du mal à me contenir. Ça j’ai bien remarqué que vous aviez fini, mais tu sembles préférer sa présence à la mienne. Ce qui réveille une jalousie que j’avais refoulé depuis que l’on s’est embrassé. Mais je ne pouvais pas être jaloux de ce que je ne peux pas avoir. Ou plutôt de ce que je crois ne pas vouloir, ce qui est différent de la vérité profondément enfouie en moi que je refuse avec ardeur. Je hoche simplement la tête en réponse. Mais je ne desserre pas les lèvres. Je sais que si j’ouvre la bouche, je vais dire des choses que l’on peut tout deux regretter. Mais je réponds à ta question du même ton brusque que tu emploies. « C’est un crime de vouloir passer du temps avec son meilleur ami ? » Je fais tournoyer dans sa tasse l’or noir. Je fronce les sourcils, avant de secouer la tête. « Arrête de tout ramener à lui, sans cesse, de te cacher derrière ça. » Je râle effrontément, j’en ai marre des faux-semblants, et ma colère me donne un infime courage d’affronter ça, mais pour combien de temps ? « Tu ne veux décidément pas en parler ? tu trouves le moindre prétexte pour passer le moins de temps avec moi. C’est pas très… agréable. » Je soupire avant de passer une main dans mes cheveux. Idiot. Voilà ce que j’étais. Ce n’était vraiment pas pour me disputer que j’étais venu mais simplement pour passer du temps avec toi. Pourtant le sujet était brûlant, il ne demandait qu’à sortir. Je serre la tasse à en faire blanchir la jointure de mes articulations. Je me noie dans la contemplation soudainement intéressante du café.

   
Code by Sleepy

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 205 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Ven 10 Fév - 11:53


JAMESON

I'm in love with the shape of you


La présence de Matthias à ses côtés est dérangeante. Tout simplement parce qu’elle créée un trouble conséquent au sein de sa poitrine. Il use de sa nonchalance pour prendre de la distance et ne pas se laisser consumer par l’agacement affiché par Matthias, qu’il ne comprend pas. Du moins, il est plus facile de ne pas songer aux raisons qui le poussent à venir chez lui, en vue des derniers évènements qui ont bousculé leur relation. Les explications apportées ne lui conviennent pas. Il se sent contraint à le repousser pour ne pas laisser le trouble envahir ses sens. C’est particulièrement difficile de rester insensible à ces légers signaux qui révèlent certaines vérités auxquelles il s’efforce de rester aveugle. « Non, mais tu aurais pu prévenir. » Il déclare en venant boire une gorgée avec cette fermeté qui doit être particulièrement agaçante. « Je suis bien obligé de te rappeler que tu as un homme qui t’attend chez toi, puisqu’à l’occurrence, tu aimes bien l’éviter et de lui dire franchement ton problème. » Il sait qu’il lance une bombe puante à cet instant, mais il doit bien admettre que cette situation l’irrite entre ses deux amis. Il voudrait juste qu’ils se remettent ensemble et brisent la glace pour qu’il puisse tirer un trait à son tour, mais tous deux semblent déterminés à rendre la tension de leur couple plus palpable que par le passé et il trouve cela malsain. « Non, je m’efforce juste de te faire comprendre qu’il faut que tu penses à ton couple. » Il lâche machinalement en buvant une gorgée de son café. « Et parler de quoi ? On passe nos journées ensembles, Matthias. Soit pas ridicule. On se parle tout le temps. Tout comme toi, j’ai une vie à côté. J’ai des besoins à satisfaire. » Une fois de plus, il le repousse pour tenter de faire passer ce baiser comme une action insignifiante, une erreur à juste effacer de leur mémoire et qui doit les pousser à continuer de n’être que des amis. De toute manière le contraire est impossible. Judson est persuadé que le malaise au sein du couple de son ami n’est que passager et qu’ils finiront par recoller les morceaux. Ils se sont mutuellement dans la peau. Après tout, cela fait plus de dix ans qu’ils sont ensemble. Il n’a aucune chance et n’a pas envie d’être le salop qui brise un couple qu’il affectionne, tout en sachant qu’il ne pourra jamais donner à l’homme qu’il chérit pourtant, ce qu’il voudra sur le long terme.
AVENGEDINCHAINS

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : En bordel, amoureux d'un homme qui n'est pas mon fiancé, et déhire le coeur de l'homme qui a partagé seize années de ma vie. L'erreur est humaine mais douloureuse.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3168 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : Andrea, le marié délaissé. Servane, la petite soeur pas si fragile que ça
La moustache égarée !

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Ven 10 Fév - 13:38


   

   
"Love me, even if it kills us both"

   
L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine

   
   

   Je sentais le venin de la colère grimper en flèche. J’étais au bord de l’implosion, littéralement. Et ton comportement ne fait qu’alimenter ça. Ce qui m’exaspère le plus c’est cette impression de je m’en foutisme général que tu affiches. je n’ai qu’une envie c’est de prendre la porte dans le sens contraire, de la claquer fortement et de me barrer loin de toi, de James, de toute cette merde. C’est peut-être ce que je devrais faire. Quitte à en souffrir. Mais, c’est plus facile à dire qu’à faire. Malheureusement. Je me ferme un peu plus à chacune de tes réponses. Je croise les bras, et je me fais un peu plus hargneux dans mon ton. « Je te signale que quand je préviens, tu as tendance à me poser un lapin. On n’était pas censé boire un verre y a deux jours ? » Je fronce les sourcils, ma voix est rèche, cassante.  « Laisse James où il est, et mes putains de problème à la maison. Mais t’inquiète j’ai bien saisi le message, t’inquiète je ne t’en parlerais plus. » Ce qui est déjà le cas depuis plusieurs semaines, puisque je me renferme petit à petit, gérant ça avec moi-même ce qui n’est pas une affaire aisée. Le seul soutien que j’avais besoin c’est envolé, et Ciaran avait déjà assez porté comme ça. Mais j’avais besoin de ton soutien, de ta présence, ce que tu ne semblais plus capable de m’offrir actuellement. Je soupire et ne daigne même pas répondre à ta remarque. Je manque de m’étouffer à ta réflexion et fini par avaler le café. La rage me consume en cet instant et je ne peux contenir plus ma contrariété. « Et parler peut-être de ce baiser, non ? Alors c’est ça, t’avais soudainement envie d’embrasser quelqu’un et c’est tombé sur moi parce que j’étais là ? Je n’étais qu’un exutoire ? T’as pas pensé au bordel que ça pouvait mettre dans la tête ? » Je me lève, tendu par la colère, j’arpente vivement le salon d’un pas énergique, me moquant bien que ton amant d’un soir ne m’entende et rapplique. « Parce révélation bonjour, tu as foutu un sacré merdier dans ma tête. » Je m’emporte faisant des gestes avec mes mains dans tous les sens, signe de mon extrême nervosité. « Mais non je n’ai été que l’objet de ton putain de désir immédiat. » Je rage, ivre de colère. Les décibels ont augmenté tout comme la tension dans cette pièce. La bombe a retardement a enfin explosé.


   
Code by Sleepy
[/quote]

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 205 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Lun 13 Fév - 14:16


JAMESON

I'm in love with the shape of you


« Je n’y peux rien, si j’ai eu un empêchement de dernière minute. » Il lâche sans se laisser troubler par le ton cassant de son ami, empli de frustration. Ce n’est pas facile de rester stoïque face à ces marques évidentes de nervosité, mais il fait de son mieux pour contenir la sienne, derrière des paroles franches, brusques et parfois dérangeantes, qui ne pourront qu’accentuer l’agacement de Matthias. Seulement, il lui est impossible de faire autrement que de le repousser, car il sait la relation sentimentale de son ami déjà compliquée. « Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit, Matthias. » Il déclare avec un ton ferme en venant plonger son regard dans le sien. Seulement, Matthias ne lui laisse pas d’autres alternatives que d’être franc, de le repousser pour juste rendre la situation moins tendue, mais il n’arrive qu’à provoquer tout le contraire. Matthias explose comme une bombe qui renverse tout sur son passage. Il est tellement surpris qu’il rester muet, le fixe avec fébrilité alors que son ami crache sa rancœur et sa rage. Les révélations qui lui sont faites, le chamboule profondément. Il déglutit difficilement, sent son cœur se tordre dans sa poitrine. Il ne peut pas le laisser dire ça en toute impunité. « Tu sais très bien que ce n’est pas ça, Matthias ! » Il déclare avec force en venant poser sa tasse devant lui. Son regard retrouve le sien et il lui semble difficile de poursuivre sur la voie qu’il allait prendre. « Cela n’a pas d’importance. Ce baiser…tu ferai mieux de l’oublier. » Il souffle en venant plonger son regard dans sa tasse de café qu’il fait tourner du bout de ses doigts tremblants. « En parler ne servirait à rien. Absolument à rien, car je ne veux pas être le salop qui va briser le couple de son meilleur ami. » Il lâche dans un ton fébrile en venant déglutir difficilement. Cela le chamboule profondément. Il n’ose pas le regarder, contemple le liquide sombre du café qui lui semble plus intéressant que tout le reste. Il fait de son mieux pour garder son calme, bien que tout son être diffuse un tout autre message.  
AVENGEDINCHAINS

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
avatar
☞ ÂGE : 38 ans
☞ STATUT : En bordel, amoureux d'un homme qui n'est pas mon fiancé, et déhire le coeur de l'homme qui a partagé seize années de ma vie. L'erreur est humaine mais douloureuse.
☞ PROFESSION : Policier
☞ HABITATION : Dewsbury Moor

☞ BAFOUILLES : 3168 ☞ PSEUDO : Squirowl.
☞ AVATAR : Pedro Pascal
☞ CREDITS : squirowl
☞ MULTI-COMPTES : Andrea, le marié délaissé. Servane, la petite soeur pas si fragile que ça
La moustache égarée !

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Jeu 16 Fév - 22:27


   

   
"Love me, even if it kills us both"

   
L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine

   
   

  J’ai presque envie de te cogner contre un mur avec cette réponse, mais je me retiens. La colère est déjà assez conséquente comme ça. Tu devais cherchais à me pousser à bout, involontairement. Pourtant je tente de rester le plus calme possible, ce qui n’est pas évident alors que tu fais preuve d’une mauvaise volonté évidente. Tu mettais décidément mes nerfs à rude épreuve. Ça m’attristait de voir que l’on ne pouvait même plus partager un moment ensemble sans se bouffer le bec. Et tout ça avait commencé quelques semaines plus tôt, et je dois bien avouer que je n’ai rien fais pour arranger les choses non plus. Puisque rien n’avait été éclaircis. Je te lance un regard noir pour toute réponse. Je ronge ton parquet de mes allers et retours agacés. Si je m’écoutais ton appartement serait déjà sens dessus dessous. Je m’en foutais qu’il y ait un témoin. Maintenant je n’en ai rien à faire, puisque toi tu sembles tellement m’ignorer. Au final c’est moi qui me donne en spectacle, mais c’est bien le cadet de mes soucis. Je voulais t’arracher cette fichue vérité de mes propres mains. Et chacune de tes paroles sont comme des couteaux dans mon ventre. J’en ai les larmes au bords des yeux. « Ah et c’est quoi alors ? Explique-moi, je n’attends que ça ! » je lève les bras aux ciel, mon regard lançant des éclairs. C’est quand même rare que je m’emporte contre toi. En tout cas aussi fort, presqu’autant que mes disputes avec James. C’est toujours le cœur serré et meurtri que je sors de ce genre de dispute. Tes dernières paroles me laissent abasourdi, et fais tomber ma colère comme un soufflet pour me laisser estomaqué. Je me dirige vers le siège où j’étais installé précédemment. Je me laisse choir dessus. Je passe ma main sur mon visage. « J’ai besoin d’en parler Jud. Il arrête pas de tourner dans ma tête, c’est à peine si je parviens à faire autre chose. Et c’est pire quand tu es dans les parages. » Je souffle doucement, c’est enfin une vérité que je viens d’avouer à voix haute, et une de celles dont je ne sais penser. Mon regard oscille entre ma tasse de café et toi.


   
Code by Sleepy

_________________


Darkness is your candle.
Nymphadora Tonks ☽ You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t254-fire-meet-gasoline
avatar
☞ ÂGE : 38 piges, proche de la quarantaine, mais toujours en forme et il compte bien casser les pieds de ses supérieurs encore un peu.
☞ STATUT : divorcé depuis deux ans de sa femme. Célibataire, amoureux de son meilleur ami, mais qui enchaine les relations d'un soir. C'est la vie.
☞ PROFESSION : lieutenant de police. son boulot est de s'assurer de la sécurité de ses concitoyens, mais également de faire en sorte que la justice soit bien rendue, quitte à mettre sa propre chair derrière les barreaux.
☞ BAFOUILLES : 205 ☞ PSEUDO : mary
☞ AVATAR : andrew cooper
☞ CREDITS : iron
☞ MULTI-COMPTES : ciaran o'malley, le crevettlover.

MessageSujet: Re: I'm in love with the shape of you (judson #2)   Mar 21 Fév - 22:05


JAMESON

I'm in love with the shape of you


Il est pris au piège. Matthias joue avec dextérité avec sa franchise en prêchant le faux pour obtenir le vrai et il est contraint de foncer dans cette manipulation, tête baissée. Il n’a pas d’autres issues. Sa nature franche ne peut tolérer que son ami, cet homme qui hante ses fantasmes et ses nuits, prononcent de telles paroles. Elles sont tellement éloignées de la réalité, même si au fond, il a désiré qu’il en vienne à penser cela. Il a voulu y croire. Il a fait de son mieux, mais sa limite est atteinte et un bout de la vérité s’échappe de ses lèvres. Cette cruelle vérité qui fait de sa vie un enfer, qui risque de faire tout basculé entre eux. Il a repoussé l’échéance, mais l’obstination du brun contrecarre tous les plans qu’il avait établi. Cela ne fait qu’accroitre sa nervosité. Il tâche de fuir son regard, qu’il sent figé sur lui, sans doute estomaqué par ces dires. Judson ne sait même plus quoi dire. Il aimerait se plonger dans un mutisme sans nom, mais Matthias ne lui offre pas cette possibilité. Il se rapproche de lui, se pose à ses côtés et par ses propos titillent avec virulence son cœur. Il sent son rythme cardiaque s’endiabler, ses sens être d’autant plus troublés. Il ne tourne pas son regard vers lui. « Et pourquoi ? Qu’est-ce que cela provoque en toi ? » Il questionne à son tour dans un ton assez faible. Il inspire profondément, craint ce qu’il va entendre, car tout peu basculé. Le bout de ses doigts tremble contre la tasse alors qu’il essaye de garder contenance. Certaines vérités brûlent le bord de ses lèvres, mais il les garde en lui, jusqu’à que Matthias lui tire les vers du nez, comme toujours. Il a tellement de choses sur le cœur, tant de sentiments inavoués mêlés à une frustration profonde. Il meurt d’envie de les éclater, mais l’affection qu’il porte à James, pour le couple qu’il forme avec l’homme qu’il désire et aime d’un amour flamboyant, l’empêche et l’oblige à garder secret toutes ces pensées. Et bon dieu, que cela devient difficile. Surtout dans des moments comme celui-ci.
AVENGEDINCHAINS

_________________
J'ai encore le goût de nos nuits blanches sur mes lèvres
Un canon sur la tempe, j'ai le coeur et l'âme en paix. Ton doigt sur la détente, fais de moi ce qu'il te plait. C'est violent, mais c'est tendre, presque animal, quand la trajectoire de la balle, épouse les formes de tes hanches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://walklikeyou.forumactif.org/t931-judson-tout-amour-durable-commence-par-de-reveuses-meditations
 

I'm in love with the shape of you (judson #2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» i'm in love with the shape of you (rosia)
» I'm in love with the shape of you. x Dimarter
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WALK LIKE YOU :: DEWSBURY :: RAVENTHORPE :: YOUR HOME-